Faut-il utiliser des disjoncteurs de 10A ou 16A pour les circuits d’éclairage ?
Disjoncteur

Faut-il utiliser des disjoncteurs de 10A ou 16A pour les circuits d’éclairage ?

Lecture en 3 min

Publié le 7 Mai 2021

-

L’installation électrique d’une habitation doit être sûre. Pour cela, chaque circuit électrique doit répondre aux besoins des appareils électriques qui lui sont associés. Dans le cas d’un circuit d’éclairage, les particuliers hésitent bien souvent entre les disjoncteurs 10A et 16A. Le bon choix dépend avant tout du nombre de points lumineux présents sur votre circuit d’éclairage d’intérieur. Voilà ce qu’en dit la norme de référence : la NF C 15-100.

Comment choisir ses disjoncteurs de son tableau ?

Dans le choix de ses disjoncteurs, le calibre (exprimé en ampères et noté A) est très important. En effet, ce calibre, qui va de 2A à 32A pour les disjoncteurs destinés aux logements des particuliers, détermine la tension au-delà de laquelle l’appareil saute.

Ainsi, si un appareil nécessitant 20A (c’est le cas de nombreux appareils électroménagers) est branché sur un disjoncteur de 10A, le disjoncteur sautera à chaque utilisation. À l’inverse, si l’on branche un appareil nécessitant 10A sur un dispositif en 32A, le disjoncteur risque de ne pas jouer son rôle de protection des équipements électriques. En cas de court-circuit ou de surtension, il risque de ne pas sauter et peut alors occasionner un départ d’incendie électrique.

Chaque disjoncteur doit donc être adapté aux appareils qu’il prend en charge. Pour savoir quels appareils s’imposent, on se reportera à la NF C 15-100. Cette norme ne donne aucune obligation, mais uniquement des recommandations quant aux calibres des disjoncteurs. Elle donne aussi des recommandations dans le diamètre des sections (1,5 mm², 2,5 mm², etc.) et dans la répartition des circuits. À titre d’exemple, la NF C 15-100 préconise un disjoncteur de 20A à poser dans le tableau électrique et un fil de 2,5 mm² pour un circuit regroupant jusqu’à 12 prises électriques.

Les travaux d'électricité réussis, c'est IZI !

Obtenir un devis

Disjoncteur adapté aux circuits d’éclairage : quand utiliser du 10A et du 16A ?

Cette même norme prévoit ainsi un disjoncteur de 16A maximum pour les circuits regroupant 8 points d’éclairage. Il s’agit là d’un maximum, et l’on pourra envisager un disjoncteur plus faible si le circuit regroupe moins de 8 lumières. Dans ce second cas, un disjoncteur de 10A peut suffire.

Ampères et watts : une simple formule

Répétons-le : la norme NF C 15-100 fournit uniquement des recommandations. Une autre manière de procéder, plus précise, consiste à s’intéresser à la puissance totale que représenteront tous les points d’éclairage raccordés au circuit.

Il suffit donc d’additionner l’ensemble des puissances de chaque appareil, et de choisir un disjoncteur à installer dans le tableau électrique, capable de soutenir ce total. On estime alors :

  • Qu’un disjoncteur de 10A peut supporter une puissance cumulée de 2 200W.
  • Qu’un disjoncteur de 16A peut supporter une puissance cumulée de 3 520W.

Pour établir cette puissance, on se rapporte à la célèbre équation : puissance = tension multipliée par intensité. En France, le courant est essentiellement en 220-230 volts. Ainsi, 220V x 10A = 2 200W.

À partir de là, on peut également inverser l’équation : par exemple, un circuit de points d’éclairage totalisant 1 500W aura besoin de 1 500W : 220V = 6,81A. Dans ce cas de figure, un disjoncteur de 10A suffira.

N’hésitez pas à favoriser une légère marge : pour un circuit d’éclairage nécessitant près de 10A, préférez un disjoncteur de 16A.

Ampoule eclairee dans main sur fond noir

Mieux tenir compte de chaque point lumineux

Ce calcul de puissance implique, quoi qu’il en soit, de bien connaître la puissance de ses lampes, plafonniers, luminaires et autres appliques de salles de bains. En effet, entre les simples ampoules LED et les lampes halogènes en passant par les néons et les bandeaux LED, la différence de puissance peut être très importante.

Ainsi, on trouve aujourd’hui des ampoules dont l’intensité lumineuse est comprise entre 25 et 100 watts. Les ampoules basse consommation sont capables d’éclairer une grande pièce pour seulement 10 ou 12 watts. Il est donc possible d’en regrouper un certain nombre sur un petit disjoncteur de 10A. Mais les lampes halogènes, à l’inverse, peuvent dépasser la centaine de watts. Certains modèles peuvent même flirter avec les 500 watts.

Il est primordial, dès la conception du schéma électrique d’une pièce, de déterminer quels seront les types d’éclairage choisis dans chaque pièce. Vous pourrez ainsi anticiper les disjoncteurs à prévoir, mais aussi (et surtout) les dimensions des câbles électriques à passer.

Nombreux sont les propriétaires à craindre de faire une erreur dans la mise en place de leur installation électrique. La modification a posteriori d’une installation existante est effectivement plus complexe. En cas de besoin, IZI by EDF peut vous mettre en relation avec des électriciens professionnels, et vous accompagner dans la mise aux normes électriques de votre maison.

Les travaux d'électricité réussis, c'est IZI !

Obtenir un devis

Un commentaire, une question ?

Posez votre question
confirmation

Merci pour votre contribution.

Votre commentaire sera soumis à une modération avant d’être publié.

Leave a Reply

Champs requis *

Décrivez-nous votre question, commentaire*

Prénom*

Email*

L'adresse mail collectée ne sera pas publiée. Vous serez notifié via cette adresse d'une réponse de nos équipes à votre commentaire. Pour en savoir plus sur notre politique de protection des données, cliquez-ici.

4 commentaires

  • JACQUES says:

    JE VAIS POSE UNE TRILPE CLIM FAUT T’IL UN DISJONTEUR POUR CHAQUE UNITE INTERIEURE
    MERCI MR MONDOLONI

    • Avatar photo Marine G says:

      Bonjour,

      La norme électrique NF C 15-100 ne précise par directement le calibre du disjoncteur d’une climatisation avec plusieurs unités. Pour le savoir, vous devez vérifier le niveau de consommation électrique cumulé (en Watts ou en Volt Ampère) des unités de votre climatiseur, indiqué dans la notice du produit.
      Exemple : un disjoncteur 16 A pour 3600 Watts consommés (Correspondant à 230 V x 16 A)
      Autre exemple : 17 ampères ou 4000 Watts consommés = disjoncteur 20 A au tableau

      Bonne journée de la part d’IZI by EDF !

  • jean says:

    voici mon tableau red chaussée 1er rangée 32A10, 10,10,16,16.16,16 le dernierde16c’est le lave vaisselle le32 c’est l’étageas
    2eme rangée un16 ,32,10,10,10,10 le16 le four et le 32 la plaque le 10 la hotte l’autre les rideaux le reste des prises l’étage 3 ;10A et 3,16A que des prises
    ma question tout était protégé par un interrupteur 63A 30mmA j’ai installé sur chaque rangée deux interrupteurs differentiel de 40A 30mmAde type A pensez vous que cela suffit cordialement

    • noemie luca says:

      Bonjour Jean
      Merci d’avoir pris le temps de nous écrire.
      Malheureusement, nous ne pouvons vous dire si cela est suffisant. Il faut qu’un expert intervienne chez vous pour voir votre tableau et vous dire cela suffit ou non.
      Bonne journée de la part d’IZI by EDF !