Sanibroyeur : voilà la marche à suivre pour l’installer

Partager sur

installation-plombier-WC-outils

Lorsqu’une évacuation à grand diamètre n’est pas possible dans ses toilettes, les sanibroyeurs constituent une solution d’évacuation à faible encombrement. En plus de prendre peu de place, ces appareils sont assez simples à installer. Si vous prévoyez d’installer un WC broyeur, vous aurez toutefois quelques bons réflexes à adopter. Voilà ce que vous devez savoir.

Le principe d’un sanibroyeur ou d’un WC broyeur

Avant de vous lancer dans la modification de vos toilettes, prenez le temps de vous renseigner quelque peu sur le fonctionnement d’un sanibroyeur. Le sanibroyeur intervient lorsqu’une évacuation de grand diamètre ne peut pas être installée. Il reçoit ainsi les eaux usées et broie les matières, ce qui permet leur évacuation dans une canalisation d’un diamètre plus petit.

Sanibroyeur ou WC broyeur ?

Il existe deux catégories de sanibroyeurs. Les sanibroyeurs les plus courants prennent la forme d’un boîtier de quelques dizaines de centimètres de haut et de large. Ils assurent le broyage des matières indépendamment des WC, contrairement aux WC broyeurs où la motorisation est intégrée.

Pour en apprendre plus sur le fonctionnement d’un sanibroyeur, n’hésitez pas à lire notre article dédié. S’il peut y avoir quelques différences dans la pose de l’une ou l’autre version, l’essentiel de l’installation sera identique.

En amont de la pose d’un sanibroyeur

Anticiper les nuisances sonores

Les sanibroyeurs ont des avantages, mais ils ont également quelques défauts. L’un d’eux est le bruit et les vibrations générés par le moteur lorsqu’il est en marche. Des nuisances sonores qui peuvent vous gêner, mais aussi gêner votre voisinage. En cas de besoin, n’hésitez pas à consulter notre article pour se débarrasser de son sanibroyeur.

Pour réduire ces nuisances, on pourra compter sur différentes méthodes :

  • La première est à envisager en amont de votre installation de WC : il s’agit de mettre en place une sous-couche acoustique, celle-ci pouvant être trouvée dans tous les magasins de bricolage.
  • La solution la plus simple sera fournie avec votre appareil. De nombreux sanibroyeurs sont livrés avec des pieds de mousse conçus pour amortir les vibrations et réduire leur propagation dans le sol ou les murs.
  • En plus de l’outillage, vous aurez besoin de colliers de serrage lors de la pose. Préférez des colliers anti-vibratiles : ils disposent de joints en caoutchouc.
  • Enfin, on veillera, au moment de la pose, à ne pas placer son sanibroyeur contre un mur. A l’inverse, il faut toujours laisser un espace entre les deux afin que les vibrations ne puissent pas communiquer.

Configurer sa salle de bains : les pentes

En plus d’une éventuelle isolation phonique, la configuration de votre salle de bains doit également tenir compte des pentes. En effet, les sanibroyeurs ne comptent pas de système d’aspiration. Pour bien évacuer, que ce soit vers une fosse septique ou vers le tout à l’égout, votre tuyauterie ne pourra compter que sur un écoulement gravitaire.

Vos canalisations ne devront donc utiliser que des pentes descendantes (0,5% de pente minimale). Dans le cas contraire, de l’eau stagnante risque de s’accumuler dans votre tuyau d’évacuation, et les eaux-vannes peuvent gêner le clapet anti-retour et revenir dans le broyeur.

Dans l’idéal, cette conception doit être prévue en même temps que le reste des sanitaires, afin de configurer son réseau d’assainissement avec moins de contraintes. Si possible, on commencera par réaliser d’abord la partie verticale de l’évacuation, puis la partie horizontale.

Configurer sa salle de bains : les tuyaux de raccordement

En plomberie, les appareils sanitaires disposent de raccords de tailles différentes. Les toilettes, par exemple ont besoin d’évacuations de grand diamètre, 10 cm le plus souvent.

Votre broyeur WC comptera une multitude de raccordements. Le plus gros est généralement situé sur la face avant : c’est lui qui sera raccordé sur le WC. Mais les sanibroyeurs comptent aussi d’autres conduites aux diamètres plus ou moins importants, ce qui permet de les raccorder à d’autres éléments présents dans la salle de bains, comme un évier, un lavabo ou une douche.

Ce nombre d’entrées peut différer d’un modèle de sanibroyeur à l’autre. Vous pourrez en apprendre plus dans notre article sur le choix d’un sanibroyeur. En revanche, la sortie de l’appareil ne peut en aucun cas être choisie et doit être réservée à l’évacuation.

Il convient donc, avant de commencer, de repérer quels seront les sanitaires à connecter au sanibroyeur, et quels sont les diamètres de canalisation à prévoir. Toutes les sorties de l’appareil ne seront pas nécessairement utilisées. Dans ce cas, il faudra les fermer à l’aide de bouchons et de colliers. Ceux-ci sont fournis avec le broyeur.

Tout cela implique un travail de préparation en amont de la pose. Rappelons qu’un sanibroyeur a besoin d’une prise électrique à proximité. Il faut donc bien réfléchir à l’endroit précis où le sanibroyeur sera disposé.

Raccorder un sanibroyeur à ses toilettes

Après avoir coupé l’eau, la première étape de la pose consiste à raccorder les évacuations du sanibroyeur à chaque sanitaire. Il faut pour cela introduire le raccord dans l’orifice correspondant sur l’appareil, puis placer un collier autour du joint en caoutchouc. Serrez le collier à l’aide d’un tournevis.

Si vous peinez à insérer les conduits, vous pouvez utiliser un lubrifiant, en vous assurant que ce dernier est compatible avec le caoutchouc. Une fois serré, l’ensemble doit être bien étanche. Si ce n’est pas le cas, des fuites et mauvaises odeurs témoigneront d’une mauvaise étanchéité.

Une fois le WC raccordé aux conduites, fixez l’ensemble. Les sanibroyeurs sont généralement laissés derrière le WC, contre un mur. La méthode de fixation dépendra du support : sur un support béton par exemple, adoptez des vis et des chevilles.

Bien fixer sa cuvette au sol

En général, les fixations d’un WC sont dissimulées à l’intérieur de la cuvette une fois la pose terminée. Pour savoir où ces fixations seront placées, vous pouvez procéder comme suit :

  • Placez votre cuvette à l’endroit précis où elle se trouvera une fois la pose terminée.
  • Utilisez un crayon pour marquer cet emplacement au sol.
  • Retirez la cuvette, puis mesurez-en l’épaisseur des bords.
  • Reportez cette épaisseur sur les marques au sol en y ajoutant des traits parallèles.
  • Vous pouvez ainsi mettre en place les fixations à l’intérieur de la future cuvette.

Raccorder son sanibroyeur aux autres évacuations

Utilisez de nouveaux éléments de plomberie (raccords et coudes PVC) pour raccorder votre pompe à votre évacuation des eaux usées. Ici, privilégiez la colle PVC aux colliers.

Une fois que votre circuit de plomberie est en place et que la colle est sèche, ouvrez l’eau et attendez le remplissage du WC. N’oubliez pas, enfin, de brancher votre sanibroyeur à une prise secteur avant de procéder aux essais. Le branchement d’un appareil de ce type se fait sur un disjoncteur différentiel de 30 mA, avec un raccordement à la terre.

Assurez-vous donc de la bonne mise en route de votre sanibroyeur lorsque vous tirez la chasse, et que les matières sont bien évacuées sans fuite. Attention : les fuites peuvent parfois être très légères et ne pas être visibles d’emblée. Après avoir lancé votre chasse d’eau, assurez-vous que le joint de chaque raccord n’est pas humide et ne compte pas de fuite d’eau.

La pose d’un WC avec broyeur intégré

La méthode d’installation d’un WC broyeur est sensiblement la même que pour un sanibroyeur.

On pourra cependant opter, en sortie d’une telle cuvette, pour une tuyauterie flexible (avec coude si nécessaire). Celle-ci peut participer à réduire les vibrations reçues par votre canalisation d’évacuation.

Un mot sur l’entretien des sanibroyeurs

Votre sanibroyeur est installé et prêt à être utilisé. Terminons en précisant que ce genre d’appareil ne peut pas recevoir certains déchets, comme les lingettes hygiéniques. De plus, certains produits, comme l’eau de Javel, peuvent l’endommager. On privilégiera des alternatives naturelles, comme le vinaigre blanc. Si vous craignez de vous tromper, consultez notre article sur les produits de nettoyage adaptés aux sanibroyeurs.

Et si jamais vous vous êtes trompé lors de la pose ou pour le dépannage de votre appareil d’évacuation, des plombiers peuvent vous aider. En cas de besoin, faites appel à IZI by EDF pour réaliser vos travaux.

Publié le 13 décembre 2020

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *