La mise à la terre pour une installation électrique : que dit la loi ?

Partager sur

Electricité

Dans une maison, comme dans un immeuble ou un appartement, la prise à la terre est obligatoire. En effet, elle sécurise l’ensemble de votre installation électrique et vous protège au quotidien. Obligatoire dans tout type de bâtiment, la prise à la terre fait partie des travaux à faire absolument réaliser lors de la construction ou de la rénovation électrique de votre logement.

Pourquoi la prise de terre est-elle obligatoire ?

La mise à la terre de toute installation électrique est imposée depuis 1969. Si elle a évoluée depuis cette date, c’est aujourd’hui à la norme NFC 15-100 que l’on peut se fier. La dernière mise à jour de cette norme électrique date de 2015. Selon celle-ci, toutes les prises et tous les interrupteurs d’une maison doivent obligatoirement être reliés à la prise de terre. Les pièces les plus à risque comme la salle de bains et la cuisine sont, bien entendu, concernés, mais c’est aussi le cas du salon, des chambres, etc.

À l’origine, lors de la création de cette norme en 1969, seules les pièces d’eau étaient concernées. Attention, ce n’est plus le cas aujourd’hui. Pensez donc à faire réviser votre installation électrique si votre maison a été construite avant 1991.

Normes

Mise à la terre de l'installation électrique

Faire la différence entre la mise à la terre et la prise à la terre

Bien que l’on utilise les deux expressions de manière interchangeable, elles ne signifient pas la même chose. En effet, la mise à la terre fait référence aux différents dispositifs permettant d’évacuer le surplus de courant vers la prise de terre.

La prise de terre, quant à elle, désigne en fait l’élément conducteur installé en profondeur dans le sol. La prise de terre n’est donc que le dispositif final de l’ensemble du circuit de mise à la terre de votre installation électrique.

Quel est le rôle de la mise à la terre ?

Reliée au tableau électrique, la prise de terre permet une liaison directe avec le sol. La prise de terre est enfouie à plusieurs mètres sous terre et évacue l’électricité lorsqu’un fil est abîmé ou mal isolé.

Cela signifie que la mise en terre vous évite de vous prendre une décharge électrique, ou, dans tous les cas, en minimise l’impact. L’absence de la prise de terre de votre installation électrique vous met donc directement en danger en cas de dysfonctionnement de votre installation électrique.

Le rôle de la mise à la terre consiste donc à réduire les risques d’électrisation et d’électrocution, raison pour laquelle elle est obligatoire dans tous les bâtiments, donc ceux destinés à l’habitation.

En cas de fuite de courant, la prise de terre joue également un rôle essentiel. En effet, en détectant la fuite de courant inhabituelle, elle va actionner le disjoncteur différentiel pour couper le courant. Ceci permet de vous alerter qu’un problème a été identifié au niveau d’un appareil électrique.

Quand prévoir des travaux de mise à la terre ?

Pour une maison ou un appartement, qu’il soit neuf ou ancien, vous l’aurez compris, la mise à la terre est obligatoire. Dans les maisons anciennes construites avant 1969, il est primordial de faire réaliser la mise en terre qui peut ne jamais avoir été refaite. Les professionnels du réseau d’IZI by EDF vous conseillent alors de faire venir un électricien pour faire réaliser la mise aux normes électriques nécessaire pour assurer la sécurité de votre logement dans le respect des exigences actuelles.

Quelles habitations sont concernées ?

En effet, si vous investissez dans une maison neuve, la mise à la terre est automatiquement prévue dans les travaux de construction. Ainsi, vous n’aurez pas besoin de vous en préoccuper. Les professionnels du réseau d’IZI by EDF vous conseillent donc de faire vérifier votre installation électrique dans le cas où il s’agit d’une maison ancienne.

Quel professionnel pour des travaux de mise à la terre ?

Pour la mise à la terre obligatoire de votre installation, vous devrez faire intervenir un professionnel en électricité habilité à réaliser ce type de travaux. Il s’occupera de relier le tableau électrique de la maison avec un boîtier étanche et non corrosif placé sous terre, à plusieurs mètres de l’habitation.

Le prix d’une mise à la terre

Les travaux de mise à la terre sont réalisés par des électriciens. Le coût de cette intervention est généralement compris entre 500 et 1 000 € selon la complexité de l’opération et la technique choisie.

Au sein d’un appartement, l’électricien doit relier le tableau électrique de votre logement à la mise à la terre de l’immeuble. Le prix est généralement moins élevé que pour une maison. En effet, si la liaison peut être réalisée au même étage, le prix d’une mise à la terre pour un appartement est compris entre 300 et 500 €.

Toutes les parties métalliques du logement doivent également être reliées à la terre, notamment les encadrements de porte.

Normes

Mise à la terre de l'installation électrique

⏱️ Votre estimation en 2 minutes

Publié le 15 Mars 2021

Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée. Les champs requis sont annotés par un *