Quelles sont les normes électriques dans une cuisine ?

Partager sur

La conception de la cuisine est une étape cruciale lors de tout projet de rénovation ou de construction d’un logement neuf. Pièce à vivre au cœur de la maison, la cuisine fait l’objet de toutes les attentions. Si le choix du mobilier et des appareils électroménagers a toute son importance, on oublie parfois de se pencher sur la conception de son installation électrique dans la cuisine. Tout réseau électrique répond à des normes strictes. Il en va de même pour la cuisine. La pose de prises, d’interrupteurs, de circuits électriques… Tous ces éléments qui alimentent votre cuisine en électricité doivent respecter des règles précises. Découvrez notre guide IZI by EDF pour connaître toutes les normes électriques pour une cuisine tout confort et sans danger.

Électricité dans la cuisine : la norme NF C 15-100

Dans la maison, la cuisine fait partie des pièces où se produit le plus nombre d’accident. Par ailleurs, une installation électrique vétuste peut endommager vos appareils. Ainsi, le réseau électrique de toute cuisine doit se conformer à certaines règles imposées par la norme NF C 15 – 100.

En règle générale, on attend d’une cuisine qu’elle soit belle, agréable à vivre, pratique, fonctionnelle et confortable. Rappelez-vous que la cuisine reste une pièce où le danger n’est pas absent. Par conséquent, la sécurité dans la cuisine se pose comme une évidence, mais aussi comme une obligation légale. Plus qu’ailleurs, l’installation électrique dans une cuisine doit garantir la sécurité des biens et des personnes.

Deux principaux dangers concernent le réseau électrique d’une cuisine :

  • L’eau représente un risque, si elle entre en contact avec une prise ou un interrupteur
  • Les équipements électroménagers énergivores, nécessitant des circuits électriques spécifiques

Pour prévenir tout risque d’électrocution, d’incendie, surtension, court-circuit ou de courant de fuite, vérifiez que votre cuisine respecte les normes électriques actuelles.

Les travaux de rénovation réussis, c'est IZI !

Je rénove ma cuisine

Les risques électriques, c’est quoi ?

Avant de poursuivre, expliquons rapidement les principaux risques électriques. Il y a plusieurs sources de danger. Les plus courants sont l’incendie d’origine électrique, le contact avec une pièce sous tension ou le défaut d’un appareil. Il existe des moyens de vous protéger, soit par vos habitudes et votre comportement, soit par l’implantation de certains équipements. C’est à ça que servent les normes électriques dans une cuisine.

Les incendies électriques, comment s’en protéger ?

Un incendie est causé par une l’élévation de la température anormale. Mais comment un circuit électrique se met-il à chauffer ? Dans l’écrasante majorité des cas, il s’agit d’un court-circuit. En effet, les incendies liés à une surcharge sont extrêmement rares maintenant que tout le monde sait qu’il ne faut pas brancher des multiprises en série (les protections des disjoncteurs sont aussi devenues plus sensibles).

Un court-circuit, c’est lorsque deux conducteurs actifs (les fils) se touchent. Il en résulte une réaction très violente et un arc électrique capable de mettre le feu à presque tout, y compris l’isolation dans les murs ou le bois. Pour s’en protéger, il faut avoir des disjoncteurs magnétothermiques. Ici, c’est la partie magnétique qui va détecter le court-circuit et ouvrir le circuit à temps.

Les dangers du choc électrique

Un choc électrique est vite arrivé, surtout avec les installations qui ont déjà quelques années. Un fil dénudé, une modification faite rapidement ou un appareil défectueux, il y a de nombreuses raisons de « prendre un coup de jus ».

Heureusement, les organes de coupure et autres équipements de protections ont bien évolué. Par exemple, lorsque l’un de vos appareils présente un défaut d’isolement, un courant de fuite s’établit, car il est relié à la terre (ce qui est imposé par la norme). Grâce à cela, votre disjoncteur différentiel détecte cette anomalie et ouvre le circuit pour vous mettre en sécurité.

Les normes électriques pour la cuisine : NF C 15-100

Au fil des innovations et de l’apparition de nouveaux besoins (connexion multimédia, domotique… ), les normes électriques des cuisines ont bien évolué. L’électricité d’un logement neuf ou rénové doit aujourd’hui se conformer à la norme NF C 15-100. Depuis 2002, ce document officiel détaille les obligations et préconisation à suivre pour une installation électrique sans danger dans la cuisine.

Besoin de refaire l’électricité de votre cuisine ? Faites appel à un électricien expert du réseau IZI by EDF pour vérifier la conformité de votre installation ! Ces professionnels sont habilités à établir et réaliser le plan électrique sur mesure, et respectent à la lettre la norme NF C 15-100.

Dès lors que votre installation électrique de cuisine respecte la norme en vigueur, vous pouvez obtenir une attestation de conformité. Sachez que la mise en conformité de votre réseau électrique est obligatoire pour la vente ou lors de la rénovation totale de votre cuisine.

L’application de la norme électrique dans les cuisines a pour but de garantir un usage quotidien sans risque. Concrètement, la norme NF C 15-100 imposent certaines obligations pour l’électricité dans la cuisine :

  • Nombre minimum requis de prises de courant
  • Emplacements des prises et interrupteurs
  • Circuits électriques spécifiques pour le branchement des gros équipements
  • Éclairage (points lumineux)

Ainsi, pour toute construction ou tout projet de rénovation de cuisine, sollicitez un électricien professionnel pour une installation électrique sécurisée et aux normes.

normes électriques pour la cuisine

Prise électrique dans la cuisine : quelles sont les normes ?

L’installation électrique dans la cuisine doit tenir compte des indications imposées par la norme NF C 15-100. La norme actuelle prévoit certaines obligations relatives aux indispensables prises de courant.

Nombre de prises dans la cuisine

Pour un usage quotidien fonctionnel, la norme électrique pour les cuisines détaille le nombre de prises minimum à installer. En effet, une cuisine est bien souvent équipée de nombreux appareils électriques. Plusieurs prises d’électricité sont donc requises, en nombre suffisant. Terminé les rallonges dans lesquelles on risque de se prendre les pieds. Finis les branchements fantaisistes et parfois risqués sur la même multiprise.

Le nombre de prises minimum pour une cuisine dépend de sa surface :

  • Cuisine inférieure à 4 m2 : 3 prises obligatoires
  • Cuisine supérieure à 4 m2 : 6 prises sont nécessaires

Évidemment, ces chiffres sont à adapter au cas par cas. Il s’agit là du minimum requis selon la surface, mais vous allez vite vous rendre compte que vous allez être à l’étroit si vous vous cantonnez à ça. Outre les prises de courant classiques et spécifiques, les normes électriques vous imposent de placer une prise RJ45 dans votre cuisine.

Quantité de prises de courant à placer dans votre cuisine : vous êtes perdu ? La section suivante va vous intéresser.

Comment déterminer le nombre de prises à installer dans la cuisine ?

Faisons appel à votre capacité à vous projeter. Qu’il s’agisse de la construction de votre maison neuve ou de la rénovation de votre ancienne cuisine, pour ne rien oublier, vous devez être capable de vous projeter mentalement.

Il est possible de s’aider de logiciels de dessin pour se représenter les volumes, mais comment trouver le nombre de prises de courant à placer dans la cuisine ? Il va falloir faire chauffer les neurones.

Les prises spécifiques, le point clé

Commencez par le plus simple, déterminez les prises spécifiques que vous devez placer. Selon les normes électriques d’une cuisine, vous devez avoir un circuit pour votre plaque de cuisson (32A), mais aussi pour d’autres appareils. Par exemple, vous devez avoir une prise 20A dans les cas suivants :

  • Lave-vaisselle
  • Four électrique
  • Congélateur / réfrigérateur

Avec cela, nous voilà déjà avec 4 prises de courant dans la cuisine, alors que nous n’avons pas encore traité le plan de travail.

Attention tout de même aux autres équipements. Pensez à votre volet roulant si c’est votre cas, mais aussi à la prise pour la hotte qui peut être positionnée en hauteur pour brancher cette dernière.

Choisir le nombre de prises de son plan de travail

Votre plan de travail sera un lieu important et il est évident que nos cuisines modernes ont besoin de nombreuses prises de courant. Les normes électriques imposent une quantité minimum de prises dans la cuisine, dont un certain nombre sur le plan de travail, comme nous l’avons cité plus haut. Ce chiffre de 4 prises minimum au niveau du plan de travail est bien en dessous du besoin réel d’une famille.

cuisine moderne noire

Commencez par comptabiliser le nombre de prises qui sont utilisées de manière permanente. Il est par exemple courant de voir une cafetière placée sur le plan de travail à côté de la bouilloire. Cela nous fait déjà deux prises de courant d’occupées. Ensuite, analysez bien vos usages quotidiens.

Vous avez l’habitude de mettre de la musique en faisant à manger ? Alors vous aurez sûrement une prise de courant allouée pour cela.

Pensez aussi aux aides à la cuisson et robots en tout genre. Il est probable que votre robot multifonction ne soit sorti que de temps à autre, mais qu’en est-il grille-pain ou du robot cuiseur ? Il va falloir plus de prises de courant !

Procédez ainsi pour tous vos équipements branchés continuellement. Une fois que cela est fait, ajoutez au bas mot 2 prises, ou 4 prises pour plus de confort. Le surcoût de l’installation sera minime. N’oubliez pas que vous pouvez placer jusqu’à 6 prises de courant par disjoncteur 20A, d’autant plus que la plus grosse partie du coût provient du disjoncteur et de l’installation de la ligne.

Emplacement des prises et interrupteurs dans la cuisine

En plus du nombre de prises requis, la norme vous indique aussi comment les positionner dans la cuisine. Effectivement, vous devez placer les prises à bonne distance des arrivées d’eau pour éviter tout risque d’électrocution dus à des projections d’eau.

En cas d’inondation, les prises de 16A se placent à 5 cm du sol minimum. Pour les prises de 32A prévoir 12 cm du sol et jusqu’à 1m30 de hauteur. Interdiction de poser une prise de courant au-dessus d’un évier ou d’un point de cuisson.

La moitié de vos prises doit être placée sur le plan de travail à au moins 8 cm de hauteur.  Une prise pour la hotte aspirante peut être installée si elle respecte une distance de 1m80 par rapport au sol.

Pour les interrupteurs, pensez à les placer entre 90 cm et 1m30 du sol. L’interrupteur principal doit se trouver obligatoirement à proximité d’une prise et près de l’entrée de la cuisine.

Normes électriques : les équipements spécifiques à la cuisine

Dans la cuisine, vous devez tenir compte du nombre et de l’emplacement des prises. Mais en plus il vous faut respecter les normes en matière d’équipements électriques. Dans la maison, la cuisine regroupe le plus grand nombre d’appareils électriques, et certains ont besoin d’une alimentation électrique spécifique et donc d’un circuit adapté.

electromenager cuisine

Pour un usage sans danger pour vous et vos appareils électroménagers, il convient de répartir les différents circuits électriques selon la tension nécessaire pour chaque type d’appareil :

  • Les four, lave-vaisselle, réfrigérateur, congélateur se branchent sur une prise 16A et se raccordent à un circuit associé à un disjoncteur inférieur à 20A.
  • La plaque de cuisson se raccorde soit à une prise 32A monophasé ou 20A en triphasé. Son disjoncteur différentiel ne doit pas excéder une intensité de 32A.

Au tableau général, tout logement doit disposer de 4 circuits spécialisés avec la prise correspondante : monophasée, triphasée, mise à la terre associée à un disjoncteur différentiel. À noter qu’une prise spéciale ne peut accueillir qu’un seul appareil. Les prises doivent être alimentées par des câbles en cuivre de section 2,5mm.

Ces normes relatives à l’électricité de la cuisine ont pour but de protéger votre électroménager en cas de problèmes de tension. Les électriciens experts du réseau IZI by EDF maîtrisent l’ensemble des normes pour une installation électrique dans la cuisine conforme aux normes légales.

Protéger son installation électrique dans la cuisine : que disent les normes ?

Il est important de préciser ce qui est dit par les normes électrique pour les prises de votre cuisine. Il ne suffit pas d’installer une prise 16A, 20A ou autre pour respecter la norme, mais de tenir compte du courant admissible par tout le circuit. Il faut donc que les fils aient la section nécessaire au passage du courant. Faute de quoi, les fils s’échauffent, l’isolant vieillit et les problèmes commencent…

Il faut aussi que le système de protection soit adéquat avec la puissance utilisée sur la ligne. Vous devez donc installer un disjoncteur 20A sur une ligne équipée d’une prise 20A. Il s’agit d’une réflexion globale à avoir lors de l’établissement de votre réseau électrique domestique.

Par ailleurs, vous ne pouvez pas mélanger les circuits. Par exemple, les luminaires sont forcément sur un circuit séparé, mais ce n’est pas tout. Une prise 16A ne peut pas être en aval d’un disjoncteur 32A. Elle nécessite un disjoncteur dédié et le bon calibre (16A dans ce cas). Vous êtes aussi limité par le nombre de prises sur un seul départ (donc en aval d’un disjoncteur). La quantité maximum varie selon le type de circuit.

Selon les normes électriques d’une cuisine, vous pouvez installer 6 prises maximum sur un circuit protégé par un disjoncteur 20 A. La section des fils devra être de 2,5 mm².

Pour le reste de votre maison, vous pourrez installer 12 prises pour le même type de circuit (20A) ou 8 prises maximum pour un circuit 16 A.

Electricité dans la cuisine : les normes pour l’éclairage

Le dernier point abordé par la norme sur l’électricité dans la cuisine concerne l’éclairage. Celui-ci joue sur le confort en assurant un éclairage agréable. Mais la norme permet aussi d’éviter les accidents en assurant une bonne luminosité et donc une visibilité suffisante à toute heure.

La norme impose l’installation d’un point d’éclairage au plafond. Celui-ci doit prévoir une alimentation électrique équipée d’un DCL : Dispositif de connexion luminaire. L’éclairage au plafond peut dans certains cas être remplacé par deux appliques murales.

À cela vous pouvez ajouter le nombre de luminaires que vous voulez pour créer l’ambiance de vos envies. Il est notamment conseillé de poser un point d’éclairage près de l’évier pour éclairer le plan de travail.

Pour conclure, l’ensemble de l’installation électrique d’une cuisine répond à des normes précises. Prises électriques, interrupteurs, circuits spécifiques et éclairages : tout ces éléments sont soumis à un cahier des charges précis. Ainsi chaque projet doit faire l’objet de calculs préalables pour déterminer le plan de répartition électrique. Par ailleurs, le câblage exige parfois une perce des murs. Enfin, le raccordement à votre tableau électrique principal nécessite l’intervention d’un électricien professionnel.

Pour une installation électrique dans la cuisine qui respecte toutes les normes, faites appel aux experts du réseau IZI by EDF.

Publié le 30 Mars 2021

Un commentaire, une question ?

Posez votre question
confirmation

Merci pour votre contribution.

Votre commentaire sera soumis à une modération avant d’être publié.

Leave a Reply

Champs requis *

Décrivez-nous votre question, commentaire*

Prénom*

Email*

L'adresse mail collectée ne sera pas publiée. Vous serez notifié via cette adresse d'une réponse de nos équipes à votre commentaire. Pour en savoir plus sur notre politique de protection des données, cliquez-ici.

4 commentaires

  • eveveline says:

    Bonjour, j’ai ma cuisine qui vient d’être posé, et j’ai mon évier, et ma plaque de cuisson électrique à moins de 30 cm, alors que j’ai une cuisine de 12 m², je me demande si c’est bien normal ?

    • noemie luca says:

      Bonjour Eveline

      Merci d’avoir pris le nom de nous écrire.
      Pour respecter la norme la distance entre la plaque de cuisson et le point d’eau doit être de 60 cm minimum.. donc moins de 30 cm n’est pas normal.. signalez-le à l’entreprise qui a fait vos travaux.

      Bonne journée de la part d’IZI by EDF !

  • sophie says:

    bonjour
    réglementation électrique cuisine:
    Il s’agit de changer une lampe dont la sortie de fil est proche de l’évier.
    – quelles sont les dimensions du volume de protection autour de l’évier?
    – quelle est le degré IP à respecter en matière de point lumineux sur un mur à proximité de l’évier?

    • noemie luca says:

      Bonjour Sophie
      Merci d’avoir pris le temps de nous écrire.

      Pour les dimension du volume de protection autour de l’évier : pas de normes particulières pour une cuisine mais volume 2 pour l’éclairage, au delà de 60 cm du point d’eau est une préconisation.
      – Pour le degré IP à respecter en matière de point lumineux sur un mur à proximité de l’évier : Pas d’IP particulier, préconisation IP 64

      Bonne journée de la part d’IZI by EDF!