Refaire les joints de votre salle de bain en 3 étapes

Partager sur

homme-qui-racle-le-surplus-de-joint-mortier-sur-carrelage

Les joints du carrelage de votre salle de bain s’abîment ou de la moisissure s’y est profondément incrustée avec le temps… Aïe, il est temps de leur donner un petit coup de neuf ! Pour autant, pas question de vous débarrasser de votre carrelage qui lui, est resté en parfait état. Rassurez-vous, il est possible de changer les joints tout en conservant le carrelage grâce à une méthode en 3 étapes.

Réparer les joints du carrelage, une nécessité ?

Pourquoi changer les joints de votre carrelage ? Est-ce vraiment nécessaire ou pouvez-vous attendre quelques années ?

À l’évidence, c’est une nécessité. Tout d’abord du point de vue de l’étanchéité de votre carrelage. Qu’il soit au sol, au mur, sur les parois de votre douche ou en crédence, le joint du carrelage remplit la même mission : protéger de l’eau et de l’humidité. Sans cela, la durée de vie de votre carrelage se trouverait réduite.

L’aspect esthétique, bien qu’important pour conserver une jolie salle de bain, est secondaire. Changer vos joints donnera néanmoins un véritable coup de neuf à votre pièce !

Dans quels cas refaire les joints de votre salle de bain ?

Contrairement au carrelage, qui peut durer très longtemps sans s’abîmer, la durée de vie des joints est limitée et le passage du temps se voit au bout de quelques années. Cela a lieu notamment dans les pièces humides telles que la salle de bain. À quel moment faut-il envisager de les changer ?

  • En cas de moisissure incrustée que vous n’arrivez pas à enlever malgré toutes les solutions de nettoyage envisagées.
  • Si vos joints se sont encrassés ou ont jaunis avec le temps. Cela donne une impression générale de saleté et ne fait plus ressortir avec autant d’éclat les belles couleurs de votre carrelage.
  • Si ce sont des joints en silicone, ils peuvent s’être décollés avec le temps et l’humidité ambiante. Comme ils servent souvent à étanchéiser les bords d’une douche ou d’une baignoire, ils sont aussi susceptibles de se recouvrir de moisissure car ils sont souvent en contact avec l’eau.
  • Enfin, des joints faits de mortier peuvent s’être effrités suite à un impact ou parce qu’ils sont devenus friables à cause des variations d’humidité. Le mortier peut aussi s’être « effondré » dans une tranchée entre deux carreaux si une bulle d’air s’était glissée en-dessous. Il laisse alors un trou et crée des irrégularités inesthétiques et surtout peu étanches.

Changer les joints du carrelage revient quasiment à faire des joints pour la première fois sur un carrelage fraîchement posé. Quels sont les outils, quelle est la méthode ?

Salle de bain

Besoin d’aide pour vos travaux ?

Salle de bain

Besoin d’aide pour vos travaux ?

Faites nous votre demande de devis afin d’élaborer votre projet ensemble.

Demander un devis

Les outils dont vous aurez besoin 

Pour les joints faits de mortier

  • du mortier ciment pour les joints, soit sous forme de poudre soit sous forme de pâte prête à l’emploi. Choisissez la couleur qui vous convient (gris, beige, blanc…). Besoin d’aide pour bien choisir la couleur de vos joints ?
  • un grattoir à déjointer (manuel ou électrique)
  • éventuellement un seau ou un bac pour mélanger le joint en poudre à l’eau
  • une truelle
  • un platoir
  • une spatule
  • du produit javellisé

Pour des joints en silicone

  • un cartouche de silicone de la couleur souhaitée (blanc, transparent)
  • un pistolet extrudeur
  • un cutter ou un grattoir
  • du white spirit et/ou du produit solvant anti-silicone

NB : évitez d’utiliser du mastic acrylique, celui-ci n’est pas très recommandé pour des pièces humides.

Et bien sûr, tous les équipements de protection nécessaires : gants, chaussures de sécurité et combinaison sur tout le corps.

Les 3 étapes

Étape 1 : gratter et nettoyer les joints endommagés

Si vos joints sont en mortier ciment : la première étape consiste à nettoyer, à l’aide d’une éponge imbibée de javel, tous les joints de la surface concernée afin d’enlever les taches et moisissures. Puis laissez sécher.

Munissez-vous ensuite du grattoir à joint et extrayez-les de leur « tranchée » en grattant suffisamment fort. Attention à ne pas rayer votre carrelage !

Si vous avez une grande surface à traiter, préférez un grattoir électrique. Sinon, préparez-vous aux courbatures… !

Enfin, aspirez les morceaux de joints éclatés, nettoyez à nouveau à la javel et laissez sécher. Vos carreaux auront le même aspect que lorsque vous les avez posés pour la première fois.

Si vos joints sont en silicone : même procédé, mais au lieu d’utiliser à grattoir à joint, utilisez simplement un cutter et découpez délicatement le joint sur toute sa longueur puis tirez dessus délicatement pour le retirer. Vous pouvez au préalable imbiber la zone de produit solvant anti-silicone pour faciliter cette étape.

Passez ensuite un torchon imbibé de white spirit sur la surface concernée afin d’enlever tout résidu de colle.

Étape 2 : jointoyer le carrelage

Si vous avez opté pour du mortier en poudre, mélangez-le à l’eau dans un bac et appliquez-le en couches uniformes au niveau des tranchées avec la spatule.

Autrement, emparez-vous de votre tube de pâte à joint et positionnez son embout sur une tranchée entre deux carreaux. Appliquez ensuite la pâte de manière homogène tout au long de la tranchée.

Ensuite, utilisez la raclette pour ôter le surplus de mortier partout où cela est nécessaire afin d’obtenir une surface bien lisse.

Pour des joints en silicone, appliquez tout simplement l’embout du pistolet à l’endroit où vous souhaitez réaliser le joint et appuyez sur la détente pour faire sortir de manière uniforme le joint en progressant sur la longueur. Si vous avez peur de déborder, appliquez un ruban adhésif le long des carreaux pour faire un masquage.

Puis, lissez simplement le joint avec votre doigt préalablement humidifié. Rien de plus simple !

Étape 3 : nettoyez votre chantier

Laissez sécher le mortier et nettoyez les carreaux à l’aide d’une éponge mouillée pour éviter qu’un voile blanc ne reste fixé dessus. Vous pouvez utiliser un détergent pour joints de carrelage afin d’améliorer l’efficacité de votre nettoyage.

Enfin, passez un chiffon micro-fibre sec sur l’ensemble des carreaux.

Pour les joints en silicone, un délai de 24h est nécessaire avant de faire couler de l’eau dessus, le temps qu’il soit bien sec.

À l’avenir, si vos joints commencent à se salir, l’astuce de grand-mère consiste à passer du bicarbonate de soude et du jus de citron dessus et à bien frotter ! Pour du carrelage en céramique ou en grès, préférez des produits plus doux comme du savon noir. Pour en savoir plus sur le nettoyage des joints.

Salle de bain

Rénovation de salle de bain

Publié le 21 Juillet 2021

Obtenez un devis

Recevez rapidement un devis sur-mesure

Les données sont collectées par IZI by EDF en vue de vous proposer un devis commercial gratuit. Vous disposez du droit de vous inscrire sur la liste d'opposition au démarchage téléphonique bloctel.gouv.fr. Plus d'infos : Charte de traitement des données IZI by EDF

Un commentaire, une question ?

Posez votre question
confirmation

Merci pour votre contribution.

Votre commentaire sera soumis à une modération avant d’être publié.

Laisser un commentaire

Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Décrivez-nous votre question, commentaire*

Prénom*

Email*

L'adresse mail collectée ne sera pas publiée. Vous serez notifié via cette adresse d'une réponse de nos équipes à votre commentaire. Pour en savoir plus sur notre politique de protection des données, cliquez-ici.