Voiture électrique pour les entreprises : quatre avantages financiers à connaître

Partager sur

Plusieurs éléments incitent les professionnels à adopter la transition vers l’électrique pour leur flotte de véhicules. Outre le geste pour l’environnement et la conduite plus agréable, le passage à l’électrique permet aux entreprises de faire des économies et de profiter de dispositifs incitatifs. IZI by EDF vous présente les quatre principaux avantages financiers.

Des économies de carburant et d’entretien

Les véhicules électriques représentent un investissement de départ plus important pour les professionnels car le prix d’achat reste en moyenne supérieur à celui des véhicules à moteur thermique. Néanmoins, il est important de prendre en compte les économies réalisées à long terme, relatives à la recharge et à l’entretien.

Carburer à l'électrique n'a jamais été aussi IZI !

J'installe une borne

Ainsi, on estime qu’un véhicule compact roulant 10 000 kilomètres par an représente des dépenses de carburant comprises entre 700 et 950 €. Un véhicule équivalent doté d’un moteur électrique nécessite des recharges correspondant à un coût compris entre 200 et 250 €. Une entreprise disposant d’une flotte de 5 véhicules fera dès lors au moins 2250 € d’économie par an en choisissant la voiture électrique.

Les économies réalisées par l'entreprise grâce à la voiture électrique

Les économies se font également sur l’entretien du véhicule : la mécanique plus simple de la voiture électrique induit des coûts de maintenance inférieurs. Seules les pièces suivantes doivent faire l’objet d’un examen régulier : pneus, amortisseurs, filtre à air, plaquettes de frein et batterie. Ainsi, on estime qu’une voiture électrique doit être contrôlée tous les 30 000 kilomètres, contre tous les 15 à 20 000 pour une voiture thermique. Même après cinq années d’utilisation, l’entretien annuel d’un véhicule électrique représente un coût moyen inférieur à celui de l’équivalent thermique : 800 € contre 1 000 €.

Les aides à l’achat

A l’image de ce qui existe pour les particuliers, plusieurs dispositifs permettent d’alléger l’investissement des entreprises dans des véhicules électriques.

Le bonus écologique en 2021 pour les professionnels

Prix d’achat du véhicule neufMontant du bonus
Inférieur à 45 000 €4 000 €
Entre 45 000 et 60 000 €2 000 €
Supérieur à 60 000 €2 000 €

Ce dispositif s’adresse aux professionnels qui souhaitent renouveler leur flotte en optant pour des véhicules électriques. Pour les véhicules plus lourds, les bonus peuvent être supérieurs : 5 000 € pour l’achat d’un camionnette électrique et 40 % du coût d’acquisition pour un bus (jusqu’à 30 000 € à l’achat) ou un poids lourd (jusqu’à 50 000 €).

La prime à la conversion

Si la transition vers une flotte électrique s’accompagne de la mise au rebut de véhicules fortement émetteurs de CO2, la prime à la conversion peut s’ajouter au bonus écologique. Les véhicules diesel immatriculés avant 2011 ou les véhicules essence immatriculés avant 2006 sont concernés. Le montant de la prime de conversion est de 2 500 € pour l’achat d’un véhicule électrique neuf ou d’occasion de service, et 5 000 € pour l’achat d’un véhicule électrique de fonction.

La demande du bonus écologique et de prime à la conversion peut se faire directement auprès du concessionnaire ou via le site www.primealaconversion.gouv.fr.

Les dispositifs mis en place par les collectivités

Outre les programmes nationaux, il existe des aides mises en place par certaines collectivités. Elles sont destinées aux entreprises qui effectuent une transition vers les véhicules électriques. Entre autres exemples, nous pouvons citer :

  • L’Île-de-France, qui propose un bonus pouvant atteindre 6 000 € pour les entreprises qui achètent une voiture électrique.
  • La métropole de Lyon, qui met en place une aide de 5 000 € pour les entreprises qui acquièrent un véhicule utilitaire électrique neuf.
  • La région Auvergne-Rhône-Alpes, qui propose un bonus de 5 000 € pour l’achat d’une voiture électrique de fonction neuve.
  • En Normandie, une aide de 2 000 € est accessible aux entreprises de moins de 10 salariés qui achètent un véhicule électrique neuf.

Les avantages fiscaux

Les professionnels qui font le choix de l’électrique peuvent profiter d’avantages fiscaux intéressants d’un point de vue financier.

Exonération de la taxe sur carte grise

Lorsqu’un véhicule est mis en circulation, une taxe comprise entre 40 et 60 € est prélevée par la région sur la carte grise. Le fait de choisir une voiture électrique permet aux entreprises d’être exonéré totalement ou partiellement de cette taxe. Parmi les régions qui exonèrent totalement de la taxe sur carte grise les véhicules électriques, citons notamment Provence-Alpes-Côte-d’Azur et Auvergne-Rhône-Alpes.

Exonération de la taxe sur les véhicules de société (TVS)

Calculée suivant un barème prenant en compte les émissions de CO2, la TVS peut représenter un poste de dépense important. A titre d’exemple, une voiture diesel émettant 230 g de CO2 par kilomètre représente une TVS de 5405 €, auxquels s’ajoutent 300 € si la voiture a été immatriculée avant 2010. Une voiture à essence plus récente et émettant moins de CO2, par exemple 120 g par kilomètre, représentera tout de même une TVS d’environ 250 €. Notons en outre que cette taxe est annuelle !

Considéré comme des véhicules zéro émission, les voitures électriques permettent d’être totalement exonérées de cette taxe.

La déduction lié au suramortissement

Les entreprises soumises à l’impôt sur les sociétés ou à l’impôt sur le revenu en régime réel ont droit à un suramortissement. Il correspond à 40 % de la valeur du ou des véhicules électriques intégré(s) dans leur flotte. Depuis le 1er janvier 2021, ce suramortissement est plafonné à 30 000 € pour les voitures électriques.

Les aides pour l’installation de bornes de recharge

La transition vers une flotte de véhicules électriques s’accompagne logiquement de l’installation d’une ou de plusieurs bornes de recharge. Cette initiative peut également être soutenue à travers le dispositif gouvernemental ADVENIR. Les entreprises qui souhaitent profiter de ce programme doivent respecter certaines conditions :

  • Le point de recharge doit être installé sur le parking de l’entreprise (qu’il soit privé ou public)
  • L’équipement choisi et le prestataire responsable de son installation doivent être labellisés Advenir
  • Les bornes installées doivent être équipées d’un système de pilotage
Les bornes de recharge en entreprise

L’entreprise pourra recevoir la prime Advenir si toutes ces conditions sont réunies. La prime correspond à 30 % des frais d’achat et d’installation de l’équipement. Des plafonds différents sont mis en place selon la destination de la borne de recharge : 960 € HT si elle est réservée uniquement aux salariés et aux véhicules de l’entreprise et de 2 100 à 9 000 € si elle est ouverte au public.

Publié le 2 Décembre 2021

Un commentaire, une question ?

Posez votre question
confirmation

Merci pour votre contribution.

Votre commentaire sera soumis à une modération avant d’être publié.

Leave a Reply

Champs requis *

Décrivez-nous votre question, commentaire*

Prénom*

Email*

L'adresse mail collectée ne sera pas publiée. Vous serez notifié via cette adresse d'une réponse de nos équipes à votre commentaire. Pour en savoir plus sur notre politique de protection des données, cliquez-ici.