Appareil électrique dans l’eau : pourquoi y a-t-il danger ?

Partager sur

eau-appareil-electrique-danger

Eau et électricité ne font pas bon ménage. Associée à l’électricité, l’eau expose le corps humain et son environnement à de réels risques. Quel sont les dangers, comment les éviter et comment réagir en cas d’incident ? Les explications pour comprendre et savoir anticiper les accidents domestiques.

Eau et électricité : un réel danger

Lorsqu’on manipule un appareil électrique quel qu’il soit, il est extrêmement important d’être vigilant. Les appareils électriques ne doivent jamais être en contact avec de l’eau. Associées, l’eau et l’électricité représentent un réel danger pour le corps humain et peuvent donner lieu à des électrisations, voire des électrocutions.

Le corps humain conducteur

L’eau est un élément conducteur de l’électricité. Or, le corps humain est constitué en grande majorité d’eau, à 60%. Au contact de l’eau, le corps devient donc un élément particulièrement conducteur de l’électricité. Sèche, la peau isole le corps humain, même s’il est bien sûr possible de ressentir des picotements ou des décharges électriques. Mais mouillée, la peau perd toutes ses qualités d’isolants. Ainsi, lorsque la peau est mouillée, le courant électrique est capable de passer à travers le corps humain avec une intensité multipliée. En présence d’un liquide, les composants de l’électricité (les électrons, les ions) agissent beaucoup plus rapidement et accélèrent la circulation du courant. Si le courant électrique atteint le cœur, celui-ci peut s’arrêter.

Par conséquent, l’emploi d’appareils électriques en présence d’eau représente un danger et peut provoquer des accidents domestiques graves. On ne le répètera donc jamais assez : eau + électricité = danger.

Electrocution ou électrisation ?

On parle d’électrocution lorsque le courant électrique passe par le cœur de la victime et provoque un arrêt cardiaque. On parle d’électrisation lorsque le courant passe par le corps de la victime, mais ne va pas jusqu’à atteindre le cœur. L’électrisation – même si elle peut avoir de lourds impacts sur la santé – est donc moins grave que l’électrocution. L’électrocution est en fait une électrisation qui entraîne le décès de la personne.

A savoir : en France, 200 personnes meurent d’électrocution par an, et environ 4 000 subissent des séquelles due à une électrisation. D’où l’importance de mieux connaître les risques liés à l’association de l’eau et d’appareils électriques pour éviter des accidents domestiques parfois mortels.

Eau et électricité : les situations à risque

A la maison, nous utilisons énormément d’appareils électriques : le risque d’accident domestique est donc partout. Il y a danger dès lors que le courant électrique est supérieur à 5 milliampères (mA). Presque tous les appareils électriques branchés sont donc concernés.

Quelques exemples de situations à risque parmi les plus fréquentes :

  • Remplir une bouilloire, un humidificateur ou un fer à repasser d’eau sans les avoir débranchés au préalable ;
  • Utiliser un sèche-cheveux, un rasoir, un téléphone branché dans une salle de bain humide ou en étant encore mouillé ;
  • Prendre un bain en manipulant un téléphone branché ;
  • Utiliser un appareil branché dans une piscine ;
  • Mettre de l’eau – par exemple dans le cas d’un incendie – sur une prise électrique ou un appareil électrique branché ;
  • Utiliser une tondeuse électrique avec fil sur du gazon humide.

Eau + électricité : les risques pour la santé

En cas d’électrisation ou d’électrocution, du courant électrique passe à travers le corps humain. Ce courant électrique peut endommager les tissus et les organes, et les conséquences peuvent être irréversibles. Il est donc extrêmement dangereux pour la santé.

L’électrocution, parce qu’elle va jusqu’à atteindre le cœur, provoque la mort. L’électrisation ne va pas jusque-là mais peut engendrer des séquelles graves. Dans le meilleur des cas, si l’électrisation n’est pas forte, le réflexe humain est de lâcher immédiatement l’appareil électrique. La victime peut alors ressentir des picotements, des fourmillements, des décharges ou des palpitations plus ou moins fortes et rester quelques secondes en état de choc. Mais l’électrisation peut avoir des conséquences plus importantes si le courant est plus fort et qu’il engendre une forme de tétanie qui empêche de lâcher la source électrique.

Les effets à court terme

  • Maux de tête ;
  • Engourdissements, douleurs musculaires ;
  • Troubles respiratoires et cardiaques ;
  • Réactions inflammatoires sur la peau ;
  • Brûlures au deuxième ou troisième degré ;
  • Paralysie ;
  • Perte de connaissance ;
  • Etat comateux.

En cas de doute, il est recommandé de consulter immédiatement un médecin ou de se rendre aux urgences.

Les effets à long terme

Après 48h, des effets plus durables d’une électrisation peuvent apparaître. Parmi eux :

  • Problèmes cutanés, brûlures et réactions inflammatoires ;
  • Dégradation des cellules musculaires et altération de la fonction rénale ;
  • Troubles cardiaques ;
  • Troubles neurologiques et cérébraux.

Appareil électrique dans l’eau : comment réagir ?

En cas d’électrisation, il faut réagir au plus vite.

  • Si l’électrisation a été légère et que les conséquences se limitent à des picotements et un rapide état de choc, il n’est pas nécessaire d’appeler les secours. En revanche, si de légères traces de l’électrocution demeurent, il est recommandé de consulter un médecin ;
  • Si l’électrisation est plus forte, il faut appeler les secours au plus vite. L’électrisation peut avoir des conséquences graves pour la victime : plus l’intervention des médecins est rapide, plus on limite le risque de séquelles.

Attention : il faut absolument éviter de toucher la victime. Le corps humain étant conducteur, la personne qui toucherait la victime pourrait être électrisée à son tour. Pour porter secours à la victime, il est donc impératif de porter un matériau isolant, comme des gants en caoutchouc par exemple.

Comment réduire le risque d’électrocution ?

Pour réduire le risque d’électrisation et d’électrocution, il est nécessaire de suivre de règles de sécurité. Si le risque zéro n’existe pas, on peut le limiter considérablement en protégeant à la fois son corps et son logement, ses équipements.

Eau et électricité : se protéger soi

Evidemment, pour éviter le risque d’électrocution ou d’électrisation, la règle est de ne jamais mettre un appareil électrique au contact de l’eau, de ne pas utiliser un appareil mouillé ou d’en utiliser un en étant soi-même mouillé. Avant d’utiliser un appareil électrique, il est impératif de toujours de bien s’essuyer les mains.

Si vous devez manipuler l’installation électrique de votre logement, il est vivement conseillé de porter des gants isolants. Si un incident impliquant de l’eau survient chez vous, il est par ailleurs recommandé de porter des bottes en caoutchouc, car cette matière est non conductrice. Enfin, lorsque vous posez une prise, changez un liminaire ou réparez un appareil électrique, pour être certain de ne prendre aucun risque, le mieux est de couper le courant.

Eau et électricité : protéger ses installations

Plus une installation est vieillissante et moins elle est entretenue, plus elle représente un danger pour la santé des occupants du logement. Des appareils électriques dont les fils ou la gaine isolante des fils sont détériorés, une installation électrique vétuste, des interrupteurs qui ne seraient pas aux normes, une prise défectueuse représentent un risque accru de danger. Pour limiter le risque, il est donc important de veiller à ce que votre installation électrique soit sécurisée, quitte à faire intervenir un électricien chez vous si vous avez des doutes.

Par exemple : la salle de bain et la cuisine sont les deux pièces où le risque est le plus élevé, car on y utilise bien souvent de l’eau et des appareils électriques. Pour réduire le risque, il est conseillé d’équiper ses prises électriques d’un système de protection, qu’on appelle un disjoncteur différentiel. Le rôle du disjoncteur différentiel est de couper le courant en cas d’infiltration d’eau dans l’appareil branché (un sèche-cheveux, un rasoir, une radio, un téléphone…).

Enfants : l’importance de la pédagogie

Les enfants, pour qui les phénomènes d’électricité et de courant sont difficiles à comprendre avant un certain âge, n’ont pas conscience du risque que représentent des appareils électriques au contact de l’eau. Il est donc primordial de leur expliquer simplement les gestes qu’ils ne doivent pas faire. On peut également équiper ses prises électriques de cache-prises.

Publié le 12 Janvier 2021

Un commentaire, une question ?

Posez votre question
confirmation

Merci pour votre contribution.

Votre commentaire sera soumis à une modération avant d’être publié.

Leave a Reply

Required fields are marked *

Décrivez-nous votre question, commentaire*

Prénom*

Email*

L'adresse mail collectée ne sera pas publiée. Vous serez notifié via cette adresse d'une réponse de nos équipes à votre commentaire. Pour en savoir plus sur notre politique de protection des données, cliquez-ici.