Comment bien choisir ses interrupteurs ?

Partager sur

choix interrupteurs

L’interrupteur est un équipement indispensable dans une habitation. Il permet d’assurer le pilotage d’un éclairage, extérieur comme intérieur. On distingue plusieurs types différents d’interrupteurs : simple interrupteur, double, avec ou sans minuterie, temporisé, avec ou sans témoin lumineux, encastré ou en saillie, un interrupteur poussoir ou encore un interrupteur va-et-vient … Izi by EDF vous donne ses conseils pour savoir comment choisir vos interrupteurs

Les interrupteurs, des appareillages indispensables dans votre installation électrique

L’interrupteur est un appareillage électrique qui fait partie intégrante de votre installation électrique. Son but est simple : il établit ou interrompt une alimentation électrique domestique. Avoir un interrupteur permet de commander un éclairage ou plusieurs, ainsi qu’une prise de courant.

Grâce à sa constitution spécifique, l’interrupteur est très sécurisé puisqu’il possède un pouvoir de coupure (mise hors tension). Cet appareillage est conçu mécaniquement pour couper un courant électrique important et ainsi éviter tout danger pour la sécurité des habitants. On distingue différents types d’interrupteurs, dont le choix varie notamment selon les fonctionnalités désirées.

A noter que l’ensemble des interrupteurs doivent être dotés au minimum d’un marquage CE et si possible d’un marquage complémentaire NF (Norme Française). Ces garanties vous permettent de vous assurer du parfait fonctionnement de vos interrupteurs dans le respect des normes strictes de sécurité. Vous pouvez donc les installer sans risque dans votre habitation.

choisir ses interrupteurs

Interrupteurs d’intérieur : les principales catégories disponibles

On distingue de nombreux types différents d’interrupteurs d’intérieur. Plus particulièrement cinq :

  • l’interrupteur classique, qui s’actionne par un simple basculement et qui commande la lumière à un seul endroit
  • le va-et-vient qui permet d’allumer et éteindre en deux points lumineux différents. Pour ce faire, les luminaires doivent être reliés à un même et unique circuit électrique. Un modèle filaire requiert la pose d’un interrupteur sans fil ou en saignée
  • l’interrupteur à bascule : il s’agit d’un commutateur électrique très courant, qui s’actionne manuellement par un mécanisme à bascule
  • un télérupteur qui remplace l’interrupteur va-et-vient quand l’installation requiert l’éclairage simultané de trois points de commande au minimum. On peut raccorder un télérupteur à un nombre plus ou moins élevé de bouton-poussoir de commande, ce qui le rend intéressant dans un couloir par exemple
  • l’interrupteur minuterie, pour allumer un endroit pendant une période définie. Ce type d’interrupteur est parfait pour réaliser des économies en électricité puisque la lumière s’éteint toute seule après un temps prédéfini, sans intervention humaine. La durée peut aller de plusieurs secondes à quelques minutes
  • un variateur pour varier le niveau de luminosité d’un éclairage à l’intérieur d’une pièce. Grâce à l’interrupteur variateur vous pouvez créer de jolies ambiances lumineuses, variables en fonction des pièces concernées. Le degré d’intensité de votre éclairage dépend ainsi de vos besoins.

Autres types d’interrupteurs d’intérieur

Il existe d’autres types d’interrupteurs, quant à eux plus spécifiques :

  • pour des luminaires qui sont composés de deux groupes de lampes à actionner de manière autonome, on optera pour un interrupteur double allumage ou bien un interrupteur simple allumage pour un seul luminaire ou point lumineux
  • un interrupteur silencieux, pour éteindre et allumer sans émettre aucun bruit. Cela le rend idéal dans une pièce de repos ou une chambre de bébé
  • l’interrupteur avec détecteur de mouvement, ou interrupteur automatique. Ce type d’interrupteur détecte la présence humaine et allume l’éclairage quand on passe devant. Il s’éteint automatiquement quand il se rend compte que la pièce est vide. Il s’agit également ici de faire des économies d’énergie intéressantes. Ce type d’interrupteur convient parfaitement dans les WC notamment
  • le modèle connecté, ou interrupteur modulaire, qui permet de faire de la domotique son allié au quotidien. L’interrupteur connecté conviendra très bien aux aficionados de nouvelles technologies qui souhaitent maîtriser l’éclairage de leurs luminaires à distance, depuis une tablette ou un smartphone.
comment choisir ses interrupteurs

Choisir ses interrupteurs d’extérieur : simple, va-et-vient ou automatique ?

Comment choisir vos interrupteurs ? En matière d’interrupteurs d’extérieur, le choix est plus restreint. Dans un jardin, en terrasse ou sur un balcon, l’interrupteur d’extérieur doit supporter les intempéries et faire preuve d’une grande robustesse. On distingue plusieurs types d’appareillages de ce type :

  • l’interrupteur simple qui s’actionne par une pression simple. On peut le choisir avec un voyant intégré, ce qui est une bonne idée pour y avoir accès facilement dans l’obscurité
  • un modèle d’interrupteur va-et-vient en extérieur, pratique et fonctionnel. Grâce à lui vous pouvez faire fonctionner un éclairage en partant de deux points situés loin l’un de l’autre. Si vous souhaitez pouvoir contrôler deux différents circuits, il vous faut alors opter pour une version double d’interrupteur va-et-vient
  • l’interrupteur automatique avec un détecteur qui actionne les éclairages lorsqu’il s’aperçoit d’une présence. Très pratique si vous avez les mains occupées ou pour sécuriser les lieux.

Interrupteur encastré ou en saillie : que choisir ?

Que faut-il choisir entre un interrupteur encastré ou bien en saillie ? Tout est une question de besoins et de préférences :

  • interrupteur encastré : ce type d’interrupteur est en pratique le plus discret et esthétique. Visuellement, sa surface dépasse légèrement de la surface du mur. Néanmoins, l’installation d’un interrupteur encastré nécessite une profondeur suffisante dans le mur, sans quoi l’encastrement est impossible. En effet, il convient d’installer correctement le boîtier d’accueil pour l’interrupteur à l’intérieur du mur, notamment à l’aide d’outils spécifiques
  • interrupteur en saillie : ce type d’installation convient particulièrement en phase de rénovation ou bien lorsque la profondeur dans le mur ne permet pas une insertion suffisante pour un interrupteur encastré. Dans les faits, le bouton de commande et l’interrupteur forment un petit boitier épais et plat, que l’on pose sur le support, généralement le mur.

Pièces humides et extérieures : quels interrupteurs privilégier ?

Pour garantir votre sécurité, les interrupteurs en extérieur et dans les pièces humides ne doivent pas être choisis au hasard. Ainsi, nous vous conseillons d’installer des interrupteurs bipolaires dans ce type d’endroit. Ces interrupteurs limitent la perte de courant et permettent de couper le neutre et la phase de charge.

L’interrupteur bipolaire est composé de 4 fils, tandis que l’interrupteur unipolaire est surtout adapté aux autres pièces de votre habitation et ne comporte que 2 fils. Ce dernier ne coupe que le courant Phase et pas le neutre.

Nous vous invitons par ailleurs à choisir de préférence un interrupteur étanche pour éviter tout risque d’infiltration d’eau. Cela est d’autant plus vrai dans une salle de bains où le risque est important.

Un interrupteur qui vous garantit une parfaite étanchéité a également toute sa place dans un cabanon, une cave, un garage, sur un mur extérieur comme dans un jardin ou une terrasse. Cet interrupteur est généralement positionné à côté de prises de courant également dotées d’une parfaite étanchéité.

conseils pour le choix de vos interrupteurs

Comment choisir vos interrupteurs : sécurité et normes à respecter

Les interrupteurs sont des équipements électriques dont le choix doit se faire de manière entièrement sécurisée. Il en va de même de leur installation.

Installation de vos interrupteurs et importance de faire appel à un électricien

Pour l’installation de vos interrupteurs, nous vous conseillons de faire appel à un professionnel électricien qui saura vous apporter tout son savoir-faire.

En effet, une erreur de votre part dans l’installation de vos interrupteurs pourrait endommager votre habitation et représenter un danger pour votre sécurité. Le guide de prix pour l’installation d’un interrupteur électrique varie notamment en fonction de la catégorie d’interrupteur.

Choix de vos interrupteurs : importance des normes

Pour choisir vos interrupteurs avec le plus grand soin et ainsi ne pas faire d’erreur dans votre matériel électrique il est nécessaire de prendre en compte certaines normes. Ces dernières sont autant européennes (normes CE) que françaises (NF).

En effet, les interrupteurs sont encadrés par des contraintes légales, normatives autant que techniques. Afin d’en garantir le bon fonctionnement, et dans l’objectif de préserver la sécurité de tous les habitants, il convient de veiller au respect des prescriptions.

Pour une installation électrique qui fonctionne à 230 V, autrement dit en basse tension, la norme réglementaire est NF C 15-100. Cette dernière date de 2015 et érige les contours de l’installation électrique ainsi que d’autres éléments comme :

  • le nombre de circuits
  • les points d’éclairage par circuit et par pièce de l’habitation
  • les règles liées à la protection et la réalisation de l’installation des interrupteurs.

L’équipe d’Izi by EDF est à votre disposition pour vous accompagner dans votre projet d’installation d’interrupteurs, en intérieur comme en extérieur.

Interrupteur

Conseils : interrupteur

⏱️ Votre estimation en 2 minutes

Publié le 24 Décembre 2020

Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée. Les champs requis sont annotés par un *