Achat immobilier : la liste des travaux d’électricité à prévoir

Partager sur

Acheter un bien immobilier ne s’improvise pas. Cela nécessite de s’entourer des meilleurs conseillers possibles pour bien acheter sans se tromper. A ce propos, avez-vous pensé à vérifier l’état de l’installation électrique du bien ? Des travaux sont à prévoir ? Voici dans cet article signé IZI by EDF la liste de tous les travaux d’électricité à prévoir et auxquels il faut veiller avant de conclure l’acte !

Pourquoi vérifier l’installation électrique d’un logement ?

Vérifier l’état de l’électricité dans un logement est primordial lorsqu’on souhaite devenir propriétaire. S’il s’agit d’un bien immobilier ancien, vous avez de fortes chances de faire face à une installation électrique qui ne respecte plus tout à fait les normes électriques aujourd’hui en vigueur. Or, une installation vétuste ou non conforme peut mettre en danger les occupants du logement et endommager l’habitation elle-même. Il convient donc d’inspecter le réseau électrique de l’habitation.

Si la loi n’impose pas au vendeur de réaliser les travaux de mise aux normes, certains travaux sont fortement conseillés et peuvent influer sur le prix de vente du bien. Si l’installation est à refaire à neuf, vous pourriez négocier le prix du bien immobilier (appartement ou maison) à la baisse.

Quels points contrôler lors d’une visite immobilière ?

Lorsque vous envisagez d’acheter un bien immobilier, il faut vous assurer en priorité que l’électricité est conforme avec les dernières normes en vigueur, à savoir la norme NF C 15-100.

Lors d’une visite ou contre-visite, inspectez l’installation électrique du logement à la vente. Vérifiez l’état de l’installation électrique. On conclura que l’installation est en mauvais état si vous observez :

  • Des fils dénudés apparents
  • Des prises de courant arrachées
  • Des interrupteurs d’un autre temps
  • Un tableau électrique vétuste et/ou incomplet
  • Des rangées du tableau en nombre insuffisant, etc.

On dira en revanche que l’installation est en bon état si :

  • Le tableau électrique semble récent, bien raccordé à un disjoncteur d’abonné afin de couper au besoin le courant
  • Chaque départ de circuit électrique est relié à une protection différentielle et à un disjoncteur approprié sur le tableau
  • Les pièces d’eau sont équipées d’une liaison équipotentielle pour garantir votre sécurité
  • Le logement est équipé de prises de terre (2 P + T) en nombre suffisant par type de pièce
  • Les fils électriques sont protégés sous gaines, etc.

Les travaux d’électricité indispensables après l’achat

Vous n’avez aucune idée de ce que peuvent représenter des travaux d’électricité ? Voici quelques notions utiles pour lister vos travaux et demander un devis à un professionnel :

Type de travauxDéfinition
La mise aux normes électriquesLa mise aux normes consiste à déposer l’installation existante et refaire à neuf l’électricité du logement selon les exigences de la NF C 15-100
La mise en œuvre des circuits (lumières, prises de courant, prises spécialisées)Chaque circuit (lumière, four, plaques de cuisson électriques, réfrigérateur, machine à laver…) doit être associé à une filerie adaptée, une protection différentielle et un disjoncteur
Le remplacement du tableau électriqueLe tableau électrique doit être remplacé si le logement fait l’objet d’une mise aux normes électriques (tableau de 2 à 4 rangées) avec au moins un interrupteur de type A pour les équipements lourds et énergivores
L’installation de modules spécifiques au tableau électriqueSi vous le souhaitez, vous pouvez installer un contacteur jour-nuit, une prise modulaire, un télévariateur… D’autres modules sont obligatoires comme le parafoudre dans certains départements français soumis au risque d’orage élevé
La pose d’un coffret de communication et de prises RJ45Le coffret de communication et les prises Ethernet sont obligatoires pour une mise aux normes globale du logement. Le coffret doit être positionné dans une gaine technique de logement (GTL)
La mise à la terre de l’installation électriqueSi votre logement n’est pas équipée de prises de terre, la mise à la terre de l’installation électrique est fortement recommandée (piquet de terre, bornier de terre, fils de terre)
Le tirage de lignes supplémentairesBesoin d’une ligne supplémentaire pour transformer une buanderie, une cuisine ou une salle de bain ? Un projet d’extension du logement ? Il vous faudra alors tirer une nouvelle ligne pour raccorder votre pièce à l’électricité.
La pose d’un tableau divisionnaireVous installez une piscine, une pompe à chaleur ou construisez une dépendance ? Vous n’avez plus de place sur votre tableau électrique principal. La pose d’un second tableau s’impose donc.
Le certificat de conformité électriqueLorsqu’on construit, agrandit ou rénove un logement (dès lors qu’il y a mise hors tension de l’installation par le gestionnaire du réseau de distribution d’électricité), il est obligatoire de pouvoir justifier d’une attestation de conformité électrique délivrée par le Consuel

Zoom sur le diagnostic électrique obligatoire

La législation française impose certaines obligations en matière d’électricité pour vendre un bien. Il s’agit notamment de réaliser un diagnostic électrique – ou DEO – pour toute vente d’un bien immobilier datant de plus de 15 ans. Dans le cas de la vente immobilière, le DEO est indispensable pour informer l’acheteur de l’état de l’installation électrique dans son futur logement.

De son côté, l’acquéreur se projette ou bien refuse de conclure l’acte au regard des résultats du diagnostic. S’il apparaît que des travaux d’électricité sont à réaliser, l’acheteur peut utiliser ces informations pour faire baisser le prix. Il se basera alors sur la liste des travaux électriques à faire pour mettre le logement aux normes.

Le budget à prévoir

La liste des travaux d’électricité à réaliser dépend de plusieurs facteurs, notamment de l’état actuel du logement que vous souhaitez acheter et du type de bien dont il s’agit (maison, appartement). Seul un électricien pourra intervenir sur un chantier électrique. Nous vous conseillons de ne pas vous lancer seul dans ce type d’intervention technique qui pourrait s’avérer dangereuse.

Si vous souhaitez mettre votre logement aux normes électriques, nous vous conseillons de budgétiser au préalable tous vos travaux. Comptez ainsi environ :

  • 200 € TTC le m² pour une mise aux normes électriques (tout dépend de l’acheminement électrique choisi : apparent, semi-encastré ou encastré)
  • 1000 à 2000 € TTC le remplacement du tableau électrique (selon surface, rangées et modules prévus)
  • 125 € le Consuel jaune

Vous souhaitez passer entre les mains d’un expert ? Faites appel aux électriciens du réseau IZI by EDF !

Publié le 4 Juillet 2022

Un commentaire, une question ?

Posez votre question
confirmation

Merci pour votre contribution.

Votre commentaire sera soumis à une modération avant d’être publié.

Leave a Reply

Champs requis *

Décrivez-nous votre question, commentaire*

Prénom*

Email*

L'adresse mail collectée ne sera pas publiée. Vous serez notifié via cette adresse d'une réponse de nos équipes à votre commentaire. Pour en savoir plus sur notre politique de protection des données, cliquez-ici.