L’ampoule LED en 2021 : est-ce rentable ?

Partager sur

led-rentabilite

Il n’a fallu que quelques années aux lampes fluo-compactes pour remplacer les lampes à incandescence et déjà, elles se font remplacer par les lampes à diode électroluminescence (LED). Très présentes sur le marché de l’éclairage domestique, elles ont la réputation d’être plus économiques. Est-ce vraiment le cas ? IZI by EDF a mené l’enquête et vous dit tout des ampoules LED dans cet article !

Les 6 caractéristiques de la LED qui la rendent économique

  • Une faible consommation électrique

Vous le savez sans doute, la consommation d’énergie des LED est moins importante que celle des autres ampoules. Elles consomment moins (7 à 10 fois environ) et offrent pourtant le même rendu lumineux. Cela est dû à sa technologie. Pour faire court, disons que l’ampoule LED est traversée par un mouvement continu des électrons. Ce mouvement libère des photons, et donne de la lumière. Presque toute l’électricité est transformée en lumière, avec une belle économie d’énergie à la clé !

Les ampoules LED ont de quoi impressionner ! Elles sont en effet capables de produire la même intensité lumineuse que des ampoules classiques, mais en consommant de 6 à 10 fois moins d’électricité. Sur votre produit, cela se traduira par une mention du type « 9 watts = 60 watts ». Cela signifie que vous ampoules basse consommation vous offriront un éclairage similaire à celui d’une ampoule à incandescence de 60 watts, mais que sa consommation ne sera que de 9 watts. Ces ampoules LED affichent donc une consommation presque 7 fois inférieure aux ampoules classiques.

  • Une durée de vie plus longue

Si la LED est si économique, c’est aussi parce qu’elle vous garantit une durée de vie plus longue que les autres types d’ampoules (les fluocompactes, les ampoules à filament ou encore les ampoules halogènes). Des tests ont montré qu’elles pouvaient éclairer jusqu’à 100 000 h en laboratoire, 40 000h sur le marché, là où les lampes à incandescence éclairent pendant 1000 h, les lampes halogènes 2000 h et les lampes fluocompactes 10 000 h.

Plus chère à l’achat, elle permet néanmoins de faire des économies sur le long terme.

Prévoyez au moins un budget de 10 € par ampoule, contre 1 à 4 € en moyenne pour une ampoule à incandescence, 2 € pour un tube halogène et de 7 à 11 € pour une lampe fluocompacte. Les LED restent toutefois rentables, comme nous le montre l’exemple qui suit.

Dans un logement, les occupants installent

  •  1 ampoule basse consommation de 25 W et 1 ampoule de chevet à filament de 40 W dans chaque chambre ;
  • 1 ampoule à filament de 60 W dans leur salle d’eau ;
  • 1 ampoule à filament de 75 W dans leur cuisine ;
  • 4 ampoules à filament de 75 W dans le salon.

Soit un total de 640 W. En admettant que l’utilisation moyenne soit de 2h par jour et par pièce, on peut estimer que le montant de la facture s’élèvera à 175 € (à 15 centimes d’euros le kWh).

Si notre petite famille remplace chaque ampoule par une ampoule LED, les économies d’énergie se voient tout de suite : 91 W pour une facture annuelle de 25 € !

Ce qui signifie que même en investissant 10 € par ampoule, et avec un budget de 100 € pour 10 ampoules, la consommation électrique et le coût total restent moindres avec des LED.

Au cours de la première année, l’économie sera donc de 50 €, pour passer à 150 € les années suivantes. Et cela est d’autant plus appréciable que la durée de vie d’une ampoule LED est nettement supérieure à celle d’une ampoule à filament ou d’une fluo compacte. En fonction des usages que vous en ferez, une LED peut vous accompagner durant 10 années !

Prenons un autre exemple. Admettons que vous ayez 10 ampoules chez vous, et qu’en cette période de télétravail elles restent allumées 6h par jour, et cela tous les jours. Avec des ampoules LED, votre budget électricité s’élèvera à 30 € par an, là où une ampoule a incandescence de 60 W vous coûterait 200 € par an, et une ampoule fluo compacte 40 €.

L’ampoule fluo compacte ne se sort pas trop mal de ce comparatif, jusqu’à ce qu’on se penche sur sa durée de vie. La LED dure 10 fois plus longtemps, tout simplement parce qu’elle supporte mieux les enchaînements d’allumages et d’extinctions.

Notez que le prix de l’ampoule peut varier en fonction de sa puissance, de la couleur de sa lumière et de la marque.

  • La facilité d’installation des ampoules LED

Non seulement la LED ne consomme pas grand-chose, mais en plus vous pouvez l’installer très facilement. Vous pouvez facilement faire de votre luminaire préféré un luminaire économique, simplement en remplaçant la vieille ampoule par une LED.

non classe

Besoin d’aide pour vos travaux ?

{ non classe}

Besoin d’aide pour vos travaux ?

Faites nous votre demande de devis afin d’élaborer votre projet ensemble.

Demander un devis

De nombreux culots sont disponibles pour ce type d’ampoules. Par ailleurs, les LED conviennent à presque tous les besoins en éclairage puisqu’elles dégagent peu de chaleur et qu’elles peuvent prendre de nombreuses formes. Autre avantage pour votre éclairage domestique : vous n’avez pas besoin de rechercher des matériaux qui résistent à la chaleur.

  • Un éclairage optimal immédiatement

Contrairement à d’autres ampoules, les LED offrent leur éclairage maximal dès leur allumage. Ceci est dû à leur technologie bien spécifique qui leur permet de supporter des cycles fréquents d’allumage et d’extinction. Ainsi, si vous mettez des LED dans des lieux de passage (couloirs, jardin), vous n’avez pas à attendre que l’ampoule monte en régime pour introduire votre clef dans la serrure ou passer d’une pièce à l’autre !

  • Des lampes petit format

Les LED bénéficient d’un format compact. C’est l’idéal lorsque vous souhaitez remplacer des ampoules encastrées dans les faux plafonds (comme les spots halogènes ou les downlight).

Il existe aussi des modules LED. Ils sont mis en place directement dans les luminaires. Sujets à l’électronique e commande, les modules LED supportent plusieurs solutions de gestion de l’éclairage, comme la détection de présence ou la modulation de l’éclairage en fonction de la lumière du jour.

  • Une efficacité énergétique intéressante et un bon potentiel de progression

Une lampe à LED garantit une qualité d’éclairage satisfaisante, grâce à ses 800 lumens et plus, pour une consommation de 9 à 12 W seulement (contre 60 W pour une lampe à incandescence). Une LED de 400 lumens vous « coûtera » quant à elle 6 W environ. Notez que la différence de lumens observée entre la lampe LED et l’ampoule LED est liée à la chaleur que produisent les diodes accolées dans la lampe.

Ce rendement n’est pas figé dans le temps. Des innovations technologiques devraient prochainement permettre aux lampes destinées aux particuliers d’offrir 100 lm/W.

Des tests menés en laboratoire ont déjà prouvé que des LED dites « super lumineuses » pouvaient atteindre une efficacité énergétique de 300 lm/W ! En d’autres termes, nous pouvons nous attendre à trouver prochainement, sur les rayons de nos magasins, des lampes qui consommeront moins de 4 W et qui éclaireront aussi bien qu’une lampe à incandescence de 75 W.

  • Les 4 avantages « bonus »

Même avec une tension très basse et sous des basses températures, les LED continuent de fonctionner (c’est surtout utile pour maintenir la sécurité électrique dans les bâtiments, mais c’est toujours bon à savoir !).

La température des LED ne s’élève qu’à 32°C, un avantage pour toutes les maisons dans lesquelles les enfants ont tendance à toucher à tout !

Elles résistent aux chocs et les LED de couleur ne nécessitent pas la mise en place de filtres.

Enfin, vous ne trouverez aucune trace de mercure dans vos LED, ce qui en fait des déchets en majeure partie recyclables, dans la catégorie « déchet non dangereux » (ce qui n’est pas le cas des lampes fluocompactes).

Les 3 inconvénients majeurs de la LED

Notre article ne serait pas complet s’il ne présentait que les bons côtés des LED. En effet, plusieurs inconvénients sont à mentionner.

  • La LED entraîne certains impacts environnementaux. Si ceux-ci restent inférieurs à ceux qu’engendrent les lampes à incandescence, des progrès peuvent encore être faits au niveau de la fabrication des LED et de leur recyclage ;
  • Les LED participent activement à la pollution lumineuse. La composante bleue des LED crée un halo 10 x plus important que celui d’un éclairage sodium. Elles éblouissent plus, ce qui incite la rétine à se fermer davantage pour diminuer la quantité de lumière entrant dans l’œil. L’association d’astronomes Avex affirme « Cela éclaire donc autant, mais au final on voit moins bien. »
  • Vous le savez probablement tant le problème est connu : la lumière des LED (donc celle des écrans) perturbe notre rythme biologique, en faisant croire à notre cerveau qu’il fait encore jour. Nos yeux souffrent eux aussi des longues expositions à la lumière des écrans.

Qu’est-ce qu’une ampoule LED ?

La diode électroluminescente transforme l’électricité en lumière. On l a retrouve dans l’électronique mobile, les écrans, le domaine de l’automobile, l’éclairage et la signalisation.

Au départ, il fallait accoler plusieurs LED pour pouvoir bénéficier d’un flux lumineux suffisant. Les LED de forte puissance sont arrivées sur le marché en 2000. Désormais, les performances de ces « nouvelles » ampoules doublent tous les 2 ans. Quant à leur prix, il diminue chaque année de 20% !

Comment fonctionne une ampoule LED ?

Les LED fonctionnent par électroluminescence. La chaleur qu’elles dégagent est moins importante que les autres types d’ampoules (comme les ampoules halogènes par exemple) ; leur puissance est donc concentrée sur l’éclairage qu’elles fournissent.

Petit lexique à maîtriser pour bien choisir sa LED

Avant de vous ruer dans les magasins pour équiper votre logement de LED, voici un petit lexique qui vous aidera à faire le bon choix lorsque vous serez devant le rayon :

  • Lumen (LM) : les lumens expriment la quantité de lumière que votre ampoule émet (c’est-à-dire la lumière restituée) ;
  • Watt : désigne l’unité de mesure de la puissance électrique ;
  • Candela (cd) : mesure l’intensité lumineuse que perçoit votre œil ;
  • Température de couleur (K) : indique la teinte de la lumière diffusée. Vous pourrez en trouver 3 différentes :
  • La teinte jaune/orange : c’est une lumière « blanc chaud », qui donne un éclairage chaleureux. Vous voyez la lumière diffusée par une bougie ? La teinte jaune / orange donne à peu près le même rendu (entre 2 700 K et 3 500 K) ;
  • La teinte blanche : pour une lumière « blanc neutre » rappelant la lumière du jour (3 200 K à 5 000 K) ;
  • La teinte bleutée : pour une lumière « blanc froid » se rapprochant d’un blanc industriel (de 5 500 K à plus de 8 000 K) ;
  • L’IRC : l’indice de rendu des couleurs mesure la capacité de la lumière d’une ampoule à rendre la couleur réelle des objets). Pour la lumière du jour, l’IRC se situe entre 80 et 100.
non classe

Electricité

Publié le 13 Mai 2021

Obtenez un devis

Recevez rapidement un devis sur-mesure

Les données sont collectées par IZI by EDF en vue de vous proposer un devis commercial gratuit. Vous disposez du droit de vous inscrire sur la liste d'opposition au démarchage téléphonique bloctel.gouv.fr. Plus d'infos : Charte de traitement des données IZI by EDF

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *