Voilà ce qu’il faut savoir de la durée de vie d’un parquet stratifié

Partager sur

Choisir un revêtement de sol est une tâche délicate. Parquet massif ? Flottant ? PVC ? Pour choisir son sol, la durabilité est l’un des critères les plus importants. Dans un article précédent, nous avions expliqué comment poser du stratifié. Attardons-nous cette fois sur la durabilité de ce type de parquet.

Durée de vie d’un parquet stratifié : les classes à connaître

Les parquets stratifiés et parquets flottants font partie des types de parquet les moins endurants. Ils sont sensibles à l’eau, aux chocs, aux traces de certaines chaussures (en particulier celles à talons) et il est impossible de les poncer.

Néanmoins, ce manque de durabilité peut être en partie compensée, à condition de bien choisir son parquet.

Pour faire ce choix, les normes européennes prévoient de regrouper les stratifiés dans des catégories caractérisées par deux chiffres. Ainsi, :

  • Le premier chiffre définit le type d’usage du stratifié : un 2 signifie que le parquet est à usage domestique. Un 3 symbolise un usage dans les surfaces commerciales. Enfin, le 4 est destinée aux usages industriels.
  • Le second chiffre indique le degré de résistance du parquet. Il s’exprime de 1 à 4, où 1 indique une résistance légère et où 4 indique une durabilité importante.

Exemple : un parquet de classe 24 est destiné à un usage domestique intensif. Vous l’aurez compris : c’est ce type de parquet qu’il faut privilégier dans les pièces à fort passage. Attention toutefois : les parquets à usage commercial sont globalement plus résistants que ceux à usage domestique. Un modèle de classe 34 sera donc plus durable qu’un parquet de classe 24.

Ces classes expliquent les fourchettes moyennes que l’on peut trouver dans le milieu des sols stratifiés. Les parquets les plus endurants peuvent ainsi résister plus de 25 ans, tandis que les parquets les moins solides dureront environ 10 ans.

Cela correspond en fait à la couche d’usure dont dispose le parquet. Celle-ci peut mesurer jusqu’à 2,5 mm, une épaisseur plus importante apportant donc une durée de vie plus longue. A noter que le stratifié est le type de parquet dont la couche d’usure est la plus faible : dans le cas d’un parquet contrecollé, elle peut atteindre 5 mm d’épaisseur.

Comment optimiser la durabilité d’un stratifié

Nous avons consacré un article à l’entretien d’un parquet quel que soit son type. Pour optimiser la durée de vie d’un parquet stratifié ou d’un parquet flottant, le premier réflexe est évidemment d’en prendre soin.

Face à des chocs ou à l’usure, les sols stratifiés finissent par s’abîmer quoi qu’il arrive. Cela dit, quelques méthodes permettent d’en améliorer la durée de vie. Avant la pose, il faut prêter une attention particulière à la sous-couche. Le sol sous le stratifié doit être parfaitement droit, et l’isolation doit être bien choisie. Celle-ci donnera un meilleur support aux lames.

Par ailleurs, les lames où les passages sont les plus fréquents subiront l’essentiel de l’usure et des chocs. Que ce soit seul ou par l’intervention d’un professionnel, vous pouvez procéder au remplacement de ces quelques lames pour un budget contenu. IZI by EDF se tient à votre disposition pour la pose ou la rénovation de votre parquet.

Publié le 3 Février 2021

Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée. Les champs requis sont annotés par un *