Voiture thermique, électrique ou hybride : laquelle revient moins cher à entretenir ?

Partager sur

voiture-entretien

Vous avez envie de changer de véhicule et ne savez plus à quelle motorisation vous vouer ? Electrique, hybride ou thermique, chacune d’entre elles semble avoir ses avantages et ses inconvénients. Afin de vous aider à faire votre choix de manière éclairée, nous vous présentons dans ce guide les entretiens auxquels vous attendre pour chaque type de véhicule, ainsi que des indications tarifaires.

Que faut-il entretenir dans une voiture électrique ?

Vous en avez sûrement entendu parler : l’entretien d’une voiture électrique revient moins cher que celui d’un véhicule thermique. Cela est dû au fait que la mécanique d’un véhicule électrique est moins complexe que celle d’une voiture à moteur essence. Par exemple, les véhicules électriques ne disposent pas de boîte de vitesse et n’ont besoin que de peu de consommables. Vous n’aurez aucune vidange d’huile à réaliser sur votre voiture tout-électrique.

Une voiture électrique demande toutefois l’entretien d’un certain nombre d’éléments :

  • Le filtre à air : grâce à lui, les particules externes ne pénètrent pas dans le système de ventilation de votre voiture ;
  • La plaquette de freins : vous pourrez constater que vos freins s’usent moins avec votre auto électrique que votre ancien véhicule à moteur thermique. Cela s’explique par l’existence d’un système de freinage régénératif dans le véhicule électrique ;
  • Les pneus ;
  • Les amortisseurs ;
  • La batterie électrique.

Bon à savoir : les voitures électriques n’ont que trois fluides : le liquide de frein, le liquide de refroidissement et le liquide lave-glace.

L’entretien d’un véhicule électrique avant ses 5 ans

Les modèles électriques sont plus économiques à l’entretien durant leurs premières années. Les professionnels conseillent de faire réviser son véhicule tous les 30 000 km, alors que pour les moteurs thermiques, les mêmes révisions sont recommandées tous les 15 000 ou 20 000 km. Encore une fois, c’est la mécanique des véhicules qui est en cause. Celle des nouvelles voitures électriques étant plus simple, elle nécessite moins de contrôles.

Et forcément, si une voiture à moteur électrique passe moins souvent chez le garagiste, elle vous reviendra moins cher. Une étude de l’organisme Consumer Reports annonce qu’un véhicule roulant à l’énergie électrique permet en moyenne à son propriétaire de réaliser 4 000 € d’économies sur toute sa durée de vie.

Plusieurs experts affirment que les véhicules électriques constituent une économie d’environ 25%. C’est en règle générale le pourcentage que l’on retrouve quand on s’intéresse au sujet.

En 2018, l’UFC Que choisir estimait qu’avec le contrôle de la batterie, du système de refroidissement et de l’électronique l’économie réalisée lors d’une visite chez un garagiste variait de 15 à 35 % en fonction du type de véhicule.

Voiture Électrique

Besoin d’aide pour vos travaux ?

Voiture Électrique

Besoin d’aide pour vos travaux ?

Faites nous votre demande de devis afin d’élaborer votre projet ensemble.

Demander un devis

L’entretien d’un véhicule électrique après ses 5 ans

Une automobile électrique, au même titre que les voitures thermiques, tend à montrer plus de signes de fatigue lorsque son kilométrage augmente. Ainsi, les « véhicules verts » voient leurs pièces s’abîmer, et vous aurez donc à les changer.

Ce sera par exemple le cas pour vos pneus. Sachez malgré tout que l’achat d’une voiture électrique reste une bonne option si vous cherchez à faire des économies, puisque son entretien, même la 5e année, coûte moins cher que celui d’une voiture à moteur diesel ou essence.

Pour vous donner un ordre d’idées, sachez que prendre soin de votre véhicule tout électrique de plus de 5 ans vous reviendra environ à 800 € par an. Avec un véhicule thermique, vous aurez à débourser environ 1 000 € par an.

Conclusion : les frais d’achat d’un véhicule électrique sont compensés par des coûts d’entretien et d’utilisation moindres qu’avec un véhicule thermique.

Bon à savoir : après 10 ans de service, vous aurez probablement à changer la batterie de votre véhicule, et cela pourrait vous rebuter. Sachez que votre voiture au kilométrage élevé n’est pas forcément bonne pour la fourrière. En fonction des besoins de votre foyer, vous pouvez vous en servir comme d’une seconde voiture, celle que vous utiliserez préférentiellement pour effectuer des courtes distances. Cela peut vous éviter d’avoir à remplacer les accumulateurs.

Bon à savoir 2 : parce qu’une bonne nouvelle n’arrive jamais seule, vous serez heureux de savoir que le moteur d’une électrique bénéficie d’une durée de vie exemplaire. Le moteur fonctionnera encore alors que le reste de la voiture aura déjà rendu ses derniers kilomètres… !

Ces données ont été récoltées par l’organisme Consumer Reports qui a analysé les réponses données par des milliers d’automobilistes.

La motorisation simplifiée de la voiture électrique : un bonus lors de l’entretien

Si on simplifie, le moteur d’une voiture électrique est alimenté par une simple batterie. Celle-ci entre en action lorsque vous appuyez sur la pédale de l’accélérateur. Du coup, ce dispositif se compose finalement d’assez peu de pièces (environ une vingtaine). Par comparaison, un moteur thermique en comprend lui plus de 1 000 ! Forcément, cela se ressent sur votre facture au moment de régler votre garagiste !

Les frottements mécaniques sont quasiment inexistants sur les moteurs électriques. Non seulement l’usure est réduite mais en plus, la vidange devient inutile puisque cette motorisation n’exige aucune lubrification. Les éléments ayant besoin d’être remplacés sur les moteurs à combustion (come les filtres ou le bougies par exemple) n’existent pas sur la voiture électrique, De vraies économies en perspective !

La batterie du véhicule électrique : le consommable à surveiller

Le plus grand problème de votre voiture électrique viendra de sa batterie. Si elle ne demande quasiment aucun entretien lorsqu’elle fonctionne convenablement, lorsqu’il faut la changer, la note grimpe rapidement. Aussi certains particuliers font le choix de louer une voiture électrique plutôt que l’acheter. Petite consolation : sachez que la durée de vie de la batterie que vous achèterez sera plus importante que celle d’origine !

L’entretien d’un véhicule thermique : les indispensables

Vous le savez sûrement si vous êtes déjà propriétaire d’un véhicule thermique : la révision obligatoire tous les deux ans peut vous revenir cher sur le long terme ! En effet, chaque visite rime avec vidange, remplacement des divers filtres, des pièces d’usure comme les freins, l’embrayage ou l’échappement, la courroie de distribution lorsqu’il en existe une, ou encore le filtre à particules.

Même si l’étude date un peu, elle a le mérite de permettre la comparaison avec les réalités d’aujourd’hui. En 2012, l’Institut für Automobilwirstschaft déclarait qu’entretenir un véhicule électrique revenait environ à 3 652 € sur 8 ans, contre 2 350 € pour un véhicule électrique, soit une différence de 35% en faveur de l’électrique.

Evidemment, comme une voiture électrique n’a ni turbo, ni filtre à particules, ni vanne EGR, tout ce qui peut être source de pannes et coûte cher hors garantie est supprimé.

Comparaison thermique / électrique au kilométrage

Les tests réalisés par Fatec, une société de gestion de flottes, portent sur Renault ZOE et une Renault Clio d’une part, et le Renault Kangoo ZE thermique et électrique d’autre part.

  • La fréquence des visites

Il ressort de ces tests que la fréquence des visites de maintenance est moins élevée, comme on pouvait s’y attendre, avec les véhicules électriques. La célèbre marque le confirme elle-même : elle recommande des visites de maintenance tous les 15 000 km pour une essence, tous les 20 000 km pour un diesel, et tous les 30 000 km pour une électrique.

  • Le coût des révisions

L’étude affirme que seuls 325 € ont été nécessaires pour entretenir les véhicules électriques sur une période de 3 ans. Ce qui reviendrait à une division par 4 des frais exigés par les véhicules thermiques. Propos à prendre avec des pincettes car au kilométrage, le coût d’entretien est sensiblement le même quelque que soit les motorisations des voitures étudiées.

Le mode tout électrique est donc vraiment avantageux sur ces aspects-là.

Le prix de la main d’œuvre : est-il le même ?

C’est cette fois l’institut de défense de consommateurs Que Choisir qui s’est penché sur le prix de la main d’œuvre. Et là, on s’aperçoit que les données « changent de camp ». En effet, les véhicules électriques demandent du matériel spécifique et des compétences particulières. Forcément, cela se ressent sur la facture. Ce qui signifie que la main d’œuvre revient plus cher pour un véhicule électrique que pour un véhicule thermique.

Malgré cette petite « surprise », le budget alloué à l’entretien d’une électrique reste inférieur à celui d’une thermique :

  • Pour une micro-citadine : on note 826 € de frais de maintenance pour une période d’un an pour une Volkswagen e-Up !, contre 1 267 € pour une Suzuki Swift Hybride. Une différence qui s’élève à 35% ;
  • Pour une citadine : la Renault ZOE a nécessité un montant de 1 046 € quand la Renault Clio a elle demandé 1 314 € de frais d’entretien, soit une différence de 20% ;
  • Pour une compacte : si la Nissan Leaf nécessite 1 336 € de frais d’entretien, la Peugeot 308 diesel coûte elle 1 556 €, soit une différence d’environ 15%.

L’entretien d’un véhicule hybride rechargeable : ce qu’il faut savoir

Selon que votre voiture possède un moteur à essence ou un moteur diesel, vous n’aurez pas à effectuer les révisions de votre voiture avec la même fréquence.

L’entretien d’une hybride essence

Si votre voiture hybride possède un moteur à essence, vous aurez à faire une révision 1 fois par an, ou tous les 15 000 km. Les voitures hybrides ont elles aussi besoin d’une vidange moteur et du replacement de l’huile moteur et du filtre à huile. Cela dit, il est fréquent que les modèles hybrides aient besoin de moins de révisions. En effet, lorsque les 15 000 km ont été faits, le moteur thermique n’a pas été utilisé sur la totalité de ces 15 000 km. De surcroît si vous faîtes des trajets en milieu urbain ou que vous roulez à faible vitesse. Dans ces cas-là, ce sont les moteurs électriques des hybrides qui font le plus gros du travail.

Si vous avez un doute quant à la fréquence d’entretien de votre voiture hybride rechargeable, n’hésitez pas à vous référer au carnet d’entretien de votre véhicule. C’est encore lui qui vous donnera les meilleures informations.

Du côté du mode électrique, sachez que le moteur ne demande pas énormément d’entretien. Si votre citadine hybride est équipée d’une batterie nouvelle génération, vous en avez pour dix ans avant qu’elle commence à montrer des signes de faiblesse ! Evidemment, cette durée peut connaître des modulations selon la fréquence à laquelle vous allez recharger la batterie.

Enfin, comme pour les voitures électriques, les hybrides rechargeables récupèrent une partie de l’énergie cinétique au moment du freinage. Ce qui a pour conséquence de moins user les plaquettes de freins et les disques de freins.

Comme vous pouvez le constater, l’entretien des véhicules hybrides est bien moins contraignant que celui des véhicules thermiques.

L’entretien d’une hybride diesel

La révision de votre véhicule se fait tous les ans, ou tous les 10 000 ou 20 000 km. Elle comprend la vidange du moteur, le remplacement de de l’huile de moteur et du filtre à huile. Comme pour l’hybride diesel, le moteur thermique est moins utilisé si vous roulez en ville et à petite vitesse. Vous pouvez donc espacer les visites chez votre garagiste.

Contrairement à un moteur diesel comme votre véhicule ne dispose ni d’embrayage, ni d’alternateur, ni de courroie de distribution ni d’accessoires, la révision du véhicule se veut là aussi allégée.

L’usure des freins se veut moindre, avec une diminution d’environ 50%. Plaquettes et disques de freins sont donc « économisés ».

Combien coûte la révision d’une hybride ?

Il découle des paragraphes précédents que l’entretien d’un véhicule hybride revient moins cher que celui d’un modèle thermique. Comme on l’a vu, c’est le moteur qui fait en grande partie de la différence.

Il faut aussi savoir que le montant d’une révision complète est moindre. Certaines pièces n’ayant effectivement pas besoin d’être changées, la révision revient moins cher. En outre, la technologie d’une voiture hybride s’use moins vite. Ainsi, il vous faudra prévoir un budget d’environ 150 à 240 euros pour une révision que nous qualifierons d’intermédiaire ; de 240 à 420 euros pour une révision générale pour une hybride essence et entre 300 et 420 euros pour la révision générale d’une hybride diesel.

Des révisions moins chères pour l’hybride que pour le thermique

Cela s’explique par la fréquence de remplacement du filtre à huile e de la vidange : tous les 15 000 km pour une hybride, et tous les 10 000 pour un diesel.

Les forfaits de révision se valent plus ou moins : ils oscillent entre 150 et 250 € tous les 15 000 km.

Les batteries bénéficient d’une garantie de 5 ans pour Peugeot et Citroën, et d’une garantie de 10 ans chez Toyota (ces données varient selon le modèle de voiture).

Un test sur une longue période a pu être mené sur une Toyota Prius. Pour vous donner un ordre d’idées, voici les réparations auxquelles il a fallu procéder sur cette période :

  • 15 000 km : vidange d’huile et remplacement du filtre à air ;
  • 30 000 km :  petit entretien + remplacement du filtre à pollen et à air ;
  • 45 000 km : petite entretien + remplacement liquide de frein ;
  • 60 000 km : petit entretien + remplacement du filtre à pollen et à air ;
  • 75 000 km : petit entretien + remplacement des plaquettes de freins avant et des balais d’essuie-glace + remplacement des pneus ;
  • 90 000 km : petit entretien + remplacement du filtre à pollen et à air + liquide de frein ;
  • 110 000 km : petit entretien + remplacement des plaquettes de freins arrière.

 On a pu constater qu’aucune panne n’a affecté le véhicule. En tout, les sommes engagées pour ce véhicule s’élèvent à moins de 2 000 euros sur 5 ans. Ce qui revient à un budget plutôt raisonnable de moins de 400 euros par an. Petit rappel qui peut avoir son utilité : un véhicule hybride coût autant à l’achat, ou moins, qu’un véhicule thermique, et garantit des frais d’entretien inférieurs à ceux exigés par un véhicule thermique.

Peut-on espérer une baisse du prix d’entretien à l’avenir ?

Les progrès technologiques s’affirmant de jour en jour, les frais d’entretien d’un véhicule entièrement électrique reviendra de moins en moins cher. Si vous achetez votre voiture maintenant ou dans quelques temps, la batterie de votre véhicule rechargeable aura été étudiée pour durer plu longtemps, et doté d’une autonomie plus importante. Et comme vous pourrez parcourir plus de kilomètres sans avoir à vous arrêter à une borne de recharge, votre voiture vous coûtera moins cher.

Il n’y a pas que les frais d’entretien !

En dehors des frais d’entretien de votre véhicule, il y aussi le « carburant » et l’achat. Plusieurs aides existent et permettent d’acquérir plus facilement une voiture électrique, puis d’installer une borne de recharge à son domicile.

En résumé

Pour toutes les raisons évoquées dans cet article, il apparaît qu’une voiture électrique revient moins cher à entretenir qu’une hybride ou une voiture thermique. Il reste toutefois difficile de chiffrer précisément ce poste, puisque ces technologies sont encore récentes. Par ailleurs, d nombreux paramètres entrent en ligne de compte et peuvent modifier ce montant. Citons par exemple le modèle de la voiture, la conduite de l’automobiliste, le kilométrage, …

Voiture Électrique

Installation d'une solution de recharge pour véhicule électrique

Publié le 28 Juin 2021

Obtenez un devis

Recevez rapidement un devis sur-mesure

Les données sont collectées par IZI by EDF en vue de vous proposer un devis commercial gratuit. Vous disposez du droit de vous inscrire sur la liste d'opposition au démarchage téléphonique bloctel.gouv.fr. Plus d'infos : Charte de traitement des données IZI by EDF

Un commentaire, une question ?

Posez votre question
confirmation

Merci pour votre contribution.

Votre commentaire sera soumis à une modération avant d’être publié.

Leave a Reply

Required fields are marked *

Décrivez-nous votre question, commentaire*

Prénom*

Email*

L'adresse mail collectée ne sera pas publiée. Vous serez notifié via cette adresse d'une réponse de nos équipes à votre commentaire. Pour en savoir plus sur notre politique de protection des données, cliquez-ici.