Les 7 pires erreurs lorsqu’on fait des travaux de rénovation
Guide Travaux

Les 7 pires erreurs lorsqu’on fait des travaux de rénovation

Lecture en 5 min

Publié le 4 Avril 2022

-

Les travaux de rénovation permettent d’embellir voire de réhabiliter totalement une habitation ancienne. Ce projet ambitieux peut malheureusement causer du tort aux propriétaires s’il est appréhendé de la mauvaise façon. IZI by EDF vous détaille les erreurs à éviter pour que rénovation ne rime pas avec désolation !

Vouloir faire des économies à tout prix

Le coût d’une rénovation est non négligeable. Que vous engagiez des travaux vous-même ou que vous fassiez appel à des professionnels, vous allez devoir définir un budget cohérent avec les tâches à réaliser. Inutile donc de chercher à faire baisser la facture : les bons artisans comme les bons matériaux ont un coût. En considérant uniquement le critère du budget, vous risquez d’opérer des rénovations de moins bonne qualité. Sur le long terme, les dépenses seront finalement supérieures, car des réfections devront être réalisées.

À savoir : pour faire des économies, pensez plutôt aux aides de l’Anah, notamment celles qui accompagnent les rénovations énergétiques.

Les travaux réussis, c'est IZI !

Je lance ma rénovation

Se tromper en prenant les mesures

Tout projet de rénovation implique de prendre des mesures correctes. Qu’il s’agisse des meubles, des matériaux ou des pièces de l’habitation, les mesures seront utilisées à des moments clés :

  • Établissement des devis
  • Calcul des matériaux nécessaires
  • Découpe

Si vous procédez vous-même aux mesures, soyez minutieux et n’hésitez pas à vérifier par deux fois les résultats. Les mesures des pièces sont les plus délicates à réaliser. Si vous souhaitez rénover votre cuisine ou votre salle de bains, demandez de l’aide à quelqu’un pour être certain de renseigner les dimensions correctes.

Faire des mesures correctes est important

À savoir : pour gagner en précision, vous pouvez louer un télémètre laser auprès des enseignes de bricolage.

Trop attendre avant d’entamer les travaux

Quand on identifie un problème dans son habitation, on peut avoir tendance à remettre les réparations à plus tard. Une petite fuite, une légère trace d’humidité, un radiateur peu performant ou une fenêtre qui ferme mal, autant de désagréments supportables qui n’encouragent pas à procéder à des travaux dans l’immédiat. Malheureusement, des petits soucis peuvent masquer d’importantes malfaçons. Il ne faut pas sous-estimer ce type de dommages, d’autant plus qu’un défaut d’entretien ou de maintenance pourrait vous être reproché par votre assureur. Mieux vaut rapidement contacter une entreprise dès l’apparition d’un problème.

À savoir : même si des travaux de rénovation ne sont pas tout de suite obligatoires, le fait de demander l’avis d’un professionnel constitue une bonne sécurité.

Ne pas comparer plusieurs entreprises

Quand on se lance dans des travaux de rénovation, la première étape est d’obtenir des devis. Les entreprises peuvent mettre un certain temps à répondre aux sollicitations. Pour autant, mieux vaut éviter de se précipiter en acceptant le premier devis obtenu. Pour chaque bouquet de travaux de rénovation, essayez d’obtenir 2 voire 3 devis : cela vous permettra de comparer correctement les entreprises ainsi que les prestations proposées. Renseignez-vous également sur les professionnels qui vous proposent les devis : ont-ils des références ? Un site web ? Des avis positifs ? Disposent-ils de certificats qui vous permettent d’obtenir des aides spécifiques ?

À savoir : IZI by EDF vous propose d’obtenir des devis pour différents types de travaux de rénovation, en faisant simplement votre demande en ligne.

Se lancer dans des travaux trop techniques

Il est possible de faire certains travaux de rénovation soi-même afin de réduire les coûts. Toutes les opérations liées au revêtement des murs, la pose d’étagères, le rafraîchissement des meubles ou le remplacement d’une prise ou d’un interrupteur peuvent être réalisées par un bricoleur amateur.

En revanche, si vous souhaitez engager des travaux de rénovation lourde ou de réhabilitation complète, il est conseillé de faire appel à une entreprise. Certaines tâches exigent en effet des compétences techniques spécifiques : par exemple, si vous souhaitez démolir une cloison (autre qu’une simple portion de placoplâtre), certaines opérations de sécurisation doivent être mises en œuvre, notamment si la cloison en question est porteuse. L’intervention d’un bureau d’étude est alors essentielle.

À savoir : certains travaux apparemment accessibles, comme le remplacement des portes ou des fenêtres, exigent une garantie. Il ne sera pas possible de l’obtenir sans l’intervention d’un professionnel.

Vouloir mener soi-même un chantier complexe

Si vous souhaitez procéder à d’importants travaux de rénovation en faisant appel à plusieurs corps de métiers, vous allez être à la fois maître d’œuvre et maître d’ouvrage. Cela signifie que vous devrez suivre la bonne réalisation des travaux et coordonner l’intervention des différents professionnels de la conception jusqu’à la livraison. Cette mission exige une certaine expertise et beaucoup de disponibilité. Ce n’est pas forcément compatible avec votre emploi du temps ou vos connaissances techniques. Même si travailler avec un architecte n’est pas obligatoire pour des travaux de rénovation, l’intervention de ce professionnel vous fera gagner du temps et représentera des garanties appréciables au niveau de la qualité du travail livré.

Une architecte travaillant sur un projet de rénovation

À savoir : différents professionnels peuvent endosser le rôle de maître d’œuvre, mais comme le titre de maître d’œuvre n’est pas encadré par un diplôme spécifique, le fait de faire appel à un architecte DPLG (Diplômé Par Le Gouvernement) constitue une sécurité.

Ne pas poser de déclaration préalable ou de permis de construire

Certains travaux de rénovation ne permettent pas de faire l’économie de formalités administratives. Ainsi, si le chantier implique la modification de l’aspect extérieur de votre habitation, la déclaration préalable en mairie est obligatoire. Par ailleurs, si les travaux aboutissent à un agrandissement de plus de 40 m² de la surface plancher, un permis de construire devra être demandé. Ces deux formalités vont vous obliger à rassembler de nombreuses pièces : plan de coupe, plan de masse, photographies, etc. En cas de défaut de permis de construire ou de déclaration préalable, l’amende peut être salée : entre 1 200 € et 6 000 € par m² de surface construite ! Mieux vaut donc se renseigner correctement auprès de l’urbanisme avant d’entamer d’importants travaux de rénovation.

À savoir : pour monter un dossier nécessaire à une déclaration préalable ou à un permis de construire, vous pouvez vous rapprocher du Conseil d’Architecture, d’Urbanisme et d’Environnement (CAUE) de votre département. Les conseils délivrés sont totalement gratuits.

Les travaux réussis, c'est IZI !

Je lance ma rénovation

Un commentaire, une question ?

Posez votre question
confirmation

Merci pour votre contribution.

Votre commentaire sera soumis à une modération avant d’être publié.

Leave a Reply

Champs requis *

Décrivez-nous votre question, commentaire*

Prénom*

Email*

L'adresse mail collectée ne sera pas publiée. Vous serez notifié via cette adresse d'une réponse de nos équipes à votre commentaire. Pour en savoir plus sur notre politique de protection des données, cliquez-ici.