Comment choisir son radiateur à eau chaude ?

Partager sur

radiateur eau couple

Le radiateur à eau chaude, relié à un chauffage central, permet bien souvent de grandes économies d’énergie et un réel confort thermique. Mais avant de se lancer dans un achat, il convient de jauger différents critères déterminants.

Qu’est-ce qu’un radiateur à eau ?

Contrairement aux radiateurs électriques, le radiateur à eau fonctionne en complémentarité avec un chauffage central. Ce dernier peut consister en une chaudière à gaz, à fuel ou à bois, mais aussi une pompe à chaleur ou un chauffage solaire. Le radiateur est intégré à un circuit d’eau chaude : l’eau est chauffée en amont et envoyée jusqu’au radiateur, où elle fera monter la température par rayonnement. Le grand intérêt de ce type de radiateur est qu’il ne nécessite pas d’électricité, présente souvent une bonne inertie et permet d’avoir un chauffage confortable et homogène.

Haute ou basse température : que choisir ?

Le premier choix que vous aurez à faire quant à votre radiateur à eau sera de déterminer si vous optez pour un chauffage haute température ou basse température. Plusieurs critères pourront vous permettre de trancher : la performance énergétique, la réactivité ou encore la qualité de chauffage. Des considérations écologiques peuvent entrer en ligne de compte. Le radiateur haute température, qui peut atteindre jusqu’à 90°, chauffe très rapidement et dispose d’une excellente inertie. Il est souvent moins cher à l’achat et moins volumineux. Cependant, il est logiquement bien plus énergivore, ce qui fera un coût à l’usage également plus élevé.

Les radiateurs basse température, à l’inverse, sont limités à 50°, ce qui leur confère d’excellentes performances énergétiques. Plus économique à l’usage, il faut idéalement l’intégrer avec une chaudière ou une pompe à chaleur de basse température. Ce choix satisfait également des critères environnementaux. Cependant, les radiateurs à eau « chaleur douce » sont souvent plus chers à l’achat et plus volumineux.

Choisir le matériau du radiateur à eau

Il existe différents types de matériaux adaptés au radiateur à eau : aluminium, fonte, acier… Mieux vaut peser les avantages et les inconvénients de chacun d’entre eux avant de faire un choix.

  • Le radiateur à eau en acier a l’avantage d’être particulièrement réactif, cependant son inertie est moins bonne. Juste milieu entre la fonte et l’aluminium, ce radiateur présente différentes formes esthétiques et souvent un volume léger.
  • Le radiateur à eau en fonte est le meilleur choix lorsque l’on veut réaliser des économies d’énergie. Il présente en effet une excellente inertie ce qui lui permet de continuer à chauffer très longtemps après l’arrêt du système. Il faut savoir qu’il est néanmoins plus lourd, volumineux et cher lors de l’achat.
  • Le radiateur à eau en aluminium, enfin, dispose de la technologie la plus récente. Il monte très rapidement en température et a l’avantage d’être léger et peu volumineux. En revanche, ce matériau est très conducteur donc à éviter en termes de performance énergétique. Un choix excellent quand on a un logement déjà bien isolé.

Choisir la puissance du radiateur à eau

radiateur type chauffage

La puissance de chauffage dont vous avez besoin va dépendre de trois critères essentiels : le volume de la pièce à chauffer, la qualité de l’isolation et enfin l’emplacement géographique du logement (région, altitude). Cela vous permettra d’estimer le delta T voulu (ou « régime d’eau »), c’est-à-dire l’écart de température entre l’eau du radiateur et la chaleur souhaitée dans la pièce. Plus ce delta est élevé, plus il vous faudra un radiateur puissant.

Surface de la pièce (m²)Puissance adaptée (W)
0 à 10m²500W
10 à 15m²1000W
15 à 20m²1500W
20 à 30²2000W
30 à 40m²3000W

Le tableau ci-dessus est à titre indicatif et se base sur les principales recommandations des professionnels du secteur. Il faut adapter les chiffres présentés en fonction de sa situation. Par exemple, si vous disposez d’une excellente isolation, enlevez 10% de puissance. A l’inverse, si votre isolation est plutôt mauvaise, retirez 15%. Lorsque votre calcul est terminé, choisissez toujours le radiateur étant au-dessus en termes de puissance. Par exemple, si vous avez besoin de 1750W, privilégiez une puissance de 2000W à une autre de 1500W.

Quel modèle de radiateur à eau choisir ?

Après avoir choisi le matériau et la puissance de votre radiateur à eau chaude, vous pouvez réfléchir à la forme. Ce critère doit toujours venir après les autres, mais il n’en est pas moins important. En effet, installer un tel dispositif chez soi oblige à tenir compte de l’espace, du design, du type de pièce qui en profitera. Voici les modèles et les formes qui vous seront proposés :

  • Les radiateurs verticaux ou horizontaux, selon vos volontés en termes d’espace. Un radiateur horizontal est le plus courant et facile à installer, mais un radiateur vertical posé sur un petit pan de mur peut vous permettre de gagner de l’espace.
  • Les radiateurs plinthes sont extrêmement utiles placés sous une fenêtre ou près du sol : ils s’intègrent à votre habitat et limite au maximum la gêne. Leur installation est légèrement plus complexe cependant.
  • Les sèche-serviette sont parfaitement adaptés pour la salle de bain ou la cuisine.
  • Les autres modèles de radiateurs design ou sur mesure vous permettront de choisir en fonction de vos goûts et vos besoins. Ils sont souvent plus chers.

Choisir en fonction de la réglementation

Faire attention aux normes

Il existe deux normes pouvant être appliquées aux radiateurs à eau : la norme EN-442, qui oblige à réaliser des tests de performance avant de commercialiser un radiateur sur le territoire européen. La norme NF 047, elle, garantit l’étanchéité du dispositif, la tenue de la peinture et la résistance à la pression.

Vous pouvez par ailleurs choisir votre radiateur en fonction de la norme de votre habitation. Si vous êtes dans un logement RT-2005, optez pour une puissance de 100W par m². Pour une habitation normée RT-2012, vous pouvez vous contenter d’une puissance de 60W par m².

Quel radiateur est éligible aux primes ?

Il existe différentes aides octroyées lors d’un achat de radiateur à eau. Il faut pour cela remplir plusieurs conditions. La prime énergie est un véritable coup de pouce, par exemple. Pour l’obtenir, le radiateur doit respecter la norme EN-442 ; être installé par un professionnel dans un logement construit il y a plus de deux ans ; et surtout il doit être basse température. Cette prime énergie est cumulable avec d’autres aides.

Pour financer vos travaux d’installation et limiter le coût du radiateur à eau, vous pouvez aussi vérifier votre éligibilité à l’aide financière de l’Anah, au crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE) ou encore l’éco-prêt à taux zéro. Il vous sera toujours demandé de passer par un artisan certifié.

Choisir en fonction du prix

Le prix du radiateur à eau chaude peut fortement varier en fonction des choix que vous aurez faits précédemment. Ainsi, différents critères vont renforcer ou diminuer le prix, comme le matériau, la puissance, la forme choisie ou encore s’il s’agit d’un modèle à haute ou basse température. Pour vous donner une idée des prix moyens observés sur le marché, voici un petit tableau.

Radiateur choisiPrix moyen (€)Basse températureHaute températurePuissance élevéePuissance faible
Fonte900€2000€500€2500€700€
Acier250€400€150€400€140€
Aluminium200€300€100€350€110€

Les prix affichés sont une estimation moyenne des modèles en vente, dont la fourchette peut varier fortement en fonction d’autres critères (design, logement…) et sans compter les éventuelles aides dont vous pourriez bénéficier. Pensez aussi à comparer les garanties !

Quel emplacement choisir pour installer son radiateur à eau ?

Comme vous l’aurez compris, un radiateur à eau chaude nécessite un raccordement à un système de chauffage central. Cela peut conduire à des travaux d’installation complexes, c’est pourquoi le mieux est de faire appel à un artisan professionnel (ce qui vous permettra par la même occasion de prétendre à la prime énergie). N’hésitez pas à demander à ce dernier son avis sur le choix du radiateur afin de sélectionner celui qui demande le moins de tuyauteries apparentes.

Ce point de réflexion vous amènera à vous poser la question de l’emplacement. Il convient de trouver un endroit peut sensible aux variations fréquentes de température tel que les murs donnant sur l’extérieur et les zones proches des fenêtres. Une distance de 10cm par rapport au sol est nécessaire pour un vrai confort thermique. Enfin, veillez à ne pas encombrer les environs du radiateur à eau de meubles, ce qui peut s’avérer très mauvais pour la diffusion de la chaleur.

Devis d'installation de radiateur électrique avec IZI by EDF

Publié le 5 octobre 2020

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *