Les différents types de circuits électriques d’une maison

Partager sur

electricite-differents-types-circuits-electriques-d-une-maison

Pour assurer la conformité et les performances des installations électriques, les professionnels suivent la norme NF C 15-100. Tout y est consigné dans le moindre détail comme les différents types de circuits électriques d’une maison. Selon l’élément installé, l’électricien doit adopter une configuration particulière. IZI by EDF vous explique tout sur les normes qui régissent la distribution du courant.

Pourquoi y a-t-il différents types de circuits électriques ?

Pour faire rimer sécurité et efficacité, les installations électriques doivent obéir aux nombreuses règles de la norme NF C 15-100. Celle-ci statue, par exemple, sur les éléments électriques à retrouver dans chaque pièce. Elle définit également les différents types de circuits électriques à utiliser. En effet, lorsque l’électricité arrive à votre compteur, elle doit être dispatchée en fonction des éléments qu’elle va alimenter. Les besoins en courant d’une prise, d’un interrupteur ou de plaques électriques ne sont, en effet, pas identiques. Votre électricien veillera donc à installer le circuit adapté à chaque branchement pour assurer l’alimentation de l’élément, mais aussi une coupure du courant en cas de problème. Pour s’assurer que votre installation électrique respecte la réglementation en vigueur, demandez conseil aux chargés d’affaires IZI by EDF qui vous recommanderont des professionnels qualifiés.

Bon à savoir : un certificat pour les constructions neuves

La norme NF C 15-100 s’applique aussi bien aux projets de rénovation qu’aux constructions neuves. Ces dernières devront toutefois obtenir une certification du Comité national pour la sécurité des usagers de l’électricité, une fois les travaux terminés. L’obtention de ce document est obligatoire pour le raccordement d’un logement au réseau de distribution électrique.

Les circuits pour les prises de courant

Parmi les différents types de circuits électriques d’une maison, ceux dédiés aux prises de courant sont les plus répandus. Ils viennent alimenter le petit électroménager, mais aussi les luminaires mobiles ou encore les appareils multimédias. Ces circuits peuvent accueillir plusieurs points d’alimentation :

  • 8 prises maximum pour un circuit réalisé avec une section de fil de 1,5 mm² minimum. Un disjoncteur d’une intensité maximale de 16 A protégera le circuit ;
  • 12 prises maximum pour un circuit réalisé avec une section de fil de 2,5 mm² minimum. Un disjoncteur d’une intensité maximale de 20 A protégera le circuit.
  • 6 prises maximum pour un circuit réalisé avec une section de fil de 2,5 mm² minimum dans la cuisine. Un disjoncteur d’une intensité maximale de 20 A protégera le circuit.

Comme pour toute installation électrique, les couleurs des fils utilisés devront correspondre aux réglementations imposées par la norme NF C 15-100 :

  • phase : rouge mais peut aussi être marron ou noir ;
  • neutre : bleu ;
  • fil de terre : verre et jaune.

Les circuits électriques des prises de courant sont reliés en dérivation (ou en parallèle). Cela signifie que chaque dipôle (point d’alimentation avec deux bornes) à sa boucle dédiée. Le courant part de la source et y revient par différents chemins. Ainsi, si une prise tombe en panne, les autres peuvent continuer de fonctionner.

Guide équipements électriques

Besoin d’aide pour vos travaux ?

Guide équipements électriques

Besoin d’aide pour vos travaux ?

Faites nous votre demande de devis afin d’élaborer votre projet ensemble.

Demander un devis

Les circuits pour les interrupteurs

Les interrupteurs sont essentiels pour commander certains éléments d’une installation électrique, et sont obligatoires pour les plafonniers. Leur fonctionnement est différent de celui d’une prise de courant. En effet, lorsque l’on branche un appareil comme un chargeur, l’électricité y arrive automatiquement. Les interrupteurs permettent, eux, d’interrompre l’alimentation en ouvrant le circuit électrique. Lorsqu’il est à nouveau fermé (on enclenche l’interrupteur), alors le courant circule à nouveau. Pour protéger l’interrupteur, votre professionnel l’associera à un disjoncteur divisionnaire. Selon la disposition du logement et les besoins des occupants, un professionnel peut installer 4 types d’interrupteurs :

Un interrupteur simple

C’est celui que l’on retrouve à l’entrée des pièces de vie pour commander les lustres. La phase court du tableau électrique au bouton de l’interrupteur, et le neutre de la lumière au tableau électrique. Un retour lampe (violet) va de l’interrupteur au luminaire. Lorsque le bouton est actionné, le courant passe de la phase au fil de retour lampe pour arriver à l’ampoule.

Un interrupteur double

Il s’agit des modèles avec deux boutons, permettant de contrôler deux points différents à partir du même endroit. On les retrouve, par exemple, dans la salle de bains pour allumer séparément le plafonnier et la lumière d’appoint, au-dessus du lavabo. Chaque partie est reliée à son luminaire par un fil de retour. Le neutre va à nouveau des ampoules au tableau électrique. La phase, quant à elle, arrive du tableau électrique en un seul point du dispositif. Un autre fil de phase relie les deux côtés du bouton pour que le courant circule vers les deux luminaires quand les interrupteurs sont enclenchés.

Un interrupteur va-et-vient

C’est le type de circuit électrique à privilégier pour un couloir avec deux accès. Il devient alors possible d’allumer et d’éteindre la lumière des deux côtés. Pour ce faire, un interrupteur accueille la phase et l’autre le retour lampe. Le luminaire est toujours connecté au tableau électrique via le neutre. Pour permettre la communication entre les deux interrupteurs et l’action adéquate, deux fils navettes (orange) relient les appareils.

Un télérupteur

Ce circuit est souvent associé à des boutons-poussoirs qui permettent de commander un même point lumineux. Il est très pratique dans les couloirs desservis par plusieurs pièces ou les escaliers, car on peut ainsi éteindre et allumer la lumière à plusieurs endroits. Un télérupteur peut avoir jusqu’à 15 interrupteurs. Dans le tableau électrique, il est associé à un disjoncteur divisionnaire qui garantit la sécurité du circuit.

Les circuits spécialisés

Ces installations sont mises en place pour accueillir l’électroménager très gourmand en électricité, comme :

  • des plaques de cuisson / une cuisinière ;
  • un four ;
  • un lave-vaisselle ;
  • un lave-linge / sèche-linge ;
  • un congélateur ;
  • un radiateur ;
  • une hotte ;
  • un chauffe-eau ;
  • une pompe à chaleur ;
  • une ventilation / climatisation ;
  • une piscine (idem pour les saunas) ;
  • une Infrastructure de Recharge pour Véhicules Electriques (IRVE) ;
  • une cave à vins ;
  • un portail / une porte de garage ;
  • un Interphone ;
  • des stores ;
  • un tableau divisionnaire ;
  • un circuit extérieur (éclairage, prises de courant).

Chacun de ces éléments a ainsi le droit à un circuit qui lui est dédié. La norme NF C 15-100 impose, pour chaque logement, la présence minimum de 4 circuits spécialisés :

  • un circuit réservé à la cuisinière ;
  • 3 prises de 16 A pour le reste du gros électroménager.

Pour un agencement optimal, il est conseillé d’installer ces prises spéciales près des arrivées et évacuations d’eau dans la cuisine, la salle de bains ou, éventuellement, la buanderie. Il est tout à fait possible d’installer plus de circuits personnalisés pour parfaitement répondre aux besoins des occupants du logement.

Le circuit spécialisé pour les plaques de cuisson sera relié à un disjoncteur d’une puissance maximale de 32 A, afin de tenir compte de la puissance de l’appareil. Il sera réalisé avec une section de fil de 6 mm². Pour les circuits dédiés des appareils moins gourmands, comme la hotte ou le lave-linge, un fil de 2,5 mm² associé à un disjoncteur de 20 A maximum seront suffisants.

Les circuits spécialisés peuvent prendre deux formes :

Format classique

Il s’agit d’une prise ayant la même apparence qu’un modèle branché à un circuit en dérivation mais qui, en fait, est directement reliée à son disjoncteur attitré. Elle accueille la phase et le neutre directement depuis le tableau électrique. Elle est également dotée d’un fil de terre qui ira se brancher sur le bornier terre. Elle est généralement placée à des endroits stratégiques dans la cuisine ou la salle de bains. Un système d’étiquetage au niveau du tableau électrique permet de facilement l’identifier et la localiser.

Branchement avec sortie de câble

Ici, le circuit spécialisé permet le raccordement de l’appareil grâce au câble d’alimentation. C’est souvent le cas des plaques de cuisson, des fours ou des radiateurs qui ne disposent pas d’une prise. Posé au mur, ce genre de branchement est composé d’un domino ou d’un connecteur Wago qui accueille les fils en provenance du tableau électrique. Un cache permet de dissimuler et protéger l’ensemble. Quand un appareil doit être branché, il suffit d’ôter la protection, de passer les fils dans le serre-plaque, puis de les brancher en fonction de leur couleur. Il ne reste plus qu’à fixer le support et à remettre le cache.

Pour que l’électricité d’un logement soit aux normes, elle doit respecter de nombreuses règles. En confiant vos travaux à un professionnel, vous serez assuré que les différents types de circuits électriques que l’on doit retrouver dans une maison sont présents et que votre installation est faite pour durer.

Guide équipements électriques

Rénovation électrique

Publié le 7 Juin 2021

Obtenez un devis

Recevez rapidement un devis sur-mesure

Les données sont collectées par IZI by EDF en vue de vous proposer un devis commercial gratuit. Vous disposez du droit de vous inscrire sur la liste d'opposition au démarchage téléphonique bloctel.gouv.fr. Plus d'infos : Charte de traitement des données IZI by EDF

Un commentaire, une question ?

Posez votre question
confirmation

Merci pour votre contribution.

Votre commentaire sera soumis à une modération avant d’être publié.

Laisser un commentaire

Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Décrivez-nous votre question, commentaire*

Prénom*

Email*

L'adresse mail collectée ne sera pas publiée. Vous serez notifié via cette adresse d'une réponse de nos équipes à votre commentaire. Pour en savoir plus sur notre politique de protection des données, cliquez-ici.