Que dit la norme électrique NF C 15-100 pour une cuisine ? - IZI by EDF
Norme électrique dans la cuisine : que dit la NF C 15-100 ?
Règlementation & normes électriques

Norme électrique dans la cuisine : que dit la NF C 15-100 ?

Temps de lecture 4 min

La cuisine est considérée comme l’une des pièces à vivre les plus importantes d’un logement. Ouverte sur le salon ou fermée, une cuisine fonctionnelle est équipée d’un certain nombre de points lumineux, de prises électriques correctement positionnées, et d’équipements électroménagers. À ce titre, il est nécessaire de respecter les minimas imposés par la norme électrique. Dans cet article, IZI by EDF fait le point sur les différentes obligations de la NF C 15-100 spécifiques à la cuisine.

La norme NF C 15-100 pour les cuisines

La dernière version de la norme NF C 15-100 a été mise à jour en 2015 et s’applique aux installations électriques des logements neufs ou en rénovation.

Vous êtes propriétaire d’un logement ancien ? La mise aux normes électriques de votre logement est obligatoire dans le cadre d’une rénovation complète et vivement recommandée dans le cadre d’une rénovation partielle… Car, attention en cas d’anomalies, votre assurance multirisques habitation est en droit de ne pas vous dédommager.

Les non conformités électriques au sein d’une cuisine peuvent concerner :

  • Les dispositifs de protection de vos circuits spécialisés ou non spécialisés (disjoncteurs différentiels)
  • La filerie spécifique aux différents circuits (plaques de cuisson, réfrigérateur, congélateur, prises électriques, éclairage…)
  • Le nombre de prises, d’interrupteurs et de points lumineux dans une cuisine
  • L’emplacement des prises de courant dans la cuisine et la distance au lavabo (point d’eau), etc.

Vous êtes propriétaire-bailleur ? Vous êtes alors dans l’obligation de louer un logement décent sans risques électriques pour l’occupant. Pour vous en assurer, le mieux est de réaliser un diagnostic électrique pour identifier les anomalies et de procéder ensuite à la mise aux normes du logement (ou à défaut à sa mise en sécurité).

Les prises électriques d’une cuisine

La disposition et le nombre de prises de courant qui équipent la cuisine font partie des obligations de la norme NF C 15-100.

La norme distingue deux tailles de cuisine, avec différents minimas d’appareillages imposés à l’installation électrique :

  • Les cuisines d’une surface inférieure ou égale à 4 m² : au moins 3 prises de courant doivent être installées.
  • Les cuisines d’une surface supérieure à 4 m² : au moins 6 prises de courant doivent être installées et alimentées par un circuit dédié. Parmi ces 6 prises, 4 doivent être implantées au-dessus du plan de travail, à une hauteur minimum de 8 cm. Les 2 prises restantes sont quant à elles disposées à au moins 1,30 m du sol.

Notons que la norme indique le nombre minimal de prises à installer et non le nombre maximal. Il est donc tout à fait possible d’en prévoir davantage : si la cuisine est équipée d’une hotte aspirante, une prise supplémentaire devra être posée à au moins 1,80 m du sol.

Bon à savoir : il est interdit d’installer une prise au-dessus de l’évier ou de la plaque de cuisson.

bouilloire branchee prise electrique

Les prises de courant imposées qui viennent d’être évoquées permettent de faire fonctionner les appareils électroménagers mobiles (bouilloire, mixer, robot ménager, etc.). Les prises qui commandent en revanche le lave-vaisselle, les plaques de cuisson ou le four possèdent chacune un circuit dédié.

cta offre

Les travaux d’électricité en toute sécurité, IZI !

Je lance mes travaux

Les circuits spécialisés et non spécialisés d’une cuisine

La cuisine concentre un grand nombre de nos besoins en termes d’alimentation électrique. Beaucoup d’appareils énergivores sont susceptibles de fonctionner en même temps. Le circuit électrique doit être conçu en conséquence afin de pallier d’éventuels problèmes. Voici les indications de la norme NFC 15-100 concernant les circuits électriques dans la cuisine :

  • Les prises de courant avec terre dédiées aux appareils électroménagers font l’objet d’un circuit spécifique avec une section de fil de 2,5 mm² minimum et un disjoncteur 20A. Au-delà de 6 prises installées dans la cuisine, il faut prévoir un deuxième circuit
  • Le lave-vaisselle, le four électrique, la hotte aspirante et le congélateur disposent chacun d’un circuit spécialisé avec une section de fil de 2,5 mm² minimum et un disjoncteur de 20A
  • La plaque de cuisson (électrique ou à induction) possède également un circuit spécialisé avec une section de fil de 6 mm² et un disjoncteur de 32A
  • L’éclairage doit être raccordé à un circuit dédié pouvant comprendre d’autres points d’éclairage avec une section de fil de 1,5 mm² et un disjoncteur de 10 ou 16A

L’éclairage dans une cuisine

La norme NF C 15-100 est plus souple pour l’éclairage de la cuisine que pour les autres circuits. Au moins un dispositif lumineux doit ainsi être installé au plafond, avec DCL (dispositif de connexion luminaire). En cas d’impossibilité technique, il est possible de remplacer le dispositif par deux appliques.

La norme impose une fois n’est pas coutume des minimas, et non des maximas. Pour votre confort et pour cuisiner dans un environnement clair et lumineux, un éclairage installé au plafond et plusieurs appliques au-dessus du plan de travail seront préférables !

cuisine loft

Les prises de communication dans une cuisine

Les évolutions de la norme NF C 15-100 oblige désormais les professionnels à installer une prise de communication dans chaque pièce d’une habitation. Les prises RJ45 ne sont autre que des prises Ethernet améliorant votre connexion internet. Avec elles, le Wi-fi n’est plus nécessaire !

La NF C 15-100 impose au moins 1 prise RJ45 pour les séjours de moins de 28 m² et 2 prises RJ45 pour les salons de plus de 28 m². Elle exige également l’installation d’une prise Ethernet dans une chambre (logement T2) et dans 2 chambres pour les T3 et plus. La cuisine n’est donc pas directement concernée par cette exigence, à moins que la cuisine soit intégrée au séjour.

Besoin de mettre aux normes l’installation électrique de votre cuisine et votre logement tout entier ? Rapprochez-vous des experts en électricité de notre réseau IZI by EDF !

cta offre

Les travaux d’électricité en toute sécurité, IZI !

Je lance mes travaux

IZI et vous

Vous ne trouvez pas l'information que vous recherchez ? Posez votre question à nos auteurs afin qu'ils puissent vous apporter la meilleure réponse !

Merci de correspondre avec courtoisie et de ne pas partager de données personnelles pour garantir votre confidentialité.

J'ai une question !

Votre question*

Prénom*

Email*

*Champs requisLes informations recueillies via ce formulaire sont traitées par le service d’IZI by EDF en charge de la gestion de ces demandes. Votre adresse mail ne sera pas diffusée et ne sert qu'à vous notifier d'une réponse de nos équipes à votre question. Pour en savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits, cliquez-ici.

1 question

  • Bonjour, La mise aux normes du tableau électrique de mon logement en location a conduit l’électricien à regrouper sur le nouveau tableau toutes les prises de l’appartement y compris celles de la cuisine (à l’exception de la 32A pour l’appareil de cuisson) sur un même disjoncteur de 20A.
    Auparavant il y avait bien un fusible 20A dédié au lave linge.
    Est-ce réglementaire sachant que la rénovation électrique d’un logement ancien doit respecter les normes actuelles en vigueur ?
    Merci de votre aide

    1. Bonjour,

      Nous n’avons pas connaissance précisément de la composition de votre tableau électrique pour affirmer que ce dernier est ou n’est pas conforme aux normes en vigueur.

      Néanmoins, il semblerait d’après votre description que l’isolement des circuits n’ait pas été respecté, au sens de la norme électrique en vigueur. La norme prévoit un circuit dédié pour l’utilisation d’un lave-linge (protégé par du 20A), et effectivement un circuit dédié pour la plaque de cuisson (protégé par du 32A).
      Les prises de courant classiques, dites de confort, doivent être regroupées sur un ou plusieurs circuits (tout dépend de la taille de votre logement et du nombre de prises) :
      – 1 circuit prises pour la cuisine pour 6 prises maximum, protégées en 20A
      – 1 circuit prises pour les autres pièces soit pour 8 prises de courant (16A), soit pour 12 prises maximum (20A).

      La norme aujourd’hui en vigueur s’applique strictement pour les logements neufs. Pour les logements anciens, c’est la norme électrique correspondant à la date de construction du logement qui s’applique. Toutefois pour rénover un logement, du moins chez IZI by EDF par mesure de sécurité et de responsabilité, nos électriciens partenaires tiennent comptent de la norme actuelle.

      Bonne journée