Travaux de rénovation électrique : la norme NF C 15-100

Partager sur

tableau électrique

Si vous envisagez de faire des travaux de rénovation de votre installation électrique, il y a une norme qu’il vous faut absolument connaître. Il s’agit de la norme NF C 15-100 qui réglemente tous les travaux d’électricité chez les particuliers. C’est elle que les électriciens du réseau IZI by EDF utiliseront comme référence dans le cadre de vos travaux d’installation, de mise en sécurité ou de mise en conformité électrique. Découvrez ici quelques explications pour vous aider à vous y voir plus clair !

Normes

Besoin d’aide pour vos travaux ?

Normes

Besoin d’aide pour vos travaux ?

Faites nous votre demande de devis afin d’élaborer votre projet ensemble.

Demander un devis

Norme NF C 15-100 : l’essentiel à retenir

La norme NF C 15-100 en quelques mots

La norme électrique NF C 15-100 établit les règles de conception, de réalisation et d’entretien des installations électriques en basse tension, y compris pour une rénovation électrique de grande ampleur. Elle s’applique à toutes les constructions à usage d’habitation. C’est elle qui permet de vous assurer d’avoir une utilisation en toute sécurité de votre installation.

La norme française impose des règles à l’ensemble de l’installation électrique domestique, depuis le point de livraison du distributeur d’énergie jusqu’aux prises de courant, points lumineux, etc.

Pourquoi respecter la norme NF C 15-100 ?

Lorsqu’une installation électrique vieillit, elle perd en performance et en sûreté. Les fixations se desserrent, les matériaux se dégradent, les équipements deviennent plus sensibles… Tout cela détériore le niveau de sécurité de l’installation. Pourquoi ?

Une connexion électrique est liée à la pression de contact entre les deux parties à relier. Cette pression mécanique va permettre aux électrons de passer sans être confronté à une résistance électrique anormalement haute. À l’inverse, lorsque la connexion perd de sa force, la résistance augmente et cela provoque un point d’échauffement. À la longue et avec un fort courant, comme pour vos radiateurs électriques, votre four ou votre chauffe-eau thermodynamique, on obtient tous les ingrédients pour un départ d’incendie.

De plus, la multiplication des appareils énergivores dans nos intérieurs sollicite de plus en plus le réseau électrique qui n’était pas forcément prévu pour cela lors de sa conception. C’est pour cela que les règles changent au cours du temps. La norme est alors mise à jour pour être en adéquation avec les habitudes utilisateurs.

La norme NF C 15-100 permet de garantir la sécurité relative à l’électricité dans un logement. Elle établit les règles qui assurent la protection des personnes et des biens. En plus de limiter les risques, ces règles améliorent aussi le confort des occupants en favorisant le fonctionnement optimal de l’installation électrique, notamment par la prise en considération des besoins multimédias qui sont de plus en plus élevés dans nos foyers.

Norme NF C15 100

Mise en conformité VS mise en sécurité

Avant d’aller plus loin, commençons par rappeler la différence entre la mise en sécurité et la mise en conformité d’une installation électrique.

La mise en conformité électrique consiste à rendre une installation conforme à la norme NF C 15-100 en vigueur. Puisque la norme est régulièrement mise à jour, la mise en conformité est datée et est valable tant que la norme n’est pas modifiée. Ensuite, il faudra garder à l’esprit que l’installation reste « aux normes » de l’époque concernée. C’est utile en cas de vente ou de location et ça permet à chacun de savoir exactement de quoi on parle quant à la sécurité de l’installation.

La mise en sécurité consiste à contrôler les points essentiels afin d’assurer la sécurité des occupants. Une installation peut donc tout à fait être « en sécurité » sans pour autant être conforme à la dernière norme NF C 15-100.

zoom-sur-disjoncteurs

La sécurité d’une installation électrique

Lorsque l’on parle de sécurité en matière d’installation électrique, il s’agit du comportement des différents appareils en cas d’anomalies. Par exemple, s’il se produit un court-circuit chez vous, comme se comportent les différents organes de coupure ? Y a-t-il un risque d’incendie ? Peut-on éviter le court-circuit ? Toutes ces questions font partie intégrante des réflexions et des modifications apportées à la norme électrique française, même pour une rénovation.

Pour vous donner quelques exemples afin de comprendre l’utilité d’appliquer la norme électrique dans tous les logements, neufs ou après une rénovation. La norme oblige de nos jours à installer un disjoncteur différentiel. Quelle est son utilité ? C’est qui sera capable de détecter un courant de fuite en cas de problème sur l’un de vos appareils (un défaut d’isolation). Et c’est une très bonne chose pour vous, car si vous touchez l’appareil, vous risquez une électrisation ou pire. Le différentiel va percevoir cette fuite de courant et couper l’alimentation de cette portion de votre installation.

L’évolution de la norme électrique a aussi séparé chaque circuit selon sa puissance. Ainsi, votre four n’est pas branché sur un circuit de prises classiques à cause de son fort besoin en puissance. Dans la même logique, vos luminaires ne sont pas liés à vos prises.

Grâce à cela, vous avez un tableau électrique avec de nombreux départs, tous bien protégés contre les différents aléas. D’ailleurs, il y a aussi une forte évolution dans la conception des modules pour les tableaux électriques qui les rendent plus sécurisés.

La mise en conformité électrique est-elle obligatoire ?

La mise en conformité, c’est à dire, le respect de la norme NF C 15-100, est obligatoire en cas de :

  • Construction neuve
  • Construction d’une extension
  • Rénovation lourde et totale

À la fin des travaux, une attestation de conformité doit d’ailleurs être obtenue auprès du CONSUEL (le Comité National pour la Sécurité des Usagers de l’Électricité). Ce document valide le fait que l’installation ou la rénovation électrique a été réalisée dans le respect des normes électriques. L’attestation de conformité est indispensable pour obtenir la mise sous tension de l’habitation.

Et pour louer mon logement ?

Qu’en est-il des logements anciens ? Dans le cas d’une vente ou d’une mise en location, il est obligatoire de réaliser un diagnostic électrique de l’installation. Toutefois, l’objectif est simplement de connaître l’état de l’installation sans pour autant imposer les travaux de mise aux normes.

Au-delà de la notion d’obligation légale, il s’agit également d’une responsabilité individuelle. Que ce soit pour assurer la sécurité de sa famille ou celle de ses locataires ou des futurs occupants du logement, la mise aux normes électriques est la formule la plus sûre.

Où appliquer la norme NF C 15-100 pour les travaux de rénovation électrique ?

La norme électrique concerne l’ensemble du logement. Certaines règles sont générales, comme :

  • Les commandes d’éclairage (interrupteurs…) doivent être placées à une hauteur comprise entre 0,90 m et 1,30 m
  • Les fusibles sont interdits dans le tableau électrique. Ils sont remplacés par des disjoncteurs magnétothermiques.
  • L’installation doit disposer d’un dispositif de protection différentielle.

Faisons maintenant un petit tour d’horizon des règles imposées par la norme dans chaque pièce de la maison.

Le salon

  • Prises de courant : 5 prises minimum réparties en périphérie si la surface du salon est inférieure ou égale à 28 m². Au-delà, il faut au moins 7 prises.
  • Prises multimédias RJ45 : 2 prises RJ45 minimum. Elles doivent être juxtaposées et à proximité d’une prise de courant.
  • Éclairage : au moins 1 point lumineux commandé depuis l’entrée de la pièce.

La cuisine

  • Prises de courant : 6 prises minimum, dont 4, situées au moins 8 cm au-dessus du plan de travail (hors évier et espace cuisson). Si la cuisine fait moins de 4 m², 3 prises suffisent.
  • Prises spécialisées : pour l’électroménager.
  • Éclairage : au moins 1 point lumineux commandé depuis l’entrée de la pièce.

La chambre

  • Prises de courant : 3 prises minimum réparties en périphérie, et une autre prise à côté de l’interrupteur de l’éclairage principal.
  • Prises multimédias RJ45 : 1 prise RJ45 minimum à proximité d’une prise de courant.
  • Éclairage : au moins 1 point lumineux commandé depuis l’entrée de la pièce.

La salle de bain

  • Différentes zones sont définies. On parle de « volumes de protection ». Des règles spécifiques s’appliquent pour chaque zone.
  • Éclairage : au moins 1 point lumineux.

Les WC

  • Prise de courant : 1 prise minimum si la surface est supérieure à 4 m².
  • Éclairage : au moins 1 point lumineux commandé depuis l’entrée de la pièce.

Les couloirs et espaces de passage (si plus de 4 m²)

  • Prise de courant : 1 prise minimum.
  • Éclairage : au moins 1 point lumineux.

Mon réseau local dans la norme NFC 15-100

Comme nous le disions plus haut, la norme tient compte des habitudes des utilisateurs. Quel autre domaine que le multimédia a évolué aussi fortement ces dernières années ? Avec l’arrivée de la fibre, c’est encore plus vrai. De nombreux objets sont connectés, nos TV, nos alarmes et même les thermostats.

En plus, il est fréquent d’avoir plusieurs PC dans un logement, une console de jeu ou une android TV. Chacun demande un accès à internet et le Wifi pose de nombreux problèmes de stabilité et limite votre vitesse de connexion. Le réseau local, à base de prises RJ45 et le meilleur moyen de tirer partie de votre connexion.

Avec la norme NFC 15-100, vous avez dorénavant l’arrivée ligne qui se situe dans votre tableau (cette information peut varier selon l’âge de votre maison) et un coffret de communication en plus du DTI. Avec ce coffret, vous pouvez créer un véritable réseau local dans votre logement avec une prise RJ45 dans chaque pièce. Reliez ensuite ce réseau à votre box internet et vous voilà prêt à surfer et vous connecter à internet n’importe où !

Petite astuce, placez un répéteur Wifi le plus loin possible de votre box et connectez-le sur une prise RJ45 pour améliorer sensiblement la couverture Wifi de votre logement.

Network connection cable

Pourquoi passer par un professionnel qualifié pour la mise aux normes électrique ?

La rénovation électrique nécessite un savoir-faire et une connaissance complète des normes en vigueur. La mise aux normes électriques d’un logement ou d’une maison est une question de sécurité. Alors pour être sûr d’avoir une installation conforme, confiez vos travaux d’électricité aux spécialistes du domaine.

Avec IZI by EDF, vous bénéficiez des compétences d’un électricien certifié et expérimenté. Vous profitez aussi d’un accompagnement complet tout au long de votre projet.

Contactez-nous vite, en ligne ou par téléphone, pour obtenir un devis de rénovation électrique gratuit et personnalisé.

Si vous envisagez des travaux plus complets, sachez que nous intervenons aussi pour tous types de travaux intérieurs. Donnez vie à votre projet avec IZI by EDF !

Normes

Rénovation électrique

Publié le 27 Juillet 2020

Obtenez un devis

Recevez rapidement un devis sur-mesure

Les données sont collectées par IZI by EDF en vue de vous proposer un devis commercial gratuit. Vous disposez du droit de vous inscrire sur la liste d'opposition au démarchage téléphonique bloctel.gouv.fr. Plus d'infos : Charte de traitement des données IZI by EDF

Un commentaire, une question ?

Posez votre question
confirmation

Merci pour votre contribution.

Votre commentaire sera soumis à une modération avant d’être publié.

Leave a Reply

Required fields are marked *

Décrivez-nous votre question, commentaire*

Prénom*

Email*

L'adresse mail collectée ne sera pas publiée. Vous serez notifié via cette adresse d'une réponse de nos équipes à votre commentaire. Pour en savoir plus sur notre politique de protection des données, cliquez-ici.

6 commentaires

  • Eric Meda says:

    Bonjour,
    Est-il permis ou possible de repiquer un 2ème tableau à partir du tableau principal ? Merci d’avance

    • nathan colson says:

      Bonjour Eric,

      Il n’est pas possible de repiquer un deuxième tableau électrique complet à partir du premier, cependant vous pouvez tout à fait ajouter un tableau électrique divisionnaire en plus.

      Je vous invite à consulter ces deux articles pour en savoir plus :

      Pourquoi et comment ajouter un tableau électrique divisionnaire

      et

      Comment se repiquer sur un tableau électrique ?

      Si vous avez un projet de rénovation électrique, n’hésitez pas à en parler à l’un de nos chargés d’affaires spécialiste au 01 73 15 96 17

      Si vous avez d’autres questions, je reste bien évidemment disponible pour vous répondre, surtout n’hésitez pas.

      Très bonne journée de la part de toutes les équipes d’IZI by EDF

  • FORTIER says:

    Je voudrais savoir si je fais mettre ma maison en conformité électrique aux normes NFC15-10 est ce que j’aurais droit à une subvention ou un crédit impôt ?

    • mayane bessac says:

      Bonjour, le crédit impôt ne s’applique que sur les dépenses d’équipements de la résidence principale en faveur des économies d’énergie et du développement durable et non pas sur la mise aux normes électriques.

  • DUMONT says:

    Bonjour, puis je mettre du cable utp cat 5 pour mes commandes interupteur mis sur des telerupteurs ?

    • Julie Bonfils says:

      Bonjour Dumont,
      Une recherche sur le Web m’incline à vous dire que oui vous pouvez. Mais comme je ne suis pas électricien, je vous invite à consulter nos spécialistes au 09 70 258 258 afin de bien vous assurer de vos branchements et, si vous le souhaitez, obtenir l’intervention d’un technicien.
      Cordialement,