Tout savoir sur le sèche-serviette : principe de fonctionnement, caractéristiques et avantages

Partager sur

Sortir de son bain ou de sa douche, tout le monde en rêve. Avec un sèche-serviette, il est possible de transformer ce rêve en réalité. Non seulement, votre serviette sera chaude, mais en plus, vous profiterez d’un véritable confort thermique au sein de votre salle de bains. Sur le marché, il existe différents types de modèles. Dans cet article, les professionnels du réseau d’IZI by EDF vous présentent les caractéristiques, le mode de fonctionnement et les avantages des différents modèles de sèche-serviettes.

Qu’est-ce qu’un sèche-serviette ?

Un sèche-serviette est un système de chauffage qui diffuse la chaleur dans une salle-de-bain. Similaire à un radiateur, un sèche-serviette est également adapté à sécher les serviettes après une douche ou un bain. Cet équipement de chauffage s’installe uniquement dans une salle de bains.

Le principe de fonctionnement du sèche-serviette

Le sèche-serviette est un dispositif tubulaire. Il se compose de deux tubes verticaux, chacun placé de part et d’autre des différents tubes horizontaux qui permettent de faire sécher les serviettes. Selon les modèles, ces tubes transversaux peuvent être plats ou arrondis.

Le principe de fonctionnement du sèche-serviette varie selon les modèles. Il existe :

  • Des radiateurs sèche-serviettes  électriques (radiateur électrique à inertie sèche, radiateur électrique à inertie fluide, etc.).
  • Et des radiateurs sèche-serviettes  à eau chaude.

Le principe de fonctionnement du sèche-serviette électrique à inertie sèche

L’élément chauffant d’un radiateur électrique à inertie sèche est solide. Selon les modèles, il s’agit : de pierre de lave, de céramique, de brique réfractaire, de granit ou encore de stéatite.

Le principe de fonctionnement du sèche-serviette électrique à inertie fluide

Le radiateur sèche-serviettes électrique à inertie fluide se compose d’un fluide caloporteur qui transporte la chaleur. Il est chauffé à l’aide d’une résistance électrique. En circulant dans les tubes, il sèche les serviettes tout en réchauffant la pièce.

Le principe de fonctionnement du sèche-serviette à eau chaude

Enfin, les radiateurs sèche-serviettes  à eau chaude sont reliés à une chaudière ou à un chauffe-eau. Ils fonctionnent comme des radiateurs classiques. L’eau chaude circule dans le sèche-serviette comme dans le reste des radiateurs. Une fois froide, elle repart vers le chauffe-eau.

Radiateur

Besoin d’aide pour vos travaux ?

Radiateur

Besoin d’aide pour vos travaux ?

Faites nous votre demande de devis afin d’élaborer votre projet ensemble.

Demander un devis

Les caractéristiques des sèche-serviettes  les plus récents

Si le sèche-serviette existe depuis de nombreuses années, les modèles les plus récents sont équipés de technologies apportant un véritable confort domotique. Certains disposent ainsi :

  • D’un thermostat intelligent ;
  • De vannes thermostatiques permettant la régulation de la consommation et de la diffusion de chaleur dans la salle de bains, etc.

Les avantages du sèche-serviette

Dans une salle de bains, le confort thermique attendu diffère du reste de la maison. En effet, si une température de 19°C en moyenne suffit dans les pièces à vivre, il est agréable qu’il fasse plus chaud dans une salle de bains au moment de prendre sa douche ou son bain.

La température minimale généralement attendue dans une salle de bains est de 21°C. Le sèche-serviette permet d’obtenir cette température élevée pendant ce moment de confort et de détente. Le reste de la journée, il peut être éteint. Ainsi, le sèche-serviette apporte un véritable confort thermique. Vous pouvez profiter de serviettes chaudes à la sortie du bain.

L’efficacité de chauffe du sèche-serviette est également largement reconnue.

Les inconvénients du sèche-serviette

La température de consigne d’un sèche-serviette est généralement assez élevée. En conséquence, il s’agit d’un radiateur assez énergivore en électricité.

L’inconvénient du sèche-serviette à eau est différent. En effet, à la mi-saison et en été, lorsque le système de chauffage central est éteint, il ne chauffe pas. Raison pour laquelle il existe des modèles mixtes.

Quel est le prix d’un sèche-serviette ?

Le prix d’un sèche-serviette varie d’un modèle à l’autre, notamment en fonction du type de sèche-serviette dont il s’agit.

Prix d’un sèche-serviette électrique

Si vous optez pour un modèle d’entrée de gamme, votre sèche-serviette électrique coûtera entre 100 et 200 € en moyenne. Pour un radiateur milieu de gamme, vous trouverez votre bonheur aux alentours de 350 à 500 €.

Enfin, si vous souhaitez acquérir un sèche-serviette électrique haut de gamme, les prix pourront monter jusqu’à 1 000 €.

Prix d’un sèche-serviette à eau

La gamme tarifaire du sèche-serviette à eau est assez similaire. Toutefois, pour un modèle de radiateur haut de gamme, les tarifs peuvent aisément monter jusqu’à 1 300 €.

Prix d’un sèche-serviette mixte

Un sèche-serviette mixte combine les avantages du sèche-serviette électrique et du sèche-serviette à eau. Il n’est donc pas étonnant que les modèles les plus haut de gamme puissent atteindre les 1 500 €.

Tableau récapitulatif des prix d’un sèche-serviette

Type de sèche-serviettePrix moyen TTC
Sèche serviette électriqueEntre 100 et 1 000 €
Sèche serviette à eauEntre 100 et 1 300 €
Sèche serviette mixteEntre 150 et 1 500 €

L’installation d’un sèche-serviette

Le tarif d’installation d’un sèche-serviette par un professionnel varie entre 150 et 300 € (hors prix fournitures). Ce prix varie en fonction du type d’appareil installé.

Les aides financières à l’installation d’un sèche-serviette

Pour la pose d’un sèche-serviette par un professionnel à votre domicile, vous pouvez disposer du Crédit d’Impôt Transition Énergétique (CITE). Ce type de matériel entre, en effet, dans la catégorie des travaux d’amélioration énergétique de l’habitat.

Ce CITE de 30 % concerne certaines solutions de chauffage, notamment lorsqu’elles sont équipées par des  appareils de régulation de chauffage comme les vannes thermostatiques.

Le crédit d’impôt pour la transition énergétique est plafonné entre 8 000 et 16 000 €. Ce montant varie en fonction de la composition du foyer.

Radiateur

Un projet de travaux ?

Publié le 8 Avril 2021

Un commentaire, une question ?

Posez votre question
confirmation

Merci pour votre contribution.

Votre commentaire sera soumis à une modération avant d’être publié.

Leave a Reply

Required fields are marked *

Décrivez-nous votre question, commentaire*

Prénom*

Email*

L'adresse mail collectée ne sera pas publiée. Vous serez notifié via cette adresse d'une réponse de nos équipes à votre commentaire. Pour en savoir plus sur notre politique de protection des données, cliquez-ici.