Comment protéger un tableau électrique ?

Partager sur

protection-tableau-electrique

Le tableau électrique est le cœur de votre installation. Il accueille à la fois les entrées et les sorties électriques de tous vos équipements. Il est donc indispensable de le protéger pour assurer le bon fonctionnement de ses différents éléments, mais aussi votre sécurité. IZI by EDF vous aide à faire le point sur les solutions à votre disposition pour protéger votre tableau électrique.

Vérifier que votre tableau électrique contient une protection différentielle

Bien que cette situation soit rare, il arrive parfois qu’un tableau électrique ne contienne pas de protection différentielle. C’est pourtant par cette présence que les fuites de courant à la terre sont détectées et qu’en pareille situation, le courant est automatiquement coupé, protégeant ainsi tous les occupants du logement. Vous évitez alors tout risque d’électrisation ou d’électrocution. L’interrupteur différentiel est plus qu’essentiel dans le tableau électrique. Si le vôtre n’en possède pas, nous vous encourageons vivement à prendre contact avec nos chargés d’affaires depuis notre site internet ou par téléphone pour programmer l’intervention d’un des artisans professionnels de notre réseau.

L’interrupteur différentiel est le plus souvent placé en tête de ligne du tableau électrique (au début de la rangée). Pour l’identifier, soyez attentif à sa taille. C’est généralement l’élément le plus imposant (le double d’un module classique). Il est par ailleurs doté d’un bouton de test qui permet de le déclencher pour simuler une fuite de courant.

Vérifiez en outre que votre installation dispose d’une prise de terre, d’une liaison des masses à la terre (via une liaison de tous les plots mâles des prises de courant) et de deux liaisons équipotentielles (une principale et une secondaire pour votre salle de bains ou salle d’eau).

Bon à savoir : une norme fixe la mise en sécurité de votre tableau électrique

C’est la norme NF C 16-600 qui définit de manière précise le diagnostic sécurité de votre installation électrique grâce à 11 points de contrôle. C’est d’ailleurs cette norme qui sera exigée lors de la vente de votre bien. Elle permet de mettre en évidence les défauts et les faiblesses de votre installation électrique.

Installer des dispositifs de protection contre les surintensités

Autre élément essentiel pour sécuriser votre tableau électrique : faire installer par un professioonnel des disjoncteurs ou des coupe-circuits fusibles. Lorsqu’une surintensité survient dans votre installation, ces derniers se chargent de couper le circuit concerné pour éviter un début d’incendie électrique. Chaque circuit doit posséder le sien.

Installer un appareil général de commande et de protection du logement

Il est la propriété d’Enedis et doit absolument se trouver à proximité de votre logement. Il doit par ailleurs être facilement accessible pour permettre de couper le courant de votre logement lors d’une situation d’urgence. Il s’agit en général du disjoncteur de branchement (s’il est situé non loin du tableau électrique) ou d’un interrupteur sélectionneur s’il est placé en tête du tableau.

Protéger votre logement de la foudre

Bien plus risquée qu’on ne croit, la foudre peut occasionner d’importants dégâts sur votre installation électrique et donc sur l’ensemble des équipements de votre logement. C’est en créant d’importantes surtensions qu’elle endommage les éléments. Pour vous en prémunir, il vous faut mandater un professionnel qualifié pour installer un parafoudre. Ce dernier évacue le trop-plein d’énergie et de tension vers la terre. Le tableau électrique est ainsi protégé contre les surtensions. Il est d’ailleurs obligatoire dans certaines régions (selon la norme NF C15-100) particulièrement concernées par ces phénomènes météorologiques. Si cette norme n’est pas respectée, votre installation ne pourra pas être raccordée au réseau d’un fournisseur d’électricité.

Vérifier la présence d’au moins une liaison équipotentielle

Cette liaison de vos appareils à la terre est indispensable pour certains de vos équipements. C’est particulièrement le cas dans une salle de bains ou pour votre lave-linge par exemple. Cela évite tout risque d’électrocution ou d’électrisation des occupants du logement.

Contrôler régulièrement son installation

En vieillissant, le tableau électrique peut montrer des signes de défaillance et donc des risques avec un manque de sécurité. C’est pourquoi il est conseillé de le faire contrôler tous les 10 ans par un professionnel qualifié.

Ne prenez plus le risque de ne pas bien protéger votre tableau électrique. Confiez cette sécurisation à un électricien professionnel et mettez tous vos proches en sécurité.

Remplacement de tableau électrique

Publié le 23 novembre 2020

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *