Quand utiliser un disjoncteur bipolaire pour protéger un circuit ?

Partager sur

Lorsque l’on construit ou rénove son logement, vient le moment de choisir son matériel électrique. Dans la liste des équipements à se procurer, l’indispensable dispositif de protection : le disjoncteur. Vous envisagez d’installer un disjoncteur bipolaire ? Vous vous demandez quel est son rôle et quand l’utiliser ? On vous dit tout !

Définition d’un disjoncteur bipolaire

Comme tout disjoncteur digne de ce nom, le disjoncteur bipolaire est un élément de contrôle et de protection. Ainsi, lorsqu’il détecte une anomalie sur le circuit électrique, en cas de surtension ou lorsqu’un court-circuit se produit, ce dernier coupe le courant. Contrairement à un disjoncteur unipolaire, qui contrôle uniquement le courant qui passe sur le conducteur de phase présent sur le disjoncteur en question, le disjoncteur bipolaire contrôle le courant de deux conducteurs en même temps, la phase et le neutre. Ce type de disjoncteur est généralement utilisé dans les hôpitaux par exemple.

Bon à savoir : est appelé conducteur de phase le fil conducteur qui amène le courant chez vous. Le conducteur de neutre est, quant à lui, le fil qui assure la répartition du courant.

Avantages et inconvénient du disjoncteur bipolaire

La plus grande force d’un disjoncteur bipolaire est sa capacité à résister à des courants pollués importants, aussi appelés courants de courbe D. Il présente l’avantage de couper les deux conducteurs (phase et neutre) lorsqu’il s’ouvre, offrant une meilleure sécurité et évitant tous risques de câblage erroné. Ce type de disjoncteur est plus cher qu’un disjoncteur classique et prend plus de place dans un tableau électrique. 

Sachez que dans une construction neuve qui respecte la NFC 15-100, ces disjoncteurs ne sont presque jamais utilisés. Celui-ci prends deux places sur le tableau électrique au lieu d’une seule. On leur préfère donc un disjoncteur unipolaire et un interrupteur sectionneur en début de rangée.

Dans quels cas utiliser un disjoncteur bipolaire ?

Vous l’avez compris, on retrouve le disjoncteur bipolaire davantage dans des installations tertiaires ou industrielles qui ont des besoins énergétiques importants et peu chez les particuliers (en dehors des artisans et agriculteurs avec des machines-outils). 

Il faut savoir qu’il existe un énorme choix sur les protections électriques, avec une large fourchette de prix et différents ampérages. Vous pouvez utiliser un disjoncteur bipolaire quand vous avez besoin d’une haute puissance (ou d’un fort ampérage), ce qui ne se produit pas dans un logement classique et concerne principalement les machines-outils.

Il est aussi possible de jouer sur la courbe de protection (il s’agit de la manière dont se déclenche le disjoncteur), pour qu’il puisse tolérer un pic de courant au démarrage d’un gros moteur par exemple.

Comment bien choisir un disjoncteur bipolaire ?

Voici une liste pour vous aider à choisir votre disjoncteur bipolaire, selon vos besoins, par rapport à votre tableau électrique et à vos appareils électriques.

  • Prendre en compte la puissance dont vous avez besoin
  • Ne pas négliger la taille de votre disjoncteur. Celui-ci doit être assez gros pour avoir la puissance nécessaire requise.
  • Faire la conversion en ampère pour trouver le calibre (I=P/U)
  • Faire de la place dans le tableau électrique
  • Choisir s’il faut ajouter une protection différentielle ou non

Choisir la courbe d’un disjoncteur bipolaire

Dans un logement particulier, on ne trouve presque que des disjoncteurs courbe C. Il s’agit du type le plus répandu, celui qui protégera aussi bien vos prises que vos circuits électriques d’éclairage, mais ce n’est pas le seul qui existe.

Le disjoncteur courbe D permet d’encaisser un surplus d’énergie sur un bref laps de temps. Il est utilisé pour le démarrage de moteurs, notamment asynchrones, qui ont besoin d’un pic d’énergie au démarrage. Très répandu dans plein d’autres domaines, il se cantonne principalement à l’alimentation de certaines pompes à chaleur pour les logements individuels.

Publié le 9 Mars 2022

Un commentaire, une question ?

Posez votre question
confirmation

Merci pour votre contribution.

Votre commentaire sera soumis à une modération avant d’être publié.

Leave a Reply

Champs requis *

Décrivez-nous votre question, commentaire*

Prénom*

Email*

L'adresse mail collectée ne sera pas publiée. Vous serez notifié via cette adresse d'une réponse de nos équipes à votre commentaire. Pour en savoir plus sur notre politique de protection des données, cliquez-ici.