Quel congélateur acheter pour moins consommer ?

Partager sur

Le congélateur est un électroménager pratique qui est branché tout au long de la journée et de la nuit, autrement dit, il consomme de l’électricité 24 heures sur 24 et 365 jours dans l’année. Voilà pourquoi, il convient de le choisir avec soin et d’opter pour un appareil avec une faible consommation pour optimiser sa consommation énergétique. Découvrez nos conseils sur le sujet ! 

Comment choisir son congélateur ? 

Concurrencé par l’apparition des réfrigérateurs combinés, autrement dit équipés d’un congélateur compact, le traditionnel congélateur n’est plus aussi populaire qu’à ses origines. Pourtant, son utilité n’est plus à prouver, notamment pour vous aider à la conservation de certains aliments. En France, il s’en vend encore 700 000 chaque année selon l’association Que Choisir, voilà pourquoi, il est important d’apprendre à le choisir… D’autant que son choix influe aussi sur son utilisation, un détail qui a un impact direct sur votre facture d’énergie. 

Comprendre la classe énergétique du congélateur 

congélateur ouvert avec aliments

Le congélateur fonctionne continuellement, il puise son énergie en continu au sein de votre circuit électrique et se doit de rester brancher en permanence pour vous permettre de conserver vos aliments tout au long de l’année. Voilà pourquoi, il faut impérativement tenir compte de sa consommation énergétique au moment de l’acquérir. Heureusement, il existe une indication obligatoire depuis le 1er juillet 2014 : la classe énergétique. Une étiquette délivrée ou fixée sur chacun des appareils pour vous indiquer toutes les informations nécessaires pour comprendre leurs consommations d’énergie. Encore faut-il savoir la lire… Certes il existe le barème en lettres allant de l’A+++ au D, plus vous avez de plus après le A plus cet appareil respecte les normes en vigueur, mais en aucun cas cette mention suffit à comprendre l’aspect énergivore du congélateur… 

En effet, bien que se diriger vers un congélateur A+++ est fortement conseillé, mieux vaut tenir compte de sa classe climatique et de sa consommation d’énergie annuelle. En moyenne, un congélateur de 200 litres consomme environ 25 euros à l’année. La classe climatique indique les températures ambiantes nécessaires pour conserver un froid stable et ainsi éviter que la consommation de l’appareil explose. Pour cela, il faut tenir compte du climat de votre région et de la pièce où se situe l’appareil (cuisine chauffée et isolée, garage ou cave non chauffée et non isolée). 

Pour cela rien de plus simple, il est nécessaire de comprendre les différentes indications de cette fameuse étiquette. Heureusement, on vous dit tout sur ses codes : 

  • Le code SN : il s’agit de la classe tempérée élargie dont les températures idéales varient de 10 à 32 °C ; 
  • Le code N : cette fois, c’est la classe tempérée classique allant de 16 °C à 32 °C ; 
  • Le code ST : ici, ce code tient compte de la classe subtropicale et donc des températures variant de 16 à 38 °C ; 
  • Le code T : le T indique la classe tropicale dont les températures oscillent de 16 à 43 °C. 

Les travaux d’électricité en toute sécurité, IZI !

Je lance mes travaux

Les critères à prendre en compte pour optimiser sa consommation d’énergie 

Afin d’y voir plus clair, voici un récapitulatif bienveillant, signé Izy by EDF, pour choisir un l’appareil de congélation le moins énergivore en fonction de votre situation : 

  • Tenez compte de vos habitudes de vie, de vos habitudes alimentaires, ainsi que de vos envies et besoins ; 
  • Tournez-vous vers un congélateur A+++
  • Prêter attention à son futur emplacement et à l’isolation de ce lieu pour définir la classe climatique adéquate. 

Les différents types de congélateurs 

Dans le monde de la réfrigération ou encore de la congélation, il existe différents types de congélateurs. Vous retrouvez notamment : 

  • Le congélateur coffre : aussi connu sous le nom de congélateur bahut, ce dernier possède un volume capable d’atteindre les 400 litres et s’ouvre par le dessus ; 
  • Le congélateur armoire : ce type de congélateur peut dépasser les 400 litres de capacité et possède une porte battante qui s’ouvre sur l’avant de l’appareillage ; 
  • Le congélateur sous-plan : aussi connu sous le nom de congélateur encastrable, il se glisse sous un plan de travail ou au sein des meubles de cuisine, sa capacité est moins conséquente (entre 30 à 100 litres en moyenne) que celle des solutions précédentes, mais il s’avère très pratique dans les petits espaces.
congélateur avec tiroirs

En savoir plus sur les volumes de cet équipement 

Quand vient le moment de choisir un congélateur, il ne suffit pas de prendre celui qui vous plait le plus, vous devez prendre soin d’opter pour des appareils électroménagers en accord avec vos habitudes de vie, vos besoins et la superficie de votre logement. En effet, pour parfaire la consommation d’énergie, il est nécessaire de ne pas trop en faire et de se contenter d’un appareil ménager suffisamment volumineux pour votre foyer. Justement, voici quelques informations sur les différents volumes : 

  • Un congélateur de moins de 150 litres est adapté à une personne vivant seule ; 
  • Un volume de 150 à 250 litres sera conseillé aux foyers de deux à trois personnes ; 
  • Les appareils électroménagers de congélation dépassant les 250 litres de capacités sont pour les grandes familles, autrement dit, ils sont utiles pour les habitations contenant une famille de quatre personnes, voire plus. 

Néanmoins, bien que ce récapitulatif-conseil soit utile, il n’est pas une valeur sûre… En réalité, chez Izy by EDF, nous vous conseillons de réfléchir à vos habitudes alimentaires. Par exemple, les personnes ayant un potager auront nécessairement besoin d’un congélateur plus grand pour stocker leur récolte, tout comme les adeptes de gibier, de pêche, etc. Plus vous visez juste quant à la capacité de vos congélateurs, plus vous économisez de l’énergie puisque c’est ça aussi consommer de manière écoresponsable… 

Faire la différence entre froid ventilé et froid statique

Différents par leur volume et leur design, les congélateurs se différencient aussi par le biais de leurs technologies… Il existe : 

  • Le congélateur à froid statique : il s’agit d’une réfrigération basique et utilisée depuis longtemps… Le froid circule en totale liberté dans l’appareil afin de maintenir une température intérieure convenable, résultat le haut de l’appareil est plus chaud que le bas, voilà pourquoi on dit que la réfrigération n’est pas homogène. En conséquence, le givre se forme en permanence, il doit être retiré régulièrement et manuellement ;
  • Le congélateur à froid ventilé : c’est la toute dernière technologie, une fonctionnalité bien plus moderne et pratique que la précédente. Dans ce cas de figure, le « no frost », comprenez par là « pas de gel », évite les risques de givre. Comment ? Simplement par le biais d’un ventilateur qui se charge de diffuse un froid non humide et uniforme au sein du congélateur, c’est l’idéal pour éviter la corvée de dégivrage, mais pas que… En effet, les congélateurs à froid ventilé sont économiquement plus intéressants, car il consomme beaucoup moins que la solution du froid statique. C’est donc cette solution qu’il faut choisir pour améliorer les performances énergétiques de votre habitation ! 

Publié le 2 Février 2022

Un commentaire, une question ?

Posez votre question
confirmation

Merci pour votre contribution.

Votre commentaire sera soumis à une modération avant d’être publié.

Leave a Reply

Champs requis *

Décrivez-nous votre question, commentaire*

Prénom*

Email*

L'adresse mail collectée ne sera pas publiée. Vous serez notifié via cette adresse d'une réponse de nos équipes à votre commentaire. Pour en savoir plus sur notre politique de protection des données, cliquez-ici.