À quoi sert une VMC ?

Partager sur

à quoi sert une vmc utilité

Une ventilation mécanique permet de contrôler et de renouveler l’air à l’intérieur de votre logement. On pense souvent à l’air pollué dehors, mais à l’intérieur, tout à tendance à stagner et taux de dioxyde de carbone augmente rapidement. À quoi sert une VMC ? À préserver la qualité de votre air.

Pourquoi faut-il ventiler son logement ?

Ventiler son logement est une des choses les plus importantes. Comme nous le disions en introduction, le taux de dioxyde de carbone (déchet de la respiration des êtres vivants) augmente rapidement dans une pièce fermée, mais ce n’est pas tout. Vos meubles, tapis ou peintures rejettent des produits dans l’air. C’est une forme de pollution comme une autre. Dans un logement insuffisamment ventilé, l’humidité va aussi s’accumuler.

Un trop fort taux d’humidité peut rendre l’air plus difficilement respirable et favorise l’apparition de bactéries et de champignons. L’air devient aussi plus difficile à chauffer et cela augmente votre coût de chauffage.

Ouvrir les fenêtres est toujours une bonne idée et cette action fait chuter drastiquement la concentration en produits nocifs dans l’air, mais vous ne pouvez pas raisonnablement laisser vos fenêtres ouvertes constamment. C’est là que l’on voit à quoi sert une VMC, elle va automatiser l’aération de votre logement.

Le système de ventilation est une obligation pour tous les logements construits après 1982.

Le fonctionnement de la VMC

La VMC assure un renouvellement de l’air qui est maîtrisé et constant. Son fonctionnement de base repose sur 4 éléments qui sont :

  • Moteur placé dans un caisson
  • Gaines pour transporter l’air
  • Grilles de ventilation
  • Bouches d’extraction.
a quoi sert une vmc ventilation maison
Vmc

Besoin d’aide pour vos travaux ?

Vmc

Besoin d’aide pour vos travaux ?

Faites nous votre demande de devis afin d’élaborer votre projet ensemble.

Demander un devis

Fonctionnement de la ventilation mécanique contrôlée

Pour renouveler l’air dans toute la maison. Il faudra l’amener dans les pièces de vie sèches, comme le salon, la chambre ou même le bureau. De plus il faudra évacuer là où se concentrent l’humidité ainsi que les mauvaises odeurs, dans la cuisine, la salle de bain ou les WC. Cette VMC renouvelle l’air maîtrisé et constant. Votre logement sera ventilé en permanence, toute l’année, dans toutes les pièces, pour un coût de fonctionnement négligeable.

Vous aurez donc des bouches d’aspiration dans les pièces humides. Les plus modernes sont hygroréglables, elles s’ouvrent donc plus ou moins en fonction du taux d’humidité pour optimiser le fonctionnement. Cela permet de chasser l’humidité plus efficacement tout en faisant des économies de chauffage en ne chassant pas trop d’air chaud à l’extérieur.

On obtient donc une dépression légère dans les pièces humides (par conséquent, le fonctionnement de votre hotte perturbe ce phénomène). Il y a ensuite des entrées d’air au niveau des fenêtres des pièces sèches, il est donc particulièrement important de ne pas les obstruer, sinon vous risquez de ruiner votre appartement avec un taux d’humidité trop élevé.

Quelles sont les possibilités en dehors de la VMC ?

Il est impossible d’installer une VMC dans un logement ancien, trop petit, ou encore lorsque l’on change l’affectation d’une pièce. Il faut penser à faire cheminer des tuyaux relativement importants dans votre plafond, il faut donc que votre maison soit facilement modifiable et que les zones soient accessibles.

Les extracteurs pour remplacer une VMC

Son fonctionnement est intermittent ou permanent, il permet d’évacuer l’air humide et pollué ainsi que les odeurs. Il peut remplacer une VMC ou même la compléter dans une pièce d’où elle n’est pas prévue.

C’est un système qui traite chaque pièce indépendamment et non une logique globale au logement. Il s’active à la main par une tirette ou un interrupteur. Souvent moins énergivore, il vous demandera une plus grande implication.

Et la ventilation naturelle ?

La ventilation naturelle se fait majoritairement par l’intermédiaire d’une ou de plusieurs fenêtres ainsi que des grilles d’aération. Cette ventilation possède un véritable atout, mais malheureusement elle est souvent insuffisante.

Elle est aussi très peu pratique, surtout l’hiver.

Les autres ventilations naturelles

La VMR (ventilation mécanique répartie) est pratique en rénovation, elle ne nécessite pas de passage de gaine, contrairement à la VMC. Il s’agit ici d’un dispositif présent dans chaque pièce que l’on veut ventiler.

La VMP (ventilation mécanique ponctuelle) elle est sous la forme d’un aérateur individuel et intermittent, qui est disposé dans un local déterminé, de plus, elle fonctionne que pendant la durée d’utilisation du local.

La ventilation mécanique par insufflation est un système peu répandu en France. Elle fonctionne sur le principe inverse de la VMC. Cette dernière extrait de l’air vicié du logement, ce système de ventilation insuffle de l’air neuf, mettant ainsi votre habitation en surpression. C’est en fait l’inverse du fonctionnement de la VMC, mais le résultat est le même.

Comment choisir sa VMC ?

Maintenant que vous savez à quoi sert une VMC, saviez-vous qu’il existe deux grandes familles dans les modèles de VMC ? Vous trouverez des VMC simple flux ou double flux, mais quelle différence ?

La VMC simple flux

Deux modèles de VMC simple flux existent : le modèle autoréglable et un modèle hygroréglable.

Commençons par la VMC autoréglable. Son débit d’air est constant et préréglé, elle ne tient pas en compte des conditions externes (météo) ou internes (le nombre d’occupants). Cette VMC est parfaite si vous n’avez pas un gros budget ou que votre logement est un peu humide.

La VMC hygroréglable fonctionne sur le même principe que la précédente, mais elle ajuste le débit d’air extrait en fonction du taux d’humidité dans votre habitation, elle s’adapte à votre mode de vie. Ainsi vous aurez plus de confort et vous pourrez faire quelques économies de chauffage comparé au modèle autoréglable. Malheureusement elle est moins efficace, mais moins chère qu’une VMC double flux, idéale pour les petits budgets et pour ceux qui ne souhaitent pas se lancer dans les travaux.

La VMC double flux

À la différence des précédentes, la VMC double flux compte deux réseaux de conduits pour renouveler votre l’air. Cela lui permet de récupérer la chaleur de l’air expulsé. Elle est plus efficace, cependant elle est plus onéreuse et doit être régulièrement entretenue.

À savoir que certaines peuvent être couplées avec un puits canadien pour accroître encore les performances. La VMC double flux thermodynamique s’associe à une pompe à chaleur, elle capte non plus les calories de l’air extérieur, mais celles contenues dans l’air extrait par la VMC. Attention, son prix est élevé et son installation est complexe.

Vmc

Devis travaux

Publié le 21 Mai 2021

Obtenez un devis

Recevez rapidement un devis sur-mesure

Les données sont collectées par IZI by EDF en vue de vous proposer un devis commercial gratuit. Vous disposez du droit de vous inscrire sur la liste d'opposition au démarchage téléphonique bloctel.gouv.fr. Plus d'infos : Charte de traitement des données IZI by EDF

Un commentaire, une question ?

Posez votre question
confirmation

Merci pour votre contribution.

Votre commentaire sera soumis à une modération avant d’être publié.

Laisser un commentaire

Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Décrivez-nous votre question, commentaire*

Prénom*

Email*

L'adresse mail collectée ne sera pas publiée. Vous serez notifié via cette adresse d'une réponse de nos équipes à votre commentaire. Pour en savoir plus sur notre politique de protection des données, cliquez-ici.