Changement d’un verrou de porte : toutes les informations à connaître

Partager sur

porte-homme-bricolage-perceuse

Pour sécuriser sa maison, il n’y a rien de tel que d’ajouter un verrou à sa porte d’entrée. Il est aussi possible d’en ajouter aux portes intérieures et à d’autres types d’ouvertures. Mais comment installer son verrou de porte ? Quel matériel sera nécessaire ? Toutes les réponses sont dans cet article.

Pour bien poser son verrou, il faut d’abord bien le choisir

Avant toute chose, il est important de bien choisir le verrou que vous entendez installer. Il en existe effectivement de différentes catégories, et la méthode de pose évoluera d’un modèle à l’autre. Par exemple, dans le cas d’un verrou à double cylindre, le dispositif devra pouvoir être ouvert d’un côté ou de l’autre de la porte. Une fois posé, il traversera donc la porte afin d’être accessible en toutes circonstances.

Les différents types de verrous, et lequel choisir

Le verrou à bouton

Le verrou à bouton est un modèle dit à translation : lorsque l’on tourne le bouton, une tige métallique (le pêne) se déplace. Il entre dans un orifice, la gâche fixée sur le mur, ce qui empêche l’ouverture de la porte.

Le verrou à bouton peut s’adapter à la plupart des portes et son installation est très simple. Toutefois, ce type de verrous ne peut s’ouvrir que d’un seul côté. On l’installera à l’intérieur du logement, et il ne pourra être déverrouillé que par une personne déjà présente dans la maison.

Le verrou à clé

Ce verrou reprend le même principe que le verrou à bouton, mais son déverrouillage ne peut se faire qu’à l’aide d’une clé. Il apporte donc deux avantages notables par rapport au bouton :

  • Seul le détenteur de la clé pourra verrouiller ou déverrouiller le dispositif.
  • Avec un modèle à double cylindre, la porte pourra être ouverte depuis l’intérieur ou l’extérieur.

A noter que les verrous à bouton et à clé peuvent se réunir dans des modèles hybrides. Dans ce cas, le verrou pourra être ouvert depuis l’extérieur via une clé, ou depuis l’intérieur via un bouton. Sa pose est donc traversante

La targette

La targette est elle aussi un verrou à translation, mais ne dispose pas de bouton. Cette fois, le pêne se déplace simplement le long d’un profilé métallique, sans mécanisme intermédiaire. Comme pour un verrou à bouton, leur pose est très simple, mais elle se fait uniquement en intérieur. De plus, elle ne dispose pas, comme on peut en trouver sur les verrous à bouton ou à clé, de protection supplémentaire contre les effractions par la force (comme l’arrachement du verrou).

Les targettes disposent souvent d’orifices destinés à recevoir un cadenas. Ceux-ci améliorent leur sécurité et permettent de parer un peu mieux aux cambriolages.

Les verrous à combinaison

Ces verrous proposent une combinaison modifiable pouvant compter de 2 à 8 chiffres. Plutôt destinés aux professionnels, ces verrous à code peuvent être mécaniques ou électroniques. Dans le deuxième cas, ils fonctionnent sur piles et ne nécessitent pas d’installation électrique. Ces modèles sont particulièrement sûrs, et ils restent simples à installer : en général, ils se posent en applique). De plus, ils évitent de multiplier les copies de clé. Mais attention à ne pas oublier son code !

Pose encastrée, pose en applique… L’installation d’un verrou sur une porte extérieure

Le cas de figure le plus fréquent reste celui d’un verrou à poser sur une porte extérieure (porte d’entrée, de véranda, etc).

Vos possibilités de pose dépendront du matériau de la porte. Dans le cas d’une porte en bois, vous pourrez l’entailler afin d’y encastrer votre verrou. En revanche, la pose d’un verrou encastré sur une porte PVC ou aluminium est bien souvent impossible.

Les portes alu et PVC disposent effectivement de renforts intérieurs. En les perçant et creusant, vous prenez le risque de porter atteinte à l’intégrité de votre huisserie. Néanmoins, une pose en applique sera parfois envisageable.

Verrou à bouton et pose en applique

La pose en applique est la plus simple. Voilà donc comment poser un verrou à bouton (sans cylindre) en applique :

  • A l’aide d’un mètre, repérez la hauteur à laquelle votre verrou se situera une fois posé. En général, une hauteur d’1,50 mètre est recommandée.
  • Positionnez le verrou à cette hauteur. Positionnez également la gâche sur le bâti, et assurez-vous que le pêne se situe bien en face.
  • A l’aide d’une perceuse-visseuse, utilisez des vis à bois pour fixer le verrou. Placez-le ensuite en position fermée (pêne sorti).
  • Vous pouvez ainsi fixer la gâche de la même manière. Une fois les deux éléments fixés, assurez-vous que le verrou coulisse bien dans la gâche, sans frotter.

Verrou à cylindre, pose encastrée et pose entaillée

La pose d’un verrou pourvu d’un cylindre et pouvant être ouvert des deux côtés sera plus délicate. Elle demandera aussi un peu plus de matériel :

  • Bien souvent, ces verrous sont fournis avec un gabarit. Il vous permettra de déterminer à quel endroit le cylindre traversera votre porte.
  • Le gabarit vous indiquera deux trous de différents diamètres : une fois percés, ils formeront le logement du cylindre.
  • Pour le perçage, utilisez des mèches à bois plates. Pour percer votre porte, commencez à percer d’un côté et arrêtez vous lorsque la pointe de la mèche ressort de l’autre côté de la porte.
  • Ne laissez pas la mèche sortir entièrement : elle éclaterait le bois en ressortant de l’autre côté. Terminez plutôt votre trou en perçant depuis l’autre côté.
  • Vous pourriez avoir à retailler l’ouverture afin qu’elle corresponde bien au verrou. Vous aurez besoin de ciseaux à bois pour cela.
  • Fixez à présent votre verrou comme lors d’une pose en applique.

Cette méthode ne concerne toutefois que les verrous à cylindres encastrés. Certains modèles intègrent totalement le boîtier dans le tranchant de la porte. Dans ce cas, il faudra réaliser une entaille beaucoup plus importante : on parle de pose entaillée. Celle-ci pourra être réalisée avec différents outils, notamment des ciseaux à bois ou une défonceuse.

La pose d’un verrou multipoints

Nous avions évoqué dans notre article dédié les différentes serrures multipoints. Grâce à différents points de fermeture, celles-ci apportent une plus grande sécurité contre les effractions.

Cette solution se décline aussi dans des verrous multipoints. Le principe est alors identique à celui d’une serrure. Le verrou (à bouton ou à clé) actionne une tringle. Celle-ci s’engage dans différentes gâches placées autour de la porte.

Sauf exception, ces verrous se posent en applique, l’intégration d’un système multipoints à une porte déjà existante étant rarement possible. Leur pose reprend donc le même principe que pour un verrou à bouton.

L’installation d’un verrou sur d’autres types de portes

Au-delà de ces principaux cas de figure, un verrou peut être posé sur d’autres éléments de sa maison. Il faudra, à chaque fois, adapter son outillage et son système de verrouillage à l’élément à sécuriser.

Installer un verrou sur une porte intérieure

Il est évidemment possible d’ajouter un verrou à ses toilettes, à sa salle de bains ou à son bureau par exemple. Comme pour les portes d’entrée, cela apporte une sécurité supplémentaire et propose une alternative moins complexe à la serrure.

Cette pose ne devrait pas poser de problème particulier : la pose d’un simple verrou à bouton convient la plupart du temps. En général, on s’attardera davantage sur l’esthétique de son système de fermeture : il existe pour cela de petits verrous inox très discrets.

Installer un verrou sur une porte de meuble

De la même manière, il est possible d’équiper certaines portes de meubles de verrous à clé.

La pose de la gâche risque cette fois d’être plus complexe. En effet, les portes de meubles occupent souvent la totalité de la façade. Il n’y aura donc pas de place pour l’installation d’une gâche.

La solution la plus simple réside dans une targette cadenassable. A l’aide d’un foret à bois ou d’une mèche adaptée, on creuse un trou dans la paroi latérale du meuble. Celui-ci fera office de gâche : c’est dans ce trou que le pêne de la targette se logera. D’autres targettes et verrous cadenassables dessinent un angle à 90°. Cela permet de les adapter à l’angle d’un meuble.

On peut également installer un verrou à cylindre. Mais comme pour une porte d’entrée, la modification du meuble sera alors plus importante. On évitera cette solution pour les meubles qui ne sont pas en bois massif, les bois agglomérés disposant d’une résistance plus faible aux éclats.

Installer un verrou sur une porte de garage

Les garages disposent de différents types de portes. Le choix et la pose d’un verrou dépendra de son type:

  • Pour une porte de garage battante : on optera pour un verrou posé en applique entre les deux vantaux. Assurez-vous que votre porte ne présente pas de jeu avant de fixer.
  • Pour une porte en accordéon : vous aurez le choix entre un coffre serrure et une barre de sécurité. Posée en applique, la première maintiendra ensemble les deux vantaux principaux, ce qui bloquera l’ouverture. Une barre de sécurité rendra l’ensemble solidaire et le fixera au bâti.
  • Pour une porte coulissante : On pourra là aussi opter pour un verrou en applique ou pour une barre de sécurité.
  • Pour une porte basculante : On choisira un verrou en applique ou un cadenas au sol. Cette seconde solution est décrite au paragraphe suivant.
  • Enfin, les portes sectionnelles et à enroulement recevront elles aussi un cadenas au sol.

Les cadenas se présentent sous deux formes. Le premier est le sabot, un anneau que vous devrez fixer dans le sol. Le cadenas sera ensuite fixé à cet anneau. Pour cette solution, vous devrez donc percer le sol (avec un foret à béton) et fixer le cadenas à l’aide de chevilles.

L’autre solution est le moraillon. Celui-ci entraine un système de verrouillage articulé. Il présente l’avantage d’être cadenassable depuis l’intérieur ou l’extérieur.

Enfin, un ultime verrou dont vous pourriez avoir besoin est le verrou à baïonnette. Son profil évoque celui d’une targette, mais disposé verticalement. Placée en bas de la porte de garage, elle s’enfonce dans le sol lorsque celle-ci est fermée. Elle empêche ainsi l’ouverture depuis l’extérieure. Sa pose se fait en applique, porte fermée, et nécessite de percer le sol.

Installer un verrou sur une baie coulissante

Les portes coulissantes et baies vitrées disposent elles aussi de verrous spécifiques. Ils ne s’ouvrent que depuis l’intérieur et se présentent sous la forme de petits boîtiers. Ils peuvent recevoir un bouton ou une clé. Pour installer ce type de verrou sur une baie coulissante à deux vantaux :

  • Placez le boîtier sur la tranche du vantail situé vers l’intérieur du logement. L’objet est pourvu d’un trou où une tige sera insérée : ce trou doit pointer vers l’autre vantail (le dormant).
  • Vissez le boîtier au premier vantail avec deux vis adaptées. Insérez ensuite la tige métallique dans son orifice et faites-la traverser le boîtier.
  • A l’aide d’un maillet, tapez légèrement sur la tige. Cela laissera une marque sur le second vantail.
  • Dévissez le boîtier, puis percez le second vantail à l’endroit de la marque. Le trou doit être d’un diamètre légèrement plus grand que la tige métallique.
  • Remettez le boîtier en place. A présent, la tige peut traverser le boîtier et le vantail dormant. En fermant le verrou ou en utilisant la clé, vous pouvez désormais maintenir la tige en place et verrouiller votre ouvrant.

Remplacement de verrou : qui paye ?

Voilà comment placer le verrou de votre porte. Au-delà des différents procédés, il y a des informations connexes à connaître sur le remplacement ou la pose de son verrou. La première est le cas de la location. D’emblée, n’hésitez pas à consulter notre article sur la prise en charge des frais de serrurerie pour un locataire.

Si vous estimez ne pas être en sécurité face à une effraction, vous avez des droits. Ainsi, vous avez la possibilité de changer un barillet ou une serrure de porte sans demander l’avis du propriétaire. Mais dans le même temps, vous ne pouvez pas obliger votre bailleur à changer votre verrou.

De plus, le pose du nouveau verrou ne doit pas entraîner de transformation irréversible. Au moment de rendre votre logement, le propriétaire pourra ainsi vous demander de le retirer. Cela dit, ce genre de cas se présente rarement : rares sont les propriétaires à refuser la pose gratuite d’un verrou plus sûr.

Faire appel à un professionnel : tout ce qu’il faut savoir

Si vous craignez de faire une erreur ou d’abîmer votre porte, vous avez finalement la possibilité de faire appel à un serrurier. Néanmoins, pour un changement de serrure, de verrou ou de barillet de la part d’un professionnel, il est préférable de bien choisir son prestataire.

Autant que possible, privilégiez un serrurier qui vous a été recommandé par un proche ou une connaissance. Vous aurez davantage de chances d’éviter les arnaques et d’obtenir une prestation de qualité. Nous avons d’ailleurs consacré un article de conseils pour éviter les arnaques en serrurerie. Bien souvent, les personnes qui vous incitent à changer l’ensemble de votre huisserie ne sont pas dignes de confiance.

Prenez également le temps de vous renseigner sur la prise en charge de l’opération par votre assurance. Celle-ci n’est pas toujours celle que l’on croit.

Publié le 12 Janvier 2021

Un commentaire, une question ?

Posez votre question
confirmation

Merci pour votre contribution.

Votre commentaire sera soumis à une modération avant d’être publié.

Leave a Reply

Required fields are marked *

Décrivez-nous votre question, commentaire*

Prénom*

Email*

L'adresse mail collectée ne sera pas publiée. Vous serez notifié via cette adresse d'une réponse de nos équipes à votre commentaire. Pour en savoir plus sur notre politique de protection des données, cliquez-ici.