Installation électrique apparente : les règles de pose
Rénovation électrique

Installation électrique apparente : les règles de pose

Lecture en 5 min

Publié le 27 Juillet 2020

-

Vous prévoyez des travaux d’électricité ou une remise aux normes électriques ? Vous allez alors devoir choisir le mode de pose de votre installation électrique. Encastrée ou en saillie ? La distribution en apparent est très appréciée pour sa simplicité et sa rapidité de mise en œuvre. Découvrez en quoi consiste la pose en apparent et les règles à respecter pour faire une installation conforme à la norme électrique NF C 15-100.

Pourquoi choisir la pose en apparent ?

Avant de déterminer si une installation électrique devrait être réalisée en apparent ou en encastré, il faut commencer par se familiariser avec la méthode en saillie, sans saignées. Focus sur les avantages et inconvénients d’une installation électrique en saillie.

Avantages

La pose apparente consiste à installer les circuits et composants électriques en surface. Ils sont donc posés en applique sur la paroi, et non pas dans la paroi comme dans le cas d’une pose encastrée. Le premier avantage de ce type de pose est donc la simplicité d’installation. En effet, pas besoin de créer des saignées dans des murs en béton ou en plâtre. Pas besoin non plus de prévoir de longs travaux de finition pour reboucher tous les trous et refaire les peintures. Puisque tout se fait en surface, la pose est rapide et facile à réaliser.

La conséquence directe est que l’opération coûte nettement moins cher. Logique, puisque les travaux ne comprennent que la pose des composants électriques sans les travaux annexes que nécessite la pose encastrée (saignées, rebouchage, lissage, peinture, etc.).

Par ailleurs, la pose en apparent facilite les interventions ultérieures sur l’installation. Il est effectivement très facile de modifier une installation électrique apparente puisque tout est accessible. Ainsi, que ce soit pour la maintenance, la remise aux normes d’électricité ou l’ajout d’une prise de courant, les travaux futurs sont beaucoup plus simples et économiques.

Inconvénients

Le point négatif principal de l’installation en apparent est l’esthétique. Il est vrai que ce type de pose est moins discret que la pose encastrée qui devient quasiment invisible. Toutefois, le marché s’est développé et il existe désormais différents produits et finitions qui permettent d’améliorer le rendu final de l’installation. Ainsi, en choisissant les profilés adaptés et en soignant la pose, la distribution apparente peut s’intégrer avec élégance dans votre intérieur.

Pour profiter des avantages de chaque méthode d’installation, il est également possible de réaliser une pose mixte.

Les profilés disponibles pour une pose en saillie

La pose apparente ne signifie pas que les fils et câbles électriques restent visibles. Heureusement, il existe des conduits électriques qui permettent de les cacher. D’ailleurs, on appelle parfois ses éléments par le terme générique de « cache-câbles ». Découvrez les trois types de profilés disponibles : les plinthes, les moulures et les goulottes.

Les plinthes

Utilisation : La plinthe électrique circule en bas du mur. Elle remplace la plinthe décorative qui habille habituellement cet espace. Vous pouvez ainsi faire passer des fils électriques le long de toutes les parois de votre pièce.

Format : Les plinthes sont souvent de section rectangulaire. Les angles peuvent être arrondis pour améliorer le rendu. Les plus petits formats mesurent souvent 8 cm (H) x 2 cm (P). De plus grandes sections sont disponibles pour faire circuler un plus grand nombre de câbles.

Esthétique : L’aspect des plinthes électriques s’est beaucoup amélioré ces derniers temps. Si la plinthe en PVC blanc reste la version la plus économique, d’autres options vous permettent d’avoir un visuel plus agréable. Il existe par exemple des plinthes noires, en décor imitation bois ou en aluminium, ou encore des modèles à peindre.

plinthes électriques

Les moulures

Utilisation : Les moulures électriques se positionnent en général au-dessus d’une plinthe classique. On les utilise aussi pour contourner une porte ou pour acheminer les fils jusqu’à un point lumineux. Ce type de profilé est très utilisé en rénovation car il permet d’ajouter facilement un élément (prise, interrupteur, etc.) sans toucher à l’esthétique de la pièce.

Format : La moulure est généralement de plus petite section que la plinthe. Elle est donc plus discrète. Des modèles assez plats avec le dessus bombé ou triangulaire permettent de faire passer des fils au sol en limitant les risques de chute.

Esthétique : Comme pour les plinthes, le choix de moulures s’est élargi. Vous trouverez des profilés blancs, noirs, gris, marron ou des modèles plus décoratifs.

Les goulottes

Utilisation : Les goulottes électriques sont utilisées là où de nombreux câbles convergent. Elles peuvent par exemple être utiles aux alentours du tableau électrique. Elles sont aussi très pratiques pour longer un plan de travail ou un espace de bureau. Cela vous permet notamment de positionner des prises directement accessibles à la hauteur de la table.

Format : Les goulottes sont les profilés de plus grande section. Les grands modèles peuvent mesurer 20 cm de haut et 6-7 cm de profondeur.

Esthétique : Le choix de goulottes est peut-être plus restreint que pour les autres profilés. Vous trouverez par exemple des goulottes en PVC, en aluminium anodisé ou brossé.

goulottes

La réglementation sur la pose électrique apparente

C’est la norme NF C 15-100 qui impose les règles à suivre en matière de mise à la norme électrique. Elle définit notamment des obligations et interdictions concernant la pose électrique en apparent. Voyons-en quelques-unes.

  • Il est interdit d’encastrer dans la maçonnerie des matériels initialement conçus pour la pose en apparent.
  • Les boîtes de dérivation ne doivent jamais être recouvertes par une toile de verre ou du papier peint. Les couvercles des boîtiers doivent rester directement accessibles.
  • Il existe deux types de réseaux électriques : le courant fort (pour alimenter l’éclairage, les prises de courant, etc.) et le courant faible (pour internet et la téléphonie). Il est strictement interdit de faire circuler les courants forts et faibles dans le même compartiment. Il est impératif d’utiliser des profilés spécifiques munis de cloisons pour séparer les deux réseaux.
  • Les conduits électriques posés en apparent peuvent être horizontaux ou verticaux. La pose en oblique est interdite.
  • La norme définit des indices IP et IK minimum à respecter en fonction des risques présents dans certaines pièces (salle de bain, garage, etc.). L’indice IP qualifie le degré de protection contre la pénétration des solides et des liquides. L’indice IK, quant à lui, désigne le degré de protection contre les impacts mécaniques externes.
  • Les plinthes, moulures et goulottes doivent être équipées de capot de protection ainsi que d’embouts pour empêcher l’accès accidentel aux câbles.

Les travaux d’électricité en toute sécurité, IZI !

Je lance mes travaux

Un commentaire, une question ?

Posez votre question
confirmation

Merci pour votre contribution.

Votre commentaire sera soumis à une modération avant d’être publié.

Leave a Reply

Champs requis *

Décrivez-nous votre question, commentaire*

Prénom*

Email*

L'adresse mail collectée ne sera pas publiée. Vous serez notifié via cette adresse d'une réponse de nos équipes à votre commentaire. Pour en savoir plus sur notre politique de protection des données, cliquez-ici.

20 commentaires

  • Martin says:

    Bonjour,

    Chez moi, une goulotte de câbles électriques doit croiser perpendiculairement deux tuyaux de cuivre du réseau d’eau. Est-il possible de faire passer ma goulotte par dessus des tuyaux de cuivre ? Est-ce aux normes? Faut-il une protection entre les cables et les tuyaux?

    Merci beaucoup

    Bien cordialement

    Martin

    • Avatar photo Marine G says:

      Bonjour,

      Nous ne pouvons pas vous fournir de réponse exacte sans connaître votre projet. Nous vous envoyons en revanche ci-dessous un extrait de la NF C 15-100 pour adapter votre projet à la norme. C’est avant tout le bon sens qui doit guider votre montage. Le croisement perpendiculaire des canalisations ne semble pas poser de problème, si toutes les conditions suivantes sont réunies.

      Extrait NF C 15-100 :
      528.2 Voisinage avec des canalisations non électriques
      528.2.1 Au voisinage des canalisations de chauffage ou d’air chaud et des conduits de fumée, les canalisations électriques ne doivent pas risquer de ce fait d’être portées à une température nuisible et par suite être tenues à une distance suffisante ou être séparées de ces canalisations par un écran calorifuge.
      Les canalisations électriques ne doivent pas emprunter des gaines de fumée, de ventilation ou de désenfumage.
      Les conduits déformables noyés dans des planchers comportant des éléments chauffants sont éloignés le plus possible de ces éléments. En particulier aux croisements de conduits et d’éléments chauffants, les conduits sont fixes de manière à laisser une épaisseur de béton suffisante avec les éléments chauffants.

      528.2.2 Les canalisations électriques ne doivent pas être placées parallèlement au-dessous des canalisations pouvant donner lieu à des condensations (telles que canalisations d’eau, de vapeur ou de gaz, etc.) à moins que des dispositions ne soient prises pour protéger les canalisations électriques des effets de ces condensations.

      528.2.3 Lorsque des canalisations électriques sont installées au voisinage de canalisations non électriques, elles doivent être disposées de sorte que toute intervention prévisible sur une canalisation ne risque pas d’endommager les autres.
      Ceci peut être réalisé par :
      – un espace approprié entre les canalisations ;
      – la mise en place d’écrans mécaniques ou thermiques.

      528.2.4 Lorsqu’une canalisation électrique est placée à proximité immédiate de canalisations non électriques, elle doit être convenablement protégée contre les dangers pouvant résulter de la présence des autres canalisations.
      Les dangers pouvant résulter de la présence d’autres canalisations concernent notamment :
      – une élévation de la température pouvant résulter de la présence d’autres canalisations de vapeur, de chauffage ou plus généralement d’un fluide chaud ;
      – le danger d’inondation, en cas d’avarie à une conduite de liquide, toutes dispositions étant alors prises pour permettre aux liquides d’être évacués.

      Bonne journée !

Voir plus de commentaires