Norme électrique d’un bureau : que dit la norme NF C 15-100 ?
Règlementation & normes électriques

Norme électrique d’un bureau : que dit la norme NF C 15-100 ?

Lecture en 3 min

Publié le 30 Mai 2022

-

Besoin d’aménager un bureau à la maison pour télétravailler plus confortablement ? Mais quelles normes électriques respecter ? Pour tout logement neuf, agrandi ou rénové, c’est la NF C 15-100 qui s’applique ! La norme garantit le confort et la sécurité de votre espace de travail. Prises de courant, interrupteurs, éclairage, dispositifs de protection… IZI by EDF revient en détails sur les règles et minimas imposés par la NF C 15-100 pour un bureau.

Où installer un bureau selon la NF C 15-100 ?

Strictement limitée aux installations électriques de basse tension, la norme NF C 15-100 (ou C 15-100) définit les règles de conception, de pose et d’entretien des installations électriques pour les logements neufs ou en rénovation. Salon, salle de bain, chambre, cuisine… Toutes les pièces sont passées au crible, avec des règles plus ou moins spécifiques. Mais qu’en est-t-il des bureaux ?

La NF C 15-100 ne distingue pas le bureau comme pièce spécifique et à part entière, car la plupart du temps, le bureau :

  • Est directement aménagé dans le salon
  • Occupe une chambre (supérieure ou égale à 9 m²)
  • Occupe une petite pièce ou un dégagement (entre 4 et 9 m²)

Si le bureau occupe une chambre, il faudra par conséquent vous référer aux minimas de la NF C 15-100 imposés aux chambres (et vice et versa pour une pièce de moins de 9 m²). Vous n’aurez en revanche aucune obligation spécifique à suivre pour aménager un bureau dans un salon. Les minimas sont ceux d’un salon standard de moins de 28 m² ou de plus de 28 m².

grand bureau teletravail confort

Les prises de courant dans un bureau

La NF C 15-100 impose pour les pièces de votre logement un nombre minimal de prises de courant (au même titre d’ailleurs que les interrupteurs et les points lumineux). Elle n’impose en revanche pas de maximas et offre la possibilité d’installer autant de prises que vous le désirez par circuit. Le tout est de protéger chaque circuit par un disjoncteur, dans un tableau électrique correctement dimensionné pour répondre à vos besoins.

Pour une installation électrique aux normes, assurez-vous d’installer des prises reliées à la terre, avec obturateur, pour brancher votre ordinateur, vos écrans, votre imprimante ou encore votre téléphone… Et pour une meilleure connexion Internet, privilégiez l’installation de prises Ethernet (appelées aussi prises RJ45).

La dernière mise à jour de la NF C 15-100 impose à minima :

Prise de courantPrise Ethernet
Salon < 28 m²5 (ou 1 par tranche de 4 m²)2
Salon > 28 m²72
Chambre (> 9 m²)31
Autre pièce (< 9 m²)1
vue aerienne sur bureau avec ecrans

La norme autorise à installer 8 prises maximum par circuit protégé par un disjoncteur de 16A (filerie de 1,5 mm²) ; ou 12 prises maximum par circuit protégé par un disjoncteur de 20A (filerie de 2,5 mm²)

Par ailleurs, les prises de courant (2P+T) doivent toujours être installées :

  • A plus de 5 cm du sol (prises jusqu’à 20A)
  • A plus de 12 cm du sol (prises de plus de 20A)

La NF C 15-100 proscrit en revanche l’installation de prises à fixation à griffes. Si des situations exceptionnelles se présentent et imposent l’usage de ces types de prises, il faudra alors obtenir l’avis préalable d’un expert.

Les travaux d’électricité en toute sécurité, IZI !

Je lance mes travaux

Les interrupteurs d’un bureau

La norme NF C 15-100 a également prévu des règles relatives au nombre et au type d’interrupteurs, ainsi qu’à la hauteur à respecter pour les installer dans un bureau. Un seul interrupteur est imposé dans chaque pièce près de son accès, quel que soit le type de pièce et la surface à rénover ou à bâtir.

Pour les grandes pièces, le mieux est de poser un interrupteur près de la porte ou de son accès, et un autre au plus près du bureau, pour éviter les va-et-vient lorsque vous travaillez à la maison. C’est bien plus confortable !

Quant au positionnement, les interrupteurs muraux qui contrôlent les lumières doivent être disposés à une hauteur comprise entre 0,9 et 1,3 m.

Les points lumineux d’un bureau

La norme NF C 15-100 n’exige à ce jour qu’un seul éclairage obligatoire, équipé de DCL suspendu au plafond. Vous pouvez aussi utiliser deux appliques en lieu et place du seul éclairage lumineux obligatoire à installer au plafond.

Évidemment, il ne s’agit là que de minimas. Pour avoir une idée plus claire du nombre de points lumineux qu’il vous faut, vérifiez la qualité de l’éclairage naturel de votre pièce en matinée et en soirée. Il sera ainsi plus facile de définir d’emplacement de nouveaux points lumineux.

Le mieux est d’installer sur votre table une lampe de bureau à puissance variable (en complément d’un éclairage central dans la pièce) pour éclairer votre poste de travail en fin de journée. Vous gagnerez en confort !

Les travaux d’électricité en toute sécurité, IZI !

Je lance mes travaux

Un commentaire, une question ?

Posez votre question
confirmation

Merci pour votre contribution.

Votre commentaire sera soumis à une modération avant d’être publié.

Leave a Reply

Champs requis *

Décrivez-nous votre question, commentaire*

Prénom*

Email*

L'adresse mail collectée ne sera pas publiée. Vous serez notifié via cette adresse d'une réponse de nos équipes à votre commentaire. Pour en savoir plus sur notre politique de protection des données, cliquez-ici.