Frais kilométriques d'une voiture électrique en 2024 : tout savoir - IZI by EDF
Comprendre les frais kilométriques d’une voiture électrique
Véhicules

Comprendre les frais kilométriques d’une voiture électrique

Lecture en 6 min

À l’heure de préparer sa déclaration d’impôt, nombreux sont ceux qui cherchent à optimiser la déduction de leurs charges afin de réduire leur base imposable. Parmi les leviers souvent méconnus, les frais kilométriques se présentent comme une option pertinente pour nombre de contribuables, notamment ceux utilisant leur véhicule personnel pour des trajets professionnels. Ces frais, déterminés par un barème spécifique édité chaque année par l’administration fiscale, reflètent les coûts engendrés par l’utilisation d’une voiture, qu’elle soit thermique ou électrique. Mais les possesseurs de voitures électriques peuvent bénéficier d’un intéressant bonus de 20% ! Alors, comment déclarer les indemnités kilométriques liées à l’utilisation d’une voiture électrique ? Réponse avec IZI by EDF.

Frais kilométriques pour une voiture électrique : comment ça marche ?

Les frais kilométriques représentent la somme des coûts engendrés par l’utilisation d’un véhicule pour des déplacements professionnels. Ce calcul permet à l’usager, qu’il soit salarié ou entrepreneur individuel, de se faire rembourser ces frais par son employeur ou de les déduire de ses revenus imposables.

Ces frais prennent en compte non seulement le carburant ou l’électricité consommée, mais aussi l’usure du véhicule, son entretien, les assurances, la dépréciation et d’autres frais annexes. Pour les voitures électriques, les frais kilométriques sont souvent inférieurs à ceux des voitures thermiques, du fait d’un coût d’électricité généralement plus bas que celui des carburants et d’un entretien moins onéreux.

Découvrez notre sélection de bornes de recharge !

à partir de

1 869,08€ TTC

Produit livré et installé

Voir ce produit

à partir de

1 469,27€ TTC

Produit livré et installé

Voir ce produit

à partir de

1 538,90€ TTC

Produit livré et installé

Voir ce produit

20 % de bonus sur les frais de déplacements professionnels en voiture électrique

Voilà de quoi réjouir les propriétaires d’un véhicule électrique. Le Journal Officiel a publié l’arrêté du 15 février 2021 relatif au barème des frais de déplacement. Si les déplacements professionnels ont été réalisés en voiture électrique, vous pouvez appliquer une majoration de 20 % sur le montant calculé.

Concrètement, cela signifie que si vos indemnités kilométriques s’élèvent à 5000 € cette année, prévoir 20% majoration si vous roulez en électrique. In fine, vous bénéficierez d’une indemnité kilométrique de 6000 €.

Important !

Le bonus de 20 % s’applique uniquement pour une voiture 100 % électrique. Les voitures hybrides et hybrides rechargeables sont exclues du dispositif.

Cette mesure fait suite aux demandes de la Convention Citoyenne pour le Climat. Le gouvernement s’était alors engagé à proposer des indemnités kilométriques spécifiques pour les salariés qui roulent en voiture électrique : sans permis, deux roues ou encore voitures 7 places. Le but de ce dispositif est d’encourager la transition vers une mobilité plus verte. La majoration de l’indemnité vise à compenser le surcoût lié à l’achat d’un véhicule électrique neuf ou d’occasion.

L’info IZI

Si vous envisagez d’acheter une voiture électrique en 2021, ne manquez pas les aides financières disponibles (notamment la prime à la conversion et le bonus écologique) et les mesures pour financer l’installation d’une borne de recharge.

cta offre

Carburer à l'électrique n'a jamais été aussi IZI !

J'installe une borne

Quel est le barème pour les frais kilométriques en 2023 ?

Le barème des frais kilométriques est un outil établi chaque année par l’administration fiscale, permettant aux contribuables utilisant leur véhicule personnel à des fins professionnelles de calculer et de déduire leurs frais réels de leurs revenus imposables.

Ce barème prend en compte différents éléments tels que le type de véhicule (voiture électrique, voiture thermique, moto, etc.), la puissance fiscale, et le nombre de kilomètres parcourus à des fins professionnelles sur l’année. En se basant sur ce barème, les contribuables peuvent estimer le montant total de leurs dépenses annuelles liées à l’usage professionnel de leur véhicule.

Tarif applicable aux voitures selon l’article 6 B de l’annexe IV au Code Général des Impôts (CGI) :

Puissance administrativeJusqu’à 5 000 kmDe 5 001 à 20 000 kmAu delà de 20 000 km
3 CV et moinsd * 0,529(d * 0,316) + 1065d * 0,370
4 CVd * 0,606(d * 0,340) + 1330d * 0,407
5 CVd * 0,636(d * 0,357) + 1395d * 0,427
6 CVd * 0,665(d * 0,374) + 1457d * 0,447
7 CV et plusd * 0,697(d * 0,394) + 1515d * 0,470

d représente la distance parcourue en kilomètres

Attention, la puissance fiscale d’un véhicule électrique n’est pas identique à celle d’un véhicule thermique.

Rappelons que les frais kilométriques prennent en compte « la dépréciation du véhicule, les frais de réparation et d’entretien, l’usure des pneumatiques, la consommation de carburant et les primes d’assurances », d’après la définition officielle.

cta offre

Carburer à l'électrique n'a jamais été aussi IZI !

J'installe une borne

Comment calculer les frais kilométriques en 2023 ?

Pour comprendre comment fonctionne le calcul des frais kilométriques, rien ne vaut un exemple.

Imaginons que vous possédez une Peugeot e-208. Vous avez utilisé votre véhicule pour vos trajets domicile travail durant l’année 2022, ainsi que pour quelques déplacements professionnels ponctuels. Au total, vous avez parcouru 6 000 kilomètres dans le cadre professionnel.

Vous choisissez de déclarer ces dépenses en frais kilométriques plutôt que d’opter pour l’abattement forfaitaire. La puissance fiscale de votre voiture électrique est de 4 CV. Nous y appliquons aussi le bonus de 20% pour les voitures électriques, qui permet de bénéficier d’une indemnisation plus élevée, afin de valoriser les véhicules électriques.

L’info IZI

Voici le calcul de vos frais kilométriques :
[(6 000 x 0,340) + 1 330] x 1,20 = 4 044 €

Vous pourrez donc déduire 4 044 € de vos revenus au titre des frais kilométriques déductibles.

S’il s’agissait d’une voiture essence ou diesel de puissance équivalente, vous n’auriez pas bénéficié de la majoration de 20 %. Le montant des frais kilométriques aurait alors été de seulement 3 370 €.

frais kilométriques compteur

Déclarer les indemnités kilométriques de sa voiture électrique aux impôts en 2023

La déclaration des frais aux impôts est une étape incontournable pour tout contribuable souhaitant optimiser sa base imposable. Cette démarche, encadrée par des règles précises, permet de tenir compte des dépenses professionnelles supportées par l’individu durant l’année. Bien maîtriser ce processus est crucial pour bénéficier pleinement des déductions auxquelles on a droit et éviter les erreurs.

Comment justifier les frais kilométriques aux impôts ?

Justifier les frais kilométriques aux impôts requiert une démarche rigoureuse. Voici comment procéder :

  1. Conserver tous les justificatifs : Même si le barème kilométrique intègre l’ensemble des frais liés à l’utilisation du véhicule (assurance, entretien, carburant ou électricité, etc.), il peut être nécessaire de conserver certains justificatifs comme des factures d’entretien ou d’achat de carburant/électricité pour attester de l’utilisation réelle du véhicule.
  2. Remplir la déclaration de revenus : Lors de votre déclaration de revenus, reportez-vous au barème kilométrique en vigueur pour l’année fiscale concernée. Multipliez le nombre de kilomètres parcourus à des fins professionnelles par le montant indiqué dans le barème pour votre type de véhicule et sa puissance fiscale (comme vu dans l’exemple ci-dessus). Reportez ensuite le montant total obtenu dans la case prévue à cet effet sur votre déclaration.
  3. Conserver le carnet de bord et les justificatifs : Après avoir déclaré vos frais kilométriques, conservez l’ensemble de vos justificatifs pendant au moins 3 ans (durée pendant laquelle l’administration fiscale peut demander à vérifier votre déclaration).
  4. Réponse à une éventuelle demande de l’administration fiscale : Si les services fiscaux demandent des éclaircissements ou des justificatifs concernant vos frais kilométriques, fournissez-leur les éléments conservés pour attester de la véracité de votre déclaration.

Il est essentiel d’être le plus précis et rigoureux possible dans la tenue de vos registres et dans le calcul de vos frais afin d’éviter tout désagrément en cas de contrôle fiscal.

Où déclarer les frais kilométriques aux impôts ?

La déclaration des frais kilométriques se fait dans le cadre de votre déclaration de revenus annuelle. Pour les salariés qui optent pour les déductions des frais réels (et non la déduction forfaitaire de 10 %), les frais kilométriques doivent être déclarés dans le formulaire 2042 RICI, qui est spécifique aux réductions et crédits d’impôt. Dans ce formulaire, vous devrez remplir la rubrique dédiée aux frais réels. C’est ici que vous reporterez le montant total de vos frais kilométriques calculés selon le barème officiel.

Il est recommandé de joindre une note détaillée (non obligatoire mais fortement conseillée) à votre déclaration expliquant le détail de vos frais, en particulier si le montant déclaré est significatif.

Quelle est la différence entre frais kilométriques et frais réels ?

Au cours de cet article, nous avons employé à la fois les termes « frais kilométriques » et « frais réels », qui sont couramment utilisés dans le cadre des déductions fiscales, mais qui désignent des notions différentes. Les frais kilométriques correspondent aux coûts engendrés par l’utilisation d’un véhicule pour des déplacements professionnels. Ces coûts prennent en compte divers éléments comme la dépréciation du véhicule, le carburant, les assurances, et les frais d’entretien. 

Les frais réels, quant à eux, englobent toutes les dépenses professionnelles effectuées par un salarié. Cela inclut non seulement les frais kilométriques mais aussi d’autres dépenses, comme l’achat de matériel, les repas pris hors du domicile, des billets de train ou les formations. Par ailleurs, même s’ils concernent votre véhicule, les frais de péages et les frais de stationnement seront à comptabiliser dans les frais réels, et non kilométriques.

cta offre

Carburer à l'électrique n'a jamais été aussi IZI !

J'installe une borne

Cet article vous a-t-il été utile ?

Partager cet article sur les réseaux

Un commentaire, une question ?

Posez votre question

Laisser un commentaire

Champs requis *

Décrivez-nous votre question, commentaire*

Prénom*

Email*

L'adresse mail collectée ne sera pas publiée. Vous serez notifié via cette adresse d'une réponse de nos équipes à votre commentaire. Pour en savoir plus sur notre politique de protection des données, cliquez-ici.