Choisir une serrure multipoints : voici les critères à retenir

Partager sur

serrure-porte-clé-verrouiller

Dans notre article dédié, nous vous en apprenions plus sur les différents types de serrures. Plus sures que leur équivalent monopoint, les serrures multipoints sont privilégiées des personnes cherchant à se protéger contre les effractions. Ce choix est d’autant plus important que la majorité des cambrioleurs passent par la porte d’entrée. Serrures à trois ou cinq points, serrures à encastrer, carénée ou en applique Voilà les éléments à prendre en compte pour acheter la bonne serrure multipoints.

Trois, cinq, sept, neuf… Combien de points de fermeture ?

Le principe d’une serrure monopoint est très simple. Lorsque l’on ferme sa porte d’entrée ou l’une de ses portes-fenêtres, un pêne situé sur la tranche de la porte s’engage dans une gâche fixée dans le bâti, ce qui verrouille l’entrée. Néanmoins, la fermeture étant assurée par un seul point situé à la hauteur de la serrure, un cambrioleur peut chercher à la fracturer, par exemple en appuyant avec un outil adapté sur le bas ou le haut de la porte.

La serrure multipoint est plus complexe, mais elle répond à cette problématique. Cette fois, la serrure actionne une tringle, qui à son tour entraîne plusieurs pênes de fermetures, chacun s’engageant dans des gâches situées à des hauteurs différentes.

De cette manière, la porte de la maison dispose de plusieurs points d’ancrage. Elle offre plus de résistance aux cambrioleurs, qui doivent briser un ou plusieurs de ces points pour entrer.

Serrure à cinq points ou à trois points ? Une question de taille de la porte

Vendues en kit, la plupart des serrures multipoints comptent 3 ou 5 points. Il existe aussi des serrures à 7 points de fermeture, et même à 9 points. Dans ce cas, les pênes supplémentaires sont situés en haut et en bas de la porte. Mais ces modèles sont plus rares et souvent réservés à des usages professionnels ou industriels.

Si les fermetures à cinq points offrent logiquement plus de résistance, elles sont également plus chères et plus difficiles à installer. Il sera même recommandé de laisser l’opération à un professionnel.

De leur côté, les fermetures à trois points peuvent être installées par des particuliers. Notre article consacré au changement d’une serrure 3 points vous en dira plus. Néanmoins, ces modèles risquent de ne pas offrir une résistance suffisante si la porte est d’une grande taille. Ainsi, pour une porte d’une hauteur supérieure à 2,10 mètres, on préfèrera une serrure à 5 points.

Serrure multipoints : quel prix ?

En moyenne, le prix d’une serrure à 3 points se situe entre 100 et 500 euros. Ce prix peut ensuite grimper à 900 euros pour les dispositifs à 5 points les plus onéreux.

Serrure encastrée ou serrure en applique : les méthodes de pose

Il existe deux grandes méthodes pour installer une serrure ou la remplacer : la pose en applique et la pose encastrée (ou à larder, ou à mortaiser). Ces deux méthodes doivent entrer en compte dans le choix d’une serrure de porte, car la difficulté de la pose et le résultat final seront sensiblement différents.

Ce qu’il faut savoir de la pose encastrée

La serrure encastrée consiste à intégrer la serrure au bâti de la porte. Une fois la pose terminée, la serrure sera donc pratiquement invisible. Elle offre également un plus grand niveau de sécurité face à une intrusion, puisque l’ensemble de sa tringlerie est placée à l’intérieur de la porte.

En contrepartie, la pose d’une serrure encastrée est plus difficile. Elle sera même impossible dans certains cas. En effet, des matériaux comme le PVC ou l’aluminium se prêtent mal à ce type de pose en rénovation. Les modifications à apporter à la porte sont très importantes, et le risque de malfaçon l’est également. C’est pourquoi on privilégiera l’intervention d’un serrurier professionnel pour une serrure à encastrer.

Ce qu’il faut savoir de la pose en applique

La pose en applique est beaucoup plus simple, puisqu’elle ne modifie pas la porte. Elle peut être réalisée par des particuliers ayant quelques notions de bricolage. C’est en partie pour cette raison que ce type de serrures est le plus courant.

Cette fois, la tringlerie de la serrure est directement fixée à la porte, sans intégration. Elle est donc apparente, ce qui peut poser problème d »un point de vue esthétique. Cela dit, les serrures à installer en applique sont aussi un peu moins chères que leur homologue encastré.

Et la pose carénée ?

La serrure carénée est légèrement différente de la pose en applique. Une fois encore, la serrure est fixée à la porte, mais elle est cette fois recouverte d’un capot dissimulant la tringlerie.

Bien que la serrure reste située à l’extérieur du bâti de porte, les serrures carénées sont réputées un peu plus solides que les modèles en applique.

Remplacement de serrure : vais-je devoir remplacer mes poignées de porte ?

Le remplacement de la poignée n’est pas toujours nécessaire face à un remplacement de serrure de porte ou de porte-fenêtre. Vous pourriez avoir besoin d’installer un réducteur de carré, ce dernier adaptant la poignée à la nouvelle serrure.

Néanmoins, ce remplacement dépend uniquement des poignées déjà présentes et de la nouvelle serrure. Il faut donc analyser chaque situation au cas par cas.

Un gage de qualité : la certification A2P.

Le nombre de points d’ancrage d’une serrure donne une idée de sa résistance et de son prix. Une serrure disposant de nombreux points de fermeture ne peut toutefois pas être considérée comme inviolable.

Pour parer plus efficacement à un cambriolage, on pourra se reporter à la norme A2P (pour « Assurance Protection Prévention »). Depuis 1985, cette certification gérée par le centre nationale de prévention et de protection (CNPP) renseigne le public sur la résistance de différents équipements face à l’intrusion.

Le CNPP intervient ainsi dans la conception de serrures de toutes sortes, mais aussi pour des armoires et portes blindées, des équipements de sécurité électronique, des automates bancaires, etc.

Ainsi, une serrurerie certifiée A2P est notée de la façon suivante :

  • Une certification A2P* signifie qu’il faudra au minimum 5 minutes à un intrus pour venir à bout de la serrure.
  • Si la serrure est certifiée A2P**, il faudra au minimum 10 minutes à un voleur pour la briser.
  • Avec une certification A2P***, il faudra au minimum 15 minutes à un cambrioleur pour casser la serrure. Cette dernière concerne essentiellement des portes blindées et autres coffres-forts.

Pour établir un niveau de sécurité, le CNPP étudie la conception du cylindre. Celui-ci s’appuie sur le nombre de goupilles qu’il comprend : une serrure haute sécurité comprendra au moins 6 goupilles. Il s’appuie aussi sur la présence :

  • D’une protection contre le perçage, qui ajoute à la condamnation une pièce tournante. Celle-ci empêche un foret de perceuse d’atteindre les goupilles ;
  • D’une protection contre la casse ;
  • D’une protection contre le crochetage ;

Ce ne sont pas les seuls critères pris en compte par le CNPP, un cylindre de porte pouvant proposer des sûretés supplémentaires. Anti-copiage, anti-fusion, anti-arrachement…

Un dernier critère de choix : la clé

Pour faire son choix, il faut enfin s’intéresser au type de clef qui permettra le verrouillage. Celle-ci dépend du cylindre de serrure et peut offrir une protection supplémentaire contre l’effraction, mais aussi des services complémentaires.

Ainsi, une serrure de porte d’entrée peut être à double entrée, débrayable, à bouton, à demi-cylindre… Comme pour le nombre de points de fermetures, ces types de clefs ont leurs propres avantages.

Voilà ce qu’il y a à savoir pour choisir une serrure multipoints. Si vous faites face malgré tout à un cambriolage ou à une installation ratée, n’hésitez pas à avoir recours aux services des professionnels. De nombreux serruriers peuvent assurer un dépannage dans la journée, voire dans l’heure. Vous pouvez aussi compter sur IZI by EDF pour déjouer les arnaques des faux serruriers et vous accompagner dans tous vos projets.

Publié le 17 décembre 2020

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *