Des bornes de recharge pour voiture électrique financées par la copropriété ou par un tiers ?

Partager sur

Véhicule électrique en copropriété

Dans une copropriété, le droit à la prise offre la possibilité à chaque copropriétaire de choisir d’installer une solution individuelle de recharge pour véhicule électrique. Toutefois, les professionnels du réseau d’IZI by EDF préconisent l’installation d’un dispositif collectif. En effet, cette solution permet d’équiper en une seule fois plusieurs places de stationnement. Pour financer la mise en place de bornes de recharge dans une copropriété, trois possibilités de financement sont possibles.

Contacteur

Besoin d’aide pour vos travaux ?

Contacteur

Besoin d’aide pour vos travaux ?

Faites nous votre demande de devis afin d’élaborer votre projet ensemble.

Demander un devis

Comment financer une démarche collective d’électromobilité ?

Lors d’une démarche collective, le syndic de copropriété gère le dossier. C’est à lui de faire une proposition aux copropriétaires pour la mise en place d’une infrastructure de recharge collective. Le projet devra ensuite être voté en assemblée générale avant d’être réalisé. Les frais des travaux seront ensuite répartis entre les copropriétaires en fonction de leurs tantièmes.

Une installation individuelle est également possible. En effet, tout copropriétaire et tout locataire a le droit à la prise. À tout moment, l’un ou l’autre a le droit de le faire valoir pour pouvoir installer une borne de recharge de manière individuelle. Il s’occupe alors de faire les demandes de devis et de financer les travaux seuls. Un compteur individuel devra être prévu afin de mesurer l’électricité consommée. Celle-ci sera uniquement facturée au copropriétaire utilisateur. Si aucun vote ne sera nécessaire, il est toutefois nécessaire d’en informer l’assemblée générale puisque le raccordement passera par les espaces communs.

La solution collective est souvent la bonne en matière d’électromobilité dans les copropriétés. Toutefois, elle n’est pas toujours facile à mettre en place, notamment du côté du financement des travaux. Pourtant, il existe différentes possibilités pour les copropriétés :

  1. Choisir un opérateur tiers pour l’investissement dans les travaux.
  2. Répartir les frais entre chaque copropriétaire utilisateur des bornes.
  3. Réaliser une colonne horizontale et étendre le réseau de distribution d’électricité.

Pour les immeubles en construction, la question ne se pose plus. En effet, il est aujourd’hui obligatoire de pré-équiper les parkings des nouvelles copropriétés pour faciliter l’intégration de bornes de recharge.

Faire appel à un tiers pour l’installation des bornes de recharge en copropriété

En copropriété, il est possible de déléguer l’investissement d’un réseau de bornes de recharge à un opérateur tiers. Ce dernier devient alors propriétaire de l’installation. Il prend en charge financièrement l’ensemble des travaux. Les résidents devront ensuite souscrire à un abonnement mensuel auprès de cet opérateur.

S’il s’agit d’une solution idéale pour ne pas obliger tous les copropriétaires à participer au financement d’une telle installation, le coût au kWh est ensuite plus élevé pour les utilisateurs. Toutefois, cela concerne alors uniquement les résidents disposant d’un véhicule électrique.

Cette solution peut notamment être privilégiée lorsque certains copropriétaires s’opposent à participer au financement de tels travaux parce qu’ils n’ont pas de véhicules électriques.

Un financement par les copropriétaires utilisateurs

Une autre possibilité en copropriété consiste à installer un compteur principal pour alimenter les différentes bornes de recharge pour véhicule électrique. Ensuite, chaque copropriétaire intéressé paie sa part pour y être raccordé via une borne de recharge. Les travaux sont effectués en une seule intervention, ce qui permet de réduire les coûts par rapport à plusieurs démarches individuelles.

Le syndic de copropriété s’occupe ensuite de souscrire à un contrat de fourniture d’électricité global. Son rôle consiste à partager les coûts en fonction des sous-compteurs installés sur les bornes de chaque copropriétaire raccordé. Il devient possible de suivre la consommation de chacun. Ainsi, seuls les résidents utilisateurs participent aux frais en fonction de leur consommation d’électricité. De plus, en souscrivant à un contrat groupé, les tarifs sont préférentiels, aussi bien pour l’installation que pour la consommation.

Choisir d’étendre le réseau de distribution d’électricité

Pour les copropriétés, il est également possible de choisir d’étendre le réseau de distribution d’électricité. Il s’agit alors d’étendre le réseau public à l’intérieur de l’immeuble. Dans ce cas-là, le réseau électrique appartient au domaine public. Chaque copropriétaire :

  • détient son propre compteur individuel ;
  • choisit son propre fournisseur d’énergie ;
  • opte pour l’électricien de son choix pour la pose de la borne de recharge ;
  • paie sa consommation d’électricité propre en fonction de son utilisation de sa borne.

Cette solution reste plus onéreuse. En effet, lors d’une démarche individuelle, l’installateur facture son déplacement, les fournitures et son intervention. Alors que dans une démarche collective de nombreux frais peuvent être mutualisés. Toutefois, cette solution est l’idéale lorsque tous les copropriétaires n’arrivent pas à se mettre d’accord.

Les aides financières pour l’installation de bornes de recharge en copropriétés

Pour financer les travaux, il faut prendre en compte :

  • L’achat des bornes de recharge ;
  • Le coût de la main d’œuvre ;
  • Et les distances à câbler pour effectuer le raccordement.

Les copropriétés peuvent bénéficier de différentes aides financières pour financer de tels travaux.

La subvention du programme Advenir

En passant par un électricien du réseau d’IZI by EDF disposant de la qualification IRVE, vous pourrez bénéficier d’un financement de 50 % de l’investissement, plafonné à 960 € HT par point de charge dans le cas d’une installation individuelle. Le plafond pourra être plus haut si la borne de recharge est équipée d’un système smart-grid.

Lors d’un projet collectif, cette aide financière est réévaluée à 1 660 € HT par point de charge. De plus, jusqu’à 3 000 € par copropriété peuvent être accordés pour les travaux de voirie extérieurs. Et, toujours dans le cadre d’un projet collectif, 4000 € pour le raccordement de 50 places peuvent être perçus, ainsi que 75 € par place supplémentaire au-delà, avec un plafond à 15 000 € par copropriété.

Le crédit d’impôt de 30 %

En complément et jusqu’au 31 décembre 2023, les copropriétaires et les locataires peuvent bénéficier d’un crédit d’impôt. Quel que soit votre niveau de revenu, il est fixé à 75 % du prix de l’équipement, avec un plafond à 300 € (frais de pose inclus) par système de charge.

Contacteur

Installer une borne de recharge à domicile en copropriété

Publié le 27 Octobre 2021

Un commentaire, une question ?

Posez votre question
confirmation

Merci pour votre contribution.

Votre commentaire sera soumis à une modération avant d’être publié.

Leave a Reply

Required fields are marked *

Décrivez-nous votre question, commentaire*

Prénom*

Email*

L'adresse mail collectée ne sera pas publiée. Vous serez notifié via cette adresse d'une réponse de nos équipes à votre commentaire. Pour en savoir plus sur notre politique de protection des données, cliquez-ici.