Comment fonctionne le thermostat ?

Partager sur

thermostat-fonctionnement/

Le thermostat est un équipement central dans un système de chauffage. Ce boitier discret s’assure en effet que votre logement reste toujours à la bonne température. Mais comment fonctionne le thermostat exactement ? IZI by EDF vous explique tout.

À quoi sert le thermostat ?

Le thermostat permet de réguler le fonctionnement de la chaudière. Grâce à sa sonde, il contrôle en effet la température du logement et permet de commander votre système de chauffage. Il peut être installé sur une chaudière commandant des radiateurs hydrauliques comme sur un poêle à pellets ou à fioul ou une pompe à chaleur. L’objectif est à chaque fois de pouvoir profiter d’une maison parfaitement chauffée tout en rationalisant au maximum sa consommation d’énergie. Confort et économies sont donc au rendez-vous. Le thermostat permet par ailleurs une approche individuelle : vous enregistrez la température qui convient à vos besoins. Quand il est défaillant, un thermostat peut causer plusieurs problèmes sur votre chauffage. De la panne pure et simple qui transforme votre intérieur en igloo au dysfonctionnement qui pousse votre chaudière à tourner sans cesse : mieux vaut être vigilant.

Comment fonctionne le thermostat manuel ?

Le thermostat manuel est le modèle le plus accessible. Ici, vous n’avez le choix qu’entre deux positions : « marche » et « arrêt ». Lorsque le thermostat manuel est enclenché, il contrôle les degrés de la pièce de référence et actionne le démarrage de la chaudière dès qu’elle passe sous la température que vous lui avez indiquée. Votre chauffage central fonctionnera alors à plein régime jusqu’à ce que le thermostat capte un retour à la température choisie. Quand la température chute à nouveau, il recommence. C’est pourquoi on l’appelle également thermostat d’ambiance « tout ou rien ». Par ailleurs lorsqu’il est arrêté, le thermostat manuel n’actionne plus la chaudière.

Les variations de température au sein du logement sont importantes et les économies d’énergie manquent à l’appel, car chaudières et poêles à bois doivent régulièrement fonctionner à pleine puissance pour tenter de maintenir une température constante. Un mode « économique » à sélectionner à la main peut toutefois permettre un fonctionnement limité durant vos absences. Le thermostat manuel représente cependant ce qui se fait de plus abordable sur le marché et son fonctionnement est très simple à comprendre. Il s’adapte à de nombreuses chaudières à l’exception des modèles basse température. Malgré tout, il pourra convenir à une habitation de petite taille dotée de radiateurs électriques.

Il existe des thermostats manuels filaires comme des modèles sans fil communiquant avec le chauffage central grâce aux ondes radio. Les deux systèmes nécessitent l’intervention d’un professionnel pour un branchement irréprochable et un système de chauffage pleinement opérationnel.

Les spécificités d’un thermostat programmable

Toujours connecté à votre chauffage central, le thermostat programmable permet des réglages sur-mesure. Le confort thermique est immanquablement au rendez-vous. C’est avec ce type de modèle que vous pourrez commencer à faire des économies. Vous pourrez en effet programmer différentes plages horaires et y associer des températures précises. Il sera également possible de tout bonnement exclure la mise en marche de la chaudière à certaines heures de la journée. Vous pourrez également effectuer différentes programmations selon les jours de la semaine. Que vous soyez au bureau, en télétravail ou passiez le week-end à la maison, votre chauffage sera toujours adapté à la situation.

Comme la version manuelle, le thermostat programmable fonctionne sur différents systèmes de chauffage. Les modèles à programmation simple sont à peine plus chers que les thermostats « tout ou rien », mais plus vous compterez d’options, plus la facture augmentera. Les modèles filaires sont par ailleurs plus abordables que les sans fil. Ils exigent également une intervention plus longue, puisqu’il faut à la fois relier l’appareil à la chaudière, mais également sur le réseau électrique. Une fois fixé au mur, le thermostat filaire ne bouge plus. Pour s’assurer d’une bonne installation, il faudra faire appel à un spécialiste. Il pourra ainsi effectuer le premier réglage et vous expliquer comment votre thermostat fonctionne afin que vous puissiez par la suite affiner votre programmation.

Comment fonctionne le thermostat connecté ?

Dernier né des thermostats d’ambiance, le thermostat connecté (ou intelligent) fait partie des meilleurs du marché. Il communique avec votre chauffage central grâce au Wi-Fi de votre domicile et/ou un câble. Comme un modèle classique, il contrôle la température ambiante et lance le chauffage central en fonction de votre programmation, mais aussi de son analyse. Mais les spécificités d’un thermostat connecté ne s’arrêtent pas là. De nombreuses données lui permettent d’affiner sa gestion du chauffage et donc de votre consommation d’énergie. Il analyse ainsi vos habitudes et certains modèles permettent également la prise en compte de la localisation de votre habitation et des données météorologiques afin d’adapter leurs actions. Il existe également des thermostats avec détecteur de présence pour toujours plus de flexibilité.

Le thermostat connecté dispose d’une interface physique, mais peut également être piloté via un smartphone ou une tablette. N’hésitez pas à demander conseil aux chargés d’affaires IZI by EDF qui pourront vous mettre en relation avec des experts de la domotique. Le thermostat connecté peut en effet s’intégrer à un environnement plus global pour une maison intelligente au service de votre confort. Il affiche par ailleurs une redoutable fiabilité avec une précision à 1/10e de degré.

Bon à savoir : quel budget pour un thermostat d’ambiance ?

 La fourchette de prix pour un thermostat d’ambiance est très large. On trouve ainsi des modèles aux alentours de 20 € pour les versions manuelles les plus simples. Les thermostats connectés dotés de nombreuses options peuvent, quant à eux, atteindre un prix avoisinant les 400 €.

Où installer un thermostat d’ambiance ?

Pour qu’un thermostat fonctionne, sa sonde doit être installée au bon endroit. Pour un thermostat d’ambiance qui contrôle le chauffage dans tout le logement, il est donc important de trouver un emplacement qui reflétera au mieux la température globale de l’habitation. Aussi, il faut éviter les endroits exposés à une source de chaleur, à un courant d’air ou au rayon de soleil. Les endroits où l’air circule peu ou clos sont également à proscrire. Le thermostat ne doit donc pas se trouver à côté d’une source de lumière, près d’une fenêtre, sur un mur exposé au soleil ou encore à proximité d’une cheminée. Pour bien faire, il est préférable de placer le thermostat d’ambiance dans la pièce de vie principale d’un logement. Il devra être installé à au moins 1,50 m du sol et ne pas être dissimulé derrière un meuble ou une porte.

Il existe également des thermostats qui permettent de contrôler plusieurs zones ou pièces. Une sonde sera posée dans chaque zone. Le thermostat pilotera alors directement les radiateurs en charge du chauffage pour ce secteur. Pour cela, il sera nécessaire d’installer des têtes thermostatiques ou des radiateurs connectés compatibles. Demandez l’avis d’un professionnel pour obtenir un devis précis.

Comment régler son thermostat selon les pièces ?

Le réglage d’un thermostat est extrêmement important. En effet, selon l’Ademe (Agence de la transition écologique) baisser la température de son chauffage de 1°C permet de diminuer sa facture énergétique de 7 %. Par ailleurs, toutes les pièces n’ont pas besoin d’être chauffées à la même température, ni même toute la journée. Pour que votre thermostat programmable fonctionne de manière optimale, veillez à régler :

La température diurne

Après votre départ au travail, vous pourrez régler votre thermostat à 16°C. Cette température sera largement suffisante pour un retour à 20°C une fois votre journée terminée. Si votre logement est mal isolé, il se peut que vous soyez obligé de régler votre thermostat sur une valeur supérieure pour vous garantir un confort thermique en cas de grand froid ou de vent.

La température nocturne

Pour favoriser l’endormissement, mais aussi vous procurer un réveil agréable, la température de votre thermostat doit passer à 17°C pendant la nuit. L’idéal est de programmer votre thermostat pour qu’il abaisse la température ambiante environ 30 minutes après votre coucher. Parfaitement installé sous votre couette vous ne ressentirez pas le changement.

Si vous disposez d’un thermostat qui commande directement les radiateurs, alors vous pourrez appliquer un réglage sur-mesure à chaque pièce :

  • Chambre : 17°C de jour comme de nuit (la chambre des enfants, quant à elle, peut avoisiner les 18 ou 19°C) ;
  • Salle de bains : 22°C lorsqu’elle est utilisée ;
  • Pièces de vie (salon, salle à manger) : entre 19°C et 21°C quand vous êtes là ;
  • Cuisine : 18°C, on peut même passer à 17°C lorsque l’on passe derrière les fourneaux et que le four fonctionne.

Par ailleurs, si vous vous absentez pendant plus de 24 heures, le maintien d’une température comprise entre 12 et 14°C permettra largement d’éviter les dégâts du froid sur votre intérieur et votre tuyauterie.

Pour qu’un thermostat fonctionne parfaitement, il faut s’assurer qu’il est installé au bon endroit et compatible avec votre système de chauffage. Grâce à l’expertise d’un professionnel, vous bénéficierez d’un accompagnement sur-mesure pour trouver la solution qui convient le mieux à votre logement. Manuel, programmable ou connecté : le thermostat se décline pour tous les budgets. Cependant, pour allier confort thermique et économies d’énergie, il sera préférable de se tourner vers un modèle qui permet de personnaliser la programmation, voire d’être piloté à distance.

Devis Pose de thermostat

Publié le 4 Février 2021

Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée. Les champs requis sont annotés par un *