IZI by EDF

Quelle est l’autonomie d’une voiture électrique ?

Partager

L’autonomie est souvent une des principales craintes évoquées au sujet de la voiture électrique. Pourtant, les constructeurs proposent aujourd’hui des autonomies considérables, et surtout largement suffisantes par rapport à l’usage quotidien d’une voiture.

L’autonomie de la voiture électrique, un frein psychologique

L’autonomie reste encore aujourd’hui une préoccupation majeure des français face au véhicule électrique. D’après l’AVERE, 60 % des français ne seraient prêts à devenir conducteurs de voiture électrique que si leur autonomie atteignait au moins 500 km. En réponse à cette frilosité, les constructeurs se sont attelés à développer l’autonomie de leurs véhicules. Les modèles récents ont en général une autonomie entre 200 et 300km, et qui va jusqu’à 400km pour des voitures équipées de batteries à forte capacité (Kia Niro, Hyundai Kona, Volvo XC40, Renault Zoé 2…). Une autonomie rassurante, c’est donc déjà le cas aujourd’hui !

Au-delà des progrès faits par les constructeurs en la matière, cette barrière des 500km est essentiellement psychologique : les trajets de 500km sont en effet très ponctuels. En utilisation courante, les français roulent moins de 50km par jour : la moyenne est d’environ 30km de trajet quotidien. Les autonomies proposées par les constructeurs sont parfaitement suffisantes pour cet usage standard.

Par ailleurs, il faut réaliser que l’approche du « plein » change radicalement avec une voiture électrique. Vous avez sans doute l’habitude de faire un plein d’essence qui vous dure ensuite plusieurs semaines. La différence pour une voiture électrique, c’est qu’elle peut être rechargée à chaque fois qu’elle est à l’arrêt, ce qui représente en fait, la majorité du temps ! En combinant recharge à domicile et recharge en itinérance, vous pouvez donc rouler sereinement en conservant une batterie qui n’est finalement jamais vide.

Installer une borne de recharge pour voiture électrique

L’autonomie, c’est aussi une question de conduite

Si vous voulez ménager votre niveau de batterie, il existe des techniques simples à mettre en place pour réduire la consommation d’une voiture électrique. Ces bonnes pratiques peuvent prolonger un peu l’autonomie du véhicule, et réduisent l’usure du véhicule de façon générale. Comme pour une voiture classique, on essaye de consommer le moins possible et de conduire en douceur. Cela passe donc par :

  • Une réduction de la vitesse ;
  • De la souplesse de conduite : on accélère doucement et on décélère progressivement ;
  • Une utilisation de la climatisation et du chauffage de manière raisonnable ;
  • Des freinages contrôlés qui permettent une récupération d’énergie lors de ces phases.

En moyenne, on estime que l’éco-conduite permet d’économiser entre 15% et 20% d’énergie.

En complément, le Pass Mobilité d’IZIVIA vous donne accès au plus vaste réseau de bornes de recharges en France et en Europe. Plusieurs formules adaptées à votre usage vous permettront de recharger facilement et rapidement votre batterie au gré de vos déplacements. L’application IZIVIA vous indique en temps réel les points de charge disponibles autour de vous, la plupart étant des bornes de recharge accélérée sur lesquelles vous pourrez en peu de temps récupérer une bonne partie de votre autonomie.

L’hybride rechargeable, une solution intermédiaire

Si vous avez toujours des craintes par rapport à l’autonomie (par exemple si vous roulez beaucoup, et régulièrement sur des distances longues), vous pouvez vous tourner vers un choix particulier de mobilité électrique adapté à vos besoins : le véhicule hybride rechargeable. Ces voitures possèdent une double motorisation thermique/électrique associée à des batteries rechargeables. Vous pouvez ainsi conduire en mode 100% électrique la majorité du temps (contrairement aux hybrides non rechargeables, qui alternent en permanence entre électrique et thermique). Le conducteur peut activer le moteur thermique si la batterie électrique vient à s’épuiser lors d’un long trajet.

Vous profitez ainsi du confort de conduite d’un véhicule électrique (réduction du bruit, fluidité de la transmission automatique, tenue de route) tout en étant pleinement rassuré vis-à-vis de l’autonomie.

Les trois points-clés à retenir sur l’autonomie des voitures électriques :

– L’autonomie des véhicules électriques a progressé et atteint les 400km. Les craintes associées n’ont pas lieu d’être quand on considère l’usage quotidien d’une voiture ;

– La recharge peut se faire entre chaque utilisation de la voiture, les batteries se vident donc très rarement ;

– Pour les plus longs trajets, vous pouvez souscrire un pass mobilité ou choisir le véhicule hybride rechargeable !

Notre offre voiture électrique

Publié le 12 février 2020

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *