Menu
izi-by-edf.fr
Non classé

Tarif du parquet flottant ou contrecollé

Publié le 21 janvier 2019 par Marie Bernard

parquet flottant
Partager

Le parquet flottant ou contrecollé est un élément pouvant apporter une touche de modernité à votre intérieur. Son aspect ressemble à celui du parquet massif. Toutefois, son prix est plus abordable et il ne nécessite pas beaucoup de temps pour la pose. Il est aussi extrêmement facile d’entretien. Pour assurer une stabilité parfaite au sol, le parquet flottant est constitué de trois couches de bois collées les unes sur les autres. Afin de vous aider à préparer votre projet de pose de parquet contrecollé, voici quelques idées de prix et les informations incontournables.

Type de parquet flottantPrix minimum au m2Prix moyen au m2Prix maximum au m2
Teck80 €100 €120 €
Chêne40 €60 €80 €
Hêtre20 €50 €80 €
Type de pose Prix minimum au m2Prix moyen au m2Prix maximum au m2
Flottante25 €30 € 35 €
Collée30 €35 €40 €

Le prix du parquet flottant, les variantes à prendre en considération

Le prix du parquet contrecollé oscille entre 20 et 120 €  par m2, en général. Pour bien comprendre les prix du parquet flottant, vous devez savoir qu’il change en fonction de plusieurs facteurs. L’essence de bois choisie influe grandement sur le prix d’achat. La qualité et la provenance de celle-ci sont prises en considération. Un parquet flottant en chêne est estimé entre 40 et 80 €  par m2. Vous trouverez facilement ce modèle dans la plupart des magasins. Avec une fourchette de prix de 20 à 80 € par m2, celui en bois de hêtre est moins onéreux que la première option. Toutefois, son esthétique n’en est pas moins qualitative et il s’adapte aux différents styles de votre intérieur. Le teck constitue également un matériau de base du parquet flottant. Il résiste quant à lui, particulièrement bien à l’humidité. Ce modèle est recommandé pour les travaux dans les pièces d’eau. Il est le cependant plus coûteux, et est estimé entre 80 et 110 € du m2. Par ailleurs, le prix de cet équipement dépend aussi des dimensions de la lame de parquet (son épaisseur, sa longueur et sa largeur).

En savoir plus sur le prix de la pose de parquet flottant

Le prix de la pose du parquet contrecollé au m2 dépend surtout de la technique de pose à effectuer. La mise en œuvre flottante est la moins onéreuse, elle consiste à assembler les lames entre elles pour former un ensemble bien stable et résistant. La réalisation de celle-ci induit un gain de temps précieux. Dans cette option, vous devez choisir entre la pose flottante avec système à rainure et languette ou celle avec un système de clic. Le prix de la pose flottante en m2 varie entre 25 à 35 €. Pour votre parquet flottant, vous pouvez également demander la pose collée. Cette dernière garantit la longévité des parquets et le confort de marche. Ce type de pose s’avère plus compliquée puisqu’il faut faire adhérer le parquet au sol en utilisant de la colle. En ce qui concerne le prix de la pose collée du parquet flottant par m2, il est estimé entre 30 et 40 € environ. Le coût de la colle et des fournitures est à ajouter.

Du parquet contrecollé en remplacement de l’ancien revêtement de sol

Envie d’un nouveau revêtement de sol pour remplacer l’ancien qui est abîmé ou démodé ? Le remplacement par un parquet flottant ou contrecollé apportera plus de charme à votre intérieur. Pour ce genre de projet, ne manquez pas d’inclure dans votre calcul le frais de la dépose de l’ancien revêtement. Celui-ci s’élève en fonction de la difficulté des travaux. Cette opération n’est pas toujours obligatoire, mais il est recommandé pour avoir un support plus stable, surtout si vous envisagez de poser du parquet collé. Ceci constitue une dépense supplémentaire qu’il ne faut pas négliger.

Réglementation relative à la pose de parquet

Avant de lancer votre projet de pose de parquets flottant ou contrecollé, il est judicieux de se référer au texte qui régit ce genre de travaux. La norme NF EN 13-756 vous aide à bien choisir les parquets en fonction de la pièce. Si cette dernière est de faible passage tel que les chambres ou les couloirs, le texte en question prévoit des parquets à base de bois tendre de classe A et mi-durs de classe B. Les parquets de 2.5 à 3.2 mm d’épaisseur sont les plus adaptés. Les parquets à base de bois de la classe B et C conviennent aux lieux les plus fréquentés de la maison. Pour les locaux à usage général, les parquets les plus adaptés sont ceux en bois de classe A ou de classe B de plus de 4.5 mm.

Faire appel au professionnel pour avoir une pose de parquet flottant impeccable

Le parquet apporte un décor à votre maison et fait partie des revêtements de sol indémodables. Toutefois, il faut savoir que les travaux nécessitent des techniques et des outils adaptés. Avant de procéder à la mise en place de ce revêtement de sol, il y a plusieurs opérations à entreprendre (les éventuelles coupes à faire, la pose de la sous-couche, etc.). Pour vous épargner ces tâches fastidieuses et obtenir des rendus de qualité, il est préférable de confier la réalisation de votre projet à un professionnel. Les parqueteurs d’IZI by EDF ont les compétences techniques pour bien poser votre parquet flottant selon le style que vous souhaitez. Ceci vous permet également d’avoir une garantie de la qualité et de la durabilité du rendu final. C’est aussi une occasion pour vous de bénéficier de conseil d’experts dans le domaine. Ils ne manqueront pas de vous donner d’éventuelles idées selon la pièce à parqueter.

Faire un devis, une étape incontournable pour mener à bien votre projet

Pour prévoir le budget en conséquence, il est conseillé de faire un devis sur notre site. En quelques clics seulement, vous connaîtrez le prix de la pose du parquet contrecollé dans votre maison. Pour cela, il vous suffit de donner toutes les informations nous permettant d’évaluer votre demande. Il est important de préciser le type de pose que vous souhaitez pour votre parquet. N’oubliez pas de mentionner s’il y aura une dépose de l’ancien revêtement de sol et le type de celui-ci (carrelage, moquette, parquet, etc.). Informez-nous également si vous envisagez de mettre des plinthes ou non et s’il y a une dépose de celles-ci ou non.  En ce qui concerne la pièce à parqueter, nous devons connaitre sa surface, si elle est vide ou non, son type (humide ou sec) ainsi que l’étage où elle se situe.

Marie Bernard

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *