Comment bien choisir ses panneaux solaires ? - IZI by EDF
Comment choisir ses panneaux solaires ?
Panneaux solaires

Comment choisir ses panneaux solaires ?

Lecture en 3 min

Permettant de réaliser d’importantes économies et de s’engager en faveur de l’environnement, les panneaux solaires sont de plus en plus plébiscités. Ils sont capables de transformer le rayonnement solaire en électricité utilisable directement dans votre logement. Une prouesse technologique qui permet à de plus en plus de foyers d’envisager sereinement leurs dépenses énergétiques. Envie de tenter l’aventure de l’autoconsommation ? Réponse dans cet article.

1. Choisir le type de panneau photovoltaïque

La composition de chaque panneau solaire est variable.

  • Le panneau solaire monocristallin est le plus connu et le plus plébiscité car il affiche un bon rendement par faible ensoleillement. Puissant, durable dans le temps, un panneau monocristallin est toutefois coûteux.
  • Les panneau polycristallin est composé de plusieurs cristaux de silicium. Il convient aux maisons des régions moins irradiées par le soleil et offre une productivité légèrement inférieure au panneau monocristallin.
  • Malgré un rendement faible, le panneau photovoltaïque amorphe est une alternative moins chère, plus légère et plus flexible. Il peut être installé sur tous les types de toits, il capte facilement la lumière et fonctionne même par temps nuageux.
  • La plaque solaire hybride permet de produire à la fois de l’électricité et de la chaleur ! Il s’agit d’une association entre des plaques photovoltaïques (électricité) et thermiques (chaleur). Cette association ne garantit toutefois pas une productivité énergétique optimale. 

Selon le National Renewable Energy Laboratory (NREL), la plupart des panneaux solaires sur le marché ont un rendement compris entre 15 et 20%. Cela dit, les fabricants de panneaux solaires sont plus nombreux que jamais à proposer des panneaux solaires dont l’efficacité est supérieure à 20%

En clair, plus le rendement est important et plus le prix du panneau solaire est élevé. En contrepartie, c’est l’assurance de produire plus d’énergie renouvelable.

L’info IZI

Question jargon technique, les panneaux photovoltaïques transforment le rayonnement solaire en électricité, alors que les panneaux solaires sont thermiques et transforment le rayonnement en chaleur.

2. Définir la surface et la puissance des panneaux solaires

La surface est inévitablement associée à la taille des panneaux, mais aussi au type de cellule :

  • Le silicium amorphe : 1 mètre carré équivaut à 60 Wc environ ;
  • Le silicium polycristallin : 1 mètre carré équivaut à 100 Wc environ ;
  • Le silicium monocristallin : 1 mètre carré équivaut à 200 Wc environ.

Les cellules photovoltaïques réagissent au contact du rayonnement solaire, créant ainsi un courant électrique de quelques milliampères. Selon le type de cellule présent dans le panneau, il est alors possible de connaître sa puissance maximale qui s’exprime en Watts-crête (Wc).

Cette valeur, dite standard, permet de comparer les panneaux entre eux. Elle permet également de savoir quel panneau est le plus puissant et lequel pourra donc produire plus d’électricité solaire. Mais elle permet surtout de connaître quelle sera la production d’énergie solaire attendue en fonction de la surface dédiée aux panneaux et de votre lieu de résidence.

3. Déterminer vos besoins en énergie

Il est également nécessaire d’étudier la puissance en kWh dont vous avez besoin pour vos consommations d’énergie à la maison. On estime qu’un kWc (soit 1000 Wc) produit environ 850 kWh dans le nord de la France et environ 1250 kWh dans le sud de la France.

Pensez également à l’orientation de vos panneaux photovoltaïques. Ils doivent idéalement être positionnés plein sud et de manière à former un angle de 35° avec l’horizontale. Cette position est celle qui vous offrira le meilleur rendement.

Rappel sur le fonctionnement d’un panneau photovoltaïque

Les panneaux solaires sont composés d’un ensemble de cellules photovoltaïques produisant chacune leur propre tension (environ 0,5 V) lors d’une exposition à la lumière. Associées les unes aux autres par le biais d’un montage en série et en parallèle, elles sont capables de produire simultanément une tension de plusieurs dizaines de volts pour une intensité de quelques ampères. Une fois ces intensités produites, elles sont communiquées à la grille métallique, directement posée sur les cellules photovoltaïques. Cela permet ainsi d’entraîner le courant jusqu’à une plaque conductrice qui recouvre le tout. Le courant produit par les cellules est alors collecté.

Afin d’offrir une protection complète aux cellules, les panneaux photovoltaïques sont recouverts d’une plaque de verre. Résistante aux conditions météorologiques, aux chocs et aux débris, cette dernière permet d’allonger la durée de vie de l’installation sans jamais diminuer l’apport lumineux.

Installation de panneaux solaires : nos conseils

Afin de profiter d’un système efficace et à haut rendement, nous vous proposons de découvrir quelques conseils :

  • Faites toujours appel à un professionnel pour l’installation de vos panneaux photovoltaïques.
  • Choisissez des panneaux solaires dont la puissance est adaptée à la fois à vos besoins et à la place dont vous disposez pour l’installation.
  • Comparez les modèles grâce à la valeur de la puissance crête par mètre carré.
  • Assurez-vous que les panneaux solaires ne souffriront pas de l’ombre de végétaux.
  • Entretenez régulièrement vos panneaux en les débarrassant des débris.
cta offre

L'autoconsommation solaire, simple, c'est IZI !

J'installe des panneaux solaires

Cet article vous a-t-il été utile ?

Partager cet article sur les réseaux