Comment organiser votre tableau électrique ?

Partager sur

tableau-electrique-comment-organiser

Le tableau électrique représente la partie centrale de votre installation électrique. Il enveloppe toutes les protections électriques des différents circuits qui alimentent votre logement. Pour comprendre comment l’installer et l’organiser, IZI by EDF vous guide pas à pas.

Quelles sont les exigences en matière de norme ?

C’est la norme NF C 15-100 qui fait foi en matière d’installation électrique. Elle préconise notamment que le tableau électrique doit se situer dans une gaine technique du logement (ou GTL), elle-même située dans un espace technique électrique du logement ou ETEL.

Pour l’emplacement au niveau de la GTL, plusieurs configurations sont possibles, mais le tableau doit se trouver entre 90 cm et 180 cm du sol. Une hauteur de 50 cm est éventuellement acceptée si le tableau électrique est équipé d’une porte.

Le tableau électrique doit être accessible (sans être à la portée des enfants) à tout instant et très facilement pour une éventuelle maintenance ou en cas de coupure temporaire du courant électrique.

Quels sont les composants obligatoires dans un tableau électrique ?

Le tableau électrique, aussi appelé tableau de répartition, est le cœur de votre installation électrique. C’est votre compteur électrique qui l’alimente pour qu’il puisse, par la suite, distribuer l’électricité à tous vos circuits électriques.

Le tableau électrique est toujours équipé d’une mise à terre et de plusieurs disjoncteurs qui protègent à la fois les occupants du logement et les circuits électriques.

Le premier élément est généralement le disjoncteur général de 500 mA qui va permettre de couper l’alimentation générale de votre habitat.

Ensuite, votre tableau électrique doit être équipé de plusieurs rangées sur lesquelles s’installent des dispositifs électriques :

  • Un ou deux disjoncteurs différentiels de 30 mA  de type A et type AC : ils servent à couper l’alimentation en cas de variation d’intensité liée à un court-circuit ou à une surtension.
  • L’interrupteur différentiel : il a la même fonction qu’un disjoncteur différentiel, mais s’avère inefficace en cas de surintensité électrique.
  • Les disjoncteurs divisionnaires : ces éléments protègent vos équipements comme les prises électriques, les éclairages, les interrupteurs.
  • Un parafoudre : situé près des borniers de terre ou des borniers de phase ou neutre, cet élément obligatoire protège votre logement contre les chocs sur votre ligne électrique.
  • D’autres modules dits complémentaires en fonction de vos besoins : un contacteur, un délesteur (au plus près du circuit à délester comme un chauffage ou un cumulus), un interrupteur sectionneur (près des borniers du tableau électrique pour éviter trop de longueurs de fils), une horloge programmable, un interrupteur crépusculaire, une minuterie, etc.

Quelles sont les règles d’organisation des rangées dans un tableau électrique ?

Afin de vous assurer une sécurité optimale et durable de vos équipements électriques, la règle majeure à appliquer est d’organiser convenablement chaque rangée du boîtier en installant, en amont, un disjoncteur différentiel de 30 mA qui protégera toute la rangée.

Puis, dans un 2e temps, vous devez ajouter les différents dispositifs électriques à sa suite, à savoir les disjoncteurs divisionnaires et les modules complémentaires.

L’important est de ne jamais dépasser les 8 circuits électriques par disjoncteur différentiel (recommandation de la norme NF C 15-100).

Certains modules sont relativement simples et requièrent un seul emplacement. D’autres, en revanche, sont plus complexes, c’est pourquoi vous devez optimiser l’espace et leur disposition sur chaque rangée en veillant toujours à équilibrer les ampérages.

Par exemple, n’installez pas toutes les prises électriques simples et les interrupteurs sur une seule rangée pour créer une seconde rangée avec uniquement les circuits spécialisés (type chauffage, lave-linge, four, pompe à chaleur, etc.). Le mieux est de toujours équilibrer sans complexifier pour autant le schéma électrique.

Concrètement, si vous avez une maison à étages, une rangée par étage s’avère plus simple à gérer.

Remarque : En cas de tableau électrique secondaire, qui s’avère souvent utile pour gérer la consommation électrique d’un local pour piscine ou d’une dépendance, il répond aux mêmes règles que le tableau électrique principal.

Tableau électrique

Besoin d’aide pour vos travaux ?

Tableau électrique

Besoin d’aide pour vos travaux ?

Faites nous votre demande de devis afin d’élaborer votre projet ensemble.

Demander un devis

Quelle installation du tableau électrique par type de circuit ?

Avant toute chose, rappelons que vous devez suivre 2 étapes préliminaires avant de vous lancer dans l’organisation de votre tableau électrique :

  1. Comptabiliser le nombre de disjoncteurs divisionnaires du tableau électrique.
  2. Grouper les éléments quand cela est possible pour protéger plusieurs circuits sous un seul disjoncteur.

À propos de la pièce d’eau

Les éléments d’une salle de bains ne doivent jamais être associés aux autres éléments de votre logement. Chaque élément électrique de votre pièce d’eau doit disposer de sa propre protection.

Ainsi, on retrouve :

  • 1 disjoncteur de 10 ou 16 mA : points lumineux ;
  • 1 disjoncteur de 16 mA : protection des prises de courant ;
  • 1 disjoncteur pour le chauffage (calibre à ajuster selon la puissance de votre radiateur ou convecteur).

Pour les appareils de chauffage

En groupant les appareils de chauffage de type convecteurs électriques, vous additionnez les puissances maximales en choisissant les protections adaptées.

Calibre du disjoncteurSection du fil conducteurPuissance maximale
10 A1,5 mm²2 250 W
20 A2,5 mm²4 500 W
32 A6 mm²7 250 W

Pour les planchers chauffants

Les règles de protection du tableau électrique pour un plancher chauffant sont identiques à celles d’un plancher dit rayonnant direct ou à accumulation.

Calibre du disjoncteurSection du fil conducteurPuissance maximale
16 A1,5 mm²1 700 W
25 A2,5 mm²3 400 W
40 A6 mm²5 400 W
50 A10 mm²7 500 W

Pour les points lumineux

Il est important de savoir que les prises commandées sont perçues comme des points lumineux.

Le regroupement des circuits électriques pour les points lumineux s’effectue comme suit :

  • Jusqu’à 5 points lumineux sur 1 disjoncteur de 10 A (section de fil : 1,5 mm²) ;
  • Jusqu’à 8 points lumineux sur 1 disjoncteur de 16 A (section de fil : 1,5 mm²).

Pour des volets roulants

Les volets roulants obéissent aux mêmes règles que les points lumineux, c’est-à-dire :

  • Jusqu’à 5 socles sur 1 disjoncteur de 10 A (section de fil : 1,5 mm²) ;
  • Jusqu’à 8 socles sur 1 disjoncteur de 16 A (section de fil : 1,5 mm²).

Pour les prises électriques dites confort

Il faut savoir que les prises spécialisées ne font pas partie des prises « confort ». Ces prises singulières requièrent une protection unique par prise spécialisée.

Pour le regroupement de ces circuits, vous pouvez agir comme suit :

  • Jusqu’à 5 volets roulants sur 1 disjoncteur de 10 A (section de fil : 1,5 mm²) ;
  • Jusqu’à 8 volets roulants sur 1 disjoncteur de 16 A (section de fil : 1,5 mm²).

Pour savoir comment s’effectue le dénombre des socles, voici comment procéder :

  • 1 prise simple : 1 socle ;
  • 1 prise double : 1 socle ;
  • 1 prise triple : 2 socles ;
  • 1 prise quadruple : 2 socles.

Pour tout équipement supérieur à 4 prises, il est nécessaire d’avoir 3 socles.

Quel est le nombre de socles par m² ?

Avant de créer et d’organiser votre tableau électrique, vous devez donc avoir un listing complet vous indiquant le nombre de protections électriques, les sections de fils qui correspondent et les éléments à protéger.

En suivant la norme NF C 15-100 qui impose une protection différentielle minimale, voici les indications selon la taille de votre logement :

  • Pour des surfaces de logement inférieures à 35 m² : 2 interrupteurs différentiels au minimum (1 type A + 1 type AC).
  • Pour les surfaces entre 35 et 100 m² : 3 interrupteurs différentiels (1 type A + 2 type AC).
  • Pour des surfaces supérieures à 100 m² : 4 interrupteurs différentiels (1 type A + 3 type AC).

Rappel : l’interrupteur différentiel de type A protège particulièrement les circuits suivants :

  • Le circuit du lave-linge ;
  • Le circuit de la plaque de cuisson ou de la cuisinière.

Quelle installation pour les rangées du tableau électrique ?

Chaque tableau électrique se caractérise par le nombre de modules par rangée et par le nombre de rangées. Voici comment organiser celles-ci.

En règle générale, on observe la règle suivante pour savoir combien de rangées à installer :

  • Jusqu’à 35 m² (logement type studio) : entre 1 et 2 rangées ;
  • Entre 35 et 100 m² : 3 rangées ;
  • Plus de 100 m² : à partir de 4 rangées.

La 1re rangée avec l’interrupteur différentiel

Une rangée commence habituellement par un interrupteur différentiel. Celui-ci s’installe au début de la rangée pour protéger l’ensemble des lignes, qui sont elles-mêmes protégées par les disjoncteurs divisionnaires.

La 2de position avec le disjoncteur divisionnaire

Après l’interrupteur différentiel vient immédiatement le disjoncteur divisionnaire. On dit qu’il est en aval pour mieux protéger chaque circuit.

Pour une meilleure sécurité des éléments électriques, chaque circuit doit être protégé par un disjoncteur divisionnaire unique et par un interrupteur différentiel relié à toute la rangée.

À propos du peigne horizontal

L’interrupteur différentiel et les disjoncteurs divisionnaires sont reliés par ce que l’on appelle le peigne horizontal. Il est reconnaissable avec ses dents qui viennent faire la jonction quand les dents sont insérées dans les connexions hautes des disjoncteurs et de l’interrupteur différentiel.

La fin d’une rangée dans un tableau électrique

La fin d’une rangée d’un tableau électrique est l’endroit où l’on place les modules complémentaires, notamment le télérupteur. Ces modules ne se câblent habituellement pas avec les peignes horizontaux et requièrent des câblages spécifiques. Si vous connectez les modules complémentaires en milieu de rangée, le peigne perd toute son utilité et vous devez alors réaliser un pontage.

Enfin, au moment de l’installation et de l’organisation du boîtier électrique, pensez à laisser, si possible, environ 20 % d’espace disponible sur votre tableau électrique pour un éventuel ajout ultérieur.

Quels outils pour réaliser le plan de votre tableau électrique ?

Deux méthodes se présentent à vous :

  • Une méthode non professionnelle, mais pratique : une feuille de papier, un crayon, un tableur informatique et un logiciel de présentation comme PowerPoint pour faire des diagrammes ou des schémas facilement.
  • Une méthode professionnelle : utiliser un logiciel gratuit comme celui de « Chantier Chrono » de chez Legrand pour réaliser un plan architectural ainsi que le plan unifilaire. Ou simplement contacter un électricien agréé.

Quel est le tarif pour installer un tableau électrique ?

Voici un exemple de tarifs pour une maison moyenne de 90 m².

PrestationsPrix moyen (hors installation)Prix moyen (avec installation)
Remplacement complet du tableau électriqueEntre 800 et 1 350 €Entre 900 et 1 700 €
Installation neuve d’un tableauEntre 750 et 1 250 €Entre 800 et 1 500 €
Mise en sécurité du tableauEntre 100 et 250 €Entre 150 et 400 €
Mise aux normesEntre 250 et 750 €Entre 300 et 900 €

Toutefois, l’éventuelle complexité de l’intervention, l’accessibilité et le type de l’intervention sont des paramètres qui entrent dans le coût d’un projet d’installation d’un tableau électrique.

Quels sont les principaux fabricants de tableaux électriques ?

Nom du fabricantRéputation
LegrandEntreprise française reconnue mondialement pour la qualité de ses fournitures électriques, dont les tableaux électriques s’avèrent d’une grande performance et d’une facilité d’installation.
SchneiderFabricant reconnu auprès des professionnels pour la facilité de mise en place de ses composants électriques.
HagerFabricant allemand proposant du matériel haut de gamme.
DebflexEntreprise créée en 1948 spécialisée dans les fournitures électriques basse tension.
LexmanMarque du réseau Leroy Merlin qui propose du matériel électrique à petit prix avec une qualité qui varie de l’entrée jusqu’au milieu de gamme.

L’organisation d’un tableau électrique ne s’improvise pas. Si vous souhaitez vous assurer une installation dans les règles et normes actuelles, ou si vous ne possédez pas les compétences techniques en matière de rénovation électrique, nous vous suggérons de faire appel à un artisan électricien habilité de chez IZI by EDF pour réaliser ce genre d’intervention.

Tableau électrique

Univers électricité

Publié le 1 Juin 2021

Obtenez un devis

Recevez rapidement un devis sur-mesure

Les données sont collectées par IZI by EDF en vue de vous proposer un devis commercial gratuit. Vous disposez du droit de vous inscrire sur la liste d'opposition au démarchage téléphonique bloctel.gouv.fr. Plus d'infos : Charte de traitement des données IZI by EDF

Un commentaire, une question ?

Posez votre question
confirmation

Merci pour votre contribution.

Votre commentaire sera soumis à une modération avant d’être publié.

Laisser un commentaire

Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Décrivez-nous votre question, commentaire*

Prénom*

Email*

L'adresse mail collectée ne sera pas publiée. Vous serez notifié via cette adresse d'une réponse de nos équipes à votre commentaire. Pour en savoir plus sur notre politique de protection des données, cliquez-ici.