Que dit la norme électrique pour un tableau divisionnaire ? - IZI by EDF
Que dit la norme électrique pour l’installation d’un tableau divisionnaire ?
Tableau électrique

Que dit la norme électrique pour l’installation d’un tableau divisionnaire ?

Temps de lecture 3 min

Votre logement s’agrandit ? Vous faites l’acquisition d’un nouvel équipement énergivore ? Votre tableau électrique principal manque de place ? C’est le moment opportun d’installer un tableau divisionnaire, appelé aussi tableau secondaire. Quelles normes électriques respecter ? Comment procéder ? Le débrief sur les exigences de la NF C 15-100 avec IZI by EDF.

Le raccordement du tableau secondaire au tableau principal

Pour répondre à la norme électrique NF C 15-100 en vigueur pour les logements neufs et les logements à rénover, le tableau divisionnaire doit être relié au tableau général.

Deux variables déterminent le raccordement des deux coffrets : le diamètre du fil selon la puissance de l’abonnement en électricité du logement, et, l’écartement des tableaux.

Le diamètre du fil 

S’il n’y a qu’un chiffre à retenir, c’est 16 mm². Les fils neutre, de phase et de terre reliant le tableau principal au tableau divisionnaire doivent tous présenter un diamètre de 16 mm². La raison ? La plupart des logements sont de nos jours équipés d’un compteur Linky avec disjoncteur d’abonné de 30A, 45A ou 60A. Une section de câble d’alimentation de 16 mm² est donc approprié.

Votre logement est équipé d’un disjoncteur de branchement de type 90A et donc d’un abonnement en électricité relativement puissant ? Optez dans ce cas pour une section de fil supérieure (de type 25 mm²) pour raccorder vos borniers neutre, de phase et de terre des deux tableaux.

L’écartement des tableaux

Généralement, un tableau divisionnaire est installé à côté du tableau principal ou à plusieurs mètres. A moins d’être propriétaire d’un grand terrain, Il est rare que le tableau secondaire soit posé à plusieurs dizaines de mètres du tableau de répartition général.

Jusqu’à 28 mètres d’écartement, utilisez du 16 mm². Si néanmoins la distance est plus importante, utilisez une section de fil de 25 mm² (au-delà de 28 mètres de distance entre les tableaux).

lien redirection

IZI by EDF installe votre tableau divisionnaire !

Confiez-nous votre projet et demandez votre devis d’électricité en ligne.

Je demande un devis

La protection des personnes selon la NF C 15-100

Pour rappel, c’est le disjoncteur ou l’interrupteur différentiel qui est chargé de protéger les personnes des risques électriques, notamment des courants de fuite détectés au sein d’appareils ou circuits en défaut.

Comme pour un tableau de répartition classique, un tableau divisionnaire doit être équipé d‘interrupteurs différentiels en tête de chaque rangée. Chaque différentiel est raccordé aux disjoncteurs des circuits de la même rangée… En tenant compte de la somme des intensités sur chaqe rangée.

Le conseil IZI

Les électriciens suivent les règles dites de l’amont et de l’aval pour dimensionner un tableau secondaire, calibrer les disjoncteurs différentiels et répartir les disjoncteurs de protection… en toute sécurité. Sans connaissance en électricité, nous vous recommandons de faire appel à un professionnel. Un bon dimensionnement permet de sécuriser votre installation électrique.

Enfin pour le type, les circuits les plus classiques (lumière, prises de courant), seront forcément réunis et protégés sous la coupe d’un différentiel de type AC.

Les circuits plus spécifiques et plus énergivores (machine à laver, borne de recharge pour voiture électrique, plaques de cuisson) seront quant à eux protégés sous la coupe d’un différentiel de type A.

lien redirection

Vous n’y connaissez rien en électricité ?

Nos experts, oui ! Remplissez votre demande de devis gratuitement. IZI by EDF vous recontacte.

J’ai besoin d’un pro’

La protection des biens, depuis le tableau divisionnaire

Comme pour n’importe quel tableau électrique, le tableau divisionnaire peut accueillir plusieurs dispositifs de protection et modules (télérupteur, parafoudre, horloge modulaire, contacteur…) sur les rails DIN. 

Pour sécuriser votre installation électrique, les disjoncteurs de votre tableau divisionnaire doivent être choisis avec minutie. Plusieurs calibres de disjoncteurs peuvent être installés, selon les appareils électriques que vous utilisez et raccordez au tableau secondaire :

  • Disjoncteur 10 ou 16 A pour l’éclairage, par exemple pour un cabanon de jardin ;
  • Disjoncteur de protection de 16 ou 20 A pour les prises de courant, de confort, par exemple pour alimenter en électricité un garage ;
  • Disjoncteur de 20 A pour une machine à laver, un congélateur, des volets roulants, des radiateurs électriques, idéal si vous construisez une extension (buanderie, atelier, dépendance aménagée…) ;
  • Disjoncteur de 32 A pour des plaques de cuisson électrique, idéal pour une cuisine d’été en extérieur.

Attention à bien identifier les circuits du tableau divisionnaire, à l’aide d’une étiquette. L’étiquetage indique la pièce protégée ou la fonction, accompagné d’un sigle ou d’un pictogramme si besoin.

tableau electrique bien etiquette

L’installation du coffret divisionnaire à bonne hauteur d’après la norme

Le tableau divisionnaire doit rester enfin facilement accessible, pour réarmer ou désarmer à tout moment et sans la moindre difficulté les disjoncteurs : en cas de travaux à votre domicile, en cas de problème électrique ou de disjonction…

La norme NF C 15-100 indique qu’une hauteur de 0,90 m à 1,80 m à partir du sol fini doit être respectée pour l’emplacement des disjoncteurs d’un tableau sans porte (et de 0,5 m à 1,80 m pour un tableau avec porte).  

L’info IZI

Dans le cadre des normes d’accessibilité pour les personnes à mobilité réduite, comptez une hauteur de 0,75 m à 1,30 m pour les disjoncteurs de protection. 

Autre point important, la pose d’un coffret électrique secondaire en dessous ou au-dessus d’un point d’eau comme un évier, un lavabo, ou encore un appareil de cuisson ou de chauffage… est proscrite ! Il va de sens qu’il est donc interdit d’installer un tableau divisionnaire dans une pièce d’eau, ni dans les escaliers, dans un placard fermé à clé, ou encore dans une cave inaccessible.

cta offre

Les travaux d'électricité réussis, c'est IZI !

Obtenir un devis

IZI et vous

Vous ne trouvez pas l'information que vous recherchez ? Posez votre question à nos auteurs afin qu'ils puissent vous apporter la meilleure réponse !

Merci de correspondre avec courtoisie et de ne pas partager de données personnelles pour garantir votre confidentialité.

J'ai une question !

Votre question*

Prénom*

Email*

*Champs requisLes informations recueillies via ce formulaire sont traitées par le service d’IZI by EDF en charge de la gestion de ces demandes. Votre adresse mail ne sera pas diffusée et ne sert qu'à vous notifier d'une réponse de nos équipes à votre question. Pour en savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits, cliquez-ici.

10 questions

    J

    24/01/2022

    La plus utile
    Le disjoncteur, qui protège le tableau divisionnaire, placé dans le tableau principal doit-il être lui même protégé par un interrupteur differentiel ou directement branché sur la phase et neutre du tableau principal?
    Merci
    agent-izi
    Bonjour Jean-Paul,

    Merci d’avoir pris le temps de nous écrire.

    Le tableau principal doit être protégé par un disjoncteur 32A et non par un disjoncteur différentiel.

    Bonne journée de la part d’IZI by EDF
  • Bonjour
    Vous préconisez de raccorder le tableau secondaire avec du 16mm2 brancher sur un disjoncteur divisionnaire en 32A.
    Je ne vois pas l’intérêt (à part pour les 38m).
    Sachant de toute façon que le DD déclenchera pour une puissance absorbée d’environ 7000w (32A) alors que le cable en 16mm2 peut encaisser jusqu’à 14kw.
    Un cable en 10mm2 est largement suffisant (et moins coûteux) puisque sa limite d’échauffement est de 10kw pour une longueur de 34m.
    Qu’en pensez-vous?

    1. Bonjour,

      Nous ne faisons dans cet article que renseigner ce que stipule la norme électrique NF C 15-100 aujourd’hui en vigueur. Du 16 mm² est indiqué pour raccorder un tableau divisionnaire à un tableau électrique principal.

      Très bonne journée

  • Bonjour
    Mon installation comporte 3 tableaux
    Le 1er se situe à 2m du disjoncteur général
    Les 2 autres sont placés à plus de 3m. L’alimentation de ces tableaux doit elle être protégé par un disjoncteur ou le disjoncteur général suffit il?
    Selon les électriciens la réponse est différente, que dit la norme?
    Merci

    1. Bonjour,

      Vos tableaux divisionnaires doivent être raccordés à votre tableau principal par un câble 16 mm². Les tableaux divisionnaires doivent être ensuite protégés par des différentiels, soit de 40A soit de 63A selon le nombre et l’intensité des disjoncteurs de protection sous-jacents (ceux de vos circuits électriques).
      Le disjoncteur général (disjoncteur d’abonné) va protéger enfin l’ensemble de l’installation électrique, raccordé à votre tableau principal.

      Très bonne journée.

  • Bonjour
    Pour mon pavillon mon disjoncteur d’abonné 63A monophasé réglé à 45 A se trouve dans le garage et est alimenté depuis le Linky qui est sur le trottoir à une distance de 12 M.
    Mon premier coffret distant d’un mètre est alimenté par un câble 16 mm2.
    Il y à un second tableau alimenté par un câble 3G 16 mm2 et d’une longueur de 28m qui passe par les combles.
    Pouvez vous me dire si la section du 3G 16mm2 est suffisante
    Merci

    1. Bonjour,

      C’est bien du 16 mm² qu’il faut utiliser entre le disjoncteur d’abonné et le tableau principal. Et même chose, du câble 16 mm², entre le tableau principal et le tableau divisionnaire jusqu’à 28 mètres de distance.

      Bonne journée,

  • Bonjour
    J ai une question sur mon tableau 4 rangées, est il possible d installer sur une rangée de 13 modules d installé 2 inter diff, le premier 63A 30ma pour 3 disjoncteurs 20A (rad ELEC), et le deuxième 63A 30ma pour les disjoncteurs du chauffe-eau
    Merci pour vos conseils

    1. Bonjour,

      Non, il est déconseillé d’avoir plusieurs différentiels sur la même rangée. La règle c’est d’avoir un différentiel par rangée, suffisamment calibré pour protéger tous les circuits sous sa coupe.
      – première rangée : le premier interrupteur différentiel de 63A permet de couvrir 3 disjoncteurs de 20A pour des convecteurs électriques
      – deuxième rangée : le deuxième interrupteur différentiel peut être de 40A s’il sert uniquement à protéger un chauffe-eau (20A), ou bien de 63A s’il protège chauffe-eau, contacteur et disjoncteur de contacteur

      Bonne journée

  • Bonjour. Le disjoncteur 32A situé dans le tableau principal pour protéger la ligne du tableau secondaire doit-il être placé directement à l’entrée du tableau, ou doit-il être considéré comme circuit spécialisé et donc être protégé en tête par un différentiel ?
    Merci

    1. Bonjour,

      Si vous optez pour une installation avec disjoncteur de protection du tableau secondaire, celui-ci n’a pas à être placé en tête de rangée. Il doit par contre être protégé par un différentiel en tête de rangée. Pour chaque rangée du tableau = un différentiel à l’ampérage adapté. Attention donc au calcul de l’intensité maximale à ne pas dépasser (règles de l’amont et de l’aval).

      Bonne journée

  • Comment réaliser un tableau dans une installation triphasé

    1. Bonjour,

      Il m’est impossible de répondre à cette vaste question en quelques lignes. Si vous souhaitez installer du triphasé dans votre logement, je vous propose de rentrer en contact avec un conseiller en électricité IZI by EDF pour obtenir un devis, en remplissant notre formulaire.

      Bonne journée de la part d’IZI by EDF !

  • Bonjour,
    Je désire loger mes parents dans une dépendance de ma maison, celle-ci est est équipée d’un tableau électrique secondaire. Puis-je demander à enedis l’installation d’un compteur sans tirer une nouvelle ligne électrique.
    Par avance merci de votre réponse.

    1. Bonjour,

      Le tableau divisionnaire est un tableau électrique secondaire raccordé à votre tableau électrique principal (celui de votre maison). IL vient compléter votre tableau principal et peut tout à fait être installé dans une dépendance.
      Néanmoins, pour installer un compteur (Linky par exemple), vous êtes obligé de créer une nouvelle ligne et en faire la demande auprès d’Enedis. Mais dans ce cas, vous devrez également poser une nouvelle installation électrique indépendante à celle de votre logement. En d’autres termes : déposer/retirer le tableau divisionnaire et le remplacer par un tableau électrique principal indépendant et voué à la dépendance uniquement.

      Bonne journée de la part d’IZI by EDF !

  • Bonjour du tableau principal au tableau secondaire il y a 9 mètres peut on mettre du 6mm au carré ?merci pour votre réponse. ( 5 prises et deux luminaires)

    1. Bonjour,

      Merci d’avoir pris le temps de nous écrire.

      Votre tableau devra raccordé par un fil de 16mm² et être protégé par un disjoncteur de 32A, selon la norme en vigueur NF C 15-100.

      Bonne journée de la part d’IZI by EDF.

  • Bonjour, comment calcule-t-on la valeur du disjoncteur installé dans le coffret principal pour protéger le tableau divisionnaire ? Ce disjoncteur doit-il être un simple disjoncteur ou un différentiel ?
    Merci pour votre réponse

    1. Bonjour,

      Merci d’avoir pris le temps de nous écrire.

      Vous n’avez aucun calcul à faire. La protection est de 32A en protection de ligne. Le tableau doit quant à lui disposer d’un disjoncteur différentiel 30mA type A ou AC.

      Bonne journée de la part d’IZI by EDF