À la découverte des sols écoresponsables pour son logement

Partager sur

Qui a dit que l’architecture durable se résumait simplement à une bonne isolation ? Participer à la protection de la planète et au respect de l’environnement est tout à fait possible en misant sur un revêtement naturel pour le sol de votre logement. Installer un sol écoresponsable dans son logement : pourquoi et comment faire ?

Quel est le sol le plus écologique ?

En matière de revêtements naturels pour sol le choix est plutôt vaste. Qu’il s’agisse de sol souple bio et naturelle ou encore de liège, de bois, de jute ou encore de lin, les matériaux écologiques pour votre intérieur sont nombreux. Voici un petit éclairage pour mieux comprendre et choisir les matières premières de votre sol écologique.

Le sol en linoléum, confortable et écoresponsable

Généralement confondu avec un sol PVC, le linoléum (ou plus communément lino) est un revêtement 100 % recyclable. Cela en fait un sol naturel et écologique par excellence. Il peut se composer de différentes matières comme la poudre de bois, la craie, la résine, la juste ou encore des écorces de liège et du lin. Antibactérien, anti allergène et antiseptique, le linoléum est également très hygiénique et convient au plus grand nombre.

La moquette végétale, à base de sisal et de jonc de mer

Le sisal et le jonc de mer figurent parmi les meilleurs revêtements de sol durables et écoresponsables. Considérés comme biodégradables ils se composent de fibres végétales 100 % bio et naturelles. Installer un sol en sisal ou en jonc de mer vous garantit de respecter la planète et sa biodiversité et de vous assurer de l’absence de toute émission de particule nocive dans l’atmosphère. Au contraire, la moquette végétale purifie l’air ! De quoi l’adopter dans votre habitation.

sols ecoresponsables logement

Le parquet en liège, isolant et recyclable

Comme le linoléum, le liège est un matériau écoresponsable, naturel, recyclable et isolant. Ses atouts sont nombreux, ce qui explique pourquoi on aime l’adopter au sol de son habitation. Le liège est prélevé sans blesser aucun arbre puisque ce dernier régénère son écorce avec le temps. Il permet de réguler la température dans votre intérieur, en raison de la faiblesse de sa conductivité thermique. De ce fait vous économisez également de l’énergie puisque vous avez moins besoin d’utiliser la climatisation et le chauffage.

Le parquet contrecollé, un bio sol naturellement écoresponsable

Les constructeurs de bâtiments écologiques raffolent du bois, matériau naturel par excellence. Sain et renouvelable, il s’adapte partout dans votre intérieur. Vous pouvez parfaitement bien l’adopter au sol, sous la forme d’un parquet contrecollé. Très robuste, il peut provenir de forêts gérées durablement, avec une prise en compte élevée des considérations écologiques et une exploitation raisonnée et durable.

Avantages et inconvénients des sols en matière naturelle

En pratique, les sols écoresponsables ont bien plus d’avantages qu’ils n’ont d’inconvénients. A l’instar du sisal et du liège, ces matériaux sont résistants et peuvent s’installer dans des pièces où les passages sont fréquents. Très isolants, ils conservent la chaleur l’hiver et ne sont pas étouffants l’été. En outre, ils proposent également une large gamme de choix et sont esthétiques. Biodégradables, ces sols respectent l’environnement, ce qui est un atout de taille.

Vous l’aurez compris, la liste des inconvénients est moins longue que celle des avantages. En règle générale ces matériaux craignent l’eau et ne conviennent pas forcément dans des pièces humides et où le risque de salissures est élevé. Dans la salle de bains et la cuisine ces sols ne seront pas toujours recommandés bien que des traitements puissent être appliqués pour les protéger au mieux. De même les tarifs peuvent parfois être assez élevés, notamment en raison du traitement écologique et des moyens de fabrication qui sont écoresponsables et généralement soucieux du bien-être des salariés.

avantages sols ecoresponsables

Comment entretenir un revêtement de sol naturel ?

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, entretenir un sol écoresponsable ne requiert pas forcément de savoir-faire particulier.

Vous pouvez commencer par nettoyer votre sol à sec en retirant les grosses saletés. L’aspirateur ou la serpillière conviennent, notamment sur du liège. Si vous avez un parquet en bois veillez à bien utiliser un embout pour parquet sur l’aspirateur, qui ne rayera pas le sol.

En fonction de la saleté présente sur votre sol vous pourrez être amené à devoir nettoyer davantage. Pour ce faire, vous avez la possibilité d’utiliser un chiffon humide en accompagnement d’un produit nettoyant écologique adapté. Il est conseillé de nettoyer simplement avec une brume humide sans laver à grande eau, puis d’essorer le tout avec la serpillière. Pour augmenter la durée de vie d’un parquet, vous pouvez utiliser de l’huile de lin, qui permet de nourrir le bois. Elle adapté à presque toutes les essences de bois, comme le chêne, le noyer ou l’acajou.

Publié le 8 Juillet 2022

Un commentaire, une question ?

Posez votre question
confirmation

Merci pour votre contribution.

Votre commentaire sera soumis à une modération avant d’être publié.

Leave a Reply

Champs requis *

Décrivez-nous votre question, commentaire*

Prénom*

Email*

L'adresse mail collectée ne sera pas publiée. Vous serez notifié via cette adresse d'une réponse de nos équipes à votre commentaire. Pour en savoir plus sur notre politique de protection des données, cliquez-ici.