Achat de véhicule électrique d’occasion : un nouveau bonus de 1000 euros !

Partager sur

economies-voiture-electrique

Le gouvernement français essaye clairement d’encourager les ménages à investir dans un véhicule électrique. Jusqu’à présent, les aides étaient réservées au marché de l’électrique neuf. Ce lundi 12 octobre 2020, l’État a annoncé une nouvelle mesure qui s’applique enfin à l’achat de voitures électriques d’occasion. Un nouveau bonus de 1000 euros va être créé !

1000 euros de bonus pour acheter une voiture électrique d’occasion

L’État veut favoriser le développement du secteur des véhicules électriques. Si des mesures ont déjà été mises en place pour le marché du neuf, les véhicules électriques d’occasion étaient jusqu’à présents mis de côté. Le gouvernement entend rétablir la situation en créant un bonus de 1000 € pour tout achat d’une voiture électrique d’occasion.

C’est Jean-Baptiste Djebbari, le ministre délégué chargé des Transports, qui a pris la parole ce lundi 12 octobre 2020. Lors d’un échange avec Le Parisien, le ministre délégué a fait l’annonce suivante :

« Un bonus de 1000 euros sera créé, partout sur le territoire, sans conditions de ressources, pour l’achat d’un véhicule 100% électrique d’occasion. »

La date d’application de cette mesure n’a pas encore été dévoilée. On peut cependant supposer une mise en place pour le début de l’année 2021.

Objectif : booster le marché de l’électrique d’occasion

Nul doute que ce bonus de 1000 € va aider à dynamiser le secteur du véhicule électrique. En effet, cette filière est encore en phase de développement et le marché de la revente n’en est qu’à ses balbutiements. La difficulté de revendre un véhicule électrique peut même constituer un frein pour certains acheteurs potentiels.

Ce bonus pour l’achat d’un véhicule électrique d’occasion saura sans doute aider les automobilistes à sauter le pas. On espère ainsi voir souffler un vent nouveau sur le marché des véhicules électriques d’occasion.

D’autres aides pour favoriser les voitures électriques

Si le marché de l’occasion avait vraiment besoin d’un coup de pouce, c’est toute la filière de l’automobile électrique qui a besoin d’être aidée. Le secteur de l’automobile, déjà en peine avant la crise sanitaire de 2020, est aujourd’hui dans une situation sérieusement préoccupante. En misant sur les véhicules électriques, l’État souhaite soutenir cette filière en crise tout en poursuivant des objectifs environnementaux à plus long terme.

Plusieurs aides ont donc été mises en place pour inciter les Français à rouler plus vert. Voici un petit tour d’horizon des dispositifs en cours.

Le bonus écologique pour les véhicules électriques neufs

Le bonus écologique s’applique à tout achat d’une voiture électrique neuve. Le montant du bonus écologique s’élève actuellement à 7 000 euros pour l’achat d’un véhicule électrique d’une valeur inférieure à 45 000 €. Toutefois, cette aide va être revue à la baisse à partir du 1er juillet 2021. Le bonus écologique sera donc réduit à 6 000 euros.

Le ministre délégué aux Transports a aussi annoncé que les DOM pourront bientôt profiter d’un « surbonus de 1 000 euros ». Cette mesure a pour but de compenser les prix d’achat qui sont plus élevés dans ces territoires.

La prime à la conversion pour passer à l’électrique

La prime à la conversion vise à accélérer le renouvellement du parc automobile français vieillissant. Ainsi, l’État accorde une prime à tous les automobilistes disposés à mettre au rebut leur vieux véhicule au profit d’une voiture neuve ou d’occasion plus propre.

Pour en profiter, il faut donc dire adieu à un véhicule ancien : un diesel immatriculé avant 2011 ou une voiture essence immatriculée avant 2006. Le montant de la prime à la conversion dépend des revenus de l’acheteur et des caractéristiques du nouveau véhicule acheté. L’aide peut aller jusqu’à 3000 € pour l’achat d’un véhicule thermique (neuf ou d’occasion), et jusqu’à 5000 € pour l’achat d’un véhicule électrique ou hybride rechargeable (neuf ou d’occasion).

Les aides pour installer une borne de recharge

Dans le passé, le CITE (Crédit d’Impôt Transition Écologique) fournissait une aide financière pour installer une borne de recharge pour véhicule électrique. À partir du 1er janvier 2021, cette aide est remplacée par un nouveau crédit d’impôt accessible aux propriétaires, locataires et occupants à titre gratuit. Le montant du crédit d’impôt pour l’installation d’une borne est plafonné à 300 €.

En plus du crédit d’impôt, il existe le programme Advenir géré par l’Avere grâce aux CEE (Certificats d’Économies d’Énergie). Cette fois ce sont les énergéticiens qui financent une partie de l’installation de bornes de recharge pour les véhicules électriques. À ce jour, l’aide est comprise entre 600 et 960 euros pour chaque borne installée par un particulier en résidentiel collectif.

Jean-Baptiste Djebbari (ministre délégué aux Transports) et Barbara Pompili (ministre de la Transition écologique) ont annoncé ce lundi 12 octobre 2020 leur volonté d’encourager le déploiement des bornes de recharge. Le gouvernement fixe l’objectif de développer 100 000 points de recharge d’ici 2021.

Le programme Advenir devrait donc être renforcé. Une aide comprise entre 2000 et 9000 euros est attendue en fonction de la puissance de la borne installée.

Publié le 13 Octobre 2020

Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée. Les champs requis sont annotés par un *