Le fonctionnement du radiateur électrique

Partager sur

radiateur electrique

Le radiateur électrique a séduit de nombreux foyers par ses atouts de taille : confort thermique, performance énergétique, réactivité… Connaître les bases de son fonctionnement peut aider à mieux l’utiliser et réaliser des économies. On vous explique.

Un fonctionnement basé sur l’effet joule

Un radiateur électrique diffère d’un radiateur à eau chaude car il génère directement la chaleur qu’il diffuse. Pour que ce système fonctionne, l’émetteur se repose sur l’effet joule. Cet effet survient lorsqu’un courant électrique traverse un matériau conducteur présentant une résistance. Dans le cas du radiateur, donc, l’électricité va faire monter la température du conducteur. L’effet joule a été observé par le physicien anglais James Prescott Joule et s’applique aussi au four, à la bouilloire ou encore au grille-pain. Les lampes à incandescence fonctionnent de la même manière, puisque l’effet joule permet la création de lumière.

Comment le radiateur électrique chauffe-t-il ?

Une fois la chaleur générée, il faut pouvoir la diffuser. Pour cela, les radiateurs électriques ont plusieurs types de fonctionnement : la convection, le rayonnement, l’inertie mais aussi la répartition. Chacun de ces moyens de diffusion présente ses avantages et ses inconvénients, auxquels il faudra penser au moment de choisir son radiateur.

Le principe de la convection

La convection est largement répandue au niveau des émetteurs de chaleur car il s’agit d’un système simple et très bon marché au moment de l’achat. Un radiateur à convection (aussi appelé convecteur) dispose d’une résistance placée en son cœur. L’air ambiant froid va monter en température au contact de la surface chaude du radiateur. Le mouvement naturel de circulation de l’air dans la pièce va permettre la diffusion de la chaleur : on parle alors de convection naturelle. La convection est dite forcée lorsque le mouvement de l’air est généré par un mécanisme tel qu’un ventilateur.

Le principe du rayonnement

Les émetteurs électriques peuvent aussi fonctionner grâce au rayonnement. De quoi s’agit-il ? Le radiateur va diffuser la chaleur dans la pièce grâce à un transfert de lumière infrarouge invisible à l’œil nu. La résistance chauffe préalablement un matériau en métal ou une plaque (pierre, verre). La chaleur est ensuite diffusée par le système du rayonnement thermique dans la pièce, tout en rebondissant sur les objets, les personnes et les meubles. C’est ainsi que le soleil fonctionne. Le rayonnement est l’un des deux grands systèmes de transfert de chaleur avec la convection.

Le principe de l’inertie

L’inertie est très plébiscitée depuis quelques années car les chauffages électriques fonctionnant avec ce principe ont d’excellentes performances énergétiques, et présentent un confort thermique parfait. L’inertie est la capacité à emmagasiner la chaleur puis à la diffuser progressivement. Il existe deux types : l’inertie fluide et l’inertie sèche.

Dans le premier cas, la résistance électrique est plongée dans un liquide caloporteur comme l’eau glycolée ou l’huile. Ce fluide chauffé va ensuite diffuser la chaleur en circulant dans le dispositif. Dans le cas de l’inertie sèche, la résistance est placée au cœur d’un matériau solide, qui peut être métallique (acier, fonte, aluminium) ou réfractaire (brique, pierre de lave, stéatite, céramique). Une fois la chaleur accumulée, le corps de chauffe diffuse très lentement la chaleur dans la pièce et continue de le faire une fois le système éteint.

Atteindre le confort thermique

C’est un argument marketing que l’on rencontre fréquemment lorsque l’on veut acheter un radiateur électrique. Que recouvre la notion de « confort thermique » ? Il ne s’agit pas seulement d’une température idéale, puisque cette dernière est surtout acquise par le métabolisme interne et les échanges énergétiques du corps avec les énergies environnantes, par convection et rayonnement. Le confort thermique répond à différents critères :

  • Une répartition homogène de la chaleur dans la pièce : cela signifie que la température ne doit pas avoir de trop grandes variations entre le sol et le plafond, les murs et les fenêtres, etc.
  • Un niveau d’humidité correct : les radiateurs électriques ont tendance à assécher l’air, le confort moyen doit se situer entre 40% et 60% d’humidité. Une pièce trop sèche ou trop humide peut être désagréable, voire mauvaise pour la santé.
  • Une bonne température pour les parois et objets : l’air peut être chaud mais les parois (murs, fenêtres, meubles) toujours froides. La sensation pour l’habitant dans ce cas sera toujours celle du froid, puisqu’il sera en contact direct avec les parois et objets plus froids que l’air.
  • Une limitation des mouvements d’air : la convection par exemple repose surtout sur la propagation de l’air. Trop d’échanges d’air peuvent être inconfortables.

Il convient donc de bien se renseigner sur le fonctionnement de chaque radiateur électrique pour prévoir le confort thermique qu’il pourra permettre. Les chauffages à rayonnement ou à inertie proposent généralement bien plus de confort thermique et une chaleur plus homogène que les radiateurs électriques à convection.

Comment fonctionne le thermostat d’un radiateur électrique ?

Le thermostat du radiateur électrique est un outil relié au système de chauffage qui permet de réguler la température d’une pièce. Selon votre programmation, il actionnera le chauffage pour monter à la température voulue ou restera éteint, si la température est déjà atteinte. Le thermostat fonctionne donc automatiquement.

Comment savoir si le radiateur électrique fonctionne bien ?

Vous avez l’impression que votre radiateur électrique ne fonctionne plus ? Vérifiez tout d’abord que la consigne (température programmée) n’est pas atteinte. Si elle est déjà atteinte, il est normal que votre radiateur ne soit pas en marche. D’autres éléments peuvent être observés pour savoir si le fonctionnement est normal :

  • Si le sommet du condensateur est bombé au lieu d’être plat, il est sans doute en panne
  • Si une sonde est recouverte de poussière, elle peut être défectueuse
  • La résistance peut avoir fondu, appelez un réparateur

Plusieurs éléments peuvent perturber le bon fonctionnement d’un radiateur électrique. Demander l’avis d’un professionnel est toujours plus sage en cas de doute.

Devis d'installation de radiateur électrique avec IZI by EDF

Publié le 14 octobre 2020

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *