Installation électrique encastrée : les règles de pose

Partager sur

Lorsque l’on pose un équipement électrique dans un logement, il y a deux façons de faire : soit en encastré, installation propre et coûteuse, soit en apparent, installation plus simple mais moins esthétique. Comment dissimuler l’acheminement du câblage électrique ? Voyons ensemble les règles de pose d’une installation électrique encastrée, dans cet article IZI by EDF !

Qu’est-ce qu’une installation électrique encastrée ?

Quand on décide de refaire l’électricité de son logement et qu’on opte pour une installation électrique encastrée, cela signifie que les interrupteurs, les prises de courant ou encore les câblages électriques sont encastrés dans vos murs. Aucun fil apparent, pas de goulotte, ni de plinthe ou autres astuces pour cacher vos fils électriques ne seront nécessaires !

Avantages et inconvénients du câblage électrique encastré

L’installation encastrée est un acheminement du câblage réputé propre et discret. Cette technique est retenue pour toutes les installations neuves (logements neufs). Les murs sont nus, sans obstacle apparent, et sans appareil électrique proéminent.

L’acheminement du câblage électrique encastré présente néanmoins des inconvénients :

  • La réalisation de saignées (percées dans les murs) qu’il faudra ensuite reboucher, au moment de terminer la pose du câblage
  • Un travail long et plus minutieux pour une prestation généralement beaucoup plus coûteuse qu’une installation électrique apparente
  • L’achat de matériel supplémentaire, comme les boîtiers électriques qui recueillent les prises et les interrupteurs

L’installation électrique encastrée est préconisée lors de travaux de construction de rénovation complète de l’électricité, quand les installations électriques apparentes et semi-encastrées sont davantage adaptées aux travaux de rénovation électrique de petite ampleur.

meche perceuse mur

Les règles de pose d’une installation électrique encastrée

Avant de lancer vos travaux, vérifiez la composition de vos murs et concevez l’acheminement électrique de votre maison ou appartement de la manière la plus précise et pratique possible. Le mieux est encore de faire appel à un professionnel !

Le contrôle du mur préalable à la percée des saignées

Comme l’installation électrique encastrée se fait à l’intérieur du mur, il n’est pas toujours recommandé de faire des saignées. Commencez donc par mesurer l’épaisseur de vos murs et vérifiez si l’installation encastrée est possible. Il est par exemple interdit de pratiquer des saignées dans les structures porteuses, sauf si elles sont en maçonneries de petits éléments (brique, béton cellulaire, parpaing plein ou creux, pierre…).

Les seules gaines autorisées sont en plastique, de type ICTA 3422. Les boîtiers électriques (box) sont aussi réglementés et surtout, sont à choisir en fonction de votre appareillage. Ils auront ainsi les bonnes entrées de câbles, l’entraxe idéal et les fixations nécessaires.

Vous n’avez aucune base en électricité ? Faites appel à un électricien du réseau IZI by EDF !

Les travaux réussis, c'est simple, c'est IZI !

Je lance mes travaux

Le parcours des saignées verticales et horizontales

Le parcours consiste à établir un plan de vos pièces, afin de définir l’emplacement de votre futur appareillage et par ricochet définir la position des saignées.

Les saignées sont uniquement percées dans deux directions, horizontale ou verticale, mais jamais en biais.

Pour le tracé, il faudra s’équiper d’un niveau à bulle avec un marquage ou un niveau laser pour plus de simplicité et de précision !

Pour le tracé vertical, les saignées doivent :

  • Mesurer au maximum 80 cm (saignées du plafond)
  • Monter à 130 cm maximum du sol (saignées du sol)
  • Respecter un écart d’au moins 20 cm à partir d’un angle

Bon à savoir : deux saignées ne peuvent pas être alignées sur le même axe.

Pour le tracé horizontal, les saignées doivent respecter :

  • Une longueur de 50 cm maximum en partant d’un angle de mur
  • Une longueur maximale de 100 cm en partant d’une saignée verticale
  • Une certaine épaisseur de mur (les cloisons inférieure à 35 mm d’épaisseur et les murs de brique plâtrière de 40 mm ne doivent pas être percés)

Bon à savoir : il est interdit de réaliser une saignée au-dessus des fenêtres, des portes ou ouvertures.

artisan finitions au plafond

Comment encastrer le câblage électrique dans le mur ?

  1. Creusez d’abord l’emplacement de vos box électriques. Selon votre mur, vous pouvez utiliser un trépan, une scie cloche ou une perceuse.
  2. Avec une fraiseuse murale et ses doubles disques, délimitez vos saignées. Le tracé sera ainsi propre et sans bavure. L’écartement des lames et la profondeur de coupe se règlent en fonction de votre gaine. Gardez toujours une marge de 5 mm en largeur et en profondeur pour vous simplifier le travail.
  3. A l’aide d’une rainureuse, creusez ensuite votre saignée. Choisissez un modèle à connecter avec votre aspirateur pour travailler proprement. Prévoyez aussi un masque, des lunettes, un casque antibruit et des gants de chantier.
  4. Raccordez vos équipements et branchez vos fils en suivant la notice du fabricant et la norme électrique NF C 15-100
  5. Rebouchez les percées avec un enduit de type plâtre. Il faudra enfin faire la finition du mur (ponçage et peinture) ou poser un papier peint.

Publié le 30 Mai 2022

Un commentaire, une question ?

Posez votre question
confirmation

Merci pour votre contribution.

Votre commentaire sera soumis à une modération avant d’être publié.

Leave a Reply

Champs requis *

Décrivez-nous votre question, commentaire*

Prénom*

Email*

L'adresse mail collectée ne sera pas publiée. Vous serez notifié via cette adresse d'une réponse de nos équipes à votre commentaire. Pour en savoir plus sur notre politique de protection des données, cliquez-ici.