Mise aux normes électriques : quelles aides financières ?

Partager sur

Electricité

Vous souhaitez refaire votre électricité afin de respecter les nouvelles normes électriques ? Saviez-vous que vous pouvez bénéficier de nombreuses aides financières, réductions fiscales et subventions pour ce type de travaux ? En effet, l’électricité est une énergie indispensable dans nos maisons et nos appartements. Une installation électrique non conforme aux normes en vigueur multiplie les risques pour vous et les habitants de votre logement. Découvrez comment financer votre projet de mise aux normes électriques avec IZI by EDF.

Aides travaux

Mise en sécurité de l'installation électrique (selon la NF C-15100)

Les aides financières pour refaire son électricité

Pour des raisons de sécurité, mais aussi de fonctionnalité, des travaux de mise aux normes électriques sont parfois nécessaires dans un logement. Ce type d’intervention représente toutefois un certain investissement qu’il n’est pas toujours facile de financer intégralement.

Par exemple, pour un appartement de 60 m², les électriciens du réseau d’IZI by EDF estiment que le coût d’une rénovation électrique est en moyenne de 5 000 à 6 000 € HT.

Heureusement, pour encourager les particuliers à réaliser des travaux de mise en sécurité de leur installation électrique, de nombreuses aides financières, réductions fiscales et subventions ont été mises en place. Selon certaines conditions d’éligibilité, vous pourrez bénéficier des aides suivantes :

Le taux de TVA réduit à 5,5 %

Depuis 2014, vous avez la possibilité de bénéficier d’un taux de TVA réduit à 5,5 %, au lieu du taux de TVA classique de 20 %, pour les travaux de rénovation énergétique. La mise aux normes de votre réseau électrique appartient à cette catégorie. Vous pouvez ainsi bénéficier de cette réduction fiscale pour la main d’œuvre et pour les fournitures.

Voici les différentes conditions d’éligibilité :

  • Valable pour tout logement dont la construction est terminée depuis au moins deux ans ;
  • Le taux de TVA à 5,5 % est valable pour une résidence principale et pour une résidence secondaire ;
  • Un propriétaire occupant, un propriétaire bailleur, un locataire ou un occupant à titre gratuit peut en bénéficier.

À noter que les travaux d’installations doivent être réalisés par un électricien disposant de la qualification RGE (Reconnu Garant de l’Environnement) et qu’il doit vous fournir le matériel.

Les subventions de l’Anah

L’agence nationale pour l’amélioration de l’habitat (ANAH) attribue différentes aides financières pour la rénovation de votre électricité. Les conditions suivantes sont à respecter pour en bénéficier :

  • Le logement doit avoir plus de 15 ans ;
  • Vous ne devez pas avoir bénéficié d’un prêt à taux zéro pendant les 5 dernières années pour ce logement ;
  • Ne pas dépasser les plafonds de ressources.

Pour les logements dont l’étiquette énergétique est F avant la mise aux normes de l’électricité, vous aurez la possibilité de bénéficier d’une bonification de la prime allouée par l’Anah.

Les aides de l’Anah pour une mise aux normes électriques peuvent aller de 1 600 € à 15 000 €. Faites-en la demande auprès de la délégation de l’Anah de votre département.

L’éco-prêt à taux zéro

Pour refaire votre électricité, vous avez également le droit de souscrire à un éco-prêt à taux zéro. Comme son nom l’indique, ce prêt vous évite d’avoir des intérêts à payer sur l’argent emprunté. Toutefois, pour bénéficier de cette aide, vos travaux doivent s’inscrire dans un bouquet de travaux comprenant au moins deux travaux distincts d’économies d’énergie.

Toutes les banques ayant signé une convention avec l’État peuvent vous allouer ce type de prêt.

Les propriétaires bailleurs, les propriétaires occupants, les copropriétaires et les sociétés civiles peuvent prétendre à ce prêt à taux zéro. Attention toutefois, seule votre résidence principale est éligible. Il peut toutefois s’agir d’une maison individuelle ou d’un appartement.

Le montant du prêt varie en fonction du nombre d’interventions prévues dans le bouquet travaux. Ainsi, pour deux travaux, vous pourrez emprunter une somme de 20 000 €. Ce montant est porté à 30 000 € pour un bouquet de 3 travaux.

Pour rembourser un prêt à taux zéro, vous disposez d’une période de 15 ans.

Electricité

Le prêt à l’amélioration de l’habitat

Pour des travaux d’amélioration, d’isolation thermique, d’assainissement ou de réparation, vous pouvez également bénéficier du prêt à l’amélioration de l’habitat. Cette aide financière est accordée par la Caisse d’Allocations Familiales (CAF). La mise aux normes électriques de votre logement est donc éligible.

Les locataires et les propriétaires peuvent bénéficier de ce prêt à l’amélioration de l’habitat. Le plafond est prévu à 1 067,14 € et le prêt peut couvrir jusqu’à 80 % des dépenses.

La prime à l’amélioration de l’habitat

Pour bénéficier de la prime à l’amélioration de l’habitat, vous devez être propriétaire occupant et il doit s’agir de votre résidence principale. La construction du logement doit dater de plus de 20 ans. De plus, vos ressources ne peuvent pas dépasser un certain plafond.

Cette prime est versée par la Direction Départementale de l’Équipement et couvre vos travaux de rénovation d’électricité. Si vous en êtes bénéficiaires, vous la recevrez une fois les travaux terminés.

Le crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE)

Le crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE) est une mesure fiscale fonctionnant par la déduction des dépenses liées à vos travaux de mise aux normes électriques de vos impôts.

Il est seulement possible d’en bénéficier pour votre habitation principale. Une seule facture pourra être déduite de vos impôts. Sachez également que le plafond est de 8 000 € pour une personne seule et de 16 000 € pour un couple.

Pour bénéficier du CITE, vous devez l’indiquer sur votre déclaration de revenus en ligne.

Le chèque énergie

En fonction de la composition de votre foyer et de vos revenus, vous pouvez être éligible au chèque énergie. Cette aide financière vous aide à payer vos factures d’énergie et à faire réaliser des travaux de rénovation énergétique comme la mise aux normes électrique.

Le montant du chèque énergie varie entre 50 et 300 € en fonction de vos revenus.

Un technicien intervenant sur un tableau électrique

La prime énergie

Les fournisseurs d’énergie versent parfois une prime énergie aux particuliers entreprenant des travaux de rénovation énergétique. Le montant de cette aide varie en fonction de certains critères d’éligibilité.

Pour savoir si vous pouvez en bénéficier, vous devez choisir un fournisseur d’énergie avant de signer le devis pour la remise aux normes électrique de votre logement et déposer un dossier de demande.

Si vous recevez une réponse positive à votre demande, vous devrez ensuite fournir différents documents comme la certification RGE de l’installateur et le type de matériel utilisé.

Le prêt à l’accession sociale (PAS)

Le prêt à l’accession sociale (PAS) permet de financer différents types de travaux comme les travaux d’amélioration du logement et d’économies d’énergie. Pour en bénéficier, le montant total des travaux doit représenter plus de 4 000 €.

Le montant minimum que vous pouvez emprunter est de 4 000 €. Le prêt peut vous permettre de financer l’ensemble des travaux, toutefois, votre logement doit au moins avoir 10 ans.

Aides travaux

Mise en sécurité de l'installation électrique (selon la NF C-15100)

⏱️ Votre estimation en 2 minutes

Publié le 1 Mars 2021

Mise en sécurité de l'installation électrique (selon la NF C-15100)

⏱️ Votre estimation en 2 minutes

Obtenir mon estimation

Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée. Les champs requis sont annotés par un *