Comment choisir son radiateur à inertie ?

Partager sur

radiateur fonte installation

Les radiateurs à inertie disposent souvent des technologies les plus avancées. Ils offrent une chaleur douce, un air sain et permettent des économies d’énergie. Vous souhaitez en acquérir un ? Voici un petit guide pour vous aider à choisir.

Qu’est-ce qu’un radiateur à inertie ?

Le radiateur à inertie est reconnu pour diffuser une chaleur douce et homogène, ainsi que pour sa capacité à maintenir sur une longue durée cette diffusion. Il fonctionne par accumulation et rayonnement. La résistance électrique placée dans le radiateur chauffe le matériau solide (appelé corps de chauffe) ou le fluide caloporteur ; ensuite, celui-ci chauffe à son tour la façade du radiateur. Ainsi, la chaleur peut se répandre rapidement dans la pièce et la température reste élevée même après l’arrêt du système.

Voici les principaux avantages qui poussent à choisir un radiateur à inertie :

  • Confort thermique
  • Performances énergétiques
  • Installation facile
  • Air sain
  • Réactivité
  • Adaptabilité

Inertie sèche ou inertie fluide : que choisir ?

Deux fonctionnements différents

Il existe différents types de radiateurs à inertie. La première grande famille est celle des radiateurs à inertie sèche. Ils ont en commun un corps de chauffe solide fait à partir d’un matériau réfractaire tel que la fonte, la céramique ou encore la pierre volcanique. Ces matériaux ont une excellente inertie et emmagasinent la chaleur pour ensuite la diffuser par rayonnement, très progressivement.

La deuxième famille est celle des radiateurs à inertie fluide. Pour fonctionner, ils ont besoin d’un liquide caloporteur tel que l’eau, l’eau glycolée ou encore l’huile. La résistance électrique est placée dans ce fluide et, avec le même principe que l’inertie sèche, va chauffer rapidement le liquide. Ce dernier va ensuite distribuer la chaleur en circuit fermé. Il s’apparente au radiateur à eau, mais présente l’intérêt de ne pas dépendre d’un chauffage central et n’a pas de tuyauteries complexes.

Tout dépend de vos besoins

Mais alors, comment choisir entre inertie sèche et inertie fluide ? Pour trancher, il faudra prendre en compte les critères différenciant : les matériaux solides ont une bonne longévité et ont une capacité de stockage de la chaleur très importante ; les liquides ont l’avantage de monter rapidement en température et offrir une chaleur constante. Les différences de prix ne sont pas significatives sur le marché, mais les appareils à inertie fluide sont toujours moins chers.

Meilleur corps de chauffe pour un radiateur à inertie sèche

Si vous avez décidé d’acheter un radiateur à inertie sèche, il vous faut maintenant choisir le corps de chauffe idéal. Il peut être difficile de faire un choix, puisque ces différents matériaux solides présentent souvent des similitudes en termes d’économies d’énergie ou encore de poids. Voici les principaux corps de chauffe des radiateurs à inertie sèche :

  • Aluminium
  • Fonte
  • Stéatite
  • Pierre volcanique
  • Céramique
  • Brique réfractaire

Comment faire un choix ? Si vous voulez opter pour le corps de chauffe ayant la meilleure inertie (stockage et diffusion lente de la chaleur), il faudra vous tourner vers les matériaux réfractaires tels que la stéatite et la brique, ou encore le granite. Les matériaux métalliques comme la fonte et l’aluminium présentent des performances énergétiques intéressantes mais pas aussi élevées, cependant leur rapidité pour monter en température et le confort thermique qu’ils procurent sont parmi les meilleurs. La céramique sera le bon compromis entre bonne inertie et bonne réactivité. En général, les matériaux réfractaires sont plus lourds, volumineux et chers – mais ils permettent des grandes économies à l’usage.

Différents matériaux pour un radiateur à inertie fluide

Comme nous l’évoquions plus haut, les radiateurs à inertie fluide utilisent un liquide caloporteur qui est souvent de l’eau glycolée ou une huile. La résistance plongée dans ce fluide va permettre la montée en température, puis sa diffusion dans les circuits hydrauliques. Pas besoin de choisir de corps de chauffe, donc, mais il faut en revanche choisir le métal : acier ou aluminium.

L’avantage des radiateurs à inertie fluide en acier est que leur surface de rayonnement est amplifiée. La chaleur qu’ils produisent est souvent plus agréable et homogène. Ils seront néanmoins plus volumineux et lourds. Si votre logement est déjà bien isolé, n’hésitez pas : l’aluminium est un matériau conducteur qui permet de chauffer très vite. Il est léger et peu coûteux à l’achat. Son inertie est cependant moyenne.

Comment choisir la puissance d’un radiateur à inertie ?

Quand on choisit un radiateur à inertie, il faut impérativement penser à la puissance de celui-ci. En effet, si vous optez pour une puissance insuffisante par rapport à la taille de la pièce, votre appareil sera constamment en marche pour tenter d’atteindre la température voulue. Le bénéfice de son inertie sera perdu et cela vous coûtera cher à l’usage. A l’inverse, choisir une puissance bien trop élevée vous fera perdre de l’argent à l’achat du radiateur. Voici donc quelques conseils.

On considère en général qu’il faut 100 watts (W) pour un mètre carré de surface. Ce calcul vaut si la pièce fait moins de 2,50m de hauteur. Pour les pièces avec un plafond très haut, mieux vaut procéder à partir du volume (longueur x largeur x hauteur). Enfin, pour les habitations qui sont dotées d’une excellente isolation thermique, vous pouvez baisser à 60W le m². Le petit tableau récapitulatif qui suit vous aide à déterminer la puissance du radiateur à inertie.

Surface (m²)Puissance moyenne (W)Puissance logement bien isolé (W)
5m²500W300W
10m²1000W600W
15m²1500W900W
20 à 30m²2000W1200W

D’autres critères permettent de définir la puissance de son radiateur à inertie, par exemple la situation géographique de l’habitation (la région, l’altitude).

Trouver la meilleure régulation

Dans le choix d’un radiateur, qu’il soit à inertie ou non, il faut toujours penser au système de régulation. Celui-ci est en effet votre allié pour réaliser les économies d’énergie quotidiennes. Plus votre programmation de température sera précise quant au degré et à l’horaire voulus, plus le radiateur sera capable de s’adapter et éviter les déperditions. Pour ce faire, les appareils sont dotés d’une centrale de programmation qui peut être soit un boîtier courant porteur en ligne (CPL) soit un fil pilote. Pensez à regarder si le radiateur est certifié NF Electricité Performance, une preuve qu’il se régule parfaitement.

Les autres critères de choix

Voilà, vous avez choisi votre radiateur idéal. Il faut désormais penser à certains détails de comparaison qui peuvent peser dans la balance :

  • Le prix, c’est-à-dire le budget que vous réservez à l’achat du radiateur
  • Le design, élément de décoration ou non, il faut que le modèle vous plaise
  • La taille, le radiateur ne doit pas empiéter sur votre espace de vie
  • Les options de régulation et d’affichage
  • La présence ou non de télécommande
  • La garantie
  • Les labels et certifications
  • La sécurité
  • Les systèmes de détection de mouvement

Chacun de ces critères n’est peut-être pas déterminant pour vous, il convient donc de faire votre marché dans cette liste et de garder les éléments prépondérants dans votre calcul.

Devis d'installation de radiateur électrique avec IZI by EDF

Publié le 14 octobre 2020

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *