Comment fonctionne un sanibroyeur ?

Partager sur

wc sanibroyeur pose

Véritable alternative au WC classique, le sanibroyeur présente l’avantage de pouvoir être installé dans tous les logements. Vous voulez en savoir plus sur son mode de fonctionnement ? Ce guide est conçu pour vous.

Qu’est-ce qu’un sanibroyeur ?

Le sanibroyeur n’est pas très connu, mis dans l’ombre par le WC classique. Pourtant, il peut s’avérer très utile dans certains cas. De son vrai nom « broyeur de WC », le sanibroyeur est un appareil électrique qui permet de réduire en minuscules morceaux les matières organiques évacuées par les canalisations. Pour rappel, les tuyaux des sanibroyeurs peuvent mesurer 25mm de diamètre.

En plus de son rôle de broyage, cet appareil dispose d’une pompe qui permet de propulser les eaux noires (eaux usées) vers l’évacuation.

Deux types de sanibroyeurs

Sanibroyeur intégré

Il existe deux sortes de sanibroyeurs. Tout d’abord, le sanibroyeur intégré est composé d’un moteur directement installé dans la cuvette. Celui-là est donc caché, ce qui conserve le côté « esthétique » si l’on peut dire. Son atout est qu’il ne prend que peu d’espace, car il n’a pas de réservoir d’eau et fonctionne grâce à l’électrovanne en lieu et place du mécanisme de la chasse d’eau.

On parle également de sanibroyeur monobloc, puisqu’il s’agit d’un WC à part entière dans lequel est placé le broyeur. Ce modèle est plus fréquent dans les nouveaux logements que dans les anciens.

Sanibroyeur adaptable

L’autre type d’appareil est le sanibroyeur adaptable, aussi baptisé « broyeur de WC indépendant ». Il s’agit en fait d’une boîte collectrice qui va se placer à l’arrière des WC classiques ou suspendus. Raccordé directement à l’évacuation du sanitaire, son fonctionnement est tout simple. Il permet donc de conserver sa cuvette céramique si l’on y tient. Ou de choisir vous-même le modèle.

Certains sanibroyeurs adaptables ont plusieurs entrées, ce qui vous laisse la possibilité de les raccorder à l’évacuation de votre douche ou de votre lavabo.

IZI vous accompagne dans vos projets

Installation de WC broyeur

Découvrir notre offre

Fonctionnement général du sanibroyeur

Comme nous l’avons vu, le fonctionnement du sanibroyeur repose sur un moteur électrique. Il faut donc, premièrement, qu’il soit relié à une alimentation électrique. Certains modèles à pile existent mais, en plus de leur rareté, sont très peu pratiques.

Le sanibroyeur opère par dilacération : cela veut dire qu’il met en pièces les tissus organiques. Il s’agit des selles, du papier toilettes ou autres déchets déversés dans la cuvette. Cela afin de réduire la pression dans les tuyaux d’évacuation, qui sont de 22mm à 40mm de diamètre – quand ceux des toilettes classiques font 100mm. Une fois la dilacération effectuée, une turbine évacue les eaux dans les canalisations.

Trois systèmes de dilacération

Comme nous le venons de voir, la dilacération est la destruction et le broyage de la matière en une quantité de minuscules morceaux. Pour arriver à ce résultat, les constructeurs de broyeurs à WC utilisent trois systèmes différents : les couteaux, la râpe ou encore l’aspiration-pulsion.

Fonctionnement à râpe

Certains sanibroyeurs utilisent des râpes pour effectuer le broyage des matières organiques. C’est le cas notamment des appareils des marques Watermatic ou Claramatic. Les râpes qui contiennent une trentaine de dents sont fixées sur une turbine et tournent rapidement autour de l’axe. A la manière d’un moulin à légumes, elles déchiquètent les selles.

Leur fonctionnement est plutôt silencieux, ce qui les distinguent des sanibroyeurs à couteaux. Si vos toilettes sont contiguës à votre chambre à coucher, mieux vaut opter pour un modèle silencieux tel que celui-ci.

Fonctionnement à couteaux

La majorité des broyeurs marchent avec une turbine équipée de couteaux. Les lames tranchantes en inox sont très efficaces. Ce système est en deux étapes : d’abord les deux couteaux broient la matière, ensuite la turbine qui est placée dessous pompe les eaux pour les évacuer.

Il s’agit du modèle le moins cher et le plus simple. On notera cependant un bruit peut-être plus prononcé. Vous pouvez en trouver de nombreuses sortes, commercialisées par les marques SFA (société ayant créé le terme « sanibroyeur »), SBS ou encore Lomac.

Fonctionnement à aspiration-pulsion

Le dernier système de dilacération observable dans les sanibroyeurs est l’aspiration-pulsion. Il s’agit certainement de la technologie la plus qualitative. La turbine centrifuge en nylon, extrêmement puissante, va propulser les eaux usées à une très grande vitesse et les détruire au passage. Dans ce type de broyeur à WC, le moteur est immergé. L’aspiration-pulsion étant très efficace, elle entraîne bien entendu un coût plus élevé que les autres systèmes.

La règlementation appliquée aux sanibroyeurs

wc entretien

Toute une série de règles encadre l’installation, l’usage et l’entretien des broyeurs de toilettes. Il est très important de les respecter, à la fois pour votre sécurité et pour celle de vos voisins.

  • Puissance du moteur entre 250W et 600W,
  • Cuvette bactériostatique pour éviter le développement des bactéries,
  • Traitement anticalcaire,
  • Abattant détachable antibactérien avec frein de chute,
  • Hauteur de refoulement entre 1 et 6 mètres,
  • Diamètre des tuyaux d’évacuation de 22mm minimum.

En plus de ces différentes mesures, il est impératif de respecter le règlement sanitaire départemental. Nous vous expliquons ci-dessous (dans la partie « Respecter les normes d’installation ») en quoi il consiste.

Avantages et inconvénients du sanibroyeur

Il n’est pas vraiment possible de dresser une liste des atouts et défauts du sanibroyeur, puisqu’il s’agit surtout d’une alternative aux toilettes classiques. Il faut donc plutôt parler de son intérêt dans certaines situations. Voici ce que l’on peut en dire.

Avantages du broyeur de WC

Le plus grand avantage du sanibroyeur – et de loin – est qu’il permet d’installer des WC où que l’on souhaite dans un logement. Car ils disposent d’une pompe, ils peuvent être installés à distance de l’évacuation centrale. De plus, leurs tuyaux étroits évitent d’avoir à réaliser de grands travaux. Ils passent aisément le long des plinthes ou sous un faux plafond. Voici une liste des intérêts du sanibroyeur :

  • Liberté dans l’emplacement,
  • Économies d’eau : le broyeur requiert entre 2 et 4 litres d’eau par chasse, contre 5 pour les WC classiques,
  • Entretien des canalisations : en réduisant la pression, il augmente leur longévité,
  • Broyage intégral : en plus de dilacérer les selles, il peut broyer le carton du papier toilette et d’autres déchets de ce type,
  • Possibilité de le raccorder aux autres sanitaires (douche, bidet, lavabo…) sur certains modèles,
  • Certains modèles sont silencieux (40 à 55 décibels).

Inconvénients du broyeur de WC

Les sanibroyeurs sont très pratiques, mais ils peuvent toutefois présenter quelques inconvénients. Il s’agit plus de désagréments que de réels défauts, mais il est préférable de les avoir en tête avant de commencer son achat. En la matière, les fabricants français tels que SFA et Watermatic sont bien plus fiables que les marques venues de Chine ou ailleurs. Voici quelques-uns des problèmes à souligner :

  • Bruyant : même si les derniers modèles s’améliorent, le broyeur reste un outil bruyant,
  • Fragilité des couteaux et râpes : attention à ne pas balancer n’importe quoi dans votre cuvette,
  • Entretien régulier nécessaire, en particulier le détartrage qui est très important
  • Dépendance à l’électricité,
  • Interdit dans les logements neufs ou pouvant disposer de WC classiques.

Quand opter pour un sanibroyeur ?

Le broyeur de WC a un système d’évacuation plus compact. Il est donc parfait quand l’on manque de place dans son logement. C’est donc l’idéal pour optimiser l’espace surtout dans une pièce qui n’est pas adaptée pour accueillir des toilettes, comme les combles par exemple. Si vous n’avez pas ou ne souhaitez pas avoir de fosse septique, ces appareils n’en n’ont pas besoin.

Les pompes de relevage permettent de remonter jusqu’à 8 mètres de hauteur. Quand on dispose d’un sous-sol, il suffit d’ajouter un clapet anti-retour. Pour ceux qui craignent le bruit ou les odeurs, il est tout à fait possible de trouver un sanibroyeur avec dispositif anti-bruit ou filtre à odeur.

Installation du sanibroyeur

Respecter les normes d’installation

Pour rappel, avant même de penser à installer un broyeur pour WC, il faut vérifier que vous respectez l’article 47 du règlement sanitaire type, qui encadre le branchement des sanibroyeurs. Il interdit purement et simplement d’installer cet appareil dans les logements neufs. Pour les logements anciens, il vous faudra avoir une autorisation des services sanitaires.

Quand vous installez un sanibroyeur, il faut bien veiller à toutes les questions de sécurité. En effet, cet appareil étant électrique, il convient de respecter les normes, notamment pour l’installation de la prise dans votre salle de bain (ou la pièce qui accueille vos toilettes). D’ailleurs, pour éviter les éventuelles coupures d’électricité, vous pouvez utiliser une prise avec disjoncteur différentiel.

Étapes et pièces nécessaires

En plus de la prise, il vous faudra une alimentation et une évacuation d’eau d’un diamètre minimal de 22mm. Les tuyaux peuvent passer en bas des murs mais ne pas y être collés : utilisez pour cela des colliers antivibratiles avec une couche de caoutchouc. Ces pièces doivent être posées tous les 80cm à 100cm le long de la canalisation.

D’autres pièces sont également nécessaires : le robinet d’arrêt ainsi que le clapet anti-retour (indispensable si les WC se trouvent au sous-sol). Prévoyez un dégagement autour de la cuvette de 20cm sur les côtés et 40cm au-devant.

Soyez vigilant dans chaque étape et si besoin consultez plusieurs fois la notice d’installation. Tout défaut peut être rédhibitoire quant au fonctionnement. Si vous avez opté pour un sanibroyeur adaptable, il devra être installé entre les réservoirs et les systèmes de récoltes et de traitements des eaux noires de l’habitation.

Passer par un plombier pour installer son broyeur WC

L’installation demande minutie et application. Si le travail semble trop complexe pour vous, n’hésitez pas et passez par un professionnel de la plomberie. De nombreux plombiers se sont spécialisés dans les branchements de sanibroyeurs. Vous pouvez même demander conseil en amont à l’expert pour choisir l’appareil le mieux adapté à votre situation et ainsi éviter les dépenses superflues. La pose peut durer entre 1h et 1h30.

Pour l’entretien, comment ça marche ?

Comme pour les toilettes classiques, il est important de bien entretenir le sanibroyeur pour éviter tout dysfonctionnement. Mais aussi respecter votre appareil et ne pas jeter autre chose que selles et papier hygiénique. Ainsi, on évitera d’y balancer les restes de nourriture, les préservatifs ou encore lingettes. Ces éléments peuvent boucher le sanibroyeur.

Pour ce qui est de l’entretien à proprement parler, les mêmes produits que ceux destinés aux WC habituels peuvent être utilisés.

Quel est le prix moyen d’un sanibroyeur ?

toilettes wc

Les tarifs varient fortement d’une marque à l’autre. Le modèle du sanibroyeur va évidemment faire évoluer le prix. Dans votre calcul, pensez bien à prendre en compte les travaux éventuels que vous aurez à réaliser. Les broyeurs de WC bas de gamme pourront coûter environ 400€, et ce prix peut monter jusqu’à 1 000€ pour les modèles les plus développés.

Voici un petit tableau récapitulatif des tarifs d’un sanibroyeur, observables sur le marché français :

Type de dépensePrix minimal moyen (€)Prix maximal moyen (€)
Sanibroyeur intégré (monobloc)400€1 000€
Sanibroyeur adaptable350€700€
Installation115€225€

Le vocabulaire du WC broyeur

Plusieurs mots désignant une pièce du sanibroyeur ou une action liée ne sont pas évidents à comprendre. C’est pourquoi, pour vous faciliter la lecture de cet article, nous rappelons ici quelques notions essentielles du sanibroyeur. Les définitions sont extraites du Larousse.

  • Électrovanne : comme son nom l’indique, l’électrovanne est une vanne électrique. Elle « règle le débit d’un liquide et ses mouvements sont commandés par un électroaimant ».
  • Clapet anti-retour : indispensable si l’on installe le WC broyeur au sous-sol, le clapet anti-retour est un dispositif qui décide du sens de circulation d’un liquide dans un tuyauterie. Il oriente le fluide vers l’aval et empêche son retour en amont. Il peut être à battant, guidé ou à bille.
  • Détartrage : il s’agit tout simplement d’éliminer le calcaire qui s’est accumulé et risque d’endommager la membrane du broyeur. Vous pouvez utiliser un détartrant classique ou du vinaigre blanc.
  • Collier antivibratile : ces pièces rondes viennent fixer et supporter la canalisation et permet notamment d’éviter que les tuyaux soient collés au mur ou aux plinthes.
  • Eaux noires : on les appelle aussi eaux usées ou eaux vannes, il s’agit simplement de l’eau contenant les matières fécales et l’urine qui doit être évacuée par le sanibroyeur.

Une brève histoire du WC broyeur

Pour la compréhension générale, nous avons utilisé le terme « sanibroyeur », mais il s’agit en fait d’un nom déposé entré dans le vocabulaire courant. Les mots « frigo » et « scotch » tirent aussi leur origine d’une marque. Voici l’évolution du sanibroyeur dans le temps.

La création de SFA : le sanibroyeur

En 1958, la Société française d’assainissement (SFA) voit le jour. Très vite, elle décide d’innover et « révolutionner le secteur de l’assainissement sanitaire » selon ses propres mots. Deux ans plus tard, en 1960, le premier « Sanibroyeur » est conçu. Dans les années 1980, la firme continue son développement et élargit sa gamme de broyeurs, créant aussi le Sanicompact. Le groupe produit actuellement des appareils ergonomiques de qualité, après 60 ans d’expertise.

Type de sanibroyeur SFAPrix (€)
Sanibroyeur compact405€
Sanibroyeur silence399€
Sanibroyeur top silence545€
Sanicompact649€

Les autres modèles de WC broyeur

Depuis l’invention du sanibroyeur par la SFA, de nombreuses marques ont vu le jour ou se sont spécialisées dans ce type d’appareil. On pense notamment à Watermatic, autre entreprise française qui possède une usine à La Ciotat. D’autres marques peuvent aussi être citées comme Sanimax, AquaSani, Arebos ou SBS. Le marché est donc bien développé, ce qui vous permet de faire jouer la concurrence et trouver le meilleur produit au meilleur prix.

IZI vous accompagne dans vos projets

Installation de WC broyeur

Découvrir notre offre

Publié le 5 novembre 2020

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *