Quand utiliser un interrupteur différentiel tétrapolaire ?

Partager sur

interrupteur-differentiel

De nombreuses solutions existent pour protéger votre tableau électrique. Vous pouvez notamment opter pour des disjoncteurs, des interrupteurs différentiels bipolaires, ou encore des interrupteurs différentiels tétrapolaires. Si les interrupteurs différentiels bipolaires sont les plus utilisés dans le secteur résidentiel, il est parfois nécessaire de choisir un modèle tétrapolaire. Les électriciens du réseau d’IZI by EDF vous expliquent quand utiliser un interrupteur différentiel tétrapolaire.

Comprendre le rôle de l’interrupteur différentiel

Tout d’abord, il est important de bien comprendre à quoi sert l’interrupteur différentiel, qu’il soit bipolaire ou tétrapolaire. Son rôle diffère du disjoncteur divisionnaire et selon la composition de vos équipements électriques, il ne conviendra pas d’installer les mêmes équipements sur votre tableau électrique.

Tous ont pourtant un rôle de protection.

Interrupteur différentiel

Besoin d’aide pour vos travaux ?

Interrupteur différentiel

Besoin d’aide pour vos travaux ?

Faites nous votre demande de devis afin d’élaborer votre projet ensemble.

Demander un devis

Le disjoncteur divisionnaire : définition

En effet, le disjoncteur divisionnaire protège les points d’éclairage, mais aussi les appareils électroménagers tels que la plaque de cuisson, le micro-onde, le four ou encore le lave-vaisselle ou le lave-linge et autres appareils branchés sur les prises électriques de votre appartement ou de votre maison.

Le disjoncteur divisionnaire se déclenche en cas de surcharge électrique ou de court-circuit et coupe l’électricité pour éviter des dommages importants. Lorsque vous rencontrez ce problème, il suffira de débrancher l’appareil posant problème et d’actionner le disjoncteur concerné en sens inverse.

Le rôle principal du disjoncteur divisionnaire est d’éviter que la surcharge électrique ou le court-circuit endommagent de manière partielle ou définitive vos équipements.

L’interrupteur différentiel : définition

L’interrupteur différentiel ne protège pas les biens comme le disjoncteur mais les personnes vivant dans le logement. Il évite les risques d’électrocution et d’électrisation. Cela empêche que le courant électrique puisse traverser le corps d’une personne, ce qui peut parfois provoquer des dégâts mortels.

Lorsque l’interrupteur différentiel se déclenche, tous les circuits électriques sont automatiquement mis hors tension. Afin de respecter les règles fixées par la norme électrique NF C 15-100, les électriciens du réseau d’IZI by EDF tiennent à vous rappeler que vous pouvez raccorder un maximum de 8 circuits sur un même dispositif différentiel à courant résiduel.

Les différents types d’interrupteurs différentiels

Il existe 3 types d’interrupteurs différentiels dont les rôles diffèrent.

L’interrupteur différentiel de type A

Selon les équipements à relier, il existe différents types d’interrupteurs différentiels. Ainsi, pour la protection des circuits électriques spécifiques comme le lave-linge ou la plaque de cuisson, vous devrez installer un interrupteur différentiel de type A.

L’interrupteur différentiel de type AC

Pour des circuits communs comme les prises de courant, les points d’éclairage ou encore le chauffage, vous devrez opter pour un interrupteur différentiel de type AC.

L’interrupteur différentiel de type F

Enfin, pour protéger des appareils comme les ordinateurs, le congélateur ou encore le réfrigérateur, il conviendra d’installer un interrupteur différentiel de type F.

Les spécificités du dispositif de protection tétrapolaire

Le disjoncteur différentiel coûte généralement plus cher que l’interrupteur tétrapolaire. Contrairement au modèle bipolaire qui n’occupe la place que de deux modules sur le tableau électrique, l’interrupteur tétrapolaire prend, quant à lui, la place de 4 modules sur la rangée RAIL DIN de votre tableau électrique.

Dans quels cas installer un interrupteur différentiel tétrapolaire

Dans les résidences, qu’il s’agisse d’une maison ou d’un appartement, l’interrupteur différentiel est généralement de type bipolaire. En effet, l’installation électrique est monophasée. Toutefois, lorsque l’installation électrique est triphasée, il faudra obligatoirement installer un interrupteur différentiel tétrapolaire dès lors que vous disposez d’appareils électriques triphasés (3 phases) ou tétrapolaires (3 phases + le neutre). Ce sera le cas si vous avez :

  • Une chaudière électrique ;
  • Un cumulus ;
  • Un poste à souder, etc.
Interrupteur différentiel

Remplacement d'un interrupteur différentiel

Publié le 29 Mars 2021

Un commentaire, une question ?

Posez votre question
confirmation

Merci pour votre contribution.

Votre commentaire sera soumis à une modération avant d’être publié.

Leave a Reply

Required fields are marked *

Décrivez-nous votre question, commentaire*

Prénom*

Email*

L'adresse mail collectée ne sera pas publiée. Vous serez notifié via cette adresse d'une réponse de nos équipes à votre commentaire. Pour en savoir plus sur notre politique de protection des données, cliquez-ici.