Quiz spécial sécurité électrique : 10 questions pour tester vos connaissances !

Partager sur

Curieux de tester vos connaissances en électricité ? IZI by EDF a concocté rien que pour vous un quiz spécial sécurité électrique : 10 questions sur les installations électriques de votre logement pour assurer vos arrières ! Que faire en cas de court-circuit ? Comment vérifier qu’un logement soit conforme aux normes en vigueur ? Qu’est-ce que la mise à la terre ? Toutes les réponses à vos questions sont dans ce quiz !

Question 1/10 : quel élément permet de couper rapidement l’alimentation électrique d’un logement ?

main tableau electrique

Réponse : le disjoncteur général, évidemment ! Vous réalisez des travaux de rénovation intérieure et d’électricité ? Vous devez alors couper l’alimentation de votre installation électrique. Votre tableau électrique doit a priori être équipé d’un disjoncteur général accessible, à actionner en position « off » pour couper le courant du logement en entier !

Question 2/10 : que faire en cas de court-circuit ?

danger électrique

Les trois réponses étaient ici possibles ! Les courts-circuits peuvent être en effet liés à :

  • Une mauvaise utilisation des appareils électriques branchés sur une même prise sous-dimensionnée pour supporter la charge d’énergie
  • Un défaut d’isolement du câblage (câbles dénudés ou abîmés)
  • Un dégât des eaux ou un liquide malencontreusement renversé
  • L’usure ou la chaleur faisant fondre les gaines en plastique isolant les câbles électriques
  • Une surcharge électrique causée par la foudre

En cas de court-circuit, veuillez donc désarmer le disjoncteur général du tableau électrique. Si le court-circuit est lié à l’utilisation d’un appareil électrique, débranchez et rebranchez chaque équipement un par un pour identifier la source du problème. Si le court-circuit est en revanche causé par un défaut d’isolement, un dégât des eaux, l’usure, la chaleur ou la foudre, rapprochez-vous d’un professionnel pour mettre aux normes votre installation.

Question 3/10 : une installation électrique sans mise à la terre est-elle risquée ?

double prise de terre

Réponse : oui, car sans mise à la terre, vous risquez le coup de jus (courant de fuite) ou même l’incendie (court-circuit de l’installation électrique). Pour rappel, la mise à la terre fait référence au dispositif permettant d’évacuer le surplus de courant vers la prise de terre. Elle est obligatoire depuis 1969 pour tout logement.

Question 4/10 : le parafoudre s’installe sur le toit d’un logement : vrai ou faux ?

foudre frappant immeuble la nuit

Réponse : faux, le parafoudre est un module installé directement sur le tableau électrique, dernier rempart à la foudre. Le toit est en revanche réservé au paratonnerre. Cette pointe de métal capte et concentre toute l’énergie de la foudre qui frappe sur votre maison, juste au-dessus de votre tête.

En résumé, le paratonnerre sert à protéger l’enveloppe du bâti, quand le module du parafoudre protège, lui, des surtensions électriques occasionnées à l’intérieur du logement.

Question 5/10 : les multiprises en cascade, bonne ou mauvaise idée ?

branchements multiprise

Réponse : mauvaise idée, bien sûr ! Les multiprises en cascade, autrement dit branchées les unes sur les autres, présentent des risques non négligeables :

  • Risque d’endommagement des appareils branchés
  • Risque de coupure de courant (si surconsommation électrique par rapport à la puissance maximale que peuvent supporter les multiprises)
  • Risque d’incendie (les appareils branchés prennent feu)

Pour information, les multiprises vendues sur le marché présentent toutes une étiquette faisant mention de la puissance maximale supportée. Ne dépassez jamais la puissance autorisée pour ne prendre aucun risque.

Question 6/10 : quels dispositifs sont aujourd’hui interdits par la norme électrique NF C 15-100 ?

prise modulaire

Deux réponses étaient ici possibles ! Les prises sans terre et les prises en porcelaine sont formellement interdites à installer dans le cadre d’une rénovation ou d’une construction neuve. Ces anciennes prises ne sont pas aux normes ! Si votre logement en est encore équipé, rapprochez d’IZI by EDF pour mettre aux normes votre installation électrique.

Question 7/10 : peut-on installer un appareil électrique près d’une douche ou d’une baignoire ?

prise sur fond carreaux marrons salle de bain

Réponse : bien que l’eau et l’électricité ne fasse pas bon ménage, il est tout fait envisageable d’installer un appareil électrique à proximité d’un point d’eau, sous certaines conditions. Les salles d’eau font l’objet d’une réglementation spécifique, qui oblige à respecter différents volumes de sécurité (norme NF C 15-100). Aucune installation électrique n’est admise dans le volume 0 correspondant au volume d’une baignoire ou d’une cabine de douche. Certains appareils sont en revanche autorisés en volume 1, volume 2 et hors volume (éclairage et interrupteur TBTS 12 V, prise de courant avec terre, radiateur…).

Question 8/10 : quel dispositif réglementaire permet de faire vérifier l’état de l’installation électrique d’un logement à vendre ou à louer ?

jeune couple visite immobiliere avec agent

Réponse : il s’agit du DEO, ou diagnostic électrique obligatoire. Depuis le 1er janvier 2009, le DEO vaut pour toute vente d’un logement, dès lors que l’installation électrique a plus de 15 ans. Le DEO concerne également depuis le 1er juillet 2017 les logements loués.

Le diagnostic doit être réalisé par un diagnostiqueur certifié ou obtenu à l’issue d’une rénovation électrique effectuée par un professionnel, via l’attestation Consuel. Celle-ci fait office de rapport de diagnostic électrique obligatoire pour la vente ou la location de votre logement.

Bon à savoir : le diagnostic de performance énergétique (DPE) désigne, lui, un document estimant la consommation d’énergie et les taux d’émission de gaz à effet de serre d’un logement (en vente ou mis en location).

Question 9/10 : prises arrachées, fils électriques dénudés ou apparents… Est-ce dangereux ?

Réponse : oui, votre câblage électrique doit absolument être protégé sous conduit, moulure, goulotte, plinthe ou capot de protection. Vous évitez ainsi tout contact direct avec les fils (risque d’électrocution si l’installation n’est de surcroît pas aux normes). Vous protégez aussi les câbles d’une éventuelle dégradation dans le temps.

Question 10/10 : Une prise électrique installée au-dessus d’un évier ou d’une plaque de cuisson est-elle aux normes ?

La réponse est non ! Il est interdit d’installer des prises de courant au-dessus d’un évier ou d’une plaque de cuisson pour des raisons de sécurité. La norme NF C 15-100 préconise un écart de 60 cm entre le point d’eau et la prise de courant. Seule exception faite à la prise de hotte, positionnée à un minimum de 1,80 m du sol.

Publié le 9 Mai 2022

Un commentaire, une question ?

Posez votre question
confirmation

Merci pour votre contribution.

Votre commentaire sera soumis à une modération avant d’être publié.

Leave a Reply

Champs requis *

Décrivez-nous votre question, commentaire*

Prénom*

Email*

L'adresse mail collectée ne sera pas publiée. Vous serez notifié via cette adresse d'une réponse de nos équipes à votre commentaire. Pour en savoir plus sur notre politique de protection des données, cliquez-ici.