Comment reconnaître une ancienne installation électrique ? - IZI by EDF
A quoi reconnait-on une ancienne installation électrique ?
Rénovation électrique

A quoi reconnait-on une ancienne installation électrique ?

Temps de lecture 7 min

Vous venez de faire l’acquisition d’un logement ancien ? Attention, une maison ancienne qui n’a jamais été rénovée n’est probablement plus aux normes électriques. Elle peut présenter des signes de vétusté, des disjonctions intempestives… Et des risques pour votre sécurité ! Pour éviter les mauvaises surprises lors d’une acquisition immobilière, voici nos astuces IZI by EDF pour reconnaître une ancienne installation électrique.

Un disjoncteur d’abonné 500 mA en 30/45/60 A

Le disjoncteur d’abonné (c’est-à-dire le disjoncteur principal) est un dispositif obligatoire permettant de couper l’électricité du logement au complet. Trois calibrages de disjoncteur d’abonné sont disponibles en France, au sein des installations électriques basse tension des locaux d’habitation : 

  • 15/40/45A 
  • 30/45/60A 
  • 60/75/90A

Le déploiement des compteurs Linky communicants a mis fin aux disjoncteurs d’abonné réglables 30/45/60A, remplacés progressivement par des disjoncteurs monocalibres (60A). Ce nouveau dispositif répond à tout type d’abonnement.

Attention, un ancien disjoncteur d’abonné en 30/45/60A reste en l’état fonctionnel et n’est pas forcément synonyme de vétusté. Il n’est pas forcé de le remplacer. 

Des dispositifs différentiels mal calibrés

Le rôle d’un interrupteur différentiel, généralement posé en tête de rangée sur votre tableau électrique, est de protéger les personnes. Il détecte notamment les surintensités au sein d’un ou de plusieurs circuits sous sa coupe. Au moindre problème, le disjoncteur saute – disjoncte – pour vous protéger.

L’info IZI

L’interrupteur est dans certains cas équipé d’un bouton test pour vérifier le fonctionnement du dispositif. Si la manette ne s’abaisse pas, votre équipement est alors défectueux.

Une installation électrique ancienne n’est pas forcément mal dimensionnée. Néanmoins, il est fréquent de rencontrer un problème de calibrage des disjoncteurs différentiels dans les logements anciens. Selon la norme NF C 15-100, la pose d’un différentiel doit suivre deux règles :

  • La règle de l’amont. L’intensité de l’interrupteur différentiel est supérieure ou égale à l’intensité du disjoncteur d’abonné. La plupart du temps, le différentiel 30 mA disjoncte au-delà d’une intensité de 40A ou 63A, selon le calibre utilisé.
  • La règle de l’aval. L’intensité du différentiel est supérieure ou égale à la somme des intensités des disjoncteurs de protection des circuits sous sa coupe. 

Le calcul est technique et relève du travail d’un professionnel ! Le calcul de l’intensité requise et le choix du type d’interrupteur (type A ou AC) ne sont pas à prendre à la légère. Mieux vaut vous rapprocher d’un électricien pour remplacer et adapter vos disjoncteurs différentiels.

electricien repare tableau electrique

Le repiquage excessif de circuits

Vous venez de visiter une maison ou un appartement ancien ? Difficile en apparence de reconnaître une installation électrique vétuste. Pour cause, l’installation électrique d’un logement n’est pas forcément perceptible au premier coup d’œil.

Le tableau électrique permet en l’occurrence de réunir tous les circuits du logement et de les protéger, via des disjoncteurs de protection. Très souvent, une installation électrique ancienne a fait l’objet de repiquage de lignes, sur plusieurs années, à force de changement de propriétaire, à force d’installer de nouveaux équipements et d’agrandir le logement…

Repiquer, cela veut dire que rassembler plusieurs circuits, protégés par un seul et même disjoncteur

Important !

Deux sorties maximum par disjoncteur sont tolérées par la norme (avec un calibre adapté aux appareils branchés sur le circuit). Autrement dit, pas plus de deux lignes réunies sur un même disjoncteur de protection.

Le repiquage n’est pas recommandé pour des raisons de sécurité et de confort (risque de disjonction fréquent). La norme NF C 15-100 veut que vos équipements électriques à la maison soient protégés de manière adaptée.

Chaque circuit est isolé des autres, c’est-à-dire indépendant et spécialisé, et dédié à une fonction bien précise. Il est par exemple déconseillé de fusionner un circuit chauffage avec un circuit prises de courant.

Un projet de rénovation électrique ?

IZI by EDF met aux normes électriques votre logement ancien : remplacement du tableau, réfection des circuits, mise à la terre, changement des prises…

Des circuits électriques mal protégés

Les circuits (et vos appareils branchés sur vos circuits) sont protégés par des disjoncteurs ou des portes-fusible, installés sur votre tableau de répartition.

En principe, un disjoncteur doit mécaniquement couper le courant du circuit qu’il protège en cas de problème électrique (surintensité par exemple). Ils sont obligatoires pour protéger vos équipements à la maison. La norme préconise :

  • Un circuit isolé pour les prises de courant (8 prises maximum par circuit) protégé par un disjoncteur 16A ;
  • Un circuit isolé pour la lumière (8 points lumineux maximum par circuit) protégé par un disjoncteur 16A ;
  • Un circuit isolé pour le chauffage électrique (4500 W maximum protégés par un disjoncteur 20A) ;
  • Un circuit spécialisé dédié aux plaques de cuisson électrique, protégé par un disjoncteur 32A ;
  • Des circuits isolés pour les appareils électroménagers énergivores ( four, lave-linge, sèche-linge, lave-vaisselle…) protégés par des disjoncteurs de 20A, etc.

Vos disjoncteurs ne respectent l’ampérage recommandé par la norme ? Il y a alors de fortes chances que vos circuits rencontrent des problèmes de surintensité et disjonctent fréquemment.

disjoncteur tableau electrique

Des portes-fusibles, signes d’une installation électrique ancienne 

Les installations électriques anciennes sont très souvent équipées de portes-fusibles (et non de disjoncteurs, rendus obligatoires par la norme NF C 15-100). Il est aujourd’hui strictement interdit de rénover/remplacer un tableau électrique avec des fusibles, beaucoup moins efficaces que les disjoncteurs face aux problèmes de surintensité… Sans compter qu’il faut régulièrement remplacer les plombs des fusibles hors d’usage.

Si votre tableau est composé de fusibles, il est fort probable que votre installation électrique présente des signes de vétusté/de vieillissement. Il est dans ce cas recommandé de faire appel à un électricien pour mettre en conformité votre tableau.

Votre tableau électrique est vétuste ?

IZI by EDF remplace votre tableau électrique à fusibles !

Un tableau électrique en neutre commun

Attention, certaines maisons anciennes peuvent encore présenter une installation en neutre commun, où les fils de phase, le neutre et la terre sont dissociés au sein du tableau. Encore faut-il avoir accès au tableau électrique en ôtant le capot de protection ; action qu’il faut confier à un professionnel. Ce type d’installation est aujourd’hui strictement interdite. 

Des prises de courant sans terre

L’absence de prise de terre (prise comprenant une broche métallique de retour à la terre) est généralement synonyme d’une installation électrique ancienne. Pour cause, les logements construits avant 1991 n’étaient autrement pas complètement mis à la terre.

Au demeurant, pour ces logements anciens, seules les pièces d’eau sont équipées de prises avec terre (cuisine, salles de bain).

prise avec terre versus prise sans terre

Les pièces d’eau font de surcroît l’objet d’une réglementation spécifique. Les appareillages et les équipements électriques doivent être positionnés à distance des points d’eau, selon les volumes de sécurité définis par la norme. 

Pour des raisons de confort et de praticité au quotidien pour brancher tous vos appareils électriques lourds, nous vous conseillons de mettre à la terre toutes vos prises. 

lien redirection

Un projet de mise à la terre ?

IZI by EDF met à la terre l’installation électrique de votre maison ancienne.

Je confie mon projet

Des câbles électriques dénudés, non protégés

Votre installation électrique est vieillissante ? Une manière simple de vérifier l’état de l’installation est de veiller au bon état général des fils, dominos, gaines isolantes.

Les fils ne doivent être ni apparents, ni dénudés… De même que les prises électriques et les interrupteurs ne doivent pas être arrachés. Avec le temps, les isolants autour des fils électriques peuvent sécher et se fissurer. Au toucher des fils, vous risquez non seulement des coups de jus, ou pire, un départ de feu au contact d’un matériau inflammable (un rideau par exemple).

prise de courant arrachee

Un nombre de prises de courant insuffisant

Une simple observation peut vous aider à reconnaître une installation électrique ancienne. Dans les vieux appartements, les maisons anciennes, il est coutume de manquer de prises de courant. Dans les années 1959, 1960, 1970 ou même 1980, les besoins en électricité n’étaient pas les mêmes. Depuis, les appareils électriques se sont multipliés à la maison, nécessitant plus de prises.

Pour votre confort et pour plus de praticité, il est bon de déterminer le nombre de prises qu’il vous faut dans chaque pièce. Pour vous aider, la norme impose aujourd’hui un nombre d’appareillage à minima :

  • 5 prises pour les séjours de moins de 28 m², ou 7 pour les salons supérieurs à 28 m²
  • 3 prises pour une cuisine de moins de 4 m² et 6 prises pour une cuisine de plus de 4 m²
  • 3 prises spécialisées dans la cuisine pour l’électroménager
  • 3 prises pour les chambres
  • 1 prise pour les autres pièces et dégagement de plus de 4 m².

Rappel : quelle est la norme électrique à respecter dans un logement ancien ?

Pour tout projet de mise aux normes électriques, votre installation doit répondre à la NF C 15-100, mise à jour en 2015 (effective en 2016). Cette norme énonce les règles de conception, de réalisation et d’entretien des installations électriques de basse tension, pour sécuriser les biens et les personnes.

Vous rénovez complètement l’électricité de votre habitation ? Vous construisez ou agrandissez votre logement ? Vous êtes alors tenu de respecter la norme ! Comme la norme n’est pas rétroactive, les logements anciens sont tenus de respecter la version de la norme NF C 15-100 de la date de construction de votre logement.

Pour appliquer les dernières normes en vigueur, il est donc impératif que votre installation soit rénovée par un électricien professionnel qualifié (et non amateur).

lien redirection

Besoin d’un pro’ pour rénover votre installation électrique ?

Les électriciens qualifiés du réseau IZI by EDF sont certifiés Qualifelec et triés sur le volet.

J’ai besoin d’un pro’

Pourquoi faire appel à un professionnel ?

L’électricité comporte de nombreuses règles et une liste de risques longue comme le bras. Vous n’êtes pas absolument certain de ce que vous faites ? Confiez ce travail à un professionnel de l’électricité ! Il serait dommage de provoquer un défaut majeur sur votre installation électrique. Sans précaution, les conséquences pourraient être désastreuses !

Les électriciens qualifiés possèdent non seulement des compétences métier ; ils ont aussi une très bonne connaissance des règles de conception et de pose. Si un défaut se présente quelque temps après l’installation, l’artisan est tenu de corriger le problème… Vous êtes de surcroît assuré, si évidemment le professionnel est en règle.

Un électricien ayant obtenu le label Qualifelec vous assure la garantie d’une installation de qualité, sécurisée et aux normes. Tous les électriciens de notre réseau IZI by EDF sont en l’occurrence certifiés Qualifelec.

Comment mettre une maison ancienne aux normes électriques ?

👉 Pour simplement évaluer l’état votre installation électrique, rapprochez-vous d’un professionnel expert en électricité, ou diagnostiqueur certifié. Grâce à quelques vérifications, il est capable de relever les dangers, si l’installation électrique manque de sécurité et si certains éléments obligatoires manquent à l’appel.

👉 Pour en revanche passer à l’action et entreprendre une rénovation électrique, rapprochez-vous d’un électricien professionnel qui pourra vous préconiser des travaux de mise en conformité, de mise aux normes, de mise à la terre ou le simple remplacement du tableau de répartition.

cta offre

Les travaux d’électricité en toute sécurité, IZI !

Je lance mes travaux

IZI et vous

Vous ne trouvez pas l'information que vous recherchez ? Posez votre question à nos auteurs afin qu'ils puissent vous apporter la meilleure réponse !

Merci de correspondre avec courtoisie et de ne pas partager de données personnelles pour garantir votre confidentialité.

J'ai une question !

Votre question*

Prénom*

Email*

*Champs requisLes informations recueillies via ce formulaire sont traitées par le service d’IZI by EDF en charge de la gestion de ces demandes. Votre adresse mail ne sera pas diffusée et ne sert qu'à vous notifier d'une réponse de nos équipes à votre question. Pour en savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits, cliquez-ici.