Comment installer un inverseur de source électrique ?

Partager sur

Installer un inverseur électrique vous permettra d’avoir plusieurs sources d’électricité dans votre logement et de fournir la puissance nécessaire aux équipements électrique en cas de coupure de courant. Comment installer un inverseur de source ? La réponse d’IZI by EDF en 5 étapes !

Qu’est-ce qu’un inverseur modulaire et dans quel contexte le raccorder ?

Votre logement fait l’objet de coupures de courant à répétition ? Pas de problème ! Une solution existe pour assurer une continuité de service électrique. Il vous suffit d’avoir un autre moyen de production d’énergie et d’installer un inverseur électrique.

La plupart du temps et pour des raisons évidentes de disponibilité, c’est le groupe électrogène qui est choisi. L’installation d’un inverseur de source est dans ce cas utile dans les zones rurales ou de nombreuses lignes sont aériennes et soumises aux chutes d’arbre ou à la météo capricieuse.

L’inverseur modulaire peut également servir à faire fonctionner un ou plusieurs équipements énergivores à partir d’un tableau électrique divisionnaire, sans faire disjoncter votre tableau principal :

  • Dispositif de recharge pour véhicule électrique (borne de recharge, prise renforcée)
  • Pompe à chaleur (air-air, air-eau…)
  • Installation électrique d’un piscine, etc.
recharge voiture electrique a domicile

Comment brancher un inverseur de source électrique ?

Le branchement d’un inverseur de source électrique s’effectue en 5 étapes :

  1. Le choix de la puissance du système de production
  2. Le choix de l’inverseur de source
  3. L’installation de l’inverseur de source
  4. Le raccordement du système de production électrique
  5. Le test de fonctionnement

Attention, il est conseillé de maîtriser les postulats de l’électricité du bâtiment, notamment savoir reconnaître les fils électriques, utiliser des appareils de mesure, raccorder et brancher différents appareillages. Travailler en toute sécurité vous permettra d’appréhender et d’éviter les risques électriques. Sans connaissances en électricité, faites appel à un professionnel !

Les travaux d'électricité réussis, c'est IZI !

Obtenir un devis

Etape 1 : choisir une puissance appropriée au système de production

Il est important de vérifier, quel que soit le type de connexion et de raccordement, que votre groupe électrogène soit suffisamment puissant pour alimenter tous vos récepteurs importants. Le plus simple est de vérifier, en utilisation normale, la puissance absorbée par votre installation. Cette donnée est disponible sur votre compteur Linky.

Attention, pour plus de sécurité, veillez à prendre une marge en cas de surconsommation (surtout en hiver). Veillez donc à ce que votre consommation moyenne relevée sur le compteur Linky soit environ égale à 70 % de la puissance maximum fournie par le groupe électrogène (ou un autre moyen de production d’énergie).

Il faut aussi s’assurer qu’en cas de remise en service du réseau principal, l’inverseur protège aussi le groupe électrogène.

Bon à savoir : l’inverseur est toujours branché entre le compteur principal et le tableau électrique. Sa puissance doit être en adéquation avec la puissance nominale du groupe électrogène. Et le pouvoir de coupure doit être supérieur à l’intensité délivrée par le réseau d’alimentation générale.

modules tableau electrique

Etape 2 : choisir l’inverseur de source, manuel ou automatique

L’inverseur de source électrique permet la commutation entre l’alimentation électrique générale du réseau et l’alimentation délivrée par exemple par votre groupe électrogène, en cas de coupure. L’inverseur de source évite aussi que le groupe électrogène réinjecte une tension sur le réseau.

Il existe trois types d’inverseurs de source disponibles sur le marché, au choix :

  • L’inverseur manuel : c’est vous qui, en cas de coupure de courant, allez actionner l’inverseur, le basculant ainsi sur l’alimentation secondaire qui est délivrée par le groupe électrogène. Une protection doit se trouver dans l’inverseur qui a pour but d’isoler l’alimentation secondaire lorsqu’une alimentation générale est à nouveau en service.
  • L’inverseur automatique : il fonctionne comme un inverseur manuel, la différence c’est qu’ici, il y a une détection de coupure qui se bascule automatiquement sur l’alimentation secondaire par le biais d’un relais qu’il faudra installer sur l’alimentation principale.
  • L’inverseur télécommandé : il est réservé aux grosses installations, voire même aux entreprises où la continuité de service doit être impérative. On en trouve peu dans les bâtiments d’habitation. Dans ce cas-là, un automatisme programmable décide, en fonction du paramétrage, quel onduleur ou quel appareillage n’est plus alimenté et cela se bascule sur une alimentation de secours.

Etape 3 : installer l’inverseur de source à l’installation électrique

Généralement, le branchement d’un inverseur est assez simple à réaliser, il se branche tout simplement en dérivation sur l’alimentation générale, en amont du tableau électrique.

L’installation d’un inverseur de source manuel

Voici comment procéder pour installer un inverseur manuel, dans les grandes lignes :

  1. Pour votre sécurité, coupez l’alimentation électrique générale (sur le disjoncteur d’abonné).
  2. Ouvrez ensuite votre tableau électrique en ôtant le capot ou la porte du tableau.
  3. Repérez les deux fils de grosses sections, en général du 10 mm² (bien souvent, c’est un rouge et un bleu qui viennent du compteur).
  4. Débranchez les fils et raccordez-les sur l’entrée, côté réseau ou alimentation primaire de l’inverseur.
  5. Tirez un fil de terre de même section depuis votre tableau, à raccorder sur une barrette de terre dans l’inverseur.
  6. Raccordez la sortie de l’inverseur, avec des fils de même section, soit sur le disjoncteur, soit sur l’interrupteur différentiel.
  7. Pour finir, faites un test de fonctionnement en remettant le courant. Vérifiez que tout fonctionne correctement, c’est-à-dire l’éclairage, le four, le réfrigérateur, etc.

Bon à savoir : avec certains modèles d’inverseur haut de gamme, vous aurez un petit écran qui vous indique en temps réel la consommation de puissance délivrée par votre alimentation.

L’installation d’un inverseur de source automatique

Pour un inverseur automatique, il faudra installer un relais sur l’alimentation principale. La bobine se branche entre la phase et le neutre de votre alimentation principale. Le contact qui donne l’ordre à votre inverseur de source de commuter ou non sur la source secondaire. Les notices des fabricants sont en général très précises sur la procédure à suivre. N’hésitez pas à vous y référer !

Etape 4 : raccorder le groupe électrogène

Le groupe électrogène est à l’extérieur. Il faudra donc, un emplacement bien choisi, pour mettre en place le raccordement. Le boîtier de connexion étant à l’extérieur, il doit être d’un indice de protection IP55 au minimum. Une fois que votre prise d’entrée est en place, il reste à la raccorder à votre inverseur de source. N’oubliez pas de couper le courant… Tout en prenant en compte de la puissance de votre groupe électrogène pour utiliser des fils de section adéquate, (exemple : 2,5, 4, 6, 10 mm²).

Attention, la prise se raccorde sur l’entrée qui est l’alimentation secondaire de l’inverseur. Dès que tout est branché, refermez tous vos coffrets et remettez l’alimentation principale en service. Vérifiez que tout fonctionne correctement dans la maison. Puis, sortez pour raccorder le groupe électrogène à votre prise.

installation groupe electrogene maison

Etape 5 : faire un essai de fonctionnement du groupe électrogène

Maintenant que tout est raccordé, testez le branchement. La marche à suivre dépend de votre modèle d’inverseur de source et de votre groupe électrogène.

Pour l’alimentation générale, allumez quelques lampes, ainsi qu’un récepteur significatif (avec une puissance élevée). La puissance de l’ensemble de ces appareils doit correspondre à 50 % environ, de la puissance nominale de votre groupe électrogène.

Si votre inverseur est manuel, il faudra vous basculer sur l’alimentation secondaire. Si vous avez en revanche un inverseur automatique, vérifiez bien qu’il commute sur l’alimentation de secours. Et si vous êtes équipé d’un inverseur à commande de démarrage, contrôlez que votre groupe est bien en fonctionnement.

Maintenant, vérifiez que tous les appareils que vous avez allumés auparavant fonctionnent toujours. Si c’est bien le cas, votre alimentation secondaire est fonctionnelle sinon, il faudra revoir votre installation. Pour finir, remettez en service l’alimentation générale. Par contre, si vous avez un inverseur manuel, il faudra revenir sur la position initiale. Pour un inverseur automatique, il faudra contrôler son retour sur l’alimentation principale. Dans le cas où votre inverseur de source pilote votre groupe électrogène, vérifiez que celui-ci s’arrête après quelques secondes. Enfin, contrôlez à nouveau que tous vos appareils fonctionnent selon de votre cas, coupez votre groupe électrogène.

Publié le 1 Septembre 2021

Un commentaire, une question ?

Posez votre question
confirmation

Merci pour votre contribution.

Votre commentaire sera soumis à une modération avant d’être publié.

Leave a Reply

Champs requis *

Décrivez-nous votre question, commentaire*

Prénom*

Email*

L'adresse mail collectée ne sera pas publiée. Vous serez notifié via cette adresse d'une réponse de nos équipes à votre commentaire. Pour en savoir plus sur notre politique de protection des données, cliquez-ici.

6 commentaires

  • Patrick says:

    Bonjour, Madame, Monsieur
    Trois questions concernant un inverseur de source manuel.

    1°) – Mon tableau étant complet, j’envisage d’en mettre un petit en saillie à côté afin d’y placer l’inverseur de source. Ce montage est-il conforme ou doit-il être obligatoirement dans la GTL?

    2°) – Dans la fiche dédiée, au paragraphe  » Installer l’inverseur de source électrique » au sujet des câbles de 10 mm2 qui sortent de l’interrupteur différentiel peut-on utiliser du câble souple de même section ?

    3°) – En suite il est dit de tirer un fil de terre du tableau à l’inverseur. Sur le modèle que j’ai acheté (un HAGER SFT 240) il ne possède pas de borne de terre cela cause t-il un problème ? sachant que mon groupe sera relié à un piquet de terre indépendant de la terre du tableau dans la GTL.

    Merci d’avance

    • Marine G says:

      Bonjour,

      L’inverseur de source est en règle générale placé sur tableau électrique principal, en tête de l’installation. Comme nous n’avons pas connaissance de votre projet, nous ne pouvons vous délivrer une réponse précise. L’inverseur peut être utilisé pour alimenter un logement avec un générateur élec, en cas de coupure d’électricité. L’inverseur peut aussi être utilisé dans le cadre de l’installation d’un équipement lourd et énergivore (pompe à chaleur, piscine, borne de recharge pour voiture électrique…).
      Ce que nous pouvons vous dire :
      – L’inverseur de source n’est pas nécessairement installé dans une GTL, car la GTL n’est tout simplement pas obligatoire dans les logements anciens.
      – Vous pouvez effectivement utiliser des fils souples H07VK sur votre tableau électrique, mais en 12 mm² (le 10 mm² n’est plus aux normes, à voir si votre tableau électrique est déjà aux normes avant de brancher un câble et d’installer un tableau secondaire).
      – Il n’y a pas de borne de terre sur l’inverseur de source, seulement du neutre et de la phase.

      Nous vous recommandons de vous rapprocher d’un électricien pour votre projet.

      Bonne journée !

  • Alain says:

    Comment brancher un groupe électrogène monophasé sur une installation triphasée (sachant qu en cas d utilisation du groupe seuls quelques petits équipements de faible puissance comme les volets roulants seront utilisés). Merci d avance. Cdlt. AF

    • Marine G says:

      Bonjour,

      Merci d’avoir pris le temps de nous écrire.

      Le plus simple est d’installer un inverseur sans chevauchement pour raccorder votre installation au groupe électrogène. Pensez aussi à :
      – protéger la liaison du groupe électrogène à l’installation par un DDR
      – vérifier que les sections de câble soient suffisantes
      – relier les phases et le neutre du groupe
      – délester l’installation avant de connecter le groupe électrogène

      En cas de doute, demandez conseil à un électricien.

      Bonne journée de la part d’IZI by EDF !

  • Idris says:

    L’inverseur ce place avant le tableau électrique ou bien après le tableau électrique ?

    • Marine G says:

      Bonjour,

      Merci d’avoir pris le temps de nous écrire.

      L’inverseur est toujours branché entre le compteur principal et le tableau électrique.

      Bonne journée de la part d’IZI by EDF !