Quels sont les pièges à éviter avant d’installer un panneau solaire ?

Partager sur

Panneau solaire

Pour optimiser le rendement de votre installation solaire photovoltaïque et réussir votre projet d’autoconsommation, quelques pièges sont à éviter. Avant de vous lancer les yeux fermés dans vos travaux de rénovation énergétique, découvrez les conseils d’IZI by EDF pour profiter du bon fonctionnement de vos panneaux solaires dès leur installation.

Les différents pièges à éviter

Avant de signer un devis avec un professionnel du bâtiment, plusieurs points de vigilance sont à prendre en compte. Pour pouvoir bénéficier des différentes aides financières de l’État ou encore être couvert en cas de malfaçon, IZI by EDF vous conseille d’être prudent. Voici 5 pièges à éviter :

  • Piège n° 1 : Ne pas demander une étude personnalisée de votre projet.
  • Piège n°2 : Ne pas identifier la surface utile de la toiture de la maison ou de l’immeuble.
  • Piège n°3 : Oublier de vérifier les assurances couvrant l’artisan.
  • Piège n°4 : Oublier de vérifier les certifications de l’artisan.
  • Piège n°5 : Ne pas avoir choisi son gestionnaire d’énergie au moment de signer pour l’installation des panneaux solaires.

Demander une étude personnalisée

Le premier piège à éviter avant d’installer un panneau solaire consiste à demander une étude personnalisée de la faisabilité de votre projet. En effet, chaque maison, chaque immeuble et chaque zone que vous pensez équiper de panneaux solaires est unique. De nombreux critères doivent être pris en compte pour que votre installation solaire corresponde parfaitement à vos besoins.

Une étude personnalisée permet aux artisans d’IZI by EDF de tenir compte :

  • du montant actuel de votre facture d’électricité (pour une installation solaire photovoltaïque) ;
  • de l’exposition de votre toiture par rapport au soleil ;
  • des appareils consommant de l’électricité dans votre logement.

Cette étude personnalisée donne un meilleur aperçu de la puissance solaire réelle nécessaire pour le bon fonctionnement de vos diverses installations.

En complément, une étude financière sur la rentabilité et l’amortissement de votre projet pourra être bénéfique. Tout comme un audit énergétique vous permettra de réaliser des travaux de rénovation permettant de limiter les déperditions énergétique et de réduire votre consommation. De plus, il est préférable d’installer des panneaux solaires sur une toiture isolée.

Identifier la surface utile de la toiture

La plupart du temps, les panneaux solaires sont installés sur la toiture d’un bâtiment. Il s’agit en effet d’une surface non utilisée disposant de l’inclinaison idéale pour une installation photovoltaïque. Avant de vous lancer dans la pose de vos panneaux, vérifiez :

  • la surface utile disponible ;
  • l’orientation de votre toiture face au soleil ;
  • son degré d’inclinaison.

Une surface de 20 m² orientée plein sud est la solution la plus intéressante. Une exposition à l’est ou à l’ouest assure également une rentabilité intéressante. Mais, n’installez jamais vos panneaux solaires plein nord.

Si aucune surface utile n’est disponible au niveau de votre toiture, une alternative consiste à opter pour l’installation d’une pergola solaire.

Vérifier les assurances de l’artisan

Avant de sélectionner un artisan, vérifiez qu’il dispose d’une assurance décennale, obligatoire depuis la loi Spinetta du 4 janvier 1978. L’assurance décennale permet de couvrir les vices et les dommages pour lesquels la responsabilité du professionnel du bâtiment est engagée.

Grâce à cette assurance, le paiement des travaux de réparation de l’ouvrage est couvert pendant 10 ans.

Vérifier les certifications de l’artisan

Un professionnel du bâtiment certifié RGE (Reconnu Garant de l’Environnement) pouvant poser et mettre en service des installations solaires dispose aujourd’hui d’une qualification l’attestant. Il peut s’agir d’une des trois certifications suivantes :

  • QualiPV ;
  • QualiBat ;
  • Qualifec ;

Ces certifications sont des gages de qualité et sont indispensables pour que vous puissiez profiter de la Prime à l’Investissement allouée pour une installation solaire photovoltaïque en autoconsommation.

En confiant les fournitures et la pose à un artisan certifié RGE, vous pourrez également bénéficier :

  • d’un éco-prêt à taux zéro ;
  • du crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE) ;
  • des aides de l’Anah (Agence nationale de l’habitat) ;
  • etc.

Choisir son gestionnaire d’énergie en amont

Avant de vous lancer dans l’installation de vos panneaux solaires, il vous reste un piège à éviter : ne pas avoir de gestionnaire d’énergie. En effet, vos panneaux solaires photovoltaïques vont vous permettre de produire de l’électricité. Toutefois, sans gestionnaire d’énergie, vous n’aurez pas la possibilité de consommer l’électricité produite.

En choisissant votre gestionnaire d’énergie en amont de l’installation de vos panneaux solaires, vous pourrez rentabiliser et amortir votre projet beaucoup plus rapidement. Bénéficier d’un gestionnaire d’énergie permet d’autoconsommer de manière automatique la plupart de l’électricité générée par votre installation solaire. Vous pouvez ainsi augmenter votre taux d’auto-consommation.

Devis installation panneaux solaires

Publié le 28 Octobre 2020

Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée. Les champs requis sont annotés par un *