Viabiliser un terrain : le raccordement électrique

contacteur électrique
Partager

Viabiliser un terrain consiste à le raccorder aux réseaux publics essentiels : électricité, gaz, eau potable, assainissement et téléphone. Un terrain viabilisé doit également disposer d’une voie d’accès pour piétons et véhicules. En particulier, intéressons-nous au raccordement électrique. Avec IZI by EDF, découvrez les normes électriques à respecter et les étapes à suivre pour réussir vos travaux de viabilisation électrique.

Une étape indispensable pour les constructions neuves

Viabilisation électrique : à quoi ça sert ?

La viabilisation électrique sert tout simplement à acheminer l’électricité sur votre parcelle de terrain. Sans cela, votre construction ne pourrait pas être alimentée par le réseau de distribution d’électricité. Les travaux de viabilisation électrique sont donc une étape indispensable lors de la construction d’une maison neuve.

Il faut savoir qu’un terrain constructible n’est pas forcément viabilisé. Les terrains constructibles mais non viabilisés sont d’ailleurs vendus moins cher. Gardez toutefois en tête que la viabilisation du terrain sera nécessaire et obligatoire pour pouvoir construire votre maison.


Quand entamer les démarches pour viabiliser un terrain ?

Il est capital de vous poser la question de la viabilisation avant même d’acheter un terrain. En effet, selon les travaux à effectuer et les éventuelles contraintes du site, la viabilisation peut être plus ou moins compliquée et elle influence le prix d’achat du terrain. Dans le cas extrême, vous pourriez vous retrouver avec un terrain non viabilisable et non constructible.

Commencez donc par demander en mairie un certificat d’urbanisme opérationnel (gratuit). Vous saurez ainsi précisément quels réseaux desservent déjà la parcelle que vous souhaitez acheter, et quels réseaux se trouvent à proximité.

Ensuite, une fois que vous êtes en possession du terrain et que vous savez qu’il peut être viabilisé, vous pouvez faire votre demande de permis de construire. C’est seulement après avoir obtenu le permis de construire que vous pourrez démarrer les démarches de viabilisation et de construction.

Tout savoir sur les étapes du raccordement électrique

Étape 1 : La demande de raccordement

La première étape consiste à demander le raccordement électrique de votre terrain. En France, il faut s’adresser à ENEDIS (anciennement ERDF), le gestionnaire du réseau de distribution d’électricité. Le dossier de demande de raccordement au réseau ENEDIS doit comporter différents éléments, notamment :

• Un plan de masse du terrain ;
• Un extrait du cadastre ;
• Une copie du permis de construire ;
• La puissance maximale de raccordement souhaitée ;
• Etc.

Étape 2 : L’acceptation de la proposition

Une fois tous les documents reçus, les équipes ENEDIS étudient le dossier et vous envoient une proposition de raccordement. Celle-ci comprend notamment :

• Un descriptif des travaux à réaliser par ENEDIS ;
• Un descriptif des travaux restant à votre charge ;
• Un échéancier prévisionnel de réalisation des travaux ;
• Un devis des travaux et des modalités de paiement.

Le prix du raccordement électrique est forfaitaire et dépend de la puissance choisie et de la localisation du terrain. À titre d’exemple, le raccordement d’une maison individuelle en 12 kVA monophasé coûte entre 2000 et 2500 euros TTC. Toutefois, ENEDIS prend en charge 40 % des coûts. Vous serez donc facturé entre 1200 et 1500 euros TTC.

Attention : ce tarif n’inclut pas les éventuels travaux d’extension du réseau qu’ENEDIS doit effectuer si votre terrain est trop éloigné du réseau existant.

Pour un raccordement basse tension ≤ 36 kVA, vous recevrez la proposition d’ENEDIS sous 10 jours ouvrés (si aucune extension du réseau n’est nécessaire) ou sous 6 semaines (si une extension est nécessaire).

La proposition de raccordement d’ENEDIS est valable 3 mois. Pour continuer, vous devez retourner la proposition signée et payer l’acompte demandé.

Étape 3 : La réalisation des travaux et la mise en service de l’électricité

ENEDIS pourra alors démarrer ses travaux de viabilisation électrique, c’est-à-dire le raccordement au réseau public de distribution d’électricité. Cela comprend notamment :

• La pose du coffre de branchement en limite de propriété ;
• La pose du câble de dérivation individuel ;
• La pose du disjoncteur de branchement et du compteur électrique.

Attention : certains travaux doivent être réalisés en amont pour permettre à ENEDIS d’intervenir. Par exemple, des travaux de terrassement sont nécessaires à l’intérieur de votre parcelle pour qu’ENEDIS puisse poser le câble de branchement. Aussi, une Gaine Technique Logement (GTL) doit être prévue pour recevoir le disjoncteur général. Ces travaux restent à votre charge et doivent être réalisés conformément à la norme NF C 15-100.

Une fois les travaux réalisés, vous devrez obtenir une attestation de conformité auprès du CONSUEL. Cela garantit que l’installation est conforme à la norme en vigueur.

Étape 4 : L’ouverture du compteur électrique

L’installation est désormais faite et votre terrain est raccordé au réseau de distribution. Vous devez maintenant ouvrir un compteur électrique. Cette fois, il faut vous tourner vers un fournisseur d’électricité comme EDF et souscrire un contrat. Le fournisseur d’électricité se rapprochera d’ENEDIS pour procéder à la mise en service du compteur.

La mise en service du compteur électrique coûte environ 50 euros et est réalisée sous 10 jours. Des services express sont disponibles si besoin.

La viabilisation électrique : pourquoi faire intervenir un professionnel ?

La viabilisation électrique d’un terrain fait intervenir plusieurs interlocuteurs et plusieurs étapes. Des travaux mal organisés engendrent des délais plus longs et des coûts plus élevés. En faisant intervenir un professionnel, vous vous épargnez ces risques et vous profitez de travaux réalisés dans les meilleures conditions.

Avec IZI by EDF, vous êtes accompagné tout au long de votre projet par nos concepteurs de travaux. De la demande de raccordement à la mise en service du compteur, un professionnel qualifié vous guide à chaque étape. L’artisan de notre réseau établit un planning prévisionnel de l’opération et il se charge de coordonner les différentes interventions. Il fournit un devis clair qui couvrent l’ensemble des travaux électriques nécessaires. Vous pouvez ainsi mieux maîtriser le coût de viabilisation du terrain.

Pour une sérénité maximale, confiez vos travaux à IZI by EDF, que ce soit pour une viabilisation de terrain, une rénovation ou une mise aux normes électriques, une installation de tableau électrique ou encore un remplacement de disjoncteur. Estimez votre projet en ligne gratuitement en quelques clics ou contactez-nous sans plus attendre pour obtenir un devis de travaux électriques sans engagement.

Publié le 27 juillet 2020

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *