Les 10 pays européens les mieux dotés en bornes de recharge
Mob' actu

Les 10 pays européens les mieux dotés en bornes de recharge

Lecture en 2 min

Publié le 14 Avril 2022

-

A l’heure où le marché des véhicules électriques connaît une croissance notable, qu’en est-il du déploiement des infrastructures de recharges ? IZI by EDF fait le tour d’horizon du continent européen et vous présente les pays les mieux équipés en termes de bornes de recharge.

Bornes de recharge aux 100 kilomètres : le top 10 des pays européens

 PaysBornes de recharge / 100 km
1Pays-Bas47,5
2Luxembourg34,5
3Allemagne19,4
4Portugal14,9
5Autriche6,1
6Belgique5,5
7Italie5,1
8Suède5
9Danemark4,4
10France4,1

L’Association des Constructeurs Européens d’Automobiles (ACEA) a réalisé ce classement recensant le nombre de bornes de recharges publiques moyen pour chaque portion routière de 100 kilomètres. Les bornes situées sur autoroutes, routes nationales, provinciales et communales sont prises en compte dans ce classement, au contraire des infrastructures de recharge privées (particuliers et entreprises).

Carburer à l'électrique n'a jamais été aussi IZI !

J'installe une borne

Bornes de recharge publiques : la France de justesse dans le top 10

Avec 4,1 bornes de recharge publiques en moyenne pour 100 kilomètres, la France est à la 10ème place des pays européens. Comment interpréter ces chiffres ? A vrai dire, si les efforts en termes de déploiement sont notables (+ 7 % de bornes publiques entre 2020 et 2021), ils restent insuffisants au regard des ventes de véhicules électriques et hybrides rechargeables. En effet, avec une part de marché estimée à 11 %, la France n’a pas les mêmes besoins que les Pays-Bas (25 % de part de marché et leader de ce classement). En revanche, elle fait significativement moins bien que le Luxembourg, l’Allemagne et le Portugal, qui ont des parts de marché équivalentes en termes de véhicules électriques.

Quels sont les pays européens les mieux dotés en termes de bornes de recharge ?

Bornes de recharge aux 100 kilomètres : le flop 10 des pays européens

 PaysBornes de recharge / 100 km
1Grèce0,2
2Lituanie0,2
3Pologne0,4
4Roumanie0,5
5Lettonie0,5
6Chypre0,5
7Hongrie0,6
8Estonie0,7
9Bulgarie0,8
10Tchéquie0,9

Une borne pour 100 kilomètres, un seuil pas atteint par de nombreux pays

10 pays européens ne parviennent pas à atteindre le seuil d’une borne de recharge publique pour 100 kilomètres de route. Le déploiement très modeste des infrastructures de recharge n’encourage évidemment pas les automobilistes à opter pour les véhicules électriques ou hybrides rechargeables. Les Bulgares, Irlandais et Polonais qui doivent rouler plus de 100 kilomètres avant de trouver une borne de recharge risquent de regretter leur choix, faute à la très faible disponibilité de solutions de recharge publiques.

Dès lors, comment encourager les autorités des différents pays européens à mettre en œuvre d’importants efforts de déploiement ? Avant tout, il faut reconnaître que la problématique est globale, et ne concerne pas uniquement les politiques publiques. Les constructeurs automobiles ont aussi un rôle à jouer. Certains se sont rassemblés au sein du consortium de recharge paneuropéen Ionity, lancé pour répondre aux superchargeurs Tesla. Mais des membres éminents de l’ACEA manquent encore à l’appel, comme Renault, Toyota, Stellantis ou Honda… Une synergie entre les acteurs politiques, les collectivités et les constructeurs reste encore à inventer pour que le déploiement des infrastructures de recharge suive le rythme imposé par la transition énergétique.  

Carburer à l'électrique n'a jamais été aussi IZI !

J'installe une borne

Un commentaire, une question ?

Posez votre question
confirmation

Merci pour votre contribution.

Votre commentaire sera soumis à une modération avant d’être publié.

Leave a Reply

Champs requis *

Décrivez-nous votre question, commentaire*

Prénom*

Email*

L'adresse mail collectée ne sera pas publiée. Vous serez notifié via cette adresse d'une réponse de nos équipes à votre commentaire. Pour en savoir plus sur notre politique de protection des données, cliquez-ici.