Emmanuel Macron : ses mesures pour la mobilité électrique

Partager sur

Le 24 avril dernier, Emmanuel Macron a été réélu Président de la République Française. Un nouveau mandat synonyme d’une nouvelle feuille de route pour le Président, qui souhaite placer la transition énergétique au cœur de ce quinquennat. Chez IZI by EDF, nous nous sommes directement rendus au chapitre mobilité électrique : aides à l’acquisition, bornes de recharge et zones à faible émission… Plein phare sur les mesures d’Emmanuel Macron en faveur d’une mobilité plus “propre” !

Des aides à l’acquisition : “La mobilité électrique pour tous” comme projet !

C’est un fait, malgré les nombreuses aides financières accordées par l’Etat et certaines collectivités, l’achat d’un véhicule électrique reste plus cher qu’un véhicule thermique. Ce type de mobilité à faible émission de  CO2 reste donc encore réservé aux ménages les plus aisés. Pour accompagner les automobilistes à faibles revenus vers l’achat d’un véhicule électrique, Emmanuel Macron souhaite mettre en place un prêt à taux zéro dans les principales Zones à Faibles Émissions à partir de 2023. Le bonus écologique, quant à lui, sera maintenu.

Le “leasing social” : la grande nouveauté du programme

En complément de l’actuelle prime à la conversion et du bonus écologique, viendrait s’ajouter le “leasing social”. Ce nouveau dispositif offrirait la possibilité aux acheteurs de ne pas débourser plus de 100 euros de loyer mensuel pour carburer à l’électrique. Si on dispose de peu de détails au sujet de cette mesure, cette offre de leasing pourrait être réservée aux professions socio-médicales, aux jeunes et au grand public sous condition de ressource… A suivre !

L’installation des bornes de recharge passe à la vitesse supérieure

Outre les aides à l’achat, le leasing social et les aides au retrofit prévues dans son plan de développement de la mobilité électrique de près de 6 milliards d’euros, le Président de la République prévoit l’installation de 500 000 bornes de recharge d’ici 2027 et d’en équiper la totalité des aires autoroutières d’ici la fin 2022

Aussi, pour éviter la dépendance à la fabrication de batteries pour véhicules électriques, Emmanuel Macron prévoit de mettre en œuvre une stratégie industrielle d’ampleur avec le développement de filières 100% françaises.

La France, « première grande nation à sortir du gaz, du pétrole et du charbon » ?

C’est en tout cas la volonté d’Emmanuel Macron ! Le programme du président (concernant la mobilité électrique et, plus largement, la transition énergétique) va dans le sens du rapport du Groupe d’experts Intergouvernemental sur l’Evolution du Climat (GIEC). Dès le début de son deuxième mandat, le Président souhaite consacrer 50 milliards d’euros à la transition écologique et aux mobilités propres. Un budget en hausse de 1,5 milliards d’euros comparé à 2021. Un effort sans précédent, auquel il faut ajouter 30 milliards d’euros de France Relance engagés en 2021-2022 pour renforcer la transition écologique.

Publié le 28 Avril 2022

Un commentaire, une question ?

Posez votre question
confirmation

Merci pour votre contribution.

Votre commentaire sera soumis à une modération avant d’être publié.

Leave a Reply

Champs requis *

Décrivez-nous votre question, commentaire*

Prénom*

Email*

L'adresse mail collectée ne sera pas publiée. Vous serez notifié via cette adresse d'une réponse de nos équipes à votre commentaire. Pour en savoir plus sur notre politique de protection des données, cliquez-ici.