Séniors : 5 aides pour adapter un logement

Partager sur

Séniors : 5 aides pour adapter un logement

Le temps passe et la retraite se rapproche, il est temps de repenser votre logement afin de mieux vivre vos vieux jours ! L’adaptation d’un logement aux séniors permet de rendre leur quotidien plus facile et peut s’avérer intéressante si vous souhaitez y vivre le plus longtemps possible. Vous allez découvrir que ce type d’aménagement concerne la plupart des secteurs d’une habitation, mais surtout, nous vous dressons la liste des aides financières disponibles ! Des subventions et dispositifs qui sont là pour aider à sécuriser et adapter un logement à moindre coût. 

Adapter un logement à l’arrivée de la retraite : pour quoi faire ? 

barre d'appui adapter son logement aux séniors

Quand vient la retraite, les habitudes de vie changent et vous vous préparez à passer plus de temps chez vous. À ce changement s’ajoute un autre élément à prendre en compte : l’âge. En effet, si vous allez couler des jours heureux tranquillement installés dans votre maison, il convient de prendre en compte le fait que vous allez vieillir et que, par conséquent, il faut préparer l’habitation à votre vieillissement. Ce choix est indispensable, car il en va de votre santé et surtout, de votre sécurité. 

En moyenne un tiers des plus de 65 ans et la moitié des 85 ans sont victimes d’une chute chaque année en France… Un chiffre effrayant qui démontre à quel point il est important d’aménager les espaces et les éléments présentant un risque. Alors, pensez à la rénovation de la maison pour la rendre plus adapté

PMR

Besoin d’aide pour vos travaux ?

PMR

Besoin d’aide pour vos travaux ?

Faites nous votre demande de devis afin d’élaborer votre projet ensemble.

Demander un devis

Comment adapter un logement pour les séniors ? 

Lorsqu’il s’agit de rendre un habitat plus sécurisant pour les personnes âgées, il existe différentes interventions envisageables : 

  • Il est possible de poser des volets roulants automatiques ; 
  • L’adaptation de l’éclairage est également possible pour éviter les chutes et les accidents ;
  • La mise en place d’installation d’équipements de sécurité spécifiques tels que des revêtements de sol antidérapants, un rez de marche antidérapant, des poignées dans la douche, la surélévation des w.c.

De plus, il existe des pièces où il convient de redoubler d’attention pour créer un havre de paix lorsque vous allez vieillir. Les voici :

  • Le séjour et toutes les autres pièces de vie puisque c’est là que vous passerez le plus clair de votre temps ; 
  • La salle de bain et la cuisine autrement dit, les pièces humides sont des lieux glissants où les risques de chutes sont élevés ;
  • La chambre pour rendre vos nuits plus confortables ; 
  • Le jardin pour réduire davantage les risques.

Les aides disponibles pour les propriétaires 

séniors heureux d'avoir adapter un logement pour leur retraite

Si vous êtes propriétaires et que vous souhaitez réaliser des travaux d’adaptation pour séniors au sein de votre logement, plusieurs aides financières sont disponibles pour vous aider à financer les réalisations. 

Les aides de l’Anah 

L’Agence Nationale de l’Habitat (l’ANAH) est une institution qui encourage les propriétaires à améliorer leurs conditions de vie et leur confort thermique. L’ANAH lutte également contre la précarité et pour ce faire, elle accorde des aides aux propriétaires occupants pour les aider à y parvenir. Ces aides concernent les propriétaires aux revenus modestes, mais également les séniors. En effet, dans le cadre de ses différents programmes tels que « Habiter Mieux », l’agence délivre des coups de pouce financiers pour l’installation d’une douche plain-pied ou encore celle d’un monte-escalier. 

Afin d’en bénéficier, il existe différents critères d’éligibilité qui varie d’une région à l’autre. Même si, les obligations sont moins conséquentes pour les travaux d’adaptabilité d’un logement aux personnes handicapées ou âgées, il est préférable de se rapprocher de l’agence de votre territoire pour en savoir plus. Quoi qu’il en soit, ce type de subvention gravite autour de 35 à 50 % du montant des travaux, un pourcentage qui dépend des ressources. 

Les aides des caisses de retraite 

Il existe des aides proposées par l’Assurance retraite… En effet, les caisses de retraite complémentaire offrent une aide pour l’aménagement du domicile. Il s’agit du Plan d’action personnalisé (PAP), un dispositif qui permet de faire profiter les retraités de prestations intéressantes pour offrir un maximum de confort et prendre soin du maintien à domicile. Le plan pour adapter un logement concerne : 

  • La télésurveillance ; 
  • L’aide financière pour l’adaptation du domicile ; 
  • Des aides techniques ou encore humaines.

Pour obtenir ce soutien, il est nécessaire d’être titulaire d’une retraite du régime général à titre principal, d’être âgés de plus de 55 ans et évidemment, avoir besoin d’une aide. La demande du PAP se fait auprès de la caisse régionale qui par la suite viendra au sein de l’habitation pour réaliser une évaluation des conditions de vie et des besoins de la personne âgée. Ce rendez-vous vise à connaître les besoins des occupants, les professionnels délivrent des conseils et étudient la situation de chaque dossier. Ensuite, l’évaluateur de la CNAV met au point un plan d’aide financière qui sera soumis à la caisse de retraite de la région. Enfin, la caisse détermine le montant de l’aide en fonction des ressources des demandeurs. 

Sachez que la Mutualité sociale agricole (MSA) et le Régime social des indépendants (RSI) possèdent eux-mêmes des aides financières pour l’adaptation de l’habitat. 

Les aides des collectivités territoriales 

homme handicapé en train de cuisiner dans son logement adapté

Les collectivités territoriales ne sont pas en reste lorsqu’il s’agit de participer à l’aménagement d’un habitat sain et sécurisé pour le maintien à domicile des personnes âgées. En fonction de la région, du département, voire de la commune, il existe des aides, des prêts et des dispositifs utiles pour la réalisation des travaux à moindres coûts. Les subventions varient en fonction de votre localisation et des critères de chaque dispositif. Il convient donc de se rapprocher de votre municipalité, préfecture ou d’une agence départementale pour l’information sur le logement (ADIL) dont les coordonnées sont disponibles sur le site de l’ANIL. De cette façon, vous serez conseillé et orienté vers le choix le plus adapté à votre situation. Les aides locales comptent également l’allocation personnalisée d’autonomie (APA) proposée par le conseil départemental.  

L’aide d’Action logement 

Opter pour l’adaptation du logement au vieillissement permet de profiter de l’aide d’Action logement. Cette aide peut vous permettre d’obtenir jusqu’à 5 000 euros de soutien financier pour la réalisation des travaux et elle concerne uniquement la salle de bains et les sanitaires. Pour y être éligible, il faut avoir au moins 70 ans, être retraité d’une entreprise du secteur privé et agricole. Les salariés ou retraités du secteur privé en perte d’autonomie peuvent également espérer une éligibilité. Il faut aussi posséder des plafonds de ressources des ménages à revenus modestes et réaliser les améliorations dans votre résidence principale. Tout comme pour les aides à la transition énergétique, les travaux doivent être effectués par un professionnel certifié.  

L’aide d’Action logement concerne : 

  • La fourniture et la pose d’une douche avec un receveur extra-plat et des équipements de sécurité ;
  • La fourniture et la pose d’un lavabo pour les personnes à mobilité réduite ; 
  • La pose et la fourniture des w.c. rehaussés, comprenant un réservoir et une barre d’appui.

Les aides fiscales 

Agencer un logement sécurisé pour la retraite donne accès à certains dispositifs de défiscalisation. En effet, il existe un crédit d’impôt disponible pour les dépenses liées à l’achat d’équipements pour une personne âgée ou en situation de handicap. Cet aide concerne donc l’adaptation du logement à la perte d’autonomie et d’accessibilité. Pour en bénéficier pour adapter un logement, il suffit d’effectuer une demande avant le 31 décembre 2023. 

Le taux de crédit d’impôt est fixé à 25 % des dépenses plafonnées à 5 000 euros pour une personne seule et 10 000 euros pour un couple. Le plafond de la déduction d’impôt est majoré à 400 par personne à charge, ainsi que 200 pour chaque enfant en résidence alternée. 

Les soutiens financiers pour les séniors locataires 

Si vous êtes locataires, les aides diffèrent de celles accordées aux propriétaires, en voici le détail. Toutefois, le locataire qui choisit de réaliser des travaux d’adaptabilité de son logement doit être conscient que ces interventions sont à ses frais et doivent répondre à certaines conditions strictes. En effet, au moment de son départ, le logement devra être rendu dans son état original, c’est-à-dire tel qu’il était au moment de son emménagement. 

En location, vous pouvez bénéficier des aides suivantes pour adapter un logement :

  • Les aides d’Action logement ;
  • Les aides des collectivités locales ; 
  • Les aides fiscales.

En revanche, les aides de l’Anah ne sont pas accessibles aux locataires, elles sont réservées aux propriétaires occupants ou bailleurs. Néanmoins, vous pouvez vous rapprocher de votre propriétaire pour obtenir un accord et faire la demande d’aide à sa place. 

PMR

Rénovation de salle de bain

Publié le 2 Avril 2021

Un commentaire, une question ?

Posez votre question
confirmation

Merci pour votre contribution.

Votre commentaire sera soumis à une modération avant d’être publié.

Leave a Reply

Required fields are marked *

Décrivez-nous votre question, commentaire*

Prénom*

Email*

L'adresse mail collectée ne sera pas publiée. Vous serez notifié via cette adresse d'une réponse de nos équipes à votre commentaire. Pour en savoir plus sur notre politique de protection des données, cliquez-ici.